Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -60%
-60% sur l’extracteur de jus FAURE FJ-4541
Voir le deal
39.99 €

 

 Pierre RAPSAT (1948-2002)

Aller en bas 
AuteurMessage
laudec

laudec

Nombre de messages : 5014
Age : 68
Date d'inscription : 25/02/2013

Pierre RAPSAT (1948-2002) Empty
MessageSujet: Pierre RAPSAT (1948-2002)   Pierre RAPSAT (1948-2002) Empty2020-07-21, 16:32

Pierre RApsat est un auteur-compositeur-interprète belge né à Ixelles en 1948 d'un père belge néerlandophone et d'une mère dont les parents étaient des réfugiés asturiens, natifs de Gijón-Miéres, lors de la guerre civile espagnole, ce qui lui a inspiré les chansons Adéu (inspirée d'un village catalan El port de la Selva où il se rendait régulièrement en vacances) et Aurore (inspirée par sa grand-mère maternelle espagnole).
À l'âge de dix ans, ses parents s'installent à Verviers, qui sera sa ville d'adoption jusqu'à sa mort en 2002.

Auteur, compositeur et interprète, Pierre Rapsat a fait l’essentiel de sa carrière en Wallonie et à Bruxelles. Comptant très vite sur un public de fidèles, il se consacre entièrement à la musique, produisant régulièrement des albums et transformant chacun de ses concerts en une grande fête avec des amis. Musicien d’abord, il est membre de plusieurs groupes à ses débuts, dont le fameux Jenghiz Khan. Se lançant dans l’interprétation, il entame une carrière solo au milieu des années 1970, en anglais d’abord, en français ensuite. Entre rock et chanson française, il crée progressivement un style qui le caractérise. Après une participation au concours Eurovision 1976 au son de Judy et Cie, « L’enfant du 92e » « lâche les fauves » ; plusieurs des singles de ses albums tournent dans les radios, mais la scène reste le lieu de rendez-vous du « Passager de la nuit », accompagné notamment par Jean-François Maljean et Christian Willems.

Homme passionné, attaché à son terroir, P. Rapsat devient un supporter acharné du club de basket de Pepinster et quand est lancée l’idée de créer un festival de musique à Spa, il est de la partie. Dès la première édition, en 1994, Rapsat est un des piliers des Francofolies qui lui offrent une scène épatante, à lui et à ses amis artistes. Dans la deuxième moitié des années 1990, les thèmes abordés par ses chansons et spectacles sont plus « sérieux » et plus graves ; ils sont en phase avec l’actualité ou avec sa propre réflexion sur ses origines. Une grand-mère asturienne dont il raconta la jeunesse difficile lors de la Guerre civile espagnole (Aurore).
Alors que son Dazibao est chaleureusement accueilli (2001) et qu’il signe un duo magique avec Lio (Tous les rêves sont en nous), le cancer ne laisse aucun répit à celui que tout le monde surnommait Pierrot. Il disparaît au moment où les portes de l’Hexagone semblaient enfin s’ouvrir devant celui qui avait déjà conquis depuis longtemps toutes les salles de Wallonie.

"Les rêves sont en nous"


https://youtu.be/Lq_3jWXxnKk

Centre d’archives privées de Wallonie :

1973 - « New York » (chansons en version anglaise)
1973 - « New York » (chansons en version française)
1975 - « Musicolor » (anglais)
1975 - « Musicolor » (anglais)
1976 - « Judy et Cie »
1977 - « Je suis moi »
1978 - « Gémeaux »
1979 - « 1980 »
1980 - « Donner tout son cœur »
1981 - « Un coup de rouge, un coup de blues »
1982 - « Lâchez les fauves »
1984 - « Ligne claire »
1986 - « J'aime ça »
1988 - « Haut les mains »
1989 - « J'ouvre les yeux »
1991 - « J'ai besoin de nous » (compilation )
1992 - « Brasero »
1995 - « Pierre Rapsat »
1998 - « Volte-Face »
2001 - « Dazibao »
2002 - « Tous les rêves »
Revenir en haut Aller en bas
 
Pierre RAPSAT (1948-2002)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Autres styles musicaux-
Sauter vers: