Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Jean-Marie Benoît

Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13981
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Jean-Marie Benoît Empty
MessageSujet: Jean-Marie Benoît   Jean-Marie Benoît Empty2020-09-12, 22:31


Eléments biographiques (source Wikipédia):

<<Jean-Marie Benoît est un compositeur, chef d'orchestre, guitariste et acteur canadien né le 23 décembre 1954 à Drummondville (Québec) et qui, hélas, perdit prématurément la vie le 5 août 2009 au Lac-Brome, à l'âge de 54 ans, victime d'une crise cardiaque. En tant que guitariste et compositeur, il a accompagné plusieurs grands artistes tels que Robert Charlebois, Gilles Rivard, Diane Tell, Toulouse, Francois Guy, le spectacle 1 fois 5 (1976), Nicole Martin, pour qui il a aussi composé une chanson; Pour une fois, parue en 1982 sur l'album Une affaire de cœur, Ginette Reno, Diane Dufresne, sur son album Turbulences paru en 1982, Céline Dion et Garou. Il a été musicien sur de nombreux albums du pianiste André Gagnon, notamment les albums Virage à gauche (1981) et Comme dans un film (1986). Il a aussi collaboré à Starmania et au Cirque du Soleil. Il s'est fait connaître comme chef d'orchestre pour différentes émissions de télévision et comme compositeur de musique de film et de séries télévisées. Dans le domaine de l'image, il a composé la musique du film Jésus de Montréal de Denys Arcand (1989), celle d'Un autre homme de Charles Binamé (1990), Ding & Dong, le film d'Alain Chartrand (1990) en collaboration du scénariste et compositeur Yves Lapierre, Urgence, une série télévisée québécoise en 26 épisodes de 44 minutes, créée par Fabienne Larouche et Réjean Tremblay et diffusée du 18 janvier 19961 au 10 avril 1997 à la Télévision de Radio-Canada, La Conciergerie (1997) et Histoire de Famille (2006) de Michel Poulette, La Grande Séduction de Jean-François Pouliot (2003) et Cruising Bar 2, une comédie québécoise réalisée par Robert Ménard et Michel Côté (2008).>>

https://www.youtube.com/watch?v=uoLKqjf7ynA






Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13981
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Jean-Marie Benoît Empty
MessageSujet: Re: Jean-Marie Benoît   Jean-Marie Benoît Empty2020-09-12, 22:48


<<Avec LA GRANDE SEDUCTION, Jean-Marie Benoît a produit son oeuvre la plus personnelle, restituant dans sa candeur comme dans sa grandeur toute l'humanité dont est empreint le film. Sa palette sonore nous transporte, depuis la naïveté d'un accordéon et la fragilité d'une guitare aux accents d'Irlande jusqu'à la majesté d'un orchestre symphonique qu'il a lui-même dirigé.>>

J'aime beaucoup la musique plutôt enjouée et subtilement irisée que Jean-Marie Benoît a composée pour le film de Jean-François Pouliot, au point qu'elle me donne même envie de voir le film, d'autant plus que le synopsis m'interpelle assez, une comédie qui ne manque peut-être pas de sel. En tout cas, c'est ce que la musique de Benoît laisse entendre: <<Sainte-Marie-la-Mauderne est un petit village situé en Basse-Côte-Nord, accessible uniquement par les voies aériennes et maritimes (c'est le village réel de Harrington Harbour1 qui tient lieu de plateau de tournage). Traditionnellement axée vers la pêche, l'économie est complètement à plat dans cette bourgade de 120 habitants. Un projet d'implantation d'une usine de contenants de plastique permettrait de relancer ce village où l'exode se fait fort, et redonner une fierté perdue à tous les habitants. Toutefois, un obstacle se dresse quant à l'arrivée de cette industrie à Sainte-Marie : aucun médecin n'y réside. Nouveau maire du village, Germain Lesage (Raymond Bouchard), aidé de son ami pêcheur Yvon Brunet (Pierre Collin) et du directeur « guichet automatique » de la caisse populaire du coin, Henri Giroux (Benoît Brière), de leurs épouses respectives, et de tous les habitants du village, tentera de convaincre le docteur Christopher Lewis (David Boutin) de Montréal, grand amateur de cricket et de free-jazz, de s'installer à Sainte-Marie-la-Mauderne. Les techniques utilisées par le maire et les habitants ressemblent toutefois à une grotesque tromperie, une grande séduction qui ne tient qu'à un mince fil.>> Si j'ai remarqué un son de bombarde interprété par le compositeur lui-même, j'ai cru y entendre à deux reprises un didjeridoo et une guimbarde, seulement ces instruments particuliers ne sont pas mentionnés. Il y a aussi au sein de l'orchestre des sonorités très attractives à mon oreille qui semblent avoir été traitée électroniquement.
Revenir en haut Aller en bas
 
Jean-Marie Benoît
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Jazz & Musiques de films-
Sauter vers: