Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Sergueï Prokofiev (1891-1953)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
bartleby

avatar

Nombre de messages : 107
Age : 45
Date d'inscription : 15/02/2014

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953)   Mar 25 Fév - 17:43

Icare a écrit:

Je crois que la seconde partie de Roméo et Juliette qui dépasse les 74 minutes est encore plus lumineuse que la première. Il y a toute une partie de l'oeuvre où je me suis régalé, notamment une fameuse déclinaison de la célèbre "Dance of the knights".

Dance of the knights est peut-être en France le morceau de Prokofiev le plus connu avec Pierre et le Loup, suite à son utilisation publicitaire par une célèbre marque de parfum. En voici une interprétation :
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3245
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953)   Jeu 6 Mar - 9:23

Merci Bartleby pour toutes ces informations et ces musiques passionnées et passionnantes dont je n'avais aucune idée et que je découvre ici avec grand intérêt !
Revenir en haut Aller en bas
bartleby

avatar

Nombre de messages : 107
Age : 45
Date d'inscription : 15/02/2014

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953)   Jeu 6 Mar - 22:28

laudec a écrit:
Merci Bartleby pour toutes ces informations  et ces musiques passionnées et passionnantes dont je n'avais aucune idée et que je découvre ici avec grand intérêt !

Ravi que cela te plaise !
Je viens de tomber sur une vidéo très étonnante. En 2010, Sting a fait un concert Symphonicity avec le Royal Philharmonic Concert Orchestra of London, dirigé par un Steven Mercurio déjanté. Dans cette vidéo il chante Russians. Au début, la musique semble être un mix de mélodies de Prokofiev (je reconnais par exemple Dance of the knights) avant de continuer sur une ré-orchestration de Romance :
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3245
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953)   Ven 7 Mar - 9:11

Je préférais la version que tu nous avais proposée plus haut :

Bartleby a écrit:
Le très beau thème du deuxième mouvement, Romance, (qui commence à 5' dans le premier lien YouTube de ce message) a été repris par Sting dans sa superbe chanson Russians, sortie en 1985 dans son premier album solo The Dream of the Blue Turtles avec en plus un très beau clip vidéo :
http://www.youtube.com/watch?v=wHylQRVN2Qs&feature=kp
: J'aime beaucoup !

La nouvelle version me déplaît à cause du dirigeant qui prend plus de place que l'orchestre en gesticulant à tort et à travers ( c'est mon opinion personnelle et épidermique, désolée !) et puis Sting qui ne me semble pas dans son meilleur jour , la vidéo est de mauvaise qualité et le son également... à mon humble avis, mais je me suis peut-être levée du mauvais pied ce matin  Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10805
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953)   Ven 7 Mar - 9:24


 Ptdr J'ai rarement vu un chef d'orchestre aussi exubérant!  Shocked Il a mangé du lion! Une chance encore qu'il n'est pas armé de sa baguette, il risquerait de la planter dans l'oeil d'un des musiciens.   Suspect  ...Aux antipodes de la conception défendue par André Previn sur la direction d'orchestre...
Revenir en haut Aller en bas
bartleby

avatar

Nombre de messages : 107
Age : 45
Date d'inscription : 15/02/2014

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953)   Ven 7 Mar - 18:40

Icare a écrit:

 Ptdr J'ai rarement vu un chef d'orchestre aussi exubérant!  Shocked Il a mangé du lion! Une chance encore qu'il n'est pas armé de sa baguette, il risquerait de la planter dans l'oeil d'un des musiciens.   Suspect  ...Aux antipodes de la conception défendue par André Previn sur la direction d'orchestre...

Apparemment, c'est un Italien / Américain qui est à la fois chef d'orchestre et compositeur :
http://en.wikipedia.org/wiki/Steven_Mercurio
"Mercurio est connu pour sa direction puissante et passionnée". "Il est bien connu pour ses interprétations physiquement exigeantes, mais sensibles..."

Vu son style de direction, je suis curieux de voir ce qu'il compose...  Shocked  Voilà un nouveau sujet à ouvrir !
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10805
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953)   Mer 10 Sep - 18:58

Icare a écrit:
Et puis en parlant de ballet, je viens d'écouter la première partie - 74 minutes environs - de ROMEO ET JULIETTE. A vrai dire, je réalise un cycle entièrement consacré à Prokofiev. Il en va toujours ainsi avec les compositeurs qui me passionnent! J'écoute tout ce que je possède de lui, à condition que je ne dépasse pas quinze cd, sinon j'effectue une sélection.
Il y aura dans ce cycle, de sa musique de ballet, de film, un quatuor à cordes, sa première symphonie, deux concertos pour violon, deux pour piano. Pour en revenir aux premières 74 minutes de sa musique de ballet ROMEO ET JULIETTE, je ne me suis pas ennuyé du tout...j'ai toujours un peu peur lorsqu'un cd dépasse les 70 minutes...sauf que là ça s'est plutôt bien passé. Bien sûr, il y a des moments qui m'ont plus passionné que certains autres, ce qui est le destin commun à beaucoup d'oeuvres; par exemple, la Plage 12 qui m'a particulièrement captivé, juste avant le sommet de l'oeuvre qui est aussi le moment le plus célèbre de cette musique: fracassant! Je m'attends à vivre un même intérêt avec la seconde partie qui dépasse également les 74 minutes.

Je ne dirais pas mieux que ce que j'ai écrit ci-dessus lors de la découverte de cette fastidieuse musique de ballet. Cette seconde écoute a fait que je me suis arrêté émotionnellement sur les mêmes passages. Enfin disons que dans cette première partie, outre quelques moments forts, notamment "La danse des couteaux" et le morceau qui la précède, la musique est dans une narration assez lègère et pleine de vie. Disons que durant ces premières 75 minutes je la trouve plus souvent divertissante que réellement poignante ou profondément émouvante. J'ai cependant noté ci et là de délicieuses combinaisons instrumentales et sonores avec le sentiment que le meilleur reste à venir, que dans la seconde partie la musique va prendre une consistance et intensité dramatiques. A bientôt la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10805
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953)   Jeu 11 Sep - 9:07

L'acte II de Roméo et Juliette contient de très bons moments, la musique devient de plus en plus captivante à mon oreille, plus intense aussi. Il me reste à écouter l'acte III.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10805
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953)   Jeu 11 Sep - 12:58

Voilà, c'est fait! Je viens de réécouter l'acte III de Roméo et Juliette du grand Prokofiev. J'aime beaucoup cette musique de ballet, ce cheminement irréversible vers le drame mais illuminé par quelques beaux moments de doux romantisme. Cependant, la "Danse des couteaux" n'est jamais très loin, cette danse que nous trouvons magnifique, cette danse qui annonce pourtant la tragédie et nous obsède, nous fascine...
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2465
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: bioient   Dim 19 Oct - 2:05

Tout d'abord, petit commentaire sur la fonction "recherche".. : Si on tape "Serguei" avec la mauvaise orthographe (soit : "Serguei", si on tape "Prokofiev" tout court, ça ne marche pas du tout (dommage !),  on est entraîné vers plein de fils ;  Il faut taper "le bon truc exact"...., sauf erreur de mon ordi
un peu ...   )... Pas grave du tout, si on cherche.
Bon, un petit témoignage du soir  : Soirée avec mon fils, fond musical "Prokofiev" (une symphonie). Il me déclare "oui, c'est comme "le free jazz", c'est de la "free musique classique" **, et je n'aime pas trop". Clac, j'ai essayé d'en discuter plus, pour comprendre ! (Laudec, si tu me lis...)... : "Mam, je préfère Mozart, ou Beethoven ou ..". (bref, les classiques super-écoutés pendant leur enfance..) : Je me permets de le citer = "J'aime le vrai classique, Prokofiev, c'est trop trash dans le genre, je n'aime pas. Le free jazz non plus. Par contre, il y a des compositions récentes sur le blues, la pop  etc...
(-je n'ai pas tout retenu  !! -), qui sont vraiment belles". Il semble que "nos jeunes", aient une oreille musicale qui recherche plutôt "l'harmonie" et la "mélodie", mais je ne peux en dire grand'chose (on ira discuter sur le fil "éducation muscicale" ou un titre comme cela..)...
Bon...Déçue musicalement pour mon fils ce soir, car je trouve que Prokofiev est génial , et justement un précurseur incroyable qui respectait "des codes classiques" tout en étant extraordinairement novateur (ah, ah, Icare, je te surprends sur ce coup-là !!!)  Hehe . On en reparlera... car je ne suis pas COMPLETEMENT d'accord avec ce que tu exprimes, mais j'attends ta "complète exégèse" (rires !!)...

** : Ce qui, humble avis, en ce qui concerne Prokofiev, n'est pas complètement faux !
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6497
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953)   Dim 19 Oct - 9:28

je n'aime pas beaucoup le jazz en général...et pas du tout le "free jazz"....mais je trouve aussi assez judicieuse la comparaison de ton fils ...même si j'aime Prokofiev Wink ...Mais à son âge et sans doute même un peu plus vieux , j'aurais surement réagi comme lui...:
J'étais déjà bien passionné de musique classique, lorsque j'ai entendu pour la première fois "Les Tableaux d'une exposition" de Moussorgski , je trouvais çà... horrible ; seulement deux ans plus tard, je tombais sur un morceau de musique sur france inter , je ne le connaissais pas mais le trouvais ...génial!..J'avais hâte de savoir ce que c'était....La claque quand j'ai entendu qu'il s'agissait des Tableaux d'une expo de Moussorgski

Pour Prokofiev tu devrais lui proposer peut être les concertos pour violon, avec des passages super "planant" au violon....
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2465
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953)   Dim 19 Oct - 19:46

Merci beaucoup Jean pour ton message. Oui, ce n'est pas simple, (tant mieux !, on échange !). Je crois qu'il y a , en dehors de l'éducation musicale (on y reviendra sur le bon fil), un problème d'habitude -ou non-, aux "dissonances"....
C'est ce que mon fils n'a pas aimé hier. Ni toi semble-t-il, encore que tu vois, avec ton expérérience sur "les tableaux....", on peut changer !!
La symphonie d'hier (la "2" de mémoire) de notre Sergueï, était réellement dissonnante sur bien des plans. Il y a donc, bien d'accord avec toi, une sorte de "préparation" (rires), à l'écoute... -je crois indispensable-.
C'est ainsi que j'ai , progressivement, découvert Serge Prokofiev... Petit à petit !! En suivant ses oeuvres et son parcours (très intéressant de connaître vraiment sa biographie, d'ailleurs).
Que mon fils ait préféré les trois dernières symphonies de Mozart diffusées ensuite par Brava (avec un Sir Simon au summum !), je ne peux pas lui en vouloir. Mais si je lui fais découvrir les oeuvres dont tu parles, et .... son dernier -et unique- opéra (génialissime..... !! J'en reparlerai plus tard)..., il s'adaptera (on va quand même sortir de "Pierre et le Loup" Hehe ).
C'est une belle interrogation sur "l'oreille", qui va peut-être plus vers une certaine "harmonie mélodique" des sons.
C'est très important de parler de cela. Ma chef de choeur nous disait vendredi à propos de certains chants (même Renaissance !) : "Là, il y a une dissonnance, vous la chantez comme ça et il faut vous y habituer"... Eh.. ??? C'est un autre fil qui nous emmènera aussi vers les musiques d'Asie...
Merci à toi Prokofiev de tout nous bousculer, tout en gardant tout l'héritage des tes aînés.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2465
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953)   Lun 20 Oct - 20:45

Snoopy a écrit:
« Prokofiev possédait un sens inné pour les rythmes. Son écriture était aussi à l’aise dans le lyrisme simple que dans le style moderne. Maître de l’instrumentation, il conçut une méthode personnelle pour traiter les sonorités orchestrales. »

= Citation Snoopy d'après Wikipédia , je pense. Je suis absolument complètement d'accord.
Prokofiev m'a demandé du boulot d'écoute, pas facile (idem Rimski-K., qui fut une sorte de précurseur pour Sergueï  :  RK qu'il avait bien "intégré" ..).
Quand j'ai dit, à ton petit étonnement Icare, sur un autre fil, que je le préfère à Tchaïkovski, pour moi c'est assez simple à exprimer, mais suis-je alors sur le bon fil ?  Wink

Quand j'entends Prokofiev "par hasard" (c'est rare ! -quand je prends des concerts en retard...), , je ne me pose plus de questions ! Je sais que c'est lui, même si j'ai un petit doute pendant 5 minutes.... (évidemment, ce que j'écoute, ce sont des oeuvres "connues"). Il est génial et unique, en ce XXème siècle qui fut "bousculant" !!!  Very Happy   Allez à suivre !!! (il faudra que je vous parle des "Fiançailles au couvent" ("Bethrotal in a Monastory", interprétation russe de très haute volée et mise en scène "parfaite" ), que je connaîs très bien. Je pense qu'à part les opéras de Richard Strauss et ses "poèmes symphoniques" génialissimes, c'est  l'un des chefs d'oeuvre du siècle dernier...  Qui était l'un des "challenges" ultimes de Prokofiev qu'il a réussi... à la perfection   I love you (finalisation 40-41, sortie originelle en Russie  1946 mais mise réellement en scène plus tard, étant donné le contexte..., sortie officielle en France bien bien plus tard !!!).. Dieu sait qu'il y a mis toute son âme, pensant à Molière et à Mozart et l'opéra italien, tout en gardant son originalité totale.  
Ce fut "l'un de ses testaments"............
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3245
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953)   Jeu 23 Oct - 9:14

En ce qui concerne Prokofiev, je suis encore au berceau de sa découverte , J'ai déjà eu du mal à approcher "Pierre et le loup" mais maintenant que je l'aime beaucoup, serais-je enfin prête à pouvoir l'aborder ? J'entends que toi Anouchka qui en parles si bien, tu as eu du mal au début également à entrer dans son monde musical (si j'ai bien compris !). Aurais-tu un itinéraire d’œuvres à me proposer pour l'aborder sans trop me perdre ?
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10805
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953)   Ven 5 Déc - 0:01

Icare a écrit:
Icare a écrit:
Icare a écrit:
 Le coup de foudre absolu, c'est-à-dire le fait incongru que j'aurais pu me retrouver accroché aux rideaux, c'est la redécouverte du CONCERTO POUR VIOLON ET ORCHESTRE N°1 de PROKOFIEV!!!  Nom d'une cigogne! Pas une seconde d'ennui dans ce fabuleux concerto bourré de trouvailles harmoniques, timbrales et autres. J'en suis tombé sur le cul!! Et quel bel élan poétique dans le troisième mouvement...par Kyung Wha Chung au violon, le London Symphony Orchestra, sous la baquette de Monsieur Prévin.

J'ai écrit ce message le 9 décembre 2011 et je viens de réécouter ce chouette concerto ce soir du 5 août 2012, ce qui fait un intervalle de 9 mois. C'est donc là une vraie redécouverte.

Il est vraiment superbe ce Concerto pour violon n°1, pour les raisons évoquées ci-dessus! Le N°2 n'est pas mal non plus, mais je l'aime surtout pour son somptueux second mouvement. Il me semble que Joachim manifeste une préférence pour le second concerto. Je ne sais pas pourquoi. Hehe   Pour ma part, j'aurai tendance à préférer le Premier. Je ne sais pas pourquoi non plus.  Hehe 

En fait si, je sais pourquoi!  Very Happy Il est génial tout simplement, comportant de véritables trouvailles harmoniques, timbriques et autres qui en font un concerto moderne particulièrement réussi , avec un sens inouï de la fantaisie...poétique aussi...un brin ironique?... Il est tout destiné pour faire inévitablement partie de mon Top 13.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10805
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953)   Ven 5 Déc - 21:36

Le second concerto pour violon de Prokofiev gagne du terrain, à point que je l'ai trouvé, cette fois, quasiment aussi formidable que le premier. Une intégrale de ses symphonies est récemment parue à un prix abordable et je pense que je vais me laisser tenter. Ce compositeur m'intéresse de plus en plus. En fait, il y a pas mal de modernité dans ce second concerto, de fantaisie aussi, et quelle poésie dans le second mouvement qui me fait carrément fondre...Les premier et troisième mouvements sont également très attractifs et intéressants dans leur construction. J'y ai ressenti pas mal d'inventivité pour un résultat, au bout du compte, peu conventionnel et même surprenant. En conclusion, une toute petite préférence pour le N°1, une toute petite... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16198
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953)   Mar 21 Juil - 9:56

Tout le monde connaît la cantate Alexandre Newski que Prokofiev a tirée de sa musique pour le film d'Eisenstein (1938).

Prokofiev a également composé, en 1944, une autre musique pour un film d'Eisenstein : il s'agit de Ivan le Terrible. Contrairement à Alexandre Newski, Prokofiev n'a pas effectué de Suite, ou de cantate, à partir de sa musique de film ; mais le chef d'orchestre Abram Stassevitch a réalisé, en 1961, un oratorio qui reprend la plupart des épisodes musicaux du film.

On trouve cet oratorio de 60 minutes sur ce CD, et il vaut vraiment la peine de l'écouter.

Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2465
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953)   Dim 24 Avr - 21:10

J'adore Sergueï Prokofiev, ce dont j'ai témoigné pas mal depuis mon inscription, ainsi que de mon parcours presque initiatique, de sa musique, qui m'a menée jusqu'à un éblouissement de sa créativité et de ses compositions (voir plus haut).
Il se trouve qu'en se moment-même, se tient le festival donné à Saint-Petersbourg, pour le 125ème anniversaire de sa naissance.
Nous avons eu sur les chaînes Mezzo des concerts tous les jours, mais moi je n'ai pas le temps de tout et je ne peux pas tout enregistrer.., comme tout le monde.
C'est Valery Gergiev qui tient la baguette, bien sûr, et ce soir j'enregistre en quasi-direct (avec quelques heures de décalage horaire), trois concertos pour piano de Prokofiev que je connaîs assez peu, les 3-4-5 : 3 (pianiste : Trikonov), 4 (pianiste : Redkin, que j'entends assez souvent), 5 (pianiste : Babayan).

Pour ceux qui reçoivent Mezzo, dépêchez-vous, ça commence à 22 h , aussi bien sur Mezzo que Mezzo Live HD.
Je pense que ça sera sublime...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10805
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953)   Ven 12 Aoû - 12:14


Je ne saurais quoi rajouter en complément de ce que j'ai déjà écrit à propos de cette fastidieuse musique de ballet qu'est Roméo et Juliette. Cette nouvelle écoute a fait que je me suis arrêté émotionnellement sur les mêmes passages et en ai retenu d'autres qui m'avaient peut-être moins marqué lors des deux précédentes approches, comme la fameuse "Danse des mandolines" appartenant à la première scène de l'Acte II ou la "Love Dance", dernier extrait de la seconde scène de l'Acte I. Quel plaisir d'approfondir une oeuvre, d'en saisir de nouveaux éléments, de nouveaux détails, même si cette redécouverte s'effectue au sein d'une même interprétation: le "London Symphony Orchestra" sous la direction d'André Previn.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10805
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953)   Ven 12 Aoû - 22:52


Je viens de réécouter une grande partie de Cinderella, toujours sous la direction d'André Previn, une autre personnalité musicale que j'apprécie beaucoup. Je me suis laissé aisément chahuter par les péripéties tantôt vives et tantôt lentes d'un "Mickey-mousing" bien rôdé, réalisé avec dextérité. Cette musique me touche moins que celle de Roméo et Juliette, cependant, elle me divertit et il est désormais facile de me laisser transporter par elle. disons déjà que je ressens davantage de poésie dans Roméo et Juliette, que cette partition est plus proche de ma sensibilité. N'empêche que dans Cinderella, il y eut ponctuellement ces petits moments attachants et cette verve orchestrale qui m'ont maintenu sur les rails de l'écoute, une écoute sans ennui qui s'est quand même terminée sur deux moments forts: Cinderella's arrival at the Ball (Allegro-Andante (N°29 - Acte II) et Grand Waltz (Allegretto) (N°30). Dans ma précédente impression, je laisse entendre que l'autre partie qu'il me reste à réécouter de Cinderella, une part de l'Acte II et tout l'Acte III, est encore plus prenante. Puis, après, je pourrai réécouter la Symphonie n°1 - Classical qui m'avait bien diverti la dernière fois.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10805
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953)   Sam 13 Aoû - 21:15

Icare a écrit: <<La Symphonie n°1 - "Classical", dans un style bien différent, ne m'a pas laissé indifférent non plus. J'ai l'intuition que Prokofiev s'est beaucoup amusé dans cette composition. Faut-il la voir comme un exercice de style particulièrement maîtrisé ou comme une forme d'ironie? A moins qu'il s'agisse d'un hommage à une période musicale précise...? Je la trouve tellement hors du temps. Très divertissante et attachante.>>

Si j'aime cette symphonie très référentielle, (hommage non dissimulé à Haydn) alors que je ne suis pas spécialement réceptif des symphonies du maître de la période classique, c'est parce que je ressens de l'amusement et même une forme d'ironie. C'est ce qui transparaît du premier mouvement. Le second est également très attachant et j'adore le quatrième. Cette première symphonie de Prokofiev m'est tout simplement ludique et c'est cet aspect-là qui me séduit, en fait. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10805
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953)   Jeu 18 Aoû - 16:42


Ivan The Terrible: dire que c'est l'oeuvre par laquelle j'avais découvert le génie musical de Prokofiev, 20/25 ans plus tôt! Réécoute aujourd'hui de ce chef-d'oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2465
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953)   Ven 19 Aoû - 20:23

J'attends ton compte-rendu, car idem pour moi, ça fait bien 20 ans que je ne l'ai pas écouté !
Prokofiev ce fut pour moi avant l'été, ses concertos et de la musique symphonique au gré des concerts diffusés.
Il faut que je m'y remette en septembre, tu me donnes envie !
Je viens de relire sa bio, j'avoue que j'avais zappé sa querelle avec Stravinski...Il faudrait que je repioche aussi sa collaboration musicale avec Eisenstein.
Encore un (Prokofiev) qui est mort bien trop jeune.. Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10805
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953)   Ven 19 Aoû - 21:51

Je n'avais pas prévu de compte-rendu. La raison? Il arrive souvent que j'écoute une oeuvre et que je n'ai rien à dire après. Je n'éprouve pas forcément le besoin de m'exprimer en détail sur mon ressenti, d'en faire un compte-rendu. Ca n'a rien à voir avec le fait d'avoir aimé ou pas; je considère IVAN THE TERRIBLE comme une oeuvre fantastique, il s'y passe plein de choses...mais les mots ne viennent pas toujours, ne veulent pas sortir, comme si je souhaitais garder égoïstement mon impression pour moi seul. Un jour, il est fort probable que je réécoute cette oeuvre et que je vous en fasse un commentaire de vingt ou trente lignes. Là, par exemple, je viens de réécouter la SYMPHONIE N°14 de Shostakovich, seulement, bien que je l'apprécie toujours autant, je ne vois pas ce que je pourrais écrire d'autre que ce que j'ai déjà écrit à son sujet sur le fil approprié. C'est ainsi, parfois les émotions se métamorphosent en mots et en phrases, d'autres fois, elles demeurent indomptées. Laughing Tout ça est lié au besoin ou non de communiquer, partager, et, aujourd'hui, avec IVAN THE TERRIBLE, je vais être égoïste et garder mes impressions (aussi belles soient-elles) pour moi, na!
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2465
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953)   Sam 20 Aoû - 0:27

Laughing !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sergueï Prokofiev (1891-1953)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sergueï Prokofiev (1891-1953)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: