Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -20%
JIGA Batterie Externe 30000mAh, 3 ports USB et 3 ...
Voir le deal
26.36 €

 

 Aeham Ahmad

Aller en bas 
AuteurMessage
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum
Pianoline

Nombre de messages : 2283
Age : 27
Date d'inscription : 08/06/2011

Aeham Ahmad Empty
MessageSujet: Aeham Ahmad   Aeham Ahmad Empty2021-03-09, 09:44

Voici un compositeur qui sort vraiment du commun, qui a aiguillé ma curiosité et qui m'a profondément touchée.

Venez donc jeter un coup d'oeil et encourager ce pianiste qui sort des ruines.

Aeham Ahmad, pour moi, ce n'était qu'un auteur au début. Un auteur syrien rendu célèbre par une photo de son ami qui a fait le tour du monde :

Aeham Ahmad Aeham-Ahmad-sept-ans-de-guerre-en-Syrie-dans-son-piano


Aeham Ahmad, c'est donc l'auteur du roman "Le pianiste de Yarmouk", roman autobiographique et excellent témoignage de la guerre de Syrie, de l'émigration : un véritable hommage aux victimes et aux réfugiés de guerre, et une ode à la musique.
Aussi, comme on peut le voir sur la photo, Ahmad est un pianiste. Il est né de parents musiciens : un père aveugle qui apprit à devenir menuisier et luthier, violoniste, et une mère professeur de musique et chanteuse soprano. Ils vivaient d'amour et d'eau fraîche et tenaient un magasin de musique prospère pour vivre, à Damas, avant que la guerre ne détruisit tout. La guerre, ce sont la révolution syrienne, Daech, le terrorisme...
Bravant la peur et la misère, Aeham Ahmad utilisa la musique alors comme symbole de résistance et de vie, au milieu des ruines et des décombres. La photo prise à ce moment là par un de ses amis voisins photographe témoigne d'un grand moment d'émotions pour Aeham où il chantait au piano un poème d'un de ses chers amis qui venait de perdre sa femme.
Malheureusement, ce ne fut pas au goût des djihadistes : son piano fut incendié, comme tout le reste. Et après tant d'années de grande misère et d'oppression, il fut contraint de fuir sa famille et de rejoindre le flot des réfugiés de guerre, de braver le danger en mer sur un petit bateau sur la Méditerrannée. Fuir son pays, exil. Il connut alors la perte de tout, de son identité, la catégorisation et le mépris occidental, en devenant ce "danger", ce réfugié de plus venu polluer leur pays, aux occidentaux. Mais lui était quelqu'un, quelqu'un de bien, de cultivé, avec une riche famille, il avait un magasin de musicien, était musicien...
Il s'est exilé en Allemagne où il est devenu pianiste professionnel. Puis, il a écrit son roman : "Le pianiste de Yarmouk", ultime témoignage de son cauchemar.

Un livre merveilleusement bien écrit, sans lourdeur, avec une humanité juste énorme : en plus d'un témoignage, il est un chant d'espoir, de vie, de résistance sans failles.
J'écrierai ma critique de ce livre quand je l'aurai terminé, il vaut le détour.

J'ai été profondément touchée par la vie de ce pianiste, que j'ai envie de faire connaître et d'encourager.




La musique est empreinte de mélancolie, de tristesse, un cri du coeur jaillit soudainement de la musique, rejoint par une soudaine fragilité au milieu du chaos... On sent toute la détresse dans sa musique... Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 21754
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Aeham Ahmad Empty
MessageSujet: Re: Aeham Ahmad   Aeham Ahmad Empty2021-03-09, 11:10

Source : https://www.lalettredumusicien.fr/s/articles/5719_300_aeham-ahmed-pianiste-et-refugie?idarticle=5719

Extraits

Aeham Ahmad est né en 1988,à Yarmouk, un camp installé par le gouvernement syrien pour accueillir les réfugiés palestiniens chassés d’Israël "Avant la guerre, c’était un des quartiers les plus animés de Damas… "
.../...
En 2004, le père et le fils ouvrent le premier magasin de musique de Yarmouk. Aeham et son père vendent des luths de leur fabrication. Le commerce ne tarde pas à prospérer et Aeham a bientôt des dizaines d’élèves. Dans la boutique, il reprend goût à la musique et commence à improviser, à explorer son clavier. « J’ai enfin compris que je maîtrisais un merveilleux langage. Mais dès que je jouais autre chose que Beethoven ou Bach, mon père me rappelait à l’ordre. Jouer du jazz ? de la musique orientale ? C’était gâcher un temps précieux. »
.../...

La guerre éclate en 2011. « Mon fils est né alors que nous vivions dans les décombres. Nous avions faim, tout le temps, raconte-t-il. J’ai décidé de ressortir mon piano pour qu’on entende notre désespoir. Celui de la femme enceinte qui mourait aux checkpoints, celui de l’attente désespérée d’un carton de vivres qui n’arrivait pas. J’ai continué après avoir été blessé à la main par un éclat d’obus. » Les vidéos YouTube de ses concerts au milieu des ruines sont partagées des dizaines de milliers de fois en quelques heures. En 2015, un djihadiste de Daesh brûle son piano. « C’est à ce moment-là que j’ai décidé de rejoindre l’Allemagne. » Aeham Ahmad balaye le récit de son périple européen d’un geste de la main : « Il ressemble à celui de milliers de migrants : être séparé de ma famille, traverser la Méditerranée sur un canot pneumatique qui, forcément, fait naufrage, remonter par les Balkans, puis atteindre l’Allemagne, enfin. »

En 2016, il obtient l’asile et parvient à faire venir sa femme et leurs deux enfants en Allemagne. Ils vivent aujourd’hui à Wiesbaden. A 3 000 kilomètres de sa Syrie natale, les festivals se l’arrachent. « Je monte sur scène parce que la musique rapproche les hommes, dit-il, simplement. Mes chansons peuvent bâtir des ponts entre les Européens et les réfugiés. » Une notoriété qui n’est pas toujours facile à vivre. « Les bons jours, je suis au comble du bonheur, confie Aeham Ahmad. Je suis sur scène, je joue mes chansons de Yarmouk. Et puis il y a les mauvais jours où je me dis : “Tant de gens sont morts, pourquoi as-tu survécu, toi ?” Ces jours-là, j’ai le ventre noué par la culpabilité. » La musique comme passeport : l’expression n’a jamais été aussi juste.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14967
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Aeham Ahmad Empty
MessageSujet: Re: Aeham Ahmad   Aeham Ahmad Empty2021-03-09, 11:15

Personnellement, je ne suis pas très fan de son piano et encore moins de sa voix, mais son histoire est évidemment terrible et émouvante. Quelle bonne idée de nous le présenter ici. Tu m'as en tout cas donné envie de lire son livre. Wink Merci Pianoline.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Aeham Ahmad Empty
MessageSujet: Re: Aeham Ahmad   Aeham Ahmad Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Aeham Ahmad
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les interprètes-
Sauter vers: