Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 La musique à l'heure du coronavirus

Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 23183
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

La musique à l'heure du coronavirus Empty
MessageSujet: La musique à l'heure du coronavirus   La musique à l'heure du coronavirus Empty2020-09-19, 12:14

Finalement, monde d'avant ou monde d'aujourd'hui ou monde de demain, une seule certitude: un monde de merde  No

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Face à la crise sanitaire, la filière des musiques actuelles est en plein questionnement: à court terme pour les concerts face à un public réduit, et à long terme sur le devenir des festivals rassemblant des dizaines de milliers de personnes.

Artistes et spectateurs commencent petit à petit à retrouver le chemin des salles. A Paris, l'Olympia a rouvert ses portes récemment avec Brigitte Fontaine, après 200 jours de fermeture.

Mais les contraintes sont drastiques: les rassemblements de plus de 5.000 personnes sont interdits --sauf dérogation-- jusqu'à fin octobre, le public debout est toujours banni, le port du masque obligatoire et la distanciation s'impose pour les spectateurs assis dans les zones rouges.

"Tout ou presque se fait au jour le jour, se décide au dernier moment pour les concerts, en fonction des départements, rouges ou verts, des dérogations accordées ou non par les préfets", commente pour l'AFP Melissa Phulpin, professionnelle aux multiples casquettes, d'attachée de presse à manageuse, rencontrée aux Printemps Inouïs, la version modèle réduit du Printemps de Bourges dédié aux artistes émergents.

"Pour la reprise de la tournée de Jeanne Added, c'était complet, mais les gens viennent au dernier moment, ils veulent être sûrs que ça va avoir lieu, quelles seront les conditions sanitaires. Tu marches sur des oeufs", renchérit après de l'AFP Joran Le Corre, le tourneur de l'artiste.

"Stratégies à déconstruire"

Pour limiter le temps de présence des spectateurs en salle et leurs déplacements, les premières parties n'existent plus. C'est un coup dur pour des jeunes talents.

"Clara Ysé devait faire la première partie de Pomme, et c'est annulé pour elle, cite en exemple Melissa Phulpin. C'est un manque d'exposition, car la première partie ouvre à un public énorme qui découvre les nouveaux talents, c'est comme ça qu'Angèle a commencé".

"Pour les artistes en développement, on avait des stratégies autour du live, qu'il faut déconstruire: il faut revenir à un travail autour d'un mini-album, un album, imaginer d'autres choses pour rester visibles", poursuit-elle.

Autre problème, comme elle le résume: "il y a une typologie d'artistes qui ne peut pas se permettre de jouer devant un public assis". Le rap, le rock ou l'électro sont concernés.

"Pour des artistes qui font de la techno hardcore, l'avenir est sombre: un projet ambitieux n'est pas possible actuellement avec un public assis et une jauge amputée", souligne Joran Le Corre. "Il faut essayer de se réinventer, travailler sur des formes plus petites, dans des salles modestes avec un spectacle moins cher, une billetterie adaptée".

"Crise devant nous"

Il mentionne Arnaud Rebotini, figure de la scène électro, qui planche sur un live allant "de l'ambient (rythme lent, contemplatif) à la techno avec une caméra derrière lui, qui le filmera en train de bidouiller quinze claviers: ce sera visuel et adapté à un public assis".

Un groupe dont il s'occupe, Salut C'est Cool (électro énervée), va entrer en "résidence artistique en novembre pour penser un spectacle dédié au public assis, entre performance, conférence et concert".

Même en cas d'éradication de la pandémie, le monde de demain interpelle ou inquiète toujours la filière des musiques actuelles. "Le public a peur d'aller aux concerts et on a une société qui montre du doigt les gens qui s'amusent. On a une jeune génération qui s'habitue aux fêtes en appartements. Vont-ils revenir aux concerts ? Je l'espère, mais je pense que la crise est devant nous pas derrière", martèle Joran Le Corre.

"On a une jeune génération qui change la donne: pour ma génération, consommer c'était réussir. Eux ont pris conscience qu'on allait trop loin. Il faut réfléchir à l'évolution des comportements", prolonge Gérard Pont, patron des Francofolies.

Qui conclut: "Difficile de savoir si le public aura radicalement changé à l'avenir et ne voudra plus de rassemblements de 50.000 personnes en festival. Ou si après une frustration terrible, il voudra des festivals encore plus gros de 100.000 personnes..."

Source
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 23183
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

La musique à l'heure du coronavirus Empty
MessageSujet: Re: La musique à l'heure du coronavirus   La musique à l'heure du coronavirus Empty2020-09-24, 10:20

Qu'il est beau le monde d'aujourd'hui La musique à l'heure du coronavirus 699201

Coronavirus : le Metropolitan Opera de New York annule sa saison 2020-2021

La célèbre institution a décidé de ne reprendre ses activités que lorsqu'un vaccin sera disponible et administré à la population.

Le Metropolitan Opera de New York a annoncé mercredi l'annulation de sa saison 2020-2021 pour cause de pandémie, une décision à l'impact financier colossal. Après consultation des autorités de santé publique, l'opéra a décidé qu'il ne serait « pas sûr pour le Met de reprendre ses activités » tant que le vaccin contre le coronavirus n'aura pas été largement administré au sein de la population. Les autorités ont estimé que cela prendrait « au moins cinq à six mois », après que le vaccin est devenu accessible à tous, selon un communiqué publié mercredi. Le gouverneur de l'État New York, Andrew Cuomo, n'a toujours pas autorisé la reprise des spectacles en intérieur, quelle que soit la jauge.

Le Met est l'une des premières institutions culturelles majeures aux États-Unis à annuler toute sa saison. En situation délicate, Broadway table néanmoins encore officiellement sur un redémarrage début 2021. Interrogé par l'Agence France-Presse, le manager général Peter Gelb a estimé que le Met vivait « la période la plus difficile » qu'il ait connue en 137 années d'existence.

Un monument vulnérable

L'annulation des huit dernières semaines de la saison 2019-2020 et de l'intégralité de la suivante devrait engendrer un manque à gagner de 154 millions de dollars, a révélé le dirigeant. « Certains voient le Met comme un monument historique, invulnérable », a dit celui qui est à la tête de l'opéra depuis quatorze ans. « Mais il est clair qu'aucune institution n'est à l'abri d'une défaillance financière. » Pour survivre, il faudra notamment « réduire globalement nos coûts », a indiqué Peter Gelb.

Environ 1 000 employés à temps plein du Met ont été mis au chômage technique depuis avril. Mercredi, Peter Gelb a lancé un appel aux syndicats pour négocier une nouvelle convention collective, qui inclurait des baisses de salaires. « Si nous parvenons à convaincre nos collaborateurs de contribuer au rétablissement du Met, j'aurai de quoi être optimiste », a expliqué Peter Gelb.

Une future situation « intenable » pour les employés

« Le Met semble déterminé à profiter de cette période pour éviscérer nos contrats et ceux d'autres employés syndiqués », a réagi le syndicat AGMA, qui représente plusieurs catégories de métiers au sein de l'opéra. Avec les coupes proposées, « la situation individuelle et familiale de nos membres deviendrait intenable financièrement », a assuré le syndicat dans une déclaration transmise à l'Agence France-Presse.

C'est un nouveau coup porté à une organisation qui se démenait déjà depuis plusieurs années pour attirer un public plus jeune et remplir les 3 800 fauteuils de sa salle, l'une des plus grandes du monde. Le budget du Met est considérable et atteignait, en 2018-2019, 312 millions de dollars. Le mécénat et les dons sont la principale source de revenus de l'institution. À ce sujet, Peter Gelb a relevé que, depuis le début de la pandémie, le Met avait reçu un « afflux » de dons, avec notamment 30 000 nouveaux donateurs.

Pour se projeter vers l'avenir, l'opéra a présenté mercredi le calendrier de la saison 2021-1922. La saison s'ouvrira sur Fire Shut Up in My Bones, un opéra composé par le musicien de jazz Terence Blanchard, commandé par le Met avec l'Opera Theater de Saint-Louis, où il a déjà été présenté.

L'opéra new-yorkais a inscrit trois oeuvres contemporaines à son programme, une première depuis la saison 1928-1929. Comme évoqué en juin, le Met prévoit d'avancer l'heure du lever de rideau pour beaucoup de représentations et de réduire la durée des opéras « pour répondre aux attentes d'un public qui sera, au moins au début, plus prudent » que d'ordinaire compte tenu de la pandémie.

Source
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 23183
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

La musique à l'heure du coronavirus Empty
MessageSujet: Re: La musique à l'heure du coronavirus   La musique à l'heure du coronavirus Empty2020-09-24, 10:29

Snoopy a écrit:
C'est un nouveau coup porté à une organisation qui se démenait déjà depuis plusieurs années pour attirer un public plus jeune et remplir les 3 800 fauteuils de sa salle, l'une des plus grandes du monde.

Le classique peine à remplir 3 800 fauteuils pendant que Feu Johnny Hallyday remplissait des parcs et des stades à guichets fermés. Ca en dit long sur notre époque...
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 23183
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

La musique à l'heure du coronavirus Empty
MessageSujet: Re: La musique à l'heure du coronavirus   La musique à l'heure du coronavirus Empty2020-10-09, 13:06

Valentina masquée c'était déjà pas terrible à voir, mais un orchestre (presque) entier... La musique à l'heure du coronavirus Icon_neu

Franchement je ne m'y fais, c'est moche. Mais quelle époque de dingue quand même  Rolling Eyes Si c'est ça la norme des futurs concerts, je crois que je vais passer plus de temps chez moi à réécouter mes CD


https://www.youtube.com/watch?v=_nKlBXJ73EY
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
laudec

laudec

Nombre de messages : 5330
Age : 68
Date d'inscription : 25/02/2013

La musique à l'heure du coronavirus Empty
MessageSujet: Re: La musique à l'heure du coronavirus   La musique à l'heure du coronavirus Empty2020-10-21, 16:54

Perle de confinement La musique à l'heure du coronavirus 333455   Les King's Singers avec Jakub Józef Orliński dans ce chef d’œuvre de Purcell "Music for a while" La musique à l'heure du coronavirus 185465




Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 23183
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

La musique à l'heure du coronavirus Empty
MessageSujet: Re: La musique à l'heure du coronavirus   La musique à l'heure du coronavirus Empty2020-10-21, 16:55

Il a vraiment une très belle voix en effet La musique à l'heure du coronavirus 13150
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Jean

Jean

Nombre de messages : 7432
Age : 77
Date d'inscription : 14/05/2007

La musique à l'heure du coronavirus Empty
MessageSujet: Re: La musique à l'heure du coronavirus   La musique à l'heure du coronavirus Empty2020-10-21, 21:38

AH c'est marrant, je l'ai découverte cet après midi lors d'une permanence à la biblio de mon bled Wink
Oui très belle voix dont j'ai déjà parlé ici La musique à l'heure du coronavirus 333455
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La musique à l'heure du coronavirus Empty
MessageSujet: Re: La musique à l'heure du coronavirus   La musique à l'heure du coronavirus Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La musique à l'heure du coronavirus
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Communauté :: Discussions sur la musique-
Sauter vers: