Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Rabinus Maurus ou Raban Maur (v. 780 - 856)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 20670
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Rabinus Maurus ou Raban Maur (v. 780 - 856) Empty
MessageSujet: Rabinus Maurus ou Raban Maur (v. 780 - 856)   Rabinus Maurus ou Raban Maur (v. 780 - 856) Empty2020-07-12, 11:52

Rabinus Maurus Magnentius est un moine bénédictin et théologien germanique ayant vécu dans le regnum francorum, né vers 780 à Mayence et mort le 4 février 856 à Winkel im Rheingau. Il est le compositeur de plusieurs hymnes, dont le Veni creator Spiritus.

Hrabanus [Rhabanus ou Rabanus] Maurus, ou en français Raban Maur, naît à Mayence de parents nobles vers 780. Après avoir été formé à l'abbaye bénédictine de Fulda (à 237 km à l'est d'Aix-la-Chapelle) où il a été envoyé par ses parents à l'âge de 8 ans, il est nommé diacre en 801 et est envoyé, par son supérieur l'abbé Ratgar, à l'abbaye de Saint-Martin de Tours en 802 afin de recevoir l'enseignement d'Alcuin. Ce dernier lui donne le surnom Maurus en mémoire du disciple préféré de saint Benoît de Nursie. En 803, Raban Maur prend la direction de l'école monastique de l'abbaye de Fulda, et fait de ce lieu un des principaux foyers culturels d'Europe occidentale.
C'est probablement à cette période qu'il a compilé son extrait de la grammaire de Priscian, un manuel populaire au Moyen Âge. Selon Alban Butler, dans son Lives of the Saints, Rabanus ne mangeait pas de viande et ne buvait pas de vin.
Parmi ses élèves, on compte notamment Walafrid Strabon, Loup de Ferrières, Otfried de Wissembourg et Rudolf de Fulda (plus communément appelé aujourd'hui Raoul de Fulda).

Après avoir obtenu la prêtrise en 814, mais peu de temps après, apparemment en raison d'un désaccord avec l'abbé Ratgar, il se retira un moment de Fulda. On sait que ce bannissement a été occasionné par un pèlerinage en Palestine, sur la base d'une allusion dans son commentaire sur Josué. Cependant, le passage en question est tiré de l'Homélie xiv In Librum Jesu Nave d'Origène. C'est donc Origène, et non Rabanus, qui a visité la Palestine. Rabanus est revenu à Fulda en 817 pour l'élection d'un nouvel abbé, Eigil, et à la mort d'Eigil en 822, Rabanus lui-même est devenu abbé.

Raban Maur est donc élu abbé de Fulda en 822. Grâce à lui, l'abbaye jouit d'une certaine prospérité. Les bâtiments commencés par son prédécesseur Ratgarius sont terminés, de nouveaux bâtiments sont construits, décorés de riches mosaïques, tapisseries et reliquaires, fabriqués par ses propres moines et étudiants. Il augmente le nombre de prêtres dans les campagnes, étend le secours accordé aux pauvres par le monastère et amasse un grand nombre de livres dans la bibliothèque.

Conseiller politique de l'empereur Lothaire Ier dans la lutte pour la succession de l'Empire carolingien, Raban Maur est contraint à l'exil en 840 lorsque Lothaire est vaincu par les forces de Louis le Germanique. Après une courte retraite consacrée à l'ascétisme et à l'écriture à Petersberg, non loin de Fulda, Raban Maur se réconcilie avec Louis en 845 et est nommé archevêque de Mayence en 847 à la succession d'Odogaire. Pendant la famine de 850, il fait distribuer aux pauvres la majeure partie des revenus de l'abbaye et nourrit plus de trois cents personnes. Il meurt le 4 février 856 à Winkel im Rheingau, en Hesse. Il  a été enterré dans l'abbaye de St. Alban près de Mayence. Il fut bientôt vénéré comme un saint. En 1515, ses restes ont été transférés par l'archevêque de Mayence, Albrecht de Brandebourg, à Halle (Saale), d'où ils sont ensuite transféréss à Aschaffenburg. Sa tombe est inconnue aujourd'hui.


L'œuvre de Raban Maur comprend

de nombreux commentaires sur la Bible,
un traité de pédagogie (De institutione clericorum, « De l'instruction des clercs »), composé vers 810,
un cycle de poèmes figurés ou "calligrammes" (Liber de laudibus Sanctae Crucis, « Louanges de la sainte Croix»),
un traité de grammaire (De arte grammatica, « De l'art grammatical »), inspiré de l'œuvre du grammairien Priscien de Césarée (vie siècle),
des poèmes (parmi lesquels l'hymne Veni Creator Spiritus, chantée pour la fête de la Pentecôte),
et enfin une encyclopédie (De rerum naturis, « De la nature des choses », ou De universo), composée en 842-847, la seule véritable encyclopédie de l'époque carolingienne


Hymnes

Rabanus a composé un certain nombre d'hymnes, dont le plus célèbre est le Veni Creator Spiritus. Il s'agit  d'un hymne au Saint-Esprit souvent chanté à la Pentecôte et aux ordinations. Il est connu en anglais à travers de nombreuses traductions, dont Come, Holy Ghost, our souls inspire; Come, Holy Ghost, Creator blest; and Creator Spirit, by whose aid.
Veni Creator Spiritus a été utilisé par Gustav Mahler dans le premier choral de sa huitième symphonie .

Un autre des hymnes de Rabanus, Christe, sanctorum decus Angelorum, chanté pour la commémoration de Saint Michel et de tous les anges, incluant les archanges Gabriel et Raphaël, se trouve dans la traduction anglaise dans Le Hymnal 1982 (de l' Église épiscopale), et a été harmonisé par Ralph Vaughan Williams.




https://www.youtube.com/watch?v=gQGBMl_CGQI
Revenir en haut Aller en bas
 
Rabinus Maurus ou Raban Maur (v. 780 - 856)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Histoire de la musique-
Sauter vers: