Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
21.95 €
Voir le deal

 

 Jeanne Joulain

Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 21935
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

Jeanne Joulain Empty
MessageSujet: Jeanne Joulain   Jeanne Joulain Empty2020-07-24, 07:15

Jeanne Joulain, née à Amiens le 22 juillet 1920, décédée le 1er février 2010, est une organiste, concertiste et pédagogue française.

Son premier contact avec la musique se fit grâce à ses parents musiciens. En effet, son père, instituteur à Paris jouait du violon et sa mère était professeur de piano. C'est donc tout naturellement qu'elle commence le piano avec sa mère. En 1934, après une rencontre décisive avec le grand pianiste Raoul de Koczalski, Jeanne Joulain entre au conservatoire d'Amiens. Lors de son cursus, elle suit les classes de solfège, piano (classe de Maurice Coze), violoncelle (classe de Mario Camerini, élève de Paul Bazelaire), musique de chambre, orchestre, harmonie, contrepoint, composition (classes de Pierre Camus, directeur, lui-même élève de composition de Charles-Marie Widor) et orgue, lorsque la classe est créée en 1936 (classe de Mme Colette Ponchel, une des dernières élèves de Louis Vierne) ; où elle remporta les premiers prix correspondants. C'est lors de cette période que débute son activité de pédagogue puisqu'elle eut à effectuer plusieurs remplacements de professeurs de solfège, piano, violoncelle, harmonie et orgue.

En 1938, le grand-orgue de la cathédrale d'Amiens est restauré. Après le concert d'inauguration donné par Marcel Dupré, un petit orchestre avait été formé dans le but d'accompagner le Salut. Jeanne Joulain en faisait partie en qualité de violoncelliste et c'est à cette occasion qu'elle fut présentée à Marcel Dupré par le directeur du conservatoire, Pierre Camus.

En 1943, après cette première formation au conservatoire d'Amiens, son désir d'aller plus loin la pousse à s'inscrire à l'École César-Franck, où elle se perfectionne dans les mêmes disciplines et obtient les diplômes de piano (classe de Jean Batalla), violoncelle (classe d'Edwige Bergeron-Brachet), orgue (classe d'Édouard Souberbielle et Abel Decaux) au bout de deux ans. S'y ajoute le diplôme de composition (classe de Guy de Lioncourt) au bout de cinq ans.

En 1945, Jeanne Joulain se décide à écrire à Marcel Dupré dans l'intention de suivre des cours particuliers. Celui-ci, après avoir évalué son niveau lui propose de la préparer à entrer au conservatoire. Pendant deux ans, elle va suivre le "petit cours" à Meudon et c'est en 1947 qu'elle réussit le concours d'entrée du conservatoire de Paris. Elle y obtiendra le 1er prix d'orgue et d'improvisation en 1952 (classe de Marcel Dupré). En 1950, elle remporte les concours pour pouvoir enseigner et débute en février 1951 au Conservatoire de Lille. Auquel s'y ajoute celui de Roubaix en octobre 1952, qu'elle délaisse au profit du conservatoire de Douai de 1960 à 1970. Ses activités professorales cessent en 1982.

Dans la longue liste des personnes qui sont passées entre ses mains, on peut remarquer Michel Alabau (organiste titulaire de l'église Saint-Séverin à Paris), Martine Betremieux Mayeur (créatrice d’une méthode d’orgue en 4 volumes et professeur d’orgue à Villeneuve d’Ascq), André François (par la suite titulaire des orgues de St Pierre St Paul à Lille, et élève de Rolande Falcinelli et de Gaston Litaize), René Courdent (organiste titulaire des églises Saint-Christophe et Notre-Dame des Anges de Tourcoing), Patrick Delabre (organiste titulaire de la Cathédrale Notre-Dame de Chartres), Yves Devernay (organiste titulaire de Notre-Dame de Paris), Jérôme Faucheur (organiste titulaire des églises de Bondues et de Wambrechies et professeur d'orgue à Comines et à Hazebrouck), Marie-Agnès Grall-Menet (organiste titulaire du grand orgue de Saint-Nicolas-du-Chardonnet à Paris), Philippe Lefèbvre (organiste titulaire de Notre-Dame de Paris), Jean-Philippe Mesnier (successeur de Jeanne Joulain au poste de professeur d'orgue au conservatoire de Douai (1970-2000), organiste titulaire de la Collégiale Saint-Pierre de Douai), Marguerite Spillaert (organiste honoraire de l'église Saint-Pierre-Saint-Paul de Lille) …

Elle fut titulaire de l'orgue de l'église Sainte Jeanne d'Arc à Amiens, du Mutin-Cavaillé-Coll de la Collégiale Saint-Pierre de Douai et enfin du Delmotte-Pascal de l'église Saint-Maurice de Lille.

Elle a donné de nombreux récitals en France (entre autres à la Cathédrale de Chartres, à Saint-Sulpice, à la Cathédrale Notre Dame de Paris, à Bordeaux, Béziers, Toulon, Belley, et à l'étranger (Altenberg ; Mons ; Bruxelles ; Tournai, St Brice et Cathédrale ; Cathédrale Saint-Patrick de New-York ; Cathédrale Saint-Paul de Londres.

À côté de son activité de pédagogue et de concertiste, elle fut correspondante pour la revue Musique-Sacrée L'Organiste. De plus, elle participa à maintes reprises à des jurys de concours de classes d'orgue.

Jeanne Joulain est décédée le 1er février 2010. De nombreux collègues organistes étaient présents aux obsèques à l'église St Michel de Lille, au cours desquelles l'orgue fut touché par Jean Guillou.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
 
Jeanne Joulain
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les interprètes-
Sauter vers: