Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-37%
Le deal à ne pas rater :
Grosses remises sur le calendrier de l’Avent 2021 FUNKO Dragon Ball ...
43.99 € 69.91 €
Voir le deal

 

 Aristide Hignard (1822-1898)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22489
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Aristide Hignard (1822-1898) Empty
MessageSujet: Aristide Hignard (1822-1898)   Aristide Hignard (1822-1898) Empty2021-05-02, 12:31

Jean-Louis Aristide Hignard, né à Nantes le 20 mai 1822 et mort à Vernon (Eure) le 20 mars 1898, est un compositeur français.

Ce musicien serait sans doute complètement oublié, s'il ne s'était lié d'amitié avec Jules Verne. Tous deux originaires de Nantes, ils se retrouvent voisins de palier à Paris et mènent une vie de bohème, ponctuée par les repas des "Onze-sans-femme", où Hignard pouvait croiser d'autres musiciens comme Victor Massé ou Léo Delibes. Verne et lui entreprirent deux voyages, l'un en Angleterre et en Écosse en 1859, l'autre en Scandinavie en 1861.

Il était le fils d'un musicien amateur. À Paris, Aristide Hignard est l'élève de Jacques Fromental Halévy au Conservatoire, puis devient professeur et donne des leçons à Emmanuel Chabrier. En 1850, il obtient le second grand prix de Rome de musique avec sa cantate Emma et Eginhard.
En 1851, il fait représenter un opéra-comique en un acte, Le Visionnaire. Au cours des années 1850, Hignard composa quatre opéras comiques, dont son ami d'enfance Jules Verne fournissait les livrets. En 1861, l'opérette Les Musiciens de l'orchestre est jouée, que Hignard a composée avec Léo Delibes et Jules Erlanger (et probablement aussi Jacques Offenbach).

En 1868, il compose Hamlet, opéra tiré de la tragédie de Shakespeare sur un livret de Pierre de Grahal, où il met beaucoup de lui-même et qu'il travaille avec soin. L'œuvre reçoit le prix de l'Académie des beaux-arts en 1871.

Mais le succès sera de courte durée, supplanté par un autre Hamlet dû à Ambroise Thomas, qui, lui, va faire une carrière fulgurante. Modeste, timide, peu enclin à la publicité, Hignard ne verra "son"opéra représenté que le 21 avril 1888, au Théâtre Graslin de Nantes.

Il collabora avec Jules Verne pour des opéras-comiques et signa la musique de certaines de ses mélodies. Il meurt seul, paralysé et oublié de tous, en 1898, à Vernon, où il s'était retiré.



Œuvres

Opéras-comiques

1850 : La Mille et deuxième nuit, pièce en un acte de Jules Verne, avec musique, jamais représentée
1851 : Le Visionnaire ou Les Fiancés bretons, opéra-comique en un acte, avec Jules Lorin et Victor Perrot
1853 : Le Colin-maillard, opéra-comique en un acte, livret de Jules Verne et Michel Carré
1855 : Les Compagnons de la Marjolaine, opéra-comique en un acte, livret de Jules Verne et Michel Carré
1858 : Monsieur de Chimpanzé, opérette, livret de Jules Verne
1860 : L'Auberge des Ardennes, opéra-comique en un acte, livret de Jules Verne et Michel Carré
1860 : Le Nouveau Pourceaugnac, joué aux Bouffes-Parisiens
1861 : Les Musiciens de l'orchestre, en collaboration avec Léo Delibes
1868 : Hamlet, drame lyrique en cinq actes, livret de Pierre de Garal, d’après Shakespeare


Autres œuvres

12 Valses concertantes pour piano à 4 mains (v. 1872)
12 Valses romantiques pour piano à 4 mains
Rimes et mélodies, 2 recueils de musique sur des poèmes de Jules Verne (1857-1863)
Autres mélodies et chansons
Chœurs d'hommes, chœurs de femmes, dont Six Choeurs pour voix de femmes avec duos et solo et accompagnement de piano, à 4 mains (1864)
2 Opérettes "de salon" : Le Joueur d'orgue, et A la Porte
Les Mules de Fleurette, opéra-comique non représenté




https://www.youtube.com/watch?v=AhIlF8c_6C4
Revenir en haut Aller en bas
 
Aristide Hignard (1822-1898)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: