Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Cdiscount :1 jouet acheté = 1 jouet offert
Voir le deal

 

 Clara Faisst (1872-1948)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 20919
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Clara Faisst (1872-1948) Empty
MessageSujet: Clara Faisst (1872-1948)   Clara Faisst (1872-1948) EmptyVen 20 Nov 2020 - 12:43

Clara Mathilda Faisst (née à Karlsruhe le 22 juin 1872, où elle est morte le 22 novembre 1948) est une compositrice, pianiste et écrivain allemande.

Faisst est née à Karlsruhe, Baden, la plus jeune des six enfants de August et Emma Faisst. Son père est mort quand elle avait un an. Ses proches la considéraient comme une enfant calme et rêveuse. Faisst a souffert d'une mauvaise santé pendant la majeure partie de son enfance.

Son éducation musicale a commencé à son entrée à l'école. Elle a reçu une formation musicale du conservatoire grand-ducal de Karlsruhe jusqu'en 1894. À 7 ans, elle était la plus jeune étudiante jamais enseignée par le violon solo Carl Will. Elle poursuit ses études à l'Académie royale de musique de Berlin jusqu'en 1896. À l'académie, elle compte de nombreux professeurs prestigieux. Ernst Rudorff, élève de Clara Schumann, lui a enseigné le piano. Woldemar Bargiel (le demi-frère de Schumann) lui a également enseigné la théorie du contrepoint et de la composition. Le compositeur berlinois Robert Kahn lui a enseigné le piano et la théorie musicale. Son professeur le plus connu était Max Bruch (1838 - 1920) qui a enseigné la composition. Elle resta en correspondance avec Bruch pendant la majeure partie de sa vie. Elle a composé la partition de «Five Songs for a Voice with Pianoforte», pour laquelle Max Bruch a écrit les paroles et la mise en scène. Elle a commencé à écrire de la poésie pendant son séjour à l'université.

Immédiatement après avoir obtenu son diplôme en 1896, elle entreprit une plus longue tournée de concerts avec ses propres compositions étrangères à travers l'Allemagne et la Suisse.

Faisst retourna dans sa ville natale de Karlsruhe en 1901. Elle gagna sa vie en tant que compositrice, enseignante, poète et pianiste. Ses compositions et son interprétation d'œuvres pour piano lui ont valu l'attention du public. Ses œuvres vocales et instrumentales ont été jouées publiquement à Karlsruhe avant la seconde guerre mondiale. Ses compositions sont décrites comme ayant des mélodies très expressives et une riche harmonie rappelant le romantisme tardif. Elle publiait principalement son travail par elle-même. Elle avait des pièces commandées par divers magasins de musique à Karlsruhe. Vingt de ses Lieder ont été publiés sous forme de suppléments musicaux dans des magazines. Elle a composé des œuvres en grand nombre. Elle a composé 33 numéros d'opus.

Jusqu'à présent, seuls quelques ouvrages ont été disponibles sur phonogrammes ou publiés dans de nouvelles éditions.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Faisst a dirigé des concerts à domicile. Elle était une compositrice prolifique, produisant plus d'une centaine d'œuvres distinctes, y compris des ballades, des pièces chorales et des sonates pour violon et piano.

Les nombreux contacts et amitiés qui existaient avec des personnalités importantes sont particulièrement intéressants. Parmi eux figuraient le peintre Hans Thoma, qui avait été directeur de la galerie d'art et professeur à l'académie d'art de Karlsruhe depuis 1899, ainsi que des musiciens et musicologues comme Wilhelm Furtwängler, Max Bruch et Willy Rehberg. Une amitié qui dura jusqu'à la mort du compositeur exista avec le médecin, théologien et musicien Albert Schweitzer (1875–1965).
Une amitié qui dura jusqu'à la mort du compositeur exista avec le médecin, théologien et musicien Albert Schweitzer (1875–1965).
Faisst ne s'est pas mariée. La santé de l'artiste s'est grandement détériorée au cours de ses dernières années. Clara Faisst est décédée le 22 novembre 1948 à l'âge de 76 ans à Karlsruhe.

Comme elle n'avait pas de famille, ses biens furent mis à la poubelle, mais certaines de ses lettres et de ses compositions furent sauvées et préservées.


Œuvres

Adagio Consolante en si bémol majeur, op. 7 n° 1 (1902)
Sonate pour violon et piano op. 14 (publiée en 1912)
Präludium im gotischen Stil op. 28
Sieben Lieder aus des Knaben Wunderhorn, op. 10
Vier Lieder für eine Singstimme mit Piano (op. 16 et op. 17)

Faisst a également écrit le texte Hörst du den Tonne? (Entends-tu la note?) publié en 1924



Prélude en style gothique op. 28




https://www.youtube.com/watch?v=ugIKVfPyvUA

Morija, lied op. 9

https://www.youtube.com/watch?v=iAKNdA8VzUw
Revenir en haut Aller en bas
 
Clara Faisst (1872-1948)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: