Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-37%
Le deal à ne pas rater :
Grosses remises sur le calendrier de l’Avent 2021 FUNKO Dragon Ball ...
43.99 € 69.91 €
Voir le deal

 

 Lelio Colista (1629-1680)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22501
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Lelio Colista (1629-1680) Empty
MessageSujet: Lelio Colista (1629-1680)   Lelio Colista (1629-1680) Empty2021-05-06, 19:25

Lelio Colista (né le 13 janvier 1629 à Rome et mort le 13 octobre 1680 dans la même ville) était un compositeur et danseur italien. Il était appelé "l'Orphée de la ville de Rome". Il a commencé sa formation musicale en tant qu’enfant de chœur avant de devenir rapidement interprète au Palazzo de Barberini. En plus d'être danseur dans des représentations scéniques au Palazzo, il se fait alors un nom en tant que luthiste et virtuose du théorbe et de la harpe, mais ses talents vont évidemment au-delà de la musique.

Lelio Colista est né à Rome en 1629. Son père, occupait un poste important à la Bibliothèque du Vatican. Colista a très tôt reçu une excellente éducation musicale, probablement au Seminario Romano. Il maîtrise plusieurs instruments, notamment le luth, la guitare et le théorbe. Déjà à l'âge de 30 ans, il occupait un poste lucratif de custode delle pittore à la chapelle papale.
Dans la décennie qui suivit (les années 1660), il fut maestro di cappella à l' église titulaire de Rome San Marcello al Corso ; deux oratorios qu'il a écrits pour San Marcello en 1661 et 1667 sont maintenant perdus. En 1664, avec Bernardo Pasquini, il faisait partie de l'entourage de 200 personnes qui accompagnait le cardinal Flavio Chigi en mission diplomatique à la cour de Louis XIV à Versailles. Au cours des 20 dernières années de sa vie, il a été un compositeur et enseignant à Rome qui était en demande. Il était le professeur de guitare de Gaspar Sanz. En 1675, il devint membre de l'Arciconfraternita delle Sacre Stimatte à Rome.



Œuvres

Il écrivit principalement de la musique instrumentale et, bien qu'aucune pièce n'ait été publiée de son vivant, son influence sur les musiciens résidant à Rome et en Angleterre était significative. Colista a influencé les sonates en trio de Corelli et Purcell à travers ses premières sonates de da chiesa pour deux violons et basse continue, que le compositeur a qualifiées de symphonies (Sinfonias). Arcangelo Corelli a mentionné Colista dans la préface de son Opus 1 comme l'un des plus professori musici di Roma. Michael Tilmouth appelle Colista "sans aucun doute le plus important des modèles italiens pour les sonates en trio de Henry Purcell ", "non seulement en termes de structure globale mais aussi dans l'utilisation du terme 'canzona' et dans la nature et le traitement, à la fois de manière contrapuntique et en ce qui concerne la modification rythmique de leur matière thématique."

La musique de Colista a été admirée à la fois par le public et les clients. En 1650, il a été décrit comme vere Romanae urbis Orpheus (véritablement l'Orphée de la ville de Rome) par le savant jésuite Athanasius Kircher. Ses travaux sont généralement mentionnés par le catalogue thématique d'Antonella D'Ovidio, noté WK.

5 cantates pour 1 à 3 voix, 2 violons et B. c.
3 airs pour soprano et B. c.
24 "Simfonie" à tre
3 Sonata da Camera à tre
5 Sonate pour violon, contrebasse et B. c.
6 "Symphonie" pour plusieurs instruments pincés (luth, théorbe, guitare et clavecin)
3 sonates, éventuellement des sonates en trio, seule la partie de basse a été conservée
3 sonates pour orgue
2 oratorios (joués à Rome en 1661 et 1667, livret et musique perdus)
Passacaille dite Mariona (vers 1675) pour guitare, d'abord éditée par Jean Baptiste de Castillion (1680–1753) et comme Mariona également en 1674 [2] une pièce instrumentale du guitariste Gaspar Sanz.





https://www.youtube.com/watch?v=WZMDfkCUups

00:00:00​ Sinfonia a tre in F Major, W-K26
00:09:18​ Sinfonia a tre in A Major, W-K22
00:18:19​ Sinfonia a tre in C Major, W-K14
00:22:58​ Sinfonia a tre in E Minor, W-K31
00:30:46​ Sinfonia a tre in C Major, W-K13
00:40:11​ Sinfonia a tre in B-Flat Major, W-K28
00:46:32​ Sinfonia a tre in G Major, W-K37
00:56:08​ Sinfonia a tre in C Major, W-K10
01:01:43​ Sinfonia a tre in F Major, W-K25
01:10:51​ Ballo a tre in G Minor, W-K41

Le manuscrit de ces neuf sinfonias à trois parties est conservé par la Bibliothèque nationale de Turin. Elles ont été joués la veille de Noël 1664 à l'église romane de Santa Maria del Popolo et peut-être pas depuis cette époque, jusqu'à ce que ce groupe entreprenant de musiciens polonais-italiens d'instruments d'époque les ressuscite pour cet enregistrement.

Ce nouvel enregistrement contient les Sinfonias de Colista à trois parties (Sinfonie a tre), jouées ici par deux violons, violoncelle, guitare et orgue. Ils présentent tous un premier mouvement lent bien structuré, richement expressif et mélodieux, ainsi que le contrepoint strict typique de l'école romaine, où la fugue est souvent placée dans l'avant-dernier mouvement. Il est donc possible qu'ils aient formé un modèle qui a influencé des compositeurs tels que Stradella, Mannelli, Lonati et Corelli dans leurs concepts de la Sonate en Trio. Une seule des neuf est en tonalité mineur, et l'enregistrement est complété par une autre pièce manuscrite, le Ballo en sol mineur, qui joue avec les expressions baroques du deuil.
Joué sur des instruments d'époque par le groupe de musique ancienne Ensemble Giardino Di Delizie, qui a déjà enregistré avec succès Sinfonias de Lonati (BC 95590) et Gems of the Polish Baroque (BC 95955) pour Brilliant Classics.
Revenir en haut Aller en bas
 
Lelio Colista (1629-1680)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: