Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-34%
Le deal à ne pas rater :
Ordinateur Apple Mac mini ( modèle 2020) avec puce M1
679.99 € 1029.99 €
Voir le deal

 

 La musique classique & le Septième Art

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5185
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La musique classique & le Septième Art   La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty2021-03-26, 20:16

Merci Icare ! Wink
J'ai vu
"La maîtresse du président" il y a fort, fort longtemps.. Aucun souvenir..
"Folle à tuer", oui, je l'ai vu à la télé dans les années 80 ou 90, grand réalisateur, grands acteurs. Il faudra que je revois ça...
Comme "Le Parrain" me trottait dans la tête, je suis allée voir sur Internet : Oui, Nino Rota a bel et bien introduit dans son film "La Force du Destin", reste à savoir où... Peut-être après l'assassinat terrible du début ?
Le détail de la BO ne m'a rien appris, car en général, les compositeurs sont un peu jaloux de leur musique et ne sont pas très prolixes sur leurs "emprunts"... (ça dépend lesquels, J.C. Petit ne s'en est pas caché mais c'était trop évident).

Il me reste le "Blow Up" sur Satie à regarder, et puis ensuite, on pourrait regarder du côté des séries et des téléfilms ?
(Arte s'est même permis de citer un téléfilm sur Wagner, je crois..).........

Au fait, à propos du "Parrain", musique de Bach "Passacaille et je ne me souviens plus quoi", sur le baptême sanglant du petit-fils....
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15411
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La musique classique & le Septième Art   La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty2021-03-26, 20:39

Anouchka a écrit:
Comme "Le Parrain" me trottait dans la tête, je suis allée voir sur Internet : Oui, Nino Rota a bel et bien introduit dans son film "La Force du Destin", reste à savoir où... Peut-être après l'assassinat terrible du début ?
Le détail de la BO ne m'a rien appris, car en général, les compositeurs sont un peu jaloux de leur musique et ne sont pas très prolixes sur leurs "emprunts"... (ça dépend lesquels, J.C. Petit ne s'en est pas caché mais c'était trop évident).

Le Parrain est un film de F.F. Coppola et c'est effectivement Nino Rota qui en a composé la bande originale. Il y a également une musique additionnelle composée par Carmine Coppola pour la scène du mariage. En revanche, pour la scène de la série de règlements de comptes concomitante au baptême du neveu de Michael Corleone, furent utilisés des extraits de la Passacaille en ut mineur (BWV 582) et la Fantaisie en sol mineur (BWV 542) pour orgue de Jean-Sébastien Bach. Aucune trace de la Force du Destin de Verdi n'y est mentionnée, mais Wikipédia n'est pas toujours complet ni précis. Il y a trop longtemps que je n'ai pas vu ce film pour m'en souvenir et je ne possède pas la bande originale non plus, seulement celle du second volet que je trouve supérieure.

Sur ce topic, Anouchka, je préfère quand même que l'on évoque seulement les emprunts classiques directs, à la rigueur une citation si elle est vraiment explicite, mais pas les pastiches ni les plagiats et encore moins les filiations plus ou moins subjectives que l'on peu faire, parce que sinon, ça va devenir trop fastidieux. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5185
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La musique classique & le Septième Art   La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty2021-03-26, 23:49

- Erik Satie :

Je n'ai vu aucun des films cités, sauf "Dilili à Paris", le ravissant dessin animé de Michel Ocelot, et la série
"Le jeu de la dame" (dont j'ai parlé sur le fil "la musique et les échecs"), parce que je viens de la voir.
J'aime beaucoup ce compositeur et je possède quelques CD. Il y a quelques années, je vous ai envoyé sur très belle  vidéo sur  quelques "Gymnopédies" et  "Gnossiennes" (le visuel : de magnifiques tableaux de Paris de la période impressionniste).

Souhaites-tu Icare, que nous échangions nos impressions sur les compositeurs et les films de façon un peu "pêle-mêle" comme vous aviez commencé à le faire avec Mahler, etc..., ou bien souhaites-tu que l'on procède par compositeur ?
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15411
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La musique classique & le Septième Art   La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty2021-03-28, 12:40

Anouchka a écrit:
Souhaites-tu Icare, que nous échangions nos impressions sur les compositeurs et les films de façon un peu "pêle-mêle" comme vous aviez commencé à le faire avec Mahler, etc..., ou bien souhaites-tu que l'on procède par compositeur ?

Je ne souhaite rien imposer et préfère plutôt laisser libre cours à ton inspiration, néanmoins, la méthode un peu pêle-mêle peut causer un aspect fouillis et en même temps ce n'est pas si grave...

J'en profite d'ailleurs pour en revenir à Wagner et Beethoven. En ce moment, je relis un livre-entretien Il était une fois Samuel Fuller que j'aime beaucoup. J'ai toujours beaucoup aimé ce livre dans lequel le cinéaste s'arrête sur tous les films qu'il a réalisés, à l'exception bien sûr de ce qu'il a pu faire après la diffusion de cette excellente biographie. Il a employé plusieurs fois Beethoven dans ses films et aussi au moins une fois Wagner. Il aimait beaucoup la musique de Beethoven. Il a aussi collaboré avec des compositeurs de son temps, Victor Young, Dimitri Tiomkin et Paul Dunlap. J'ai eu la chance de rencontrer Samuel Fuller au Casino de Paris et d'échanger quelques mots avec lui puisqu'il se débrouillait mieux en français que moi en anglais. Il était venu assister à un concert de musique de chambre d'Ennio Morricone que je rencontrais pour la première fois aussi, mais là avec la barrière de la langue. Il aimait sa musique et ce dernier avait d'ailleurs "musicalisé" deux de ses films: Dressé pour tuer (1982) et Les voleurs de la nuit (1983).

Sur Ordres secrets aux espions nazis/Verboten (1959), il employa Beethoven et Wagner, chez chacun d'eux ce qu'il y a de plus populaire, le premier mouvement de la Symphonie n°5 et La chevauchée des Walkyries. Les scènes auxquelles correspondent ces morceaux célébrissimes ont été pensées et construites sur ces musiques. La Cinquième de Beethoven interviendrait dès l'ouverture de Verboten. Fuller emploie également Beethoven dans The Crimson Kimono (1959), Shock Corridor (1963), Police spéciale/The Naked Kiss (1964) et forcément dans Un pigeon est mort dans "Beethoven Street"/Tote Taube in der Beethovenstrasse (1972) pour la télévision. Je ne saurais dire en revanche de quelles oeuvres il s'agit.
Revenir en haut Aller en bas
Pébété

Pébété

Nombre de messages : 581
Age : 76
Date d'inscription : 19/03/2019

La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La musique classique & le Septième Art   La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty2021-03-28, 17:38

« Tous les matins du monde »
Hommage à Alain Corneau & Pascal Quignard.


Tous les matins du monde est un film français réalisé par Alain Corneau et sorti en 1991. Il est tiré du roman éponyme écrit par Pascal Quignard, qui retrace la vie du compositeur français du xviie siècle, Marin Marais et ses relations avec un autre compositeur contemporain, Jean de Sainte-Colombe.

Il rencontre un important succès, avec plus de deux millions d'entrées et remporte le César du meilleur film (1992). Il contribue à la renaissance de la musique baroque et à faire connaître la viole de gambe, interprétée dans le film par Jordi Savall, grand spécialiste de cet instrument.
Source : Wikipédia.

Diffusée en direct le 3 févr. 2021


5:55 Le Bourgeois gentilhomme – Suite, Lully
13:50 Le Retour, Sainte-Colombe
22:00 Prélude (Pièces de viole, 3e livre), Marin Marais
24:33 Muzette I & II – La Sautillante – Pièces de viole (4e livre), Marin Marais
29:30 Prélude. Gracieusement (Deuxième Concert Royal), Couperin le Grand
32:00 Plainte pour les violes. Lentement et douloureusement (Les Goûts réunis. Dixième Concert), Couperin le Grand
36:00 Muzette I & II. Naïvement (Troisième Concert Royal), Couperin le Grand
41:10 Couplets de Folies (Pièces de viole, 2e livre), Marin Marais
56:50 Concert LXIV Tombeau Les Regrets, Sainte-Colombe le père
1:04:45 Sonnerie de Sainte Geneviève, Marin Marais
1:16:00 Bourrée, Philidor
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5185
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La musique classique & le Septième Art   La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty2021-03-28, 21:14

Merci cher ami Pébété  "rouge-gorge" , ce film est admirable !Very Happy
J'en ai longuement parlé sur ce forum, sur le fil "les films et séries d'Anouchka".
En particulier du jeu splendide et émouvant de Jean-Pierre Marielle (complètement différent de d'habitude), de Guillaume Depardieu... Les dialogues entre eux deux, se heurtant d'abord, devenant profondément amis puis presque complices ensuite... , génial (et les scènes filmées aux bougies). La prestation courte de Gérard Depardieu en Lully vieillissant est superbe aussi.
Quant à la musique, dont tu nous envoies le détail (merci), elle est exceptionnelle évidemment. Jordi Savall est un très grand musicien (et chef d'orchestre). J'aime les concerts qu'il donne à Versailles, et quand il nous fait le cadeau de sa viole de gambe en soliste en haut des marches de la Chapelle....
C'est beau tout ça ! La musique classique & le Septième Art - Page 3 333455
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5185
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La musique classique & le Septième Art   La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty2021-03-29, 21:05

Je rectifie une erreur : Gérard Depardieu n'incarne pas Lully, mais Marin Marais âgé (et Guillaume Depardieu, Marin Marais jeune). Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15411
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La musique classique & le Septième Art   La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty2021-03-30, 17:58


Ni Claude Debussy, ni Gabriel Fauré n'ont eu droit à leur "Blow Up". Pas encore fait? Manque de matière? J'en doute un peu. La musique classique & le Septième Art - Page 3 1521897346 Je vais toutefois y mettre mon petit grain de sel en commençant par Claude Debussy et ses Arabesques.

Elles furent utilisées dans Un amour de Swann, un film franco-allemand réalisé par Volker Schlöndorff et sorti en salle en 1984. C'est donc dans cette période que je l'ai vu sur grand écran. Je me souviens d'avoir moyennement aimé, plus que le film lui-même, juste quelques scènes avec Jeremy Irons, Ornella Muti, Fanny Ardant et Alain Delon qui me reviennent furtivement à l'esprit. Il y avait aussi une musique originale signée Hans Werner Henze. Son scénario a été largement inspiré par l'œuvre homonyme de Marcel Proust: <<Charles Swann, un des hommes les plus en vue de la haute société de la fin du XIXème siècle, tombe éperdument amoureux d'une femme du "demi-monde" Odette de Crécy. Mais ces sentiments passionnés deviendront vite destructeurs quand la jalousie ne cessera de hanter les pensées et l'imagination de Swann.>>

Ne l'ayant vu qu'une seule fois, il y a environ trente-sept ans, il m'est évidemment impossible de me souvenir sur quelles scènes en particulier interviennent les Arabesques de Debussy. En voici deux par Alain Planès qui m'a tant plu chez Janacek.

https://www.youtube.com/watch?v=tPAtHN83UT0


A chaque fois que quelqu'un évoque Un dimanche à la campagne (1984), je pense bien sûr à Bertrand Tavernier qui vient de nous quitter, je pense à Gabriel Fauré et je pense aussi à Kristian qui adorait ce film et aussi la musique du compositeur français. Dans ce film que je n'ai malheureusement toujours pas vu, on y entend le Quintette avec piano n°2 - opus 115, le Quatuor à cordes - opus 121 et le Trio pour piano, violon et violoncelle - opus 120.



Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5185
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La musique classique & le Septième Art   La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty2021-03-31, 00:39

Merci pour tout cela. Je reviendrai sur Debussy ultérieurement.
"Un dimanche à la campagne", film superbe comme je le répondais à Ilios sur le fil "Décès", je l'ai vu deux fois et je le revois demain soir. Immense hommage à Gabriel Fauré. Merci pour le détail de la BO.

Fauré d'ailleurs : Bien des films se sont inspirés de sa musique à part delui de Tavernier. A moi, de me souvenir...
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5185
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La musique classique & le Septième Art   La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty2021-04-01, 22:01

Fauré : "Un dimanche à la campagne" de Tavernier...
J'ai revu hier soir. Absolument splendide La musique classique & le Septième Art - Page 3 333455 .
Une Sabine Azéma superbe qui d'ailleurs recut le César de la Meilleure Actrice (à l'époque où ça signifiait encore quelque chose...). Bertrand Tavernier et Martin Scorsese étaient très amis, s'envoyaient des mails, des DVD... Ce dernier a déclaré que "Un dimanche...." était son film préféré de Tavernier, peut-être son chef-d'oeuvre, une plongée magique dans l'impressionnisme, comme dans un tableau de Renoir, avec cette sublime musique.
Sympa aussi cette musique de guinguette lors de cette mythique scène ou Irène emmène son papa en bord de Seine "prendre un pot" et danser....! : Magnifique, gai... La musique classique & le Septième Art - Page 3 185465

A suivre... Wink

P.S. :J'écoutais la BO de Farinelli cet AM, évidemment Haendel (Direction Christophe Rousset), mais on en parlera plus tard.......
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5185
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La musique classique & le Septième Art   La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty2021-04-02, 00:07

Icare a écrit:

J'en profite d'ailleurs pour en revenir à Wagner et Beethoven. En ce moment, je relis un livre-entretien Il était une fois Samuel Fuller que j'aime beaucoup

Très intéressant cela et tout ton message Icare. Je ne connais pas les films que tu cites, mais nul doute que ce bouquin est passionnant. Je note ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15411
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La musique classique & le Septième Art   La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty2021-04-02, 12:27

Michel Deville a utilisé dans son film Aux petits bonheurs (1994) certaines pièces pour piano de Louis Moreau Gottschalk (1829-1869), ce qui fut sans doute assez rare au cinéma. Michel Deville emploie également la musique de Camille Saint-Saëns interprétée par le "Quatuor Viotti" dans Nuit d'été en ville (1990). J'ignore de quelle(s) oeuvre(s) il s'agit précisément. Peut-être que quelqu'un qui a vu ce film le sait... Ce sera celle de Ludwig van Beethoven, probablement de chambre, dans La Lectrice (1987). Sur Péril en la Demeure (1985), Michel Deville convoque trois compositeurs classiques: Brahms, Granados et Schubert. Je ne connais pas suffisamment la filmographie de Michel Deville, mais j'ai l'impression qu'il ne demandait que rarement à un compositeur de son temps d'écrire une musique originale pour les images de ses films. Il y a quand même Raymond Bernard que nous avions déjà évoqué au sujet de Maigret (avec Jean Richard), qui est crédité sur son premier film en coréalisation avec Charles Gérard; Une balle dans le canon (1958), puis sur les films suivants un certain Jean Dalve alias Jean-Jacques Grünenwald, organiste, improvisateur, compositeur, pédagogue et architecte français né à Cran-Gevrier le 2 février 1911 et mort à Paris le 19 décembre 1982. Il employa aussi une musique originale de Georges delerue sur Lucky Jo (1964) et celle de Carlo Rustichelli sur On a volé la Joconde (1965). Il employa d'autres compositeurs de son temps: Maurice Leroux (Martin soldat - 1966), Martin Böttcher (Tendres requins - 1967), Jean Wiéner (Benjamin ou les Mémoires d'un puceau - 1968), André Girard (La femme en bleu - 1973)...

https://www.youtube.com/watch?v=LguPd2GL2Ug


Outre la musique de Jean Dalve, il utilisa Mozart dans À cause, à cause d’une femme (1963). Ce serait le premier film où il utilisa de la musique classique. En complément d'une musique originale d'Eddie Vartan, il emploiera Rossini dans L'Ours et la Poupée (1970) et Vincenzo Bellini dans Raphaël ou le Débauché (1971). Sur Le Mouton enragé (1974), Michel Deville emploiera l'Introduction & Rondo capriccioso en la mineur op 28 de Camille Saint-Saëns sous une direction d'André Girard. C'est la musique de Georges Bizet qui rythmera L'Apprenti salaud (1977) et la Sonate Arpeggione en A mineur D821 de Franz Schubert qui sera entendue dans Le Dossier 51 (1978), celle de Manuel de Falla sur Eaux Profondes (1981).
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15411
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La musique classique & le Septième Art   La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty2021-04-03, 19:15


Pier Paolo Pasolini et la musique classique dans ses films:

La musique dans Accattone (Wikipédia):

<<Pasolini a beaucoup réfléchi à l’utilisation du son et de la musique sur Accattone. Il cherche à canaliser les émotions du spectateur, mais aussi à surprendre et à donner une force pathétique aux actions des personnages. La bande-son est souvent en décalage avec les images montrées. Par cette utilisation qui peut sembler paradoxale de la musique, Pasolini veut transcender les scènes triviales de la vie populaire au rang du religieux. C’est J. S. Bach qui a été choisi pour maintenir le film dans cette tension entre réalisme et sacralité. Pasolini considérait en effet la musique de Bach comme : "(…) la musique en soi, la musique dans l’absolu". Inspiré notamment du travail de Robert Bresson qui utilise de cette manière W. A. Mozart dans Un condamné à mort s'est échappé, Pasolini impose une musique qui se veut rituelle. D’ailleurs, à chacun de ses films un univers musical précis apparaîtra. Ainsi, ce sera Vivaldi dans Mamma Roma puis Mozart dans Théorème. L’apparition de la musique dans Accattone exprime la fatalité du destin et l’aspect inéluctable de la tragédie se jouant devant nous. Pasolini dira à ce sujet: "La musique s’adresse au spectateur et le met en garde, lui fait comprendre qu’il ne se trouve pas en présence d’une bagarre de style néo-réaliste, folklorique, mais d’un combat épique qui débouche dans le sacré, dans le religieux".>>

https://www.youtube.com/watch?v=NWcnJG6HLlM


Dans L'Évangile selon saint Matthieu (1964), outre quelques compositions originales de Carlo Rustichelli et Luis Enriquez Bacalov, Pasolini emploie des extraits des œuvres de Bach (Passion selon saint Matthieu), Webern, Mozart, Prokofiev (Alexander Nevsky), de la Missa Luba (messe congolaise), de spirituals et de chants révolutionnaires russes. Dans Œdipe roi (1967), il utilise notamment le Quatuor en ut majeur K 465 de Mozart. sur Salò ou les 120 Journées de Sodome (1975), il utilisera la Carmina Burana de Carl Orff qui sera également utilisée dans d'autres films dont l'un des plus célèbres emplois fut dans Excalibur de John Boorman, et les Préludes en do mineur & en mi mineur de Frédéric Chopin.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5185
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La musique classique & le Septième Art   La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty2021-04-07, 22:08

Merci, je relirai tout cela tranquillement, tellement cela foisonne de détails.Very Happy

Puisque tu nous laisses cette liberté, je vais faire comme dans les "Blow Up", je vais non "partir d'un réalisateur", mais de compositeurs. Je vais aller vers Stravinsky et Prokofiev, car d'une part je les adore, d'autre part ils ont été très utilisés au cinéma. A suivre.... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5185
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La musique classique & le Septième Art   La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty2021-04-08, 00:21

- Stravinsky :

Bien sûr, le cinéma s'est emparé de ses thèmes de "l'Oiseau de Feu" et "du Sacre du Printemps". Mais c'est une véritable jungle à trouver et je n'ai pas de réminiscences précises...
Sauf évidemment les deux hommages très réussis par Disney dans ses deux "Fantasia", et le film suivant, que j'ai beaucoup aimé (j'en ai parlé sur le forum) :
"Coco Chanel et Igor Stravinsky", film de Jan Konnen de 2009, avec Anna Mouglalis et Mats Wikkelsen (deux acteurs que j'apprécie énormément).
Un film très esthétique, qui relate la passion qui lia Chanel et Stravinsky juste après le "scandale" de la représentation du "Sacre", le 29 mai 2013 à Paris (chorégraphie : Nijinski). Il était malade et venu se reposer dans la propriété de Chanel à Garches (et tout ça sous le toit de sa femme et de ses enfants..)...
La musique de Stravinsky est très présente, au piano etc..., Ci-dessous la bande-annonce.

https://youtu.be/DPkFI8evEQ8


Dernière édition par Anouchka le 2021-04-08, 00:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5185
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La musique classique & le Septième Art   La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty2021-04-08, 00:24

Et bien sûr ceci, devenu "un classique", magnifiquement dessiné, d'une rare créativité, et dans son intégralité :
(Fantasia 2000 : "L'oiseau de feu"). Environ 8 mn.
https://youtu.be/3eG_O1wEJ40

Egalement, dans "Fantasia" n° 1, "le sacre du printemps" est magnifiquement mis en valeur sur une séquence particulièrement longue et vibrante sur "la vie primitive" (ce que Stravinsky voulait dans sa partition), la naissance de la vie, les dinosaures etc.... : Mythique. La vidéo de 22 mn est également dispo sur youtube.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5185
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La musique classique & le Septième Art   La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty2021-04-10, 01:06

- Prokofiev : Bien des choses à dire, puisqu'il  a collaboré pour le cinéma, et en particulier avec Eisenstein.

Le thème de "la Danse des Chevaliers" (du ballet "Roméo et Juliette"), hyper-connu, a été souvent employé dans des films.

Je reviens demain en détails vers tout cela. Bon week-end ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5185
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La musique classique & le Septième Art   La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty2021-04-12, 00:29

- Prokofiev (suite) : Sa collaboration pour le cinéma fut importante, à l'époque (avant l'avènement d'Hitler), je vous renvoie aux sites complètement dédiés à cela, je ne vais pas faire des copié-collés. Citons une collaboration intense comme je vous le disais, avec Eisenstein, pour des films historiques très "russes", dont "Alexandre Nievski" entre autres (j'ai vu du coup un petit extrait pas mal de 11 mn sur youtube).

En 1979, Tinto Brass utilisa dans toute la BO le thème de "La Danse des Chevaliers" pour le film "Caligula" (que j'ai vu, que je reconnais très bien réalisé et joué, mais très angoissant, cruel et cru à tous points de vue -les crimes et la débauche dans toute leur horreur-. Je n'ai pas aimé évidemment à cause de ça...).

En 1979, John Williams idem pour la "Marche Impériale" de Dark Vador dans Starwars, il s'en inspira largement.

Citons la pub du parfum "Egoïste", car la musique ciblait bien le nom très violent du parfum (nul pour moi d'appeler ça comme ça,  pour un parfum masculin aussi génial).

Mais oh merveille, voici une perle rare : L'intégralité (ou presque) du thème de la "Danse des Chevaliers" , Charlie Chaplin, "Le Dictateur"... Extraordinaire !!!  La musique classique & le Septième Art - Page 3 333455   Ci-dessous :
https://youtu.be/lw6YwYLJBIs


Dernière édition par Anouchka le 2021-04-12, 00:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5185
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La musique classique & le Septième Art   La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty2021-04-12, 00:30

Je crois que je vais me pencher sur Haendel, oh la il y a de quoi faire au cinéma !! Hehe
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5185
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La musique classique & le Septième Art   La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty2021-04-12, 16:43

Coucou,

Je vous ai glissé un petit piège, une petite énigme, dans mon message d'hier relatif à Prokofiev...
Si vous le lisez, vous les cinéphiles-mélomanes avertis, cela devrait être facile à résoudre...!!   Wink .
Ou alors vous ne lisez tout simplement pas ce fil, et ma prose en particulier La musique classique & le Septième Art - Page 3 Icon_neu Hehe ,  ou vous ne trouvez pas..!
Répondez-moi, je vous donnerai un indice plus tard... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15411
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La musique classique & le Septième Art   La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty2021-04-12, 17:28


J'ai bien lu ton message, mais n'ai pas vu le piège. Il me semblait que j'avais déjà évoqué le réalisateur italien Tinto Brass et son Caligula qui n'a pas seulement employé la musique de Prokofiev, mais aussi celle de Aram Khatchatourian et Renzo Rossellini, du moins dans la version de 1984, en plus d'une partie musicale originale signée Paul Clemente, alias Bruno Nicolai. Tinto Brass a également réalisé un film qui s'intitule Così fan tutte (1992), mais il ne semble pas pour autant avoir utilisé la musique de Mozart, seulement celle, originale, de Pino Donaggio.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26332
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La musique classique & le Septième Art   La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty2021-04-12, 19:31

Icare a écrit:
J'ai bien lu ton message, mais n'ai pas vu le piège.

Le piège c'est justement que pour une fois elle ne raconte pas de bêtises Hehe

Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22496
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La musique classique & le Septième Art   La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty2021-04-12, 19:37

Je ne vois pas non plus de piège dans ton post sur Prokofiev La musique classique & le Septième Art - Page 3 1521897346 Ou alors, c'est dans Caligula, où on ne voit pas bien ce que viendrai faire la danse des chevaliers dans un film sur l'empereur romain fou (j'ai d'ailleurs vu ce film il y a bien 30 ans, je pense que la cruauté, la pornographie et l'extrême folie de Caligula est très exagrée pour en faire un film érotique). Mais je ne me souviens plus de la musique.



Snoopy a écrit:
Le piège c'est justement que pour une fois elle ne raconte pas de bêtises

Oh ! Schocking La musique classique & le Septième Art - Page 3 10321
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5185
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La musique classique & le Septième Art   La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty2021-04-12, 20:37

Bon OK, je vous donne la soluss après mon dîner ,vers 23 h ,  elle est vraiment .. très sympa.. Wink
Un indice : Piochez du côté de Charlie....  Very Happy

(eh non, rarement de bêtises chez moi et pour une fois qu'on s'amuse..  Hehe ).

P.S. : Oui, Tinto Brass utilise bel et bien ce thème-là , et abondamment dans "Caligula" ; et John Williams en mix pour Starwars/Dark Vador.
Revenir en haut Aller en bas
MarcS

MarcS

Nombre de messages : 407
Age : 48
Date d'inscription : 29/12/2014

La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La musique classique & le Septième Art   La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty2021-04-12, 21:10

Pour moi le piège c'est sur la marche impériale, qui est je pense inspirée de Chopin et non pas de Prokofiev....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La musique classique & le Septième Art   La musique classique & le Septième Art - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La musique classique & le Septième Art
Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Jazz & Musiques de films-
Sauter vers: