Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -15%
Manette Xbox sans fil Pulse Red
Voir le deal
50.99 €

 

 Laurent Petitgirard (cinéma)

Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15414
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Laurent Petitgirard (cinéma) Empty
MessageSujet: Laurent Petitgirard (cinéma)   Laurent Petitgirard (cinéma) Empty2015-07-07, 10:41

Une biographie concise:

<<Laurent Petitgirard est un compositeur et chef d'orchestre français, né à Paris en 1950. Il étudie le piano avec son père Serge Petitgirard et la composition avec son frère aîné Alain Kremski (Kremski est le nom de leur mère). Il compose plus d'une vingtaine d'œuvres de musique symphonique et près de cent cinquante partitions pour le cinéma et la télévision. Il est notamment l'auteur de la musique de plusieurs films de Francis Girod et de la série des "Maigret". Il lui arrive par ailleurs de diriger la musique d'autres compositeurs, comme par exemple celle de Bruno Coulais>>

Impressions personnelles:

Laurent Petitgirard a aussi composé pour le cinéma et la télévision, notamment le cinéma de Francis Girod. J'ai d'abord écouté sa musique pour Un Ami Parfait (2006) à laquelle j'ai trouvé quelques accents herrmanniens, et cela-même si, plus globalement, j'y ai retrouvé la patte symphonique du compositeur français que je commence à bien connaître par le biais de son oeuvre de concert. J'ai assez aimé l'atmosphère des génériques début & fin, moins le reste de la B.O. Elle s'enlise assez rapidement dans un carcan orchestral qui réserve peu de surprise et n'est pas très passionnant à écouter. Cette partition pourrait presque se résumer à ses deux génériques que j'en aurais suffisamment. Curieusement, j'ai préféré les versions pour piano qui furent présentées ainsi au cinéaste. Heureusement, la suite symphonique Lacenaire (1990) m'évoque un Laurent Petitgirard bien plus inspiré, selon moi, une partition magnifique avec un instrument étrange que je n'ai pas réussi à identifier dans l'absolu, présent dans la partie la plus émouvante. Si la musique qu'il a composée pour le court-métrage Amnesty International, Ecrire contre l'oubli (1991) est touchante, la musique du film Terminale (1998), une histoire autour d'adolescent, est certainement celle qui m'a le plus captivé lors de cette nouvelle écoute. Ecrite pour petite formation avec violoncelle solo, je l'ai trouvée à la fois recherchée et passionnante. J'ai plus particulièrement été saisi par le thème de "Claire" avec ce jeu subtile entre le violoncelle et la percussion: original et captivant. Un peu plus loin, un morceau plus animé et incisif entre le violoncelle, le piano et la percussion finit par me combler totalement au point de me voir classer cette musique parmi l'une des meilleures du compositeur pour l'image: Je dirais qu'il y en a deux; Lacenaire et Terminale, mais sans oublier que j'aime également beaucoup ce qu'il composa sur Maigret. Sur L'Oncle de Russie (TV, 2006), je retrouve un style, un son, orchestral que je connais bien et apprécie.

L'instant musical:

https://www.youtube.com/watch?v=taHtgFpyN64


Dernière édition par Icare le 2020-12-22, 18:17, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15414
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Laurent Petitgirard (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Laurent Petitgirard (cinéma)   Laurent Petitgirard (cinéma) Empty2020-12-22, 18:12

Maigret est une série télévisée que ma mère adorait. Elle ne ratait aucun épisode et je dois dire que moi non plus! Je pense que j'aimais cette série autant qu'elle. Il ne s'agissait bien sûr pas de la dernière version avec Bruno Cremer dans le rôle-titre. Il s'agissait d'une version bien plus ancienne, connue sous le titre Les enquêtes du Commissaire Maigret, avec Jean Richard dans le rôle de Maigret. Je me souviens du thème-générique qui, je crois me rappeler, était doucement mélancolique. En revanche, je n'ai pas retrouvé le nom de son auteur. Dans la nouvelle version 1991-2005, c'est le charismatique Bruno Cremer qui reprend le flambeau, et même si certaines/certains continuent de préférer celle de 1967 avec Jean Richard, je ne suis pas sûr d'être de leur avis même si je n'ai pas suivi cette nouvelle version avec autant d'assiduité. J'ai manqué pas mal d'épisodes. Mais ce qui me marqua davantage, c'est la partition symphonique de Laurent Petitgirard qui crée avec beaucoup d'efficacité une ambiance sombre et langoureuse qui convient merveilleusement bien à l'esprit de la série. J'imagine aisément les rues embrumées d'un Paris humide au coeur de l'aurore, avec ce magnifique thème mélodique chromatique qui s'élève, que ce soit par l'harmonica, le violon solo ou une trompette - ma préférence va dans ce cas précis très nettement pour l'harmonica, suivie de près par la trompette à laquelle je trouve un caractère macabre: au fond, derrière la brume, sur l'asphalte humide et glacé de la ville encore endormie, n'y a-t-il pas le cadavre d'un homme ou d'une femme ou la silhouette de l'assassin qui rôde encore? La formidable ambiance clair-obscur et peinte de mystère que crée la musique de Laurent Petitgirard se poursuit sans presque rien perdre de sa force dans une écoute seule, se construit plus ou moins à la manière d'un intense poème symphonique, piqué ci et là par quelques autres airs d'harmonica, parfois délicieusement rétros. Comme toujours, il y a un son "très français" dans la musique de Petitgirard.

Il faut dire aussi que j'ai toujours adoré cet acteur non seulement pour son charisme mais aussi parce qu'il avait vraiment une "gueule".

Laurent Petitgirard (cinéma) Bruno-cremer-maigret_542816
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26337
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

Laurent Petitgirard (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Laurent Petitgirard (cinéma)   Laurent Petitgirard (cinéma) Empty2020-12-22, 18:28

Icare a écrit:
Maigret est une série télévisée que ma mère adorait. Elle ne ratait aucun épisode et je dois dire que moi non plus! Je pense que j'aimais cette série autant qu'elle. Il ne s'agissait bien sûr pas de la dernière version avec Bruno Cremer dans le rôle-titre. Il s'agissait d'une version bien plus ancienne, connue sous le titre Les enquêtes du Commissaire Maigret, avec Jean Richard dans le rôle de Maigret.

Tu as bien fait de préciser car j'allais justement te dire que j'aimais assez Maigret aussi, mais uniquement la période Jean Richard justement. Il avait une bouille sympathique qui collait bien au personnage. C'est un peu de ma jeunesse aussi tout ça Wink

Sinon, un autre policier que j'aimais bien aussi et dont j'ai vu quasi tous les épisodes c'est Colombo
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22502
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Laurent Petitgirard (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Laurent Petitgirard (cinéma)   Laurent Petitgirard (cinéma) Empty2020-12-22, 19:15

Icare a écrit:
Je me souviens du thème-générique qui, je crois me rappeler, était doucement mélancolique. En revanche, je n'ai pas retrouvé le nom de son auteur.

La musique, un rythme de valse lente, était composée par Raymond  Bernard (1920-2005) Wink

J'ai créé son topic : http://musiqueclassique.forumpro.fr/t16499-raymond-bernard

J'aimais bien les deux séries, aussi bien par Jean Richard que par Bruno Cremer. Les ambiances des enquêtes étaient peut-être plus fidèles aux descriptions de Georges Simenon avec Jean Richard, dont la femme joue un certain rôle qu'on ne retrouve pas avec Bruno Cremer. Sa femme était la vraie femme de Jean Richard, Annick Tanguy.

Snoopy a écrit:
Sinon, un autre policier que j'aimais bien aussi et dont j'ai vu quasi tous les épisodes c'est Colombo

Moi aussi, je pense les avoir tous vu : 69 épisodes d'après Wikipedia. Par contre il ne me semble pas qu'il y ait un générique attitré à la série, sauf une musique récurrente dans plusieurs épisodes : nick nack paddiwak , la marche des gosses en français.

A titre de comparaison, il y a eu 88 Maigret avec Jean Richard (sur 103 romans et nouvelles de Georges Simenon) et 54 avec Bruno Cremer.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15414
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Laurent Petitgirard (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Laurent Petitgirard (cinéma)   Laurent Petitgirard (cinéma) Empty2020-12-22, 23:29

L'album que j'ai réécouté aujourd'hui contient uniquement des musiques que Laurent Petitgirard composa pour le cinéma de Francis Girod, réalisateur, producteur et scénariste français, né le 9 octobre 1944 à Semblançay (Indre-et-Loire) et mort le 19 novembre 2006 à Bordeaux (Gironde). Francis Girod collabora avec plusieurs compositeurs dont Ennio Morricone qui mis en musique ses deux premiers longs-métrages; Le Trio Infernal (1974) et René la Canne (1977), puis un peu plus tard, en 1980, La Banquière, Pierre Jansen sur L'Etat sauvage (1978) et Le Grand Frère (1982), Georges Delerue sur Le Bon Plaisir (1984) et Descente aux Enfers (1986), Romano Musumarra sur L'Enfance de l'Art (1988) et Délit Mineur (1994) et Alexandre Desplat sur Passage à l'Acte (1996). Souvent, les musiques composées pour les films de Francis Girod ne me laissent pas indifférent, les trois partitions de Ennio Morricone en font partie, mais aussi ce que composa Pierre Jansen, surtout pour L'Etat Sauvage et Romano Musumarra pour Délit Mineur. Je crois me rappeler que Georges Delerue avait composé quelque chose d'assez viscéral sur Descente aux Enfers... Girod et Petitgirard ont collaboré à cinq reprises: Lacenaire (1990) qui scelle leur première collaboration, Contre l'Oubli (1991), un film collectif français réalisé par une trentaine de réalisateurs, dont Alain Resnais et Jean-Luc Godard, et sorti en 1991, pour témoigner du devenir de prisonniers politiques, Terminale (1998), Un Ami Parfait (2006) et L'Oncle de Russie (2006). Précédemment, j'avais écrit ceci:

<<Laurent Petitgirard a aussi composé pour le cinéma et la télévision, notamment le cinéma de Francis Girod. J'ai d'abord écouté sa musique pour Un Ami Parfait (2006) à laquelle j'ai trouvé quelques accents herrmanniens, et cela-même si, plus globalement, j'y ai retrouvé la patte symphonique du compositeur français que je commence à bien connaître par le biais de son oeuvre de concert. J'ai assez aimé l'atmosphère des génériques début & fin, moins le reste de la B.O. Elle s'enlise assez rapidement dans un carcan orchestral qui réserve peu de surprise et n'est pas très passionnant à écouter. Cette partition pourrait presque se résumer à ses deux génériques que j'en aurais suffisamment. Curieusement, j'ai préféré les versions pour piano qui furent présentées ainsi au cinéaste.>>

Laurent Petitgirard (cinéma) 200x200_petitgbio_0

Je suis toujours d'accord avec ce que j'ai écrit sur la partition de Un Ami Parfait, et j'apprécie toujours autant ce qu'il composa sur Lacenaire et Terminale. J'adore ces quelques notes qui constituent le thème principal de Lacenaire, j'aime comment elles se combinent dans la suite d'une petite quinzaine de minutes, un peu moins en réalité, interprétée par l'Orchestre Symphonique Français. Il y a toujours cette sonorité qui provient d'un instrument particulier, peut-être asiatique, un instrument à cordes probablement pincées. Cette sonorité mystérieuse, d'où qu'elle provienne, m'apparait presque comme un trait d'humour traversant une peinture symphonique sombre et pessimiste. Néanmoins, la partition qui, quelque-part, me stimule le plus, aussi bien émotionnellement qu'intellectuellement, est Terminale. Pour ce film social contemporain mettant en scène des adolescents de 17 ans, Francis Girod ne voulait surtout pas une musique dite de "jeune" qui démodera son film dans trois mois, non il souhaitait une écriture intemporelle et minimaliste, si possible avec une présence importante du violoncelle car le réalisateur estime que c'est l'instrument qui exprime le mieux le mal-être de l'adolescence. Laurent Petitgirard lui a offert la partition adéquate, avec violoncelle solo par un jeune musicien fraîchement sorti du conservatoire, Henri Demarquette. Petite formation, percussion, guitare électrique, piano venant se joindre au jeu virtuose et intense du violoncelle: sans doute l'une des partitions les plus singulières et audacieuses du compositeur.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26337
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

Laurent Petitgirard (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Laurent Petitgirard (cinéma)   Laurent Petitgirard (cinéma) Empty2020-12-23, 01:48

Icare a écrit:
je suis toujours d'accord avec ce que j'ai écrit sur la partition de Un Ami Parfait

Moralité: tu t'entends bien avec toi même Laurent Petitgirard (cinéma) 231625
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




Laurent Petitgirard (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Laurent Petitgirard (cinéma)   Laurent Petitgirard (cinéma) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Laurent Petitgirard (cinéma)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Jazz & Musiques de films-
Sauter vers: