Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Karlis Baumanis (1835-1905)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 21550
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Karlis Baumanis (1835-1905) Empty
MessageSujet: Karlis Baumanis (1835-1905)   Karlis Baumanis (1835-1905) Empty2021-02-23, 10:01

Kārlis Baumanis (né le 11 mai 1835 à Vilkene – mort le 10 janvier 1905 à Limbaži), plus connu sous le nom de Baumaņu Kārlis, est un compositeur letton de l'Empire russe. Il est l'auteur de la musique et des paroles du Dievs, Sveti Latviju : (Bénie soit la Lettonie), l'hymne national letton (1870).

Kārlis Baumanis fut, au xixe siècle, le premier compositeur à utiliser le mot "Lettonie" dans les paroles d'un chant alors que le pays faisait encore partie de l'Empire russe. Il fut poète letton et dramaturge (pseudonyme Aso), auteur de la République Gymnastic de Lettonie . Auteur du manuel de grammaire et de discours allemands (1865), activiste du mouvement des jeunes lettons, organisateur des Festivals de la chanson tous-lettons.

Kārlis Baumanis est né le 11 mai 1835 à Viļķene (Wilkenhof), sixième enfant (sur huit) dans la famille des paysans Jekaba et Anna Baumanis. En 1837, la famille déménage au manoir Limbaži, louant la ferme Lemskalni. Depuis l'enfance, Karlis était fasciné par les livres. À l'âge de 8 ans, il a appris à lire couramment, ne s'est pas séparé de la Bible et connaissait beaucoup de ses fragments par cœur.

Il a étudié à l'école paroissiale de Limbazi (1846-1848), à l'école élémentaire (1848-1850) et à l'école du district (1850-1852). Après avoir été diplômé de l'école, avec l'aide de son parrain, le prêtre Lemsal Christoph Neuenkirchen, il a obtenu un emploi de professeur assistant de l'école paroissiale de Wolmar, où il a enseigné l'allemand, le russe et la géographie, et a appris à jouer du piano.

Sur recommandation du parrain à l'automne de 1853, il entre au séminaire de Wolmar, où il étudie jusqu'en 1856, l'enseignement général, la pédagogie, les langues étrangères, le chant choral, le jeu de l'orgue et du violon. Le séminaire était dirigé par l'éducateur et musicien letton Janis Tsimze, dont Baumanis a repris son amour du chant choral. A l'été 1856 il reçoit son diplôme du séminaire.
Ne pouvant étudier sur place, faute de ressources financières, en 1858, avec les mots "Mieux vaut être concierge à Saint-Pétersbourg qu'un enseignant à Vidzeme", il part pour Saint-Pétersbourg, où à cette époque un centre intellectuel de Lettons a été créé, qui a bénéficié du soutien des Russes. Saint-Pétersbourg est également devenu plus tard le berceau de la musique lettone.
En 1860, il obtint un emploi permanent en tant que professeur d'allemand à la l"école réformée de St. Petra à Saint-Pétersbourg, où il a travaillé pendant 21 ans, étant devenu ami avec son directeur D. Margo. Il incita Baumanis à se tourner vers la création d'un manuel de la langue allemande, ce qui fut fait: en 1865, le livre de Baumanis "Elemente deutscher Schrift un Sprache" fut publié.
Pendant son temps libre, il a étudié la musique, a pris des cours particuliers de piano au Conservatoire de Saint-Pétersbourg avec le professeur F. Cerny. Il a contribué à l'organisation du 1er Festival de la chanson de toute la Lettonie en envoyant trois de ses chansons au comité des festivals, qui ont été interprétées par le chœur combiné.

Il a créé la chanson "Que Dieu bénisse la Lettonie" en 1870, devenu plus tard (1928) l'hymne national letton. Cette année-là, il a épousé Marija Carolini Elizabeth, la fille de Ferdinand von Vite, locataire du manoir Sāra, et a été professeur d'allemand au prestigieux Smolny Institute of Exotic Nursery. En 1871, il termine les études de composition avec le musicien tchèque Voiceha Hlavach. Le 14 novembre 1872, sa fille, Lilia Elizabeth, est née. En 1873, il fut récompensé pour son succès dans le travail pédagogique par le Saint-Esprit. Ordre d'Anna. En août 1878, Baumanis participa à la création de la Société caritative lettone de Saint-Pétersbourg pour améliorer la condition morale et matérielle des pauvres compatriotes vivant dans la capitale. A cette époque, Baumanis a commencé à combiner le travail d'un enseignant avec le travail journalistique dans l'almanach "Dundurs" ("Gadfly").

En 1881, Baumanis a été soudainement renvoyé de l'école réformée et a quitté l'appartement sur le Moika, qu'il occupait. Beaucoup, principalement les parents de Baumanis, pensaient que la raison en était sa dépendance à l'alcool et à un style de vie bohème, à cause desquels sa femme l'avait auparavant quitté. À l'âge de 47 ans, en 1882, Baumanis est retourné dans son pays natal - à Limbaži.

Après une vie brillante dans la capitale russe, sa ville natale le déprime, bien qu'il essaie de participer à la vie publique, assiste aux réunions de la Saviesīgā biedrība. Il a rejoint la Société en 1885 et en 1886 a été élu conférencier aux Commissions pour la connaissance, le chœur, le théâtre et les bibliothèques. Dans ces Il est resté jusqu'à la mort dans ces postes.
Il était l'organisateur de fêtes et de représentations musicales théâtrales, préparant pour eux des couplets, des humoresques et des numéros musicaux. Il a accordé une attention particulière à la mise en scène des pièces de son collègue Juris Alunan. Le produit de la vente des billets d'entrée aux spectacles a assuré le travail de la société. Après les représentations, des danses ont été organisées avec la représentation de la chapelle du village local. Le 3 mars1886 il contribue à la création d'une bibliothèque publique dont il assure la direction.

En 1890-1899, Baumanis publie "Le calendrier royal baltique" dans l'imprimerie de Janis Melkis, dans lequel il publie ses essais sur le château de Lemzal, l'église, les routes, des poèmes de félicitations et des brochures "Byzantine cries" (signés par BK ou sous les pseudonymes "Azo", "Limbsesiles Antikangars".

Pourtant, dans les dernières années de sa vie, l'envie d'alcool du compositeur grandit, il est malade, dans le besoin et il meurt le 11 janvier 1905 à Limbaži à l'âge de 69 ans. Il est enterré dans le cimetière de la ville.

Sa fille Elizabeth Lilija est également devenue enseignante à Limbaži.

Œuvres

Karlis Baumanis était un publiciste de premier plan, poète-satiriste, dramaturge, il a également composé les paroles de plusieurs de ses chansons. Les textes polémiques sur la chanson folklorique publiés par lui en 1874 et 1875 dans les langues lettone et allemande ont jeté les bases de la culture ethnomusicale du peuple letton.

En tant que musicien, il a composé environ 300 chansons et arrangements folkloriques, dont 50 choraux.

Le jour de la proclamation de l'indépendance de la Lettonie, le 18 novembre 1918, la chanson "Dievs, svētī Latviju" a été jouée trois fois. Le 4 juin 1919, il fut approuvé pour devenir l'hymne de la Lettonie. Le 25 septembre 1928, le Seimas letton a adopté la loi sur l'hymne national.

Compositions musicales

"Austra" 3 carnets (1874) avec 36 chansons. Chants choraux (" Trimpula ", "Yeast, the fate of your people", etc.) et chansons en solo ("Tautai", "Zilais kalns", "Ūdens flood"

"Līgo" (1874) avec 66 chansons pour chœur d'hommes. Cette collection montre une influence encore plus profonde du jeune mouvement letton. La collection comprend 66 chansons - à la fois des compositions originales pour chorale (" Fatherland Song ", "Truth and Unanimity", "One Old Lettian and Many New Latvians", etc.) et des arrangements de chansons folkloriques.

«Mortuos plango» (1875) à la mémoire d'Atis Kronvalds avec quatre chansons.

«Song Willow» (1877) - une collection de chansons dans trois manuels pour les écoles et les sociétés avec Ausekli, qui contenait des chansons composées par Baumanis avec des paroles d'Ausekls («To School», « Castle of Light », « Trimpula », harmonies de chansons folkloriques, etc.




https://www.youtube.com/watch?v=Q8p0y5fZ9xQ
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 21550
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Karlis Baumanis (1835-1905) Empty
MessageSujet: Re: Karlis Baumanis (1835-1905)   Karlis Baumanis (1835-1905) Empty2021-02-23, 12:19

Trimpula



https://www.youtube.com/watch?v=KGvl96Tz6Rk
Revenir en haut Aller en bas
 
Karlis Baumanis (1835-1905)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: