Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Czinka Panna (1711-1772)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 20355
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Czinka Panna (1711-1772) Empty
MessageSujet: Czinka Panna (1711-1772)   Czinka Panna (1711-1772) Empty2020-08-02, 19:34

Panna Czinka - ou en hongrois Czinka Panna - est une violoniste hongroise tzigane, née à Sajógömör en 1711, morte à Tornalja ou Sajógömör (?) le 5 février 1772.

Czinka Panna (1711-1772) 250px-11

Née à Sajógömör (aujourd'hui Gemer) d'un père musicien de cour du prince František Rákoczi. Déjà son grand-père Barna Mihály avait été compositeur – c'est lui qui avait composé le chant de Rakóczi, que tous les Hongrois adorent, et deux de ses oncles étaient morts avec le héros hongrois dans leur exil en Turquie. Petite, on la hissait sur une table pour la faire jouer du violon.

À l'âge de 15 ans, elle épousa un forgeron-violoncelliste tzigane, qu'elle aidait souvent à la forge, et monta un orchestre qu'elle dirigeait elle-même, en uniforme d'homme, comme tous les musiciens. Non seulement son jeu de violon, absolument magique, mais aussi son caractère modeste, sa passion pour la musique, la pureté de son cœur avec tout le monde et sa beauté hors du commun, avec un teint sombre et des cheveux très noirs (qui lui valurent de son vivant bien des sarcasmes racistes), en ont fait un symbole adulé du xviiie siècle austro-hongrois. On disait que "son archet emplissait le pays, de la Pologne à l'Adriatique", qu'elle "en tirait des étincelles, qu'elle faisait frissonner même les pierres par la vigueur de son style". Tout le monde l'adorait.

Le baron de Gömör lui offrit une maison près de la rivière Szabajo mais elle n'y restait que l'hiver. Toute la belle saison, elle parcourait le pays pour jouer aussi bien dans les cours des plus grands nobles qu'avec les bandes de musiciens ambulants qui allaient de village en village avec leurs tentes brunes. Quand ils ne jouaient pas de musique, elle faisait le ménage et aidait son mari forgeron à travailler à plein temps dans l’atelier. Selon les contemporains, elle aimait fumer une pipe courte, dont la longueur ne le gênait pas pour jouer du violon.

On joue encore ses mélodies, surtout "Hanneton, hanneton jaune", "peu m'importe combien je vivrai", "ce que je veux savoir, c'est quand j'appartiendrai à mon bien-aimé".

Elle est morte à 60 ans et on l'a enterrée en uniforme avec son violon et sa pipe, comme elle avait demandé. Son enterrement a été un événement national et de nombreuses poésies lui furent consacrées, surtout en hongrois et en latin.
Cent ans après sa mort, l'archiduc Joseph de Habsbourg, empereur, consacra une ode à sa mémoire en allemand. Elle a été le sujet d'un opéra de Kodaly.


Œuvres

Dès le début, elle a joué les chansons de son grand-père, telles que des chansons : Trois cent veuves, Danse des morts ou Chant des ancêtres. Selon Káldy, ses propres compositions les plus réussies ont été écrites vers 1735. Ces compositions ont été publiées dans la collection de Kuruc Dalok. En termes de genre, les verbunks d'une période ultérieure prédominent dans cette collection. Káldy la considère également comme une pionnière et l'une des fondatrices de la création de compositions appelées halgato. Sa composition Pomalé uherské se démarque dans ce genre. Elle a également composé la chanson Vlašťovičko let.

Elle a capturé ses plus grandes œuvres dans un ensemble appelé la Collection hongroise en 1730. Il contient 64 chansons et danses en hongrois, 15 chansons en slovaque, 12 soi-disant danses de costume et 6 compositions de Kuruk hongrois.

Plusieurs codes musicaux énumèrent quelques autres instruments de musique qu'elle a joués. En plus des instruments traditionnels, on peut citer cithare, sifflet, fleuru, rouet, cornemuse, fajfarka, cloches ou mulitan.




https://www.youtube.com/watch?v=gRkBY-T2Y7I

https://www.youtube.com/watch?v=XT5x9AON1sE
Revenir en haut Aller en bas
 
Czinka Panna (1711-1772)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: