Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Rimski-Korsakov (1844-1908)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Rimski-Korsakov (1844-1908)   Mar 15 Aoû - 16:20

Nikolaï Andreïevitch Rimski-Korsakov, en russe Николай Андреевич Римский-Корсаков, (né le 18 mars 1844, à Tikhvin (Тихвин) Russie - mort le 21 juin 1908, à Lyubensk (Любенск)), est un compositeur et théoricien russe, l'un des membres du Groupe des Cinq (regroupé autour de Mili Balakirev, chef spirituel du groupe, César Cui, Alexandre Borodine, Modeste Moussorgski, appelé puissant petit groupe en Russie).

Il devint inspecteur des orchestres militaires de la marine. Son traité Éléments d'orchestration a été publié en 1913. Il se permettra à plusieurs reprises de revoir, c'est-à-dire de modifier, certaines partitions inachevées de Moussorgski ou de Borodine selon ses théories de composition. Il en reçut des étiquettes peu flatteuses comme celle d'académique. Cela serait oublier un peu vite ses grandes qualités d'orchestrateur et de symphoniste.

Il meurt d'une crise d'angine de poitrine, peu de temps après une ultime rencontre avec Igor Stravinsky. Ses œuvres les plus connues du grand public restent son vol du bourdon (extrait de son opéra "Les contes du Tsar Saltan") et Shéhérazade.

Ses opéras:

Sniegourotchka(1880-1881) (livret de R-K, d'après Ostrovsky)

Mlada (Млада) (1889-1890) (Livret de R-K, d'après Guedeonov et Krylov)

Sadko (1896)(Livret de R-K, d'après une legende populaire)

La Fiancée du tsar (Царская невеста) (1898)

Les contes du Tsar Saltan (1899-1900), (Livret de V.I. Bielsky, d'après Alexandre Pouchkine)

Kostchéï l'immortel(Кащей Бессмертный)(1901-1902)

La légende de la ville invisible de Kitège (1904)

Le Coq d'or (1906-1907)
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rimski-Korsakov (1844-1908)   Sam 19 Aoû - 21:09

A t-il fait un ballet de sheherazade?
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Rimski-Korsakov (1844-1908)   Sam 19 Aoû - 21:20

Pas un ballet mais un poème symphonique en 1888. (en russe Шехерезада - Cheherezada).

C'est Michel Fokine qui créera, en 1910, un ballet pour les Ballets russes, avec notamment Vaslav Nijinski dans l'un des rôles principaux.

Shéhérazade est en quelque sorte à mi-chemin entre la Symphonie fantastique d'Hector Berlioz (1830) et le poème symphonique composé par Franz Liszt en 1854. C'est une pièce en quatre mouvements où le grand public voit souvent deux thèmes principaux : celui de Schéhérazade (violon et harpe) et celui du sultan (cuivres). Ils subissent tous deux des transformations expressives à l'image du thème de la femme aimée chez Berlioz. C'est en cela que cette pièce conserve certains critères habituels de la suite.

Cependant, son argument (les contes des Mille et une nuits) est plus proche du poème symphonique, en ce sens qu'il est moins précis que celui de la Symphonie fantastique. Il sert ainsi l'ébauche du futur poème symphonique. À cela il faut ajouter que le compositeur s'est toujours insurgé à ce qu'on fasse une lecture habituelle de cette œuvre, en y voyant par exemple des personnages évoluer et agir clairement. C'est tout à fait l'inverse de ce qu'écrivit Vivaldi avec la partition des Quatre Saisons annotée des animaux décrits dans sa musique à programme, ou de ce que fera Prokofiev dans Pierre et le Loup, avec des instruments représentant des personnages avec des thèmes propres récurrents. Rimski-Korsakov écrit ainsi violemment dans Chroniques de ma vie musicale :

« C'est en vain que l'on cherche des leitmotive toujours liés à telles images. Au contraire, dans la plupart des cas, tous ces semblants de leitmotive ne sont que des matériaux purement musicaux du développement symphonique. Ces motifs passent et se répandent à travers toutes les parties de l'œuvre, se faisant suite et s'entrelaçant. Apparaissant à chaque fois sous une lumière différente, dessinant à chaque fois des traits distincts et exprimant des situations nouvelles, ils correspondent chaque fois à des images et des tableaux différents. »

Et il est vrai que voir resurgir des fragments du thème du Sultan dans le passage La Mer de la quatrième partie par exemple ne s'explique raisonnablement que si l'on sait cela : le compositeur élaborait ici une nouvelle forme de composition, s'inspirant d'un thème mais n'y restant pas de manière trop plaquée. Certes, le passage de la Mer et du Naufrage évoquent nettement une certaine furie, un déchaînement, mais le programme de la musique se borne à cela.

PLan de l'oeuvre:

I. La mer et le vaisseau de Simbad (Largo e maestoso — Allegro non troppo)

II. Le récit du prince Calender (Lento — Andantino — Allegro molto — Con moto)

III. Le jeune prince et la jeune princesse (Andantino quasi allegretto — Pochissimo più mosso — Come prima — Pochissimo più animato)

IV. Fête à Bagdad - La Mer - Le Vaisseau se brise sur un rocher surmonté d'un guerrier d'airin (Allegro molto — Vivo — Allegro non troppo maestoso)
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rimski-Korsakov (1844-1908)   Sam 19 Aoû - 21:27

Le poeme symphonique est tres connu.Mais a t-il fait une adaptation pour scene?
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Rimski-Korsakov (1844-1908)   Sam 19 Aoû - 21:29

A ma connaissance non.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16483
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Rimski-Korsakov (1844-1908)   Ven 15 Déc - 21:07

Revenons à Rimski, à la fois pour faire plaisir à Saville et aussi parce que j'aime ce compositeur, sans qui la musique russe aurait énormément perdu.

On dit que Glinka est le père de la musique russe, ce qui est probablement vrai, encore que des compositeurs aient existé avant lui (je pense à Bortnianski par exemple).

Mais c'est Rimski Korsakov qui a peaufiné, par ses orchestrations éclatantes, l'âme et le folklore russes. Je crois même que sans lui, le Groupe des Cinq serait tombé dans l'oubli au profit de Tchaïkovski (que j'adore aussi) ou d'Anton Rubinstein (qui, lui, est injustement méconnu).

Les compositeurs russes du 20ème siècle ont profité de son influence et l'ont même souvent imité dans sa recherche des thèmes russes ou orientaux (Glazounov, Ippolitov-Ivanov, Glière ou Gretchaninov et même Rachmaninov ou Stravinski dont la symphonie en mi bémol est tout à fait "rimskienne".

A côté de "tubes" comme Schéhérazade, la grande Pâque russe ou le Capriccio Espagnol, il a composé 3 Symphonies, dont la seconde, Antar, peur être rapprochée de Schéhérazade tant l'influence de thèmes orientaux est prépondérante.. Une Sinfonietta sur des thèmes russes devrait être plus connue. Je ne parle pas des suites fulgurantes tirées des opéras dont nous a parlé Snoopy.

Sa musique de chambre demeure inconnue. Il y a pourtant notamment un Sextuor à cordes et un Quintette pour piano et vents à découvrir.

Sa musique pour piano est négligeable, mais il faut ajouter de nombreuses mélodies et quelques cantates (Switezianka ou Olec le Sage par exemple.

Mais Saville nous en dira peut-être plus Wink
Revenir en haut Aller en bas
Saville

avatar

Nombre de messages : 245
Age : 110
Date d'inscription : 11/12/2006

MessageSujet: Re: Rimski-Korsakov (1844-1908)   Ven 15 Déc - 21:53

Merci Joachim de ces précisions ...
Il est vrai que je peux en dire beaucoup plus .... en m'inspirant des livres qui parlent de NRK ....

Sait-on qu'il dirigeât l'orchestre Colonne à deux reprises, les samedi 22 juin & 29 juin 1889 lors de l'Exposition Universelle de Paris.

Le programme du 22 juin 1889
- Ouverture de Rousslan et Ludmilla : Glinka
- Dans les steppes de l'Asie Centrale : Borodine
- Allégro du Premier Concerto de piano, avec orchestre : Tchaïkovsky
- Antar 2° symphonie : Rimsky-Korsakov
- Ouverture sur des thèmes russes : Balakirev
- Marche solennelle : César Cui
- Imprmptu : César Cui
- Intermezzo si bémol majeur : Liadov
- Pélude en si mineur : Liadov
- Novelelle en ut majeur : Liadov
- Fantaisie sur des airs finnois : Dargomijsky
- Stenka Razine : Glazounov

Le programme du 29 juin 1889
- Deuxième synphonie : Glazounov
- Concerto pour piano et orchestre : Rimsky-Korsakov
- Kamarinskaya : Glinka
- Marche Polovlsienne : Borodine
- Danses Polovlsiennes : Borodine
- Une nuit sur le mont chauve : Moussorgsky
- Mazurka sol majeur : Balakirev
- Baarcarole : Tchaïkovsky
- Etude la majeur : Blumenfeld
- Premier scherzo pour ochestre : Liadov
- capriccio espagnol : Rimsky-Korsakov
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Rimski-Korsakov (1844-1908)   Ven 15 Déc - 23:03

Je ne te savais pas si vieux Saville Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16483
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Rimski-Korsakov (1844-1908)   Dim 14 Mar - 13:04

Oeuvres


Opéras

La Jeune Fille de Pskov (Pskovitianka ; russe : Псковитянка) sur un livret de Rimski-Korsakov, d'après le drame de Lev Mey ; créé au Théâtre Mariinsky le 13 janvier 1873 ;
Nuit de mai (Maïskaia Notch; russe : Майская ночь) sur un livret de Rimski-Korsakov, d'après Gogol ; créé au Théâtre Mariinsky le 21 janvier 1880 ;
La Demoiselle des neiges (Sniegourotchka; russe : Снегурочка) (1880-1881) (livret de Rimski-Korsakov, d'après Ostrovsky)
Mlada (Млада) (1889-1890) (Livret de Rimski-Korsakov, d'après Guedeonov et Krylov)
La Nuit de Noël (Notch pered Rojdestvom; russe : Ночь перед Рождеством) (1895) (livret de Rimski-Korsakov, d'après Gogol)
Sadko (russe : Садко) (1896)(Livret de Rimski-Korsakov, d'après les bylines et légendes populaires)
Mozart et Saliéri (Motsart i Salieri; russe : Моцарт и Сальери) (1897) (Livret de Rimski-Korsakov, d'après Pouchkine), op. 48
La Boyarde Vera Cheloga, (Боярыня Вера Шелога = Bojarynja Vera Šeloga): 1898 op. 54
La Fiancée du tsar (Tsarskaïa nevesta) (Царская невеста) (1898) (livret de Rimski-Korsakov, d'après Lev Mey)
Les contes du Tsar Saltan (Skazka o tsare Saltane; russe : Сказка о царе Салтане) (1899-1900), (Livret de V.I. Bielsky, d'après Pouchkine)
Servilia Opéra en cinq actes d’après le drame de Mey (1902)
Kachtcheï l'immortel (russe : Кащей Бессмертный) Opéra en trois tableaux(1901-1902)
Pan Voyevoda Opéra en trois actes, op. 59 (1904)
La Légende de la ville invisible de Kitège et de la demoiselle Fevronia (russe : Сказание о невидимом граде Китеже и деве Февронии) (1904)
Le Coq d'or (russe : Золотой Петушок) (1906-1907) (d'après Pouchkine)


Œuvres orchestrales et concertantes

Symphonie n°1 en mi mineur, op. 1 (1861-65, rév.1884 – 28’)
Ouverture sur trois thèmes russes, op. 28 (1866, rév.1879/80 – 12’)
Sadko poème symphonique, op. 5 (1867, rév.1869/92 – 11’)
Fantaisie sur des thèmes serbes, op. 6 (1867, rév.1886/87 – 7')
Symphonie n°2 "Antar", op. 9 (1868, rév.1875/97 – 28’)
Symphonie n°3 en ut majeur, op. 32 (1866-73, rév.1886 – 37’)
Concerto pour trombone et musique militaire (1877 – 11’)
Variations pour hautbois et musique militaire (1877 – 10')
Concertstück pour clarinette et musique militaire (1878 – 8’30)
Skazka (Conte de Fée), op. 29 (1879-80 – 17’40)
Concerto pour piano en ut dièse mineur, Op. 30 (1882/83 – 14’30)
Sinfonietta sur des thèmes russes, op. 31 (1880/84 – 24’30)
Fantaisie de concert sur deux thèmes russes pour violon et orchestre, Op. 33 (1886/87 – 12’)
Capriccio espagnol, op. 34 (1887 – 17’)
Shéhérazade suite symphonique, op. 35 (1888 – 45’)
La Grande Pâque russe, op. 36 (1888 – 14’15)
Souvenirs de trois chants polonais pour violon et orchestre (1888)
Sérénade pour violoncelle et orchestre, op. 37 (1893, orch. 1903 – 4’30)
Le Vol du Bourdon interlude musical tiré de l’opéra Tsar Saltan (1899 – 3’30)
4ème mouvement des Variations sur un thème russe, oeuvre collective (1903)
Au tombeau déploration sur la mort de Mitrofan Belaïeff pour orchestre, op. 61 (1904 – 4’30)
Doubinouchka poème symphonique (avec chœur ad lib.), op. 62 (1905/06 – 4’)
Hommage pour le jubilé de Glazounov (1907 - 1')
Chant napolitain (Funiculi, funicula), op 63 (1907)


Œuvres chorales

Le Dit d’Alexis, homme de Dieu pour chœur et orchestre, op. 20 (1878 – 5’40)
Slava (Gloire) pour choeur et orchestre
Svitezianka (d’après Mickiewicz) pour soprano et ténor, chœur mixte et orchestre, op. 44 (1897 – 16’30)
Strekozy (la libellule) pour choeur de femmes et piano ou orchestre, op 53
Le Dit d’Oleg le Sage (d’après Pouchkine) pour voix d’hommes et orchestre, op. 58 (1899 – 17’10)
Extrait d’Homère prélude-cantate pour voix de femmes et orchestre, op. 60 (1901 – 11’40)

a cappella

2 choeurs de femmes, op 13 (1875)
4 Variations et fughette sur la chanson Nuits d'ennui, choeur de femmes, op 14 (1875)
6 Choeurs mixtes à quatre voix, op 16 (1875)
2 choeurs mixtes à quatre voix, op 18 (1876)
Quinze chants populaires russes pour choeur mixte, op 19 (1876)
2 Choeurs d'enfants (1884)
2 recueils de chants religieux a cappella, op 22 et 22 bis (1884)
4 Choeurs d'hommes, op 23 (1876)



Mélodies

Quatre Romances, op. 2 (1865/66 – 7’50)
Quatre Romances, op. 3 (1866 – 7’10)
Quatre Romances, op. 4 (1866 – 6’50)
Quatre Romances, op. 7 (1867 – 9’)
Six Romances, op. 8 (1868/70 – 14’)
Deux Romances, op. 25 (1870/76 – 3’40)
Quatre Romances, op. 26 (1882 – 11’40)
Quatre Romances, op. 27 (1883 – 7')
Quatre Romances, op. 39 (1897 – 10’)
Quatre Romances, op. 40 (1897 – 10’40)
Quatre Romances, op. 41 (1897 – 7’30)
Quatre Romances, op. 42 (1897 – 7’50)
Quatre Romances, op. 43 "Au Printemps" (1897 – 6’30)
Cinq Romances, op. 45 "Au Poète" (1897 – 11’15)
Cinq Romances, op. 46 "Au bord de la mer" (1897 – 8’30)
Quatre Romances, op. 50 (1897/98 – 5’30)
Cinq Romances, op. 51 (1897 – 15’)
Quatre Romances, op. 55 (1897/98 – 5’30)
Deux Romances, op. 56 (1898 – 7’30)
Deux Duos, op 47 (1897)
Deux Duos, op 52 (1897)

Antchar, drevo smerti Air de concert pour basse et orchestre d'après Pouchkine, op. 49 n°1 (1897 – 5’30)
Prorok (Le Prophète) Air de concert pour basse et orchestre d'après Pouchkine, op. 49 n°2 (1897 – 4’50)


Musique de chambre

Quatuor à cordes en fa majeur, op. 12 (1875 – 23’)
Sextuor à cordes en la majeur (1876 – 33’)
Quintette pour piano et vents en si bémol majeur (1876 – 28’)
Quatuor à cordes n° 2 sur des thèmes russes (1878-79 - 30')
Allegro pour quatuor à cordes (1882 – 8’37)
Variations sur un choral en sol mineur pour quatuor à cordes (1885 - 7')
Sérénade pou violoncelle et piano, op 37 (1893 - 5')
Trio pour piano et cordes en ut mineur (1897 – 44’45)
Quatuor à cordes n°3 en sol majeur (1897)
2 Duos pour 2 cors en fa majeur (sans date)
Nocturne pour 4 cors en fa majeur (1888)
Canzonetta et Tarentelle pour 2 clarinettes (sans date)
Mouvements pour quatuor à cordes dans les recueils collectifs "les Vendredis" (1899), quatuor sur le nom de B-la-F (1886) et "Jour de fête" (1887)


Piano

6 Variations sur B.A.C.H., op 10 (1878 - 12')
4 Pièces op 11 (1876-77 - 6')
3 Pièces op 15 (1875-76 - 6')
6 Fugues op 17 (1875-76- 10')
2 Pièces op 38 (1896-97)


Piano à 4 mains

7 des 24 Paraphrases sur un thème enfantin (1878), plus d'autre pièces sur le même thème
Variations sur un thème de Misha (1878-79)
Fugue en ut majeur (1875)
Finale d'un Quadrille-plaisanterie collectif (1890)


Orchestrations et Arrangements :

Borodine : Le Prince Igor
Cui : William Rathcliff
Dargomijtski : Le Convive de Pierre
Moussorgski : Boris Godounov, Khovantchina, Chants et Danses de la Mort, Une Nuit sur le Mont Chauve
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16483
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Rimski-Korsakov (1844-1908)   Jeu 16 Déc - 19:55

La Légende de la ville invisible de Kitege, opéra en 4 actes, raconte l'histoire de Fevronia, une fille de la forêt qui, à force de prières, réussit à rendre Kitège invisible aux envahisseurs tartares.

La musique est bien dans le style rimskien, succession de récitatifs et d'arias entrecoupés de choeurs à connotations folkloriques. Un très joli opéra Wink





Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16483
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Rimski-Korsakov (1844-1908)   Ven 30 Mar - 16:14

Si la symphonie n° 2, "Antar" est un peu connue - et encore! - par contre les deux autres sont tombées dans l'oubli, et je me demande bien pourquoi.

Voici un CD (double) qui reprend les 3 symphonies, l'ouverture de la grande Pâque russe et le Capriccio espagnol. Très beau et très intéressant.

Revenir en haut Aller en bas
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum
avatar

Nombre de messages : 2021
Age : 24
Date d'inscription : 08/06/2011

MessageSujet: Re: Rimski-Korsakov (1844-1908)   Sam 31 Mar - 11:53

Mon dieu !!! le nombre impressionnant de ses oeuvres ! Est-ce moi qui suis inculte et qui suis passée à côté de ce compositeur ou bien est-ce un compositeur sous-estimé et pas bien connu pour toutes ses oeuvres !
Personnellement, à part le vol du bourdon et Shéhérazade, une de ses romances... No je ne connais pas les autres.
Encore un compositeur à découvrir ! Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
vincent.piot

avatar

Nombre de messages : 334
Age : 41
Date d'inscription : 11/04/2007

MessageSujet: Re: Rimski-Korsakov (1844-1908)   Ven 25 Mai - 18:30

joachim a écrit:
La Légende de la ville invisible de Kitege, opéra en 4 actes, raconte l'histoire de Fevronia, une fille de la forêt qui, à force de prières, réussit à rendre Kitège invisible aux envahisseurs tartares.

La musique est bien dans le style rimskien, succession de récitatifs et d'arias entrecoupés de choeurs à connotations folkloriques. Un très joli opéra Wink






Il s'agit de la version qui m'a fait découvrir cet opéra, que j'aime vraiment beaucoup. La version de Gergiev que j'ai ensuite acheté m'a moins plu.

Dans ses autres opéras, mes préférés sont Le Coq d'Or, Katchei et le Tsar Saltan dont il n'exsite aucune version intégrale récente ! Ce qui est une honte pour un opéra aussi bon et qui contient le fameux vol du bourdon...

Ensuite Mlada, la nuit de noel et la nuit de mai. Puis la fille des neiges.

Enfin, loin derrière Sadko, qui ne m'a pas particulièrement enthousiasmé...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11187
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Rimski-Korsakov (1844-1908)   Ven 22 Mai - 9:25

Je m'attendais à découvrir plus de pages sur ce compositeur qui devrait, me semble-t-il, faire l'unanimité sur ce forum. Ce qui est absolument incroyable dans la faible expérience que j'ai de sa musique c'est que je ne connais aucune de ses compositions en entier, uniquement des parties de celles-ci entendues à la radio ou chez un ami mélomane. Rimski-Korsakov a cependant toujours attisé ma curiosité, mais jusqu'à présent, elle se détourna prioritairement sur Borodin, Prokofiev, Moussourgski, voire plus encore Shostakovich...Désormais, je vais très bientôt pouvoir me pencher avec assiduïté sur trois oeuvres de Rimski-Korsakov que chacun connaît très certainement par-coeur ici; Schéhérazade, op.35, Capriccio espagnol, op.34 et La Grande Pâque russe, op.36, par l'Orchestre Royal du Concertgebouw (opus 35, 36) et l'Orchestre symphonique de londres (opus 34), sous la direction d'Igor Markevich (opus 34, 36) et Kiril Kondrachine (opus 35). Hermann Krebbers: violon solo (opus 35). L'écoute c'est pour bientôt! Wink
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16483
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Rimski-Korsakov (1844-1908)   Ven 22 Mai - 17:34

Trois beaux morceaux... Schéharazade te semblera peut-être un peu longuet avec ses 45 minutes, mais tu m'en diras des nouvelles Mains Néanmoins, te connaissant un peu, j'ai peur que la Grande Pâque russe te semble "pompier" comme tu dis parfois...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11187
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Rimski-Korsakov (1844-1908)   Ven 22 Mai - 19:59

joachim a écrit:
Néanmoins, te connaissant un peu, j'ai peur que la Grande Pâque russe te semble "pompier" comme tu dis parfois...

Tout dépend si ces moments "pompier" (ou que j'aurais tendance à considérer ainsi) seront nombreux dans l'oeuvre où s"il y aura suffisamment d'autres moments plus dans mon goût qui me permettrons de mieux les accepter: une question de balance, d'équilibre, qui se fera ou pas. Suspens! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11187
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Rimski-Korsakov (1844-1908)   Lun 25 Mai - 22:47

joachim a écrit:
Trois beaux morceaux... Schéharazade te semblera peut-être un peu longuet avec ses 45 minutes, mais tu m'en diras des nouvelles Mains

Un enchantement! J'ai lu quelque-part que Korsakov était un superbe orchestrateur et il est vrai que Schéhérazade est magnifiquement orchestré. Toute la première partie du premier mouvement est chouette, développant une ambiance à la fois colorée et intimiste. Dans le dernier mouvement, en revanche, Korsakov charge sa musique, mais ce qui aurait pu me paraître "pompier", à ce moment-là, se révèle bien au contraire flamboyant, lumineux. Très beau. Puis il y a ce violon solo qui touche l'âme et cette teinte orientale qui n'est jamais trop appuyée, juste ce qu'il faut. Je n'ai pas encore écouté les deux autres oeuvres, Capriccio espagnol et La Grande Pâque russe. Prévu pour demain.Very Happy


Dernière édition par Icare le Ven 8 Juil - 22:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11187
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Rimski-Korsakov (1844-1908)   Mar 26 Mai - 22:30

Icare a écrit:
joachim a écrit:
Néanmoins, te connaissant un peu, j'ai peur que la Grande Pâque russe te semble "pompier" comme tu dis parfois...

Tout dépend si ces moments "pompier" (ou que j'aurais tendance à considérer ainsi) seront nombreux dans l'oeuvre où s"il y aura suffisamment d'autres moments plus dans mon goût qui me permettrons de mieux les accepter: une question de balance, d'équilibre, qui se fera ou pas. Suspens! Very Happy

J'ai écouté pour la première fois, à deux reprises - mais pas consécutivement - le Capriccio espagnol, opus 34 et La Grande Pâque russe, opus 36, par l'Orchestre Symphonique de Londres pour l'opus 34 et par l'Orchestre Royal du Concertgebouw pour l'opus 36, tous les deux sous la direction d'Igor Markevitch. Franchement, Joachim, je n'ai pas vraiment trouvé ces musiques "pompier". Il y a bien de la fulgurance, un côté "fanfaresque" par moment, mais c'est encore une fois si merveilleusement orchestré et coloré. Il se passe tellement de si jolies choses dans cette musique qui ne se limite surtout pas à la seule puissance de la masse orchestrale - c'est bien plus subtil que ça - avec un aspect festif qui vous fait si aisément aimer la vie, que ce jardin symphonique a ouvert ses fleurs, autant de fleurs sonores en brin ou en bouquet que mon oreille a humée avec délectation. Irisé et si divertissant!
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16483
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Rimski-Korsakov (1844-1908)   Mer 27 Mai - 10:11

Ah bon ! Eh bien je suis bien content, car il est vrai que c'est une musique magnifique Mains

Faut croire que je n'ai pas bien compris ce que tu entends par "pompier".
Mais passons sinon on va être en H.S. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11187
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Rimski-Korsakov (1844-1908)   Jeu 28 Mai - 17:55

joachim a écrit:
Ah bon ! Eh bien je suis bien content, car il est vrai que c'est une musique magnifique Mains

Faut croire que je n'ai pas bien compris ce que tu entends par "pompier".

Je peux te répondre sans forcément être hors-sujet. Je considère comme "pompier" des oeuvres dont c'est grosso modo le seul aspect qui en ressort, selon bien sûr, ma propre impression avec tout ce qu'elle peut contenir de subjectif. Je ne dis pas que cet aspect-là n'existe pas dans la musique de Korsakov, seulement, il en ressort à mon oreille bien d'autres aspects; plus poétiques et parfois de toute beauté.. C'est la nuance qu'il faut retenir et qui fait toute la différence à mon sens.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11187
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Rimski-Korsakov (1844-1908)   Ven 8 Juil - 22:44

Icare a écrit:
joachim a écrit:
Trois beaux morceaux... Schéharazade te semblera peut-être un peu longuet avec ses 45 minutes, mais tu m'en diras des nouvelles Mains

Un enchantement! J'ai lu quelque-part que Korsakov était un superbe orchestrateur et il est vrai que Schéhérazade est magnifiquement orchestré. Toute la première partie du premier mouvement est chouette, développant une ambiance à la fois colorée et intimiste. Dans le dernier mouvement, en revanche, Korsakov charge sa musique, mais ce qui aurait pu me paraître "pompier", à ce moment-là, se révèle bien au contraire flamboyant, lumineux. Très beau. Puis il y a ce violon solo qui touche l'âme et cette teinte orientale qui n'est jamais trop appuyée, juste ce qu'il faut. Je n'ai pas encore écouté les deux autres oeuvres, Capriccio espagnol et La Grande Pâque russe. Prévu pour demain.Very Happy

Cet enchantement c'est reproduit ce soir! Very Happy Bien du plaisir aussi avec le "Capriccio espagnol" et "La Grande Pâque russe", mais "Schéhérazade" est vraiment l'oeuvre que je préfère sur ce disque!
Revenir en haut Aller en bas
jdperdrix

avatar

Nombre de messages : 304
Age : 66
Date d'inscription : 28/02/2013

MessageSujet: Re: Rimski-Korsakov (1844-1908)   Sam 9 Juil - 9:49

Très grand compositeur ! Tous ses opéras sont à recommander. Mais le Coq d'Or par Nagano et l'orchestre de Paris sort de l'ordinaire. La mise en scène "japonaise" d'Ichikawa fait parfaitement ressortir l'atmosphère hors du temps et de l'espace du livret.
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3357
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Rimski-Korsakov (1844-1908)   Sam 9 Juil - 19:17

L'occasion pour moi de réécouter Shéhérazade et avec quel plaisir renouvelé.  Envie aussi de découvrir d'autres œuvres de Rimski- Korsakov grâce à ce fil  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rimski-Korsakov (1844-1908)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rimski-Korsakov (1844-1908)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: