Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -29%
HOTPOINT H8A1ES – Réfrigérateur ...
Voir le deal
352.99 €

 

 Giovanni Maria RUGGIERI (v.1665 - 1725)

Aller en bas 
AuteurMessage
Pébété

Pébété

Nombre de messages : 574
Age : 76
Date d'inscription : 19/03/2019

Giovanni Maria RUGGIERI (v.1665 - 1725) Empty
MessageSujet: Giovanni Maria RUGGIERI (v.1665 - 1725)   Giovanni Maria RUGGIERI (v.1665 - 1725) Empty2021-04-22, 19:21

Giovanni Maria Ruggieri ou Ruggeri était un baroque compositeur de l'Italie. Ses dates de naissance et de décès sont incertaines, mais il peut être né vers 1665 à Vérone et décédé vers 1725. Il est connu pour avoir prospéré de 1689 à 1720.

La vie
Ses œuvres majeures auraient été composées à Venise. Son premier ouvrage, La Clotilde, existe encore, et sur sa page de titre, il se décrit comme un amateur ; le librettiste du même ouvrage le décrit comme se distinguant parmi les amateurs et les pairs des plus célèbres savants de la musique. En dehors de ces fragments, on en sait très peu sur sa vie personnelle. Les archives du Museo Correr de Venise indiquent qu'il possédait plusieurs propriétés et qu'il était peut-être au service de la noble famille Contarini , à qui il écrivit une lettre en 1695. Sa première carrière musicale comprend quatre recueils de sonates en trio, toutes deux issues de la caméra et da chiesa, publiés entre 1689 et 1697, mais ceux-ci ont été perdus depuis. Ses sonates survivantes montrent une invention et une capacité considérables en matière de contrepoint. En 1696, Ruggieri commença à travailler à plein temps en tant que compositeur et rencontra vraisemblablement un succès considérable, car ses opéras furent souvent relancés : Armida abbandonata fut produit au moins cinq fois entre 1707 et 1715. Son Elisa (1711) fut considérée par la critique comme un succès, et c'était le premier opéra buffa jamais produit dans la République de Venise. En tant que compositeur de musique sacrée, il exerce une influence importante sur Vivaldi, qui empruntera plus tard largement à Gloria in D de Ruggieri pour ses deux Glorias. Vivaldi aurait également révisé une œuvre de Ruggieri ( L'inganno trionfante in amore ); c'est peut-être le cas, mais il n'y a aucune preuve documentaire de cela.

Travail
Opéras

  • Drammi per musica en trois actes, d'abord joué à Venise, sauf indication contraire :
  • La Clotilde (livret de Neri), donnée à San Cassiano pendant le carnaval, 1696 ; relancé sous le nom d'Amar per vendetta à San Moisè en novembre 1702 ;
  • La Mariamme (livret de Burlini), créé pour la première fois à Santi Giovanni e Paolo à l'automne 1696, il ne reste que quelques airs ;
  • La saggia pazzia di Giunio Bruto (livret de Lotti), création à Santi Giovanni e Paolo le 26 novembre 1698 ;
  • Milziade (livret de Lotti), Santi Giovanni e Paolo, carnaval 1699, il ne reste que quelques airs ;
  • Armida abbandonata (livret de Silvani, d'après Tasso), donné à Sant'Angelo, le 10 novembre 1707 ;
  • Arrenione (livret de Silvani), donné à Sant'Angelo à un moment de la semaine précédant le 10 novembre 1708. Peut impliquer des œuvres d'autres compositeurs ;
  • Arato in Sparta (livret de Minato), Sant'Angelo, semaine avant le 11 janvier 1710 ;
  • L'ingannator ingannato (livret de Marchi), San Samuele, automne 1710 ;
  • La gare di politica e d'amore (livret de Salvi), San Samuele, semaine avant le 31 janvier 1711 ;
  • Elisa (une comédie, paroles de Lalli), donnée à Sant'Angelo à l'automne 1711 ;
  • Arsinoe vendicata (livret de Braccioli), Sant'Angelo, carnaval 1712 ;

Sacré et vocal

  • Douze cantates op.5, 1706 ;
  • Laudate Dominum, motet, 8 couplets, date illisible ;
  • Jesu dulcis memoria, Rome, 1689 ;
  • Gloria pour soli et chorus.

Instrumental (Tous publiés à Venise)

  • Bizzarie armoniche esposte in dieci suonate da camera a due pour violon, luth / théorbe, alto / clavecin op.1 (1689);
  • Scherzi geniali ridotti a regola armonica in dieci suonate da camera a tre op.2, 1690 (perdu);
  • Suonate da chiesa pour deux violons, alto / théorbe, orgue op.3, 1693;
  • Suonate da chiesa pour deux violons, violoncelle et orgue op.4, 1697.

Source : Wikipédia

Revenir en haut Aller en bas
 
Giovanni Maria RUGGIERI (v.1665 - 1725)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: