Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
ASOS : -20% en plus sur les articles soldés
Voir le deal

 

 Franz Hünten (1792-1878)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 20082
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Franz Hünten (1792-1878) Empty
MessageSujet: Franz Hünten (1792-1878)   Franz Hünten (1792-1878) Empty2020-08-01, 18:10

Franz Hünten, aussi connu sous le nom de François Hünten (Coblence 26 décembre 1792 - Coblence 22 février 1878), est un pianiste et compositeur allemand, principalement de musique dite "de salon". Ses frères, Wilhelm, professeur de piano à Coblence, et Peter Ernst, professeur de piano à Duisberg, ont également composé de la musique pour piano d'un caractère similaire.

Né à Coblence, il est le fils de l'organiste Daniel Hünten, qui a été le professeur d'Henri Herz. Son père a été son premier professeur et l'a formé comme pianiste et guitariste. Comme Herz, Franz est venu à Paris et est entré au Conservatoire de Paris en 1819. Il a étudié le piano avec Pradher et la composition avec Antoine Reicha et Cherubini. Selon Buek, après trois ans, il a quitté le conservatoire, a vécu dans de mauvaises conditions, a obtenu ses cours grâce à des leçons de musique privés toutes les heures et a commencé à composer. Il a également eu son premier succès financier avec sa composition pour piano à quatre mains Fantasie Militär et quelques autres pièces.
Il s'est marié en France en 1826 et y est resté jusqu'en 1848, à l'exception d'un séjour dans son pays natal entre 1835 et 1839.
Il a amassé une certaine fortune grâce au succès de son enseignement et de ses œuvres très estimées. Il a écrit de la musique pour le piano agréable et techniquement peu exigeante: rondos, fantaisies, variations, danses, etc. Il a connu son premier succès avec les Variations militaires à 4 mains, op. 12, une simple imitation des variations d'Ignaz Moscheles sur l'Alexandermarsch. Sa popularité était telle que pour une pièce de dix pages, il était payé 2 000 francs. Deux ans après avoir publié la Nouvelle méthode pour le piano-forte, op. 60 (1833), il est revenu à Coblence, où il a continué à composer; il est retourné à Paris après quelques années puis s'est retiré définitivement à Coblence en 1848.

Son élève le plus célèbre était la princesse Luise de Prusse. Le jeune Charles Gounod avait brièvement pris des leçons de piano avec Hünten.

Son fils, Emil Hünten (Paris, 1827, Dusseldorf, 1902), est devenu peintre.

Son catalogue comprend 267 opus. La musique d'Hünten était très populaire en France, en Allemagne et en Angleterre, mais certains critiques la jugeaient sévèrement et la considéraient peu profonde et plus tard, certains jugements sont allés sensiblement dans le même sens.
Outre des pièces de salon pour piano et pour guitare, il a composé aussi quelques œuvres de chambre, dont 4 Trios pour piano, violon, violoncelle op. 14 (1825), op. 91 (1837), op. 172 (1850) et op. 175 (1851), et un trio pour violon, alto et guitare op. 20 ainsi que des petites pièces pour violon et piano ou flûte et piano, des romances et mélodies pour voix et piano ou guitare.






https://www.youtube.com/watch?v=jvdEM1zIlqs
Revenir en haut Aller en bas
 
Franz Hünten (1792-1878)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: