Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Henry Purcell (1659-1695)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10964
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Mar 8 Déc - 21:02


D'où l'intérêt de la réécoute! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6511
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Mar 8 Déc - 23:08

j'ai toujours beaucoup aimé les opéras de Purcell Wink
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3291
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Mer 9 Déc - 21:17

Je découvre les opéras de Purcell avec grande émotion, sans suivre le texte, je suis envoûtée par cette musique





https://youtu.be/byecmk9ANYs
Revenir en haut Aller en bas
Lindale



Nombre de messages : 26
Age : 22
Date d'inscription : 07/08/2016

MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Mer 10 Aoû - 19:30

Sans vouloir vexer laudec, les versions de Jean Tuberie (je m 'excuse d'écorcher son nom ) on peut toujours trouver mieux ( quoique ) ... Il faut faire attention: j'ai écouté L'ode de l'anniversaire de Queen Mary qui se fait à 1 voix aulieu de 2 (à un certain passage ) et en plus celui qui remplace la voix est une trompettiste qui veut se faire apparement un peu de pub .... Si ce n'est pas délicat pour l'anniversaire de Purcell  !!  (Je plaisante) mais j'ai eu la chance (divine) que ma mère a eu une version au top du top chez Erato des "Monterverdi choir" ( ça doit être un peu ancien ) !!!

Ps  :  je crois qu'il y a une tonne de versions ratées dans tout ce qui touche au chant en duo/trio dans le repertoire de Purcell  et c'est dommage ...


Chez une muse(Erato) c'est naturel que ça soit au top  !   ...

Je me suis fait aussi "Hail !  Braight Cecilia"  :  c'est une merveille  !!!  

Franchement rien qu'avec aussi son ode pour les funérailles de Queen Mary   ...

J'ai peut-être moins de sympathie pour les oeuvres en général de Purcell cependant je comprends qu'on puisse autant aimer ces airs ....
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10964
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Mer 10 Aoû - 19:47

Lindale a écrit: Sans vouloir vexer laudec, les versions de Jean Tuberie (je m 'excuse d'ecorcher son nom ) on peut toujours trouver mieux ( quoi que

Avec Internet, il y a toujours moyen de vérifier l'orthographe d'un nom ou d'un mot avant de l'écrire: Tubéry. Pour ce qui est de trouver mieux, c'est toujours possible, tout comme de tomber sur moins bon. Laissons à chacun le soin de juger par soi-même ce qu'il trouve de meilleur ou de moins bien ou alors conseille lui une version que tu trouves supérieure. Nous verrons ainsi si elle partage ton point-de-vue. Et pour vexer Laudec, il en faudra davantage! Hehe
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6511
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Jeu 11 Aoû - 0:42

"(Je plaisante) mais j'ai eu la chance (divine) que ma mère a eu une version au top du top chez Erato des Monterverdi choir ( ça doit être un peu ancien ) !!! "

Alors çà doit être une période où Gardiner n'était pas un "cancre"... Hehe
Revenir en haut Aller en bas
Lindale



Nombre de messages : 26
Age : 22
Date d'inscription : 07/08/2016

MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Jeu 11 Aoû - 8:40

Hummmm ...... Je pense plus que c'est une question de répertoire ....

Et tant mieux pour tout le monde  !  Je veux dire par là que les mals intérpretations sont bons à jeter à la poubelle (enfin presque) mais d'autres part c'est toujours intéressant d'en entendre un mauvais parce que finalement ça donne beaucoup de sens à notre critique aussi d'où aussi le but d'en débattre  .

Je salue des versions qui rende honore à l'oeuvre  !

PS  :  Gardiner a des qualités comme des défauts . ...... Hehe
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6511
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Jeu 11 Aoû - 10:38

tu devrais lire ou entendre les avis de beaucoup de "spécialistes" ...qui le sont sûrement autant que toi voire un peu plus (la jeunesse n'est pas forcément l'atout majeur pour tout savoir et tout apprécier de façon définitive sur la "justesse" des choses Wink )...spécialistes , qui souvent ne se privent pas d'émettre des avis complètement contraires, prouvant qu'ils ont des ressentis , des impressions complètement différents sur telle ou telle interprétation...(ce qui, en général, les rend moins...péremptoires!!

Certes, la perfection dans ce monde n'existe pas plus dans le domaine de la musique que dans d'autres...mais , surtout dans le domaine de l'art et en particulier de la musique, ce que les uns trouvent mauvais, d'autres le trouvent génial...Il y a même souvent un consensus qui se fait (sans qu'il n'y ait jamais unanimité!!) pour reconnaître la grande valeur de nombreux artistes dont quelques chefs!...Gardiner fait largement partie de ceux là!

Ne penses tu pas, qu'il puisse y avoir des mélomanes, passionnés par la musique baroque tout autant que par Mozart, Schubert, Brahms, Mahler, Poulenc, Messiaen, etc...? Les chefs d'orchestre n'auraient ils pas cette capacité d'avoir une "vision" qui tient la route pour beaucoup, sur des répertoires très...différents?

NB: Je suis un peu intrigué par certaines de tes formulations, (après nous avoir dit que tu étais un amoureux de la langue...) tu écris: "Je veux dire par là que les mals intérpretations sont bons à jeter à la poubelle (enfin presque) mais d'autres part c'est toujours intéressant d'en entendre un mauvais..."

En français correct :"je veux dire par là que les mauvaises interprétations sont bonnes à jeter à la poubelle mais d'autre part c'est toujours intéressant d'en entendre une mauvaise..."

PS/ Ma question n'est surtout pas un reproche et encore moins une attaque Wink ...parfois je me demande si ta "langue maternelle" n'est pas le français?....Mais tu n'es pas obligé de répondre et de satisfaire ma curiosité qui n'est que...sympathie Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10964
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Jeu 11 Aoû - 11:01

Oui, j'ai d'ailleurs fait cette remarque dans le fil "Présentez-vous" où il ne précise pas si le Français est sa langue natale. Il fait des fautes qui m'écorchent les yeux. Si le Français n'est pas sa langue natale, je peux comprendre et communiquer sur ce forum l'aidera sûrement à progresser. Je veux bien corriger ses fautes mais ça va me donner du boulot. Il va donc devoir faire des efforts. Hehe
Revenir en haut Aller en bas
Lindale



Nombre de messages : 26
Age : 22
Date d'inscription : 07/08/2016

MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Jeu 11 Aoû - 12:05

"tu devrais lire ou entendre les avis de beaucoup de "spécialistes" ...qui le sont sûrement autant que toi voire un peu plus (la jeunesse n'est pas forcément l'atout majeur pour tout savoir et tout apprécier de façon définitive sur la "justesse" des choses Wink )...spécialistes , qui souvent ne se privent pas d'émettre des avis complètement contraires, prouvant qu'ils ont des ressentis , des impressions complètement différents sur telle ou telle interprétation...(ce qui, en général, les rend moins...péremptoires!!" de Jean
Je lie Classica et Diapason et ils ne m'aident pas vraiment .... [je doute bien que mon avis n'est pas très spectaculaire]

C'est déjà ça !  


Sauf qu'est ce que tu entends par "spécialistes" ?

"Ne penses tu pas, qu'il puisse y avoir des mélomanes, passionnés par la musique baroque tout autant que par Mozart, Schubert, Brahms, Mahler, Poulenc, Messiaen, etc...? Les chefs d'orchestre n'auraient ils pas cette capacité d'avoir une "vision" qui tient la route pour beaucoup, sur des répertoires très...différents?" de Jean
Oui je comprends ... Déjà que le répertoire Vivaldi compte 600-700 œuvres alors qu'une estimation de Vivaldi indiquerait qu'on n'a pas retrouvé tout ces opéras ; c'est loin de ce que je connais (même pas 4% ... Laughing ) c'est une large palette d'opportunité, pareil pour Schubert et d'autres ...

ça me rappelle la fois où j'ai écouté le concerto pour violon de Sibelius, personnellement le concerto doit être une œuvre géniale mais je ne le trouve pas très agréable ... Est ce l'interprétation ? C'est similaire pour l'oeuvre : il se passe beaucoup trop de choses ....


Pour les chefs d'orchestre c'est une autre histoire : ça dépend [de l’œuvre] .... Harnoncourt disait que Karajan avait une "vision" d'une sonorité bien précise alors qu'Harnoncourt voyait la musique comme un message du compositeur à travers la musique, il disait que c'est une "langue"... Cependant, plus on est éloigné dans le passé, moins on a d'informations ...   Rolling Eyes
Il y a beaucoup de chefs qui "prennent partis" comme Paavo Järvi qui construit sa musique sur la compréhension de "la tradition musicale" ...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10964
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Jeu 11 Aoû - 16:21


Jean a écrit: la jeunesse n'est pas forcément l'atout majeur pour tout savoir et tout apprécier de façon définitive sur la "justesse" des choses

D'autant plus qu'il a le temps de changer d'avis et de se contredire. Si je devais, moi-même, revenir sur ce que j'ai pu débattre ou défendre (comme idée) sur le plan musical et autre, il y a une trentaine ou même une vingtaine d'années, je serais probablement le premier surpris. Hehe
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6511
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Jeu 11 Aoû - 19:35

Lindale a écrit:
"tu devrais lire ou entendre les avis de beaucoup de "spécialistes" ...qui le sont sûrement autant que toi voire un peu plus (la jeunesse n'est pas forcément l'atout majeur pour tout savoir et tout apprécier de façon définitive sur la "justesse" des choses Wink )...spécialistes , qui souvent ne se privent pas d'émettre des avis complètement contraires, prouvant qu'ils ont des ressentis , des impressions complètement différents sur telle ou telle interprétation...(ce qui, en général, les rend moins...péremptoires!!" de Jean
Je lie Classica et Diapason et ils ne m'aident pas vraiment .... [je doute bien que mon avis n'est pas très spectaculaire]

C'est déjà ça !  


Sauf qu'est ce que tu entends par "spécialistes" ?

..

En fait ma remarque n'était pas un conseil de lecture (je n'ai pas cette prétention) ...c'était surtout un constat , facile à vérifier (éventuellement en lisant Classica et diapason...ou à l'écoute de france musique parfois) , que même parmi des gens très "informés", ayant fait de longues études musicales , étant parfois aussi musiciens (instrumentistes ou chanteur)..les avis sur la qualité d'une interprétation, voire d'une oeuvre musicale, sont parfois si ce n'est souvent très différents quand ce n'est pas complètement contradictoires...Ce qui prouvent au moins que la Vérité n'existe pas dans ce domaine...ce n'est pas une science exacte!
Bien sûr il y a des "critères" plus ou moins communs à chacun qui désigneront assez unanimement un "ratage" ou au contraire un chef d'oeuvre...

J'entends par "spécialistes" ce que je viens de préciser: des musicologues ou musiciens qui , disons ,en général s'y connaissent beaucoup plus que n'importe quel mélomanes passionné qui éventuellement ne connait même rien au solfège (ce qui ne veut pas dire qu'un simple mélomane ne pourra pas ressentir une grande émotion , éventuellement plus profonde, que celle du "spécialiste" qui peut mieux "décortiquer" ce que font ou ne font pas les musiciens...)

Pour le concerto de Sibélius, je ne me souviens pas de mon ressenti à la première écoute qui doit dater sérieusement Wink ...En tout cas surement pas l'enthousiasme que j'ai actuellement pour ce concerto...
Le nombre de fois où, dans ma jeunesse et même encore maintenant...j'ai dit"...bof!"...à la suite d'une première écoute, alors que l'oeuvre en question est devenue par la suite une de mes oeuvres fétiches!!!...
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16301
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Jeu 11 Aoû - 20:16

Jean a écrit:

Le nombre de fois où, dans ma jeunesse et même encore maintenant...j'ai dit"...bof!"...à la suite d'une première écoute, alors que l'oeuvre en question est devenue par la suite une de mes oeuvres fétiches!!!...    

C'est bien vrai ! Je ne compte plus les oeuvres que j'ai trouvées horribles dans ma jeunesse et qui me plaisent bien maintenant (Le Sacre du Printemps par exemple). Par contre, chez moi, il n'y a pas l'inverse, c'est à dire des oeuvres que j'aimais et que je n'aime plus...

Mais attention : nous sommes en plein H.S.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10964
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Mar 24 Jan - 12:41

Icare a écrit:
J'ai finalement suivi mon intuition première en m'intéressant à Purcell par le biais de son oeuvre vocale et notamment Divine Hymns par William Christie et "Les Arts Florissants", ensemble constitué de Paul Agnew (ténor), Thomas Michael Allen (contreténor), Claire Debono et Hannah Morrison (sopranos), Konstantin Wolff (basse), Elizabeth Kenny (théorbe), Anne-Marie Lasla (viole de gambe), William Christie assurant la direction mais aussi la partie orgue et clavecin. J'ai déjà nettement plus accroché que sur sa musique de chambre instrumentale, il faut dire que les voix sont magnifiques, qu'il y a de très beaux chants: un beau disque.

une seconde écoute de Divine Hymns qui contient, outre une majorité de morceaux d'Henry Purcell, quelques extraits aussi de William Croft (1678-1727), John Blow (1649-1708) et de Pelham Humfrey (1647-1674), est une musique de toute beauté. Superbes prestations vocales mentionnées ci-dessus. Il peut souvent arriver que la beauté me suffise lorsqu'elle touche une certaine dimension. Un certain nombre d'extraits m'ont emmené dans cette dimension.

J'ai réécouté la moitié de ce disque, mentionné ci-dessus, et c'est vraiment très beau, superbement interprété. Je sais que j'avais gardé une impression plutôt tiède de sa musique instrumentale, biais par lequel je m'étais intéressé à Purcell. J'avais donc renouvelé la tentative avec ses oeuvres vocales. Une expérience bien plus heureuse en découlera. J'écouterai la seconde moitié plus tard. Si c'est un disque que j'aime beaucoup, si je suis effectivement sous le charme des voix, toutes plus belles les unes que les autres, accompagnées du théorbe, de la viole de gambe, du clavecin ou de l'orgue, j'ai quand même l'impression de ne pas toucher là le meilleur de Purcell. Je m'interroge donc sur ses opéras car j'ai lu quelque-part que c'est un domaine dans lequel il a excellé. Un titre à me conseiller? Une version en particulier? Le Roi Arthur, son meilleur opéra?
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10964
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Ven 24 Mar - 23:00

En réécoutant la partition qu'Alberto Iglesias composa pour le film d'Almodovar, Parle avec Elle, en conclusion de celle-ci, j'eus la joie de redécouvrir un morceau de Henry Purcell que je trouve totalement irrésistible. Il s'agit de The Plaint: O Let me Weep, For Ever Weep, tiré de The Fairy Queen. Dans la version que je possède ici, dans un arrangement de Benjamin Britten et Imogan Holst, le hautbois y est divin. Je n'ai pas retrouvé cette interprétation mais celle que je présente ci-dessous n'est pas mal non plus:

https://www.youtube.com/watch?v=C7_8UtQMufQ
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2505
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Sam 25 Mar - 0:41

C'est assez rare de te voir aimer du baroque, Icare, donc je suis vraiment très agréablement surprise, mais là je te taquine vraiment !  Very Happy
Icare a écrit:
J'ai finalement suivi mon intuition première en m'intéressant à Purcell par le biais de son oeuvre vocale et notamment Divine Hymns par William Christie et "Les Arts Florissants", ensemble constitué de Paul Agnew (ténor), Thomas Michael Allen (contreténor), Claire Debono et Hannah Morrison (sopranos), Konstantin Wolff (basse), Elizabeth Kenny (théorbe), Anne-Marie Lasla (viole de gambe), William Christie assurant la direction mais aussi la partie orgue et clavecin. J'ai déjà nettement plus accroché que sur sa musique de chambre instrumentale, il faut dire que les voix sont magnifiques, qu'il y a de très beaux chants: un beau disque.

J'ai ce superbe CD.
J'aime Henry Purcell dans toutes ses oeuvres, moi aussi je vous posterai une jolie chose demain... "O let me weep" ("oh, laisse moi pleurer")  est un petit chef d'oeuvre.
J'avais complètement loupé votre débat d'août dernier, car j'étais trop occupée avec les enfants. Intéressant car tout le monde avait un peu raison dans son coin, humble avis...
Je répondrai à ta question de janvier demain... De toute façon, je préfère aussi ses oeuvres vocales à sa musique de chambre instrumentale ou à ses opéras ! (qui ont un peu vieilli, je trouve). J'ai vu King Arthus (enfin, une petite demi-heure..) sur une chaîne, le mois dernier. La mise en scène était tellement ridicule (transposée à la sauce moderne, mise en scène minimaliste et que j'ai trouvée très très laide ! Massacre.), que j'ai tout arrêté.
Si c'est le moyen de faire aimer les opéras baroques, alors là, pour moi c'est complètement une erreur.... C'est du sabotage..

Joachim a écrit:
C'est bien vrai ! Je ne compte plus les oeuvres que j'ai trouvées horribles dans ma jeunesse et qui me plaisent bien maintenant (Le Sacre du Printemps par exemple). Par contre, chez moi, il n'y a pas l'inverse, c'est à dire des oeuvres que j'aimais et que je n'aime plus...

J'avoue que mon avis est un peu plus mitigé. Sans doute parce que tu es un mélomane bien plus expert que moi. Les oeuvres que j'aimais , c'est toujours le cas (même si je suis un peu dans le ras-le-bol des "tubes", on en a parlé la semaine dernière).
Les oeuvres que je n'aimais pas (genre Bartok, les symphonies de Mahler, certaines oeuvres de Boulez..), j'ai appris à les aimer parce que cela demande un peu de temps d'écoute, de décryptage oserais-je dire.. Idem du "free jazz", dont j'avais horreur.
Désormais, j'adore (le "free" ! Pas n'importe quoi cela dit, c'est-à-dire faire du tapage "n'importe comment presque exprès" (moi aussi je peux faire du free jazz sur mon piano, évidemment je rigole). Il y a du free jazz un peu groovy, d'inspiration un peu ceci , cela (Amérique Latine, Cuba, tout ce que vous voulez, même de la part de certains de nos virtuoses actuels du piano !! (vous voyez à qui je fais allusion, Icare tu l'adores).
Quant au "Sacre du Printemps", Laughing , oui je ris (sans être Marguerite, je vous rassure..).., j'ai toujours adoré. Je suis une inconditionnelle de Stravinsky et de Prokofiev, cela vous le savez depuis trois ans !! Ce n'est pas un hasard si j'ai choisi ce pseudo (va savoir si je n'ai pas du sang russe... Wink ). La musique russe m'a toujours complètement envoûtée à tous points de vue, depuis le Moyen-Age !!
Certes,  je deviens HS, mais le fil cet été l'était pas mal... Hehe
Bon, Purcell , c'est vraiment à suivre .. (ou comment ayant divergé, la dame essaya de remonter sur son blanc cheval arthuréen). A demain.  (sous le soleil exactement...), de Purcell of course ..
(P.S. : Et merci Icare d'avoir "relancé" ce fil qui le mérite vraiment ! Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2505
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Dim 26 Mar - 21:39

Oui, je redis, même si Laudec n'est pas complètement de mon avis, que les opéras de Purcell sur le plan musical "ont un peu vieilli", c'est-à-dire qu'ils ne sont pas assez mis en valeur ou carrément ridicules (pour moi).  Ou alors, il faut écouter la musique "seule", et au bout d'une demi-heure, personnellement je trouve cela trop long et ça finit par m'ennuyer ..
Je fais une exception pour "Didon et Enée", que j'ai entendu par les Arts Florissants, en direct (enfin, des extraits, pas tout l'opéra), en plein air sur le ponton flottant dans les jardins de William Christie. Par des voix admirables. Je vais essayer de trouver un extrait.
Conclusion.. : Sur le fameux "King Arthus", j'attends la version qui me convaincra...
Je t'envoie, Icare, un extrait du Te Deum, le "Laudamus et Jubilate" (qui dure une dizaine de mn, évidemment le Te Deum complet dure bien plus longtemps).
Ou comment , à mon avis, ce Te Deum de Purcell est une merveille qui n'a rien à envier aux Te Deum des compositeurs ultérieurs.

https://www.youtube.com/watch?v=4EbbsgIlu0c
Il est très intéressant de savoir que Purcell a beaucoup composé pour une voix de basse très rare de l'époque, qui couvrait deux octaves (les inférieurs en "clé de fa"), et cela contribua beaucoup à sa célébrité . J'aimerais retrouver ces oeuvres, car les vraies voix de basse sont très rares, encore à l'heure actuelle évidemment... ;  et pour le moment, dans les ensembles qui chantent Purcell, je n'ai pas entendu cela.. (il faut que je recherche).

P.S. : "Dido and Aeneas" ("Didon et Enée") :  Je n'ai pas trouvé l'extrait que je souhaitais, soit cette version magique que j'ai entendue il y a deux ans. Avec le vent dans les arbres et les cygnes sur le petit miroir d'eau, et des voix envoûtantes -et une mise en scène poignante-...  La captation de William Christie entière (56 minutes), est en récital. Evidemment, sinon, il faut acheter le CD...
Finalement, j'envoie ce qui suis, c'est "La plainte de Didon" (Vous connaissez la légende mythologique, je pense), et c'est extrêmement poignant : Enée qui souhaite rester avec la reine, repart en mer à la demande des dieux, et laisse son amour, qui en pleure son départ en lui livrant son désespoir  Crying or Very sad
https://www.youtube.com/watch?v=4FESgrLutuE
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3291
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Dim 26 Mar - 22:18

"Quel moment d'émotion à l'écoute de " O let me weep" avec la voix de Jennifer Vyvyan


Citation :
les opéras de Purcell sur le plan musical "ont un peu vieilli", c'est-à-dire qu'ils ne sont pas assez mis en valeur.


Purcell est un de me grands favoris, j'aime toute sa musique et en ce qui concerne les opéras je suis sensible avant tout à la musique, je ne comprends pas bien ce que tu veux dire Anouchka, s'agit-il de la mise en scène qui te semble inadaptée ? Peut-être trop peu représenté sur les scènes d'opéra, je le vois rarement à l'affiche mais il faut dire que je ne suis pas fort au fait de ce qui se produit non plus  Wink

Merci pour le lien vers "la plainte de Didon"par Jessy Norman Anouchka   Il existe de nombreuses versions aussi émouvantes les unes que les autres
Le cœur encore endolori j'écoute pour l'instant  "Dido's lament", la mort de Didon de "Didon et Enée" avec Simone Kermes comme soprano, quelle douceur, quel chef d’œuvre musical    

Certains disent que c'est l'air le plus triste jamais écrit par un compositeur, je suis prête à le croire.



https://youtu.be/Ae1IUPHxFzs


Dernière édition par laudec le Dim 26 Mar - 22:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10964
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Dim 26 Mar - 22:23

Le TE DEUM est effectivement très beau bien que, pour l'instant, je me suis contenté de la première partie. Pour ce qui est de mon intérêt pour le Baroque, c'est moi qui suis étonné par ton étonnement. Hehe Il me semble avoir souvent dit sur ce forum que mes deux périodes de prédilection étaient la Moderne/Contemporaine et la Baroque, tout cela au grand désespoir de Joachim qui me vit enjamber sans état d'âme sa période préférée... Hehe ...ce qui n'est pas vraiment exact ou plus vraiment exact ces deux dernières années. Il est vrai que je ne parle pas beaucoup de musique baroque ces derniers temps, et lorsque j'en ai parlé ce fut surtout au travers des cantates de J.S. BACH sur lesquelles j'ai beaucoup focalisé. Ensuite, je me suis appliqué à combler quelques lacunes de la période Classique/Romantique, ce qui monopolise du temps et de l'énergie. HENRY PURCELL n'avait jamais vraiment attiré mon attention jusqu'à ma rencontre avec le compositeur français RICHARD GILI. C'est lui qui m'a orienté sur ce compositeur baroque qui fut pour lui un véritable choc musical. Je connaissais pourtant déjà cet excellent morceau que j'ai posté plus haut; The Plaint: O Let me Weep, For Ever Weep, sauf que je l'avais sans doute négligé au profit de la très belle partition d'ALBERTO IGLESIAS pour le film d'Almodovar, Parle avec Elle, parce que lorsque j'écoute une B.O. je me concentre généralement sur la musique originale, esquivant les extraits non originaux, extraits classiques, chansons...Puis, une fois que j'ai bien assimilé la B.O. je m'intéresse alors à ces "intrus", c'est ce qui est arrivé sur le cas que je viens d'évoquer. Ce qui m'a profondément touché dans la version que j'ai, ce n'est pas uniquement la voix, c'est aussi et surtout le hautbois solo que j'ai trouvé très pur.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2505
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Lun 27 Mar - 0:12

C'est vrai Icare, le hautbois est exceptionnel dans l'extrait que tu envoies !    Et je comprends très bien ce que tu expliques, merci beaucoup.
Purcell est vraiment digne d'une découverte profonde, dans toutes ses oeuvres, qui sont multiples. Il a su, imprégné d'une forte influence italienne, donner à sa musique une impulsion anglaise extrêmement originale, qui est unique. Par ses thèmes, (la souveraineté anglaise, les légendes, le "sacré", des poèmes), probablement, et aussi d'autres influences liées au "folklore" de la musique médiévale et régionale anglo-saxonne tout simplement.
Icare a écrit:
Dim 26 Mar 2017, 20:23  
Le TE DEUM est effectivement très beau bien que, pour l'instant, je me suis contenté de la première partie. Pour ce qui est de mon intérêt pour le Baroque, c'est moi qui suis étonné par ton étonnement.
Je n'avais aucun doute sur ton intérêt pour le baroque, Icare !!, je le savais, et comme je le disais vendredi , "je te taquinais"... Very Happy .

Pour répondre à Laudec sur les opéras de Purcell, je m'explique. A part "Didon et Enée", que j'ai vu dans une mise en scène très sobre par William Christie il y a deux ans lors de son festival d'août (c'était tout simplement en costumes de l'époque de Purcell)... , ma réticence vient non du tout de la musique évidemment !, mais DES MISES EN SCENE, du visuel quoi. Il se trouve, Laudec, que je regarde beaucoup d'opéras car j'ai quatre chaînes musicales. Je "glane" un peu tout ce qui m'attire. Or, très souvent (et c'est un sujet dont nous débattons sur tous les forums musicaux), beaucoup de mises en scène sont extrêmement particulières dans le genre "décalées, modernes à tout prix", parfois provocantes et  pour moi, dénaturent le sens même de l'intrigue (qui en dehors de la musique, existe, quand même !!).
CECI EST MON AVIS PERSONNEL : Il y a des réussites (certains Mozart "transposés" sont des chefs d'oeuvre). Mais souvent, les mises en scène sont provocatrices à outrance : je trouve que cela détruit presque les opéras, car l'oeil un peu voyeuriste (ou un peu "violé"), est attiré par le visuel, au détriment de la musique , de la direction musicale aussi, et des chanteurs... Je ne suis pas la seule à penser ça..
Sujet très "rebattu" ! (et beaucoup d'amis mélomanes sont d'accord avec moi.). Que ce cénacle de metteurs en scène que nous finissons par connaître par coeur...  Rolling Eyes , continue sous prétexte de "créativité", peu importe. (Je vous défie quand même de regarder un Don Giovanni dans une certaine mise en scène qui met des partouzes et des strip-teases directement sous les yeux des spectateurs... dès le premier acte).
C'était mon explication préalable nécessaire pour que vous compreniez ma suite :  En ce qui concerne Purcell, il se trouve que j'ai vu "King Arthus" dans deux mises en scène avant-gardistes, en deux ans (références demain si vous le souhaitez, et extraits Youtube si je les trouve).
Cela "me tue tout" (Le roi Arthur en soi-disant armure parmi des dames de la cour en vêtements  années cinquante avec cinq chaises sur le plateau et tout à l'avenant clinquant et kitsch à tous points de vue = NON pour moi)
. Résultat : Dans ce cas, je préfère écouter la musique seule. As-tu vu cet opéra mis en scène, Laudec ?
Eh bien, pour King Arthus, donc, je n'ai pas encore réussi à franchir le pas...., parce que c'est long à écouter !  
"Ses opéras, ils ont un peu vieilli à mon avis" : Oui, c'est très personnel. Au fond à part "Dido and Aeneas", je préfère les opéras de Haendel et ceux de la période baroque italienne. Peut-être parce que les élans musicaux y sont plus simples, plus évidents, plus vibrants, je ne sais. Cela relève bien sûr d'une sensibilité personnelle.... Very Happy. Finalement, en ce qui concerne donc les opéras de Purcell, les récitals sans mise en scène ne sont pas si mal...  Wink - Cf "Didon et Enée" par les Arts Florissants et toutes les vidéos que nous trouvons...-. Wink
"King Arthus" pour moi, c'est sans doute , donc, une ré-écoute à faire  ! ( Very Happy )
Ma préférence va, néanmoins, aux oeuvres strictement vocales de Purcell, "L'Ode à la Reine Mary" etc.. ( cf. effectivement ce magnifique CD des Arts Florissants).
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2505
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Lun 27 Mar - 1:06

J'ai trouvé ça sur un site qui s'appelle "Agoravox", sous le sous-titre, "Purcell, le King du semi-opéra" :
Le semi-opéra est un genre hybride entre le théâtre et l'opéra. Il était à la mode au XVIème siècle en Angleterre.

King Arthur est donc un semi-opéra. Les principaux personnages ne chantent pas une seule note. Impossible, par conséquent, de comprendre l’intrigue en écoutant seulement la musique. Les chanteurs sont ceux qui ne participent pas directement à l'intrigue : prêtres et guerriers (acte I), bergers (acte II), le dieu Amour et le Génie du froid (acte III), des Sirènes, des Nymphes et des Sylvains (acte IV). Enfin, un cortège de dieux et d'allégories évoqué par Merlin au dernier acte.


Etc.. (l'éxégèse continue).

"Dido and Aeneas" est considéré comme le seul vrai opéra de l'oeuvre de Purcell.

"The fairy Queen", "the Indian Queen" sont considérés comme des "semi-opéras", qui n'étaient pas joués sur des scènes.

A suivre... ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Henry Purcell (1659-1695)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: