Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Henry Purcell (1659-1695)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Henry Purcell (1659-1695)   Mar 15 Aoû - 16:11

Henry Purcell (10 septembre 1659 - 21 novembre 1695) est un musicien et compositeur de musique baroque, né à Westminster et mort à Londres. On admet généralement que Purcell a été le plus grand compositeur anglais de naissance (Haendel ayant été anglais par naturalisation). Purcell a incorporé à sa musique des élément des styles français et italien, mais a développé un style anglais particulier.

Son père Henry Purcell, était gentilhomme de la Chapelle Royale, et chanta à l'occasion du couronnement du roi Charles II d'Angleterre. Henry l'aîné eut trois fils, Edward, Henry, et Daniel - ce dernier fut aussi un compositeur prolifique.

Après la mort de son père en 1664, le jeune Henry Purcell fut placé sous la garde de son oncle Thomas Purcell, qui lui montra une grande affection. Thomas était aussi un gentilhomme de la chapelle de Sa Majesté, et s'arrangea pour qu'Henry soit reçu comme choriste. Henry étudia d'abord auprès du Capitaine Henry Cooke (mort en 1672), maître des enfants, puis auprès de Pelham Humfrey (mort en 1674), le successeur de Cooke.

On dit que Purcell composa dès l’âge de 9 ans; mais l’œuvre la plus précoce qui peut lui être attribuée est une ode pour l’anniversaire du Roi, écrite en 1670 (les dates de ses compositions sont souvent incertaines, malgré de nombreuses recherches). Après la mort d’Humfrey, Purcell poursuivit ses études auprès de John Blow. Il fréquenta la Westminster School et fut nommé organiste à l’Abbaye de Westminster en 1676. La même année, il composa la musique d’Aureng-Zebe, une pièce de John Dryden, et celles d’Epsom Wells et The Libertine, pièces de Thomas Shadwell. Elles furent suivies en 1677 par la musique de la tragédie d’Aphra Behn, Abdelazer, avec le fameux rondeau en ré mineur, et en 1678 par l’ouverture et la pantomime pour la nouvelle version du Timon of Athens de Shakespeare. Le chœur "In these delightful pleasant groves" y est toujours interprété.

En 1679, il écrit quelques chants pour Choice Ayres, Songs and Dialogues, de John Playford, et aussi un hymne, dont le nom demeure inconnu, pour la Chapelle Royale. Par une lettre écrite par Thomas Purcell, et qui existe toujours aujourd’hui, on apprend que cet hymne a été composé pour la voix exceptionnelle du Révérend John Gostling, alors à Canterbury, mais qui devint gentilhomme de la chapelle de Sa Majesté. Purcell écrivit plusieurs hymnes à des époques différentes, pour cette voix extraordinaire, une basse profonde, connue pour avoir une gamme de deux octaves complètes, du Ré au dessous de la portée au Ré au-dessus de celle-ci. Les dates de ses compositions sacrées sont très peu connues; l’exemple le plus notable est peut-être l’hymne They that go down to the sea in ships. En action de grâces pour un sauvetage providentiel du Roi, menacé de naufrage, Gostling, qui fut de la fête royale, assembla quelques vers des Psaumes sous forme d’hymne, et demanda à Purcell d’écrire la musique. L’œuvre est très difficile, incluant un passage qui traverse toute la gamme de la voix de Gostling, commençant au plus haut ré et descendant deux octaves plus bas.

En 1680, Blow, qui avait été nommé organiste de l’Abbaye de Westminster en 1669, démissionna de son office en faveur de son élève, qui n’était âgé que de 22 ans. Purcell se consacra alors entièrement à la composition de musique sacrée et pendant six ans, rompit ses liens avec le théâtre. Cependant, au début de l’année, probablement avant d’entrer en fonction dans son nouvel office, il avait produit deux œuvres importantes pour la scène, la musique pour le Theodosius de Nathaniel Lee, et la Virtuous Wife de Thomas d'Urfey. La composition de son opéra Didon et Énée, qui constitue un repère très important dans l’histoire de la musique dramatique anglaise, a été tardivement attribuée à cette période, bien que sa première représentation, selon W. Barclay, ait dû avoir lieu entre 1688 et 1690. L’Opéra apparaît dans un livret, écrit à la demande de Josiah Priest, un professeur de danse, maître de ballet à la cour, qui dirigeait aussi un pensionnat pour jeunes filles, d’abord à Leicester Fields puis à Chelsea, où l’on pense qu’il a été donné pour la première fois. Il est considéré comme le premier opéra anglais authentique. Bien qu’il doive beaucoup à des semi-opéras et pantomimes plus anciens, et tout spécialement le Vénus et Adonis de Blow, il n’y a pas de dialogues, au lieu de cela l’action progresse en recitativo. Didon et Énée n’a jamais trouvé sa place au théâtre, bien qu’il apparaît avoir été très populaire dans certains cercles privés. On pense qu’il a été souvent copié, mais un seul chant fut imprimé par la veuve de Purcell dans Orpheus Britannicus, et l’œuvre entière demeura sous forme manuscrite jusqu’en 1840, date à laquelle elle fut enfin imprimée par la Musical Antiquarian Society, sous la direction de Sir George Macfarren.

Aussitôt après son mariage, en 1682, à la mort d’Edmund Lowe, Purcell fut nommé organiste de la Chapelle Royale, un office qu’il lui fut possible de tenir simultanément avec celui qu’il occupait déjà à l’Abbaye de Westminster. Son premier fils naquit la même année. Sa première composition imprimée, Twelve Sonatas -Douze Sonates- fut publiée en 1683. Pendant plusieurs années après cela, il fut occupé par la composition de musique sacrée, d’odes adressées au roi et à la famille royale, et d’autres œuvres du genre. En 1685 il écrivit deux de ses plus beaux hymnes, I was glad et My heart is inditing, pour le couronnement du roi Jacques II d'Angleterre.

En 1687, il reprit ses rapports avec le théâtre en produisant la musique pour la tragédie de Dryden, Tyrannick Love. Cette année Purcell composa aussi une marche et un "quick-step" qui devinrent si populaires, que Lord Wharton adapta le dernier aux vers fatals de Lillibullero; et en janvier 1688, ou peut-être avant, il composa son hymne Blessed are they that fear the Lord - Bénis soient ceux qui craignent le Seigneur - à la commande expresse du Roi. Quelques mois plus tard il écrivit la musique pour la pièce d'Urfey, The Fool's Preferment - La Promotion des Imbéciles. En 1690 il écrivit les chants pour la version de Dryden de The Tempest de Shakespeare, incluant Full fathom five et Come unto these yellow sands, ainsi que la musique pour l'adaptation de Betterton de la Prophetess (appelée par la suite Dioclesian) de Fletcher et Massinger, et l'Amphitryon de Dryden. En 1691 il produisit son chef d'oeuvre dramatique, King Arthur, écrit également par Dryden, et publié pour la première fois par la Musical Antiquarian Society en 1843. En 1692, il composa chants et musique pour The Fairy Queen (une adaptation de A Midsummer Night's Dream de Shakespeare ), dont la partition fut redécouverte en 1901 et publiée par la "Purcell Society".

Le Te Deum and Jubilate de Purcell fut écrit pour la Sainte Cécile, en 1693, le premier Te Deum anglais jamais composé avec accompagnement orchestral. Cette oeuvre était jouée chaque année à la Cathédrale Saint-Paul jusqu'en 1712, après quoi elle fut jouée alternativement avec le Utrecht Te Deum and Jubilate d'Haendel jusqu'en 1743, quand les deux oeuvres furent remplacées par le Dettingen Te Deum d'Haendel.

Il composa un hymne et deux élégies pour les funérailles de la reine Marie II. Outre les opéras déjà mentionnés, Purcell écrivit Don Quixote, Boudicca, The Indian Queen et d'autres encore, beaucoup de musique sacrée, et de nombreuses odes, cantates ainsi que d'autres morceaux divers.

Il mourut dans sa demeure de Dean's Yard, à Westminster, in 1695, au sommet de son art; il avait seulement 36 ans. Il laisse une femme et trois enfants, sur les six qui lui naquirent. Sa veuve mourut en 1706, après avoir publié nombre de ses oeuvres, dont la désormais célèbre collection Orpheus Britannicus, en deux volumes, publiée en 1698 et 1702.

La cause de la mort de Purcell n'est pas très bien définie : une théorie affirme qu'il aurait attrapé froid en revenant tard du théâtre un soir, pour trouver que sa femme avait fermé la porte à clé ; une autre veut qu'il ait succombé à un empoisonnement au chocolat; celle qui semble la plus vraisemblable est qu'il mourut de la tuberculose. Voici les premiers mots de son testament :

Au nom de Dieu, Amen. Moi, Henry Purcell, de la Cité de Westminster, gentilhomme, dangereusement malade dans mon corps, mais disposant d'un esprit et d'une mémoire bons et parfaits ( Grâce à Dieu ) fais devant témoins publie et déclare ceci être mes dernières volontés et mon testament. Et par la présente je donne et je lègue à mon épouse bien-aimée, Frances Purcell, tous mes biens réels et personnels de quelque nature et genre qu'ils soient...
Purcell est enterré près de l'orgue de l'Abbaye de Westminster. Son épitaphe est celle-ci : "Ici repose Henry Purcell Esq., qui a quitté cette vie et est parti pour ce lieu béni qui est le seul où son talent puisse être surpassé".

Un "Purcell Club" fut fondé à Londres en 1836 pour promouvoir sa musique, mais fut dissous en 1863. En 1876 une "Purcell Society" fut fondée, qui publia des nouvelles éditions de ses oeuvres.

Après sa mort, Purcell fut honoré par beaucoup des ses contemporains, dont son vieil ami John Blow, qui écrivit une Ode sur la mort de M. Henry Purcell : ''An Ode, on the Death of Mr Henry Purcell (Mark how the lark and linnet sing) avec un texte de son vieux collaborateur John Dryden.

Le poète anglais Gerard Manley Hopkins écrivit un célèbre sonnet intitulé simplement Henry Purcell, avec ces mots en exergue: "Le poète regrette fort le divin génie de Purcell et le loue parce que, tandis que d'autres musiciens ont exprimé les humeurs de l'esprit humain, il a, au-delà, exprimé en notes la marque même et le genre de l'homme comme créé individuellement et universellement."

Un "Purcell Club" a été fondé, et organise visistes guidées et concerts en soutien à l'Abbaye de Westminster.

Purcell compte parmi les compositeurs baroques qui a eu une influence directe sur le rock and roll moderne; Selon Pete Townshend du groupe The Who, Purcell l'a influencé, et de manière particulièrement évidente dans premières mesures du morceau Pinball Wizard.

Purcell eut aussi une grande influence sur les compositeurs de la renaissance de la musique anglaise du début du XXème siècle, le plus manifestement chez Benjamin Britten, qui créa et interpréta une mise en scène de Dido and Aeneas, et dont le Young Person's Guide to the Orchestra est basé sur une mélodie de l'Abdelazer de Purcell.

Ce musicien génial est mort très jeune et laisse une œuvre dont la qualité est exceptionnelle. Il a en particulier le génie de l'adaptation étroite de la mélodie à la prosodie de la langue anglaise. Son œuvre la plus connue, et son seul véritable opéra, Dido and Aeneas ou Didon et Énée est un des sommets de la musique baroque.

Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
chinook

avatar

Nombre de messages : 443
Age : 55
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Lun 21 Mai - 13:32

à mettre en comparaison avec ceci pour "cold genius"
http://opus100.free.fr/fr/Vivaldi1.html
Wink


http://opus100.free.fr/fr/choral4.html (cold genius)
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Lun 21 Mai - 13:39

J'ai pas le plug in, je peux pas écouter
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
chinook

avatar

Nombre de messages : 443
Age : 55
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Lun 21 Mai - 13:51

Tu ne peux pas écouter sur le site même?

tu cherches à çà
Concerto pour 2 Violons opus 3 n° 2, RV 578 (Vivaldi)


Dernière édition par le Lun 21 Mai - 14:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Lun 21 Mai - 13:56

chinook a écrit:
Tu ne peux pas écouter sur le site même?

Niet.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
chinook

avatar

Nombre de messages : 443
Age : 55
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Lun 21 Mai - 14:04

comprends pas même avec le macOS9 je pouvais le lire
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Lun 21 Mai - 14:11

Y a rien à comprendre va, t'inquiète pas. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Lun 21 Mai - 15:41

T'as oublié de recharger real après ton grand ménage Snoopy Wink

sinon si tu l'as, l'url des deux clips :

http://opus100.free.fr/fr/rpm/Vivaldi1.rpm
http://opus100.free.fr/fr/rpm/choral4.rpm

Pis tu les jettes de force dans real
Laughing

Non mais, on ne va pas se laisser intimider par un ordi quand-même Evil or Very Mad

C'est vrai que ça ressemble un peu Chinook, surtout dans l'intention, mais les harmonies sont quand même différentes.

Coco
Revenir en haut Aller en bas
chinook

avatar

Nombre de messages : 443
Age : 55
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Lun 21 Mai - 17:12

Coco a écrit:


C'est vrai que ça ressemble un peu Chinook, surtout dans l'intention, mais les harmonies sont quand même différentes.

Coco

C'est l'intention qui compte,non? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Lun 21 Mai - 17:20

Citation :
C'est l'intention qui compte,non? Laughing


Oh ouiiiiii, si au moins il y avait une intention Laughing
Revenir en haut Aller en bas
chinook

avatar

Nombre de messages : 443
Age : 55
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Lun 21 Mai - 18:06

Mon intention est de dire que j'adore Purcell autant que Vivaldi Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Lun 21 Mai - 18:08

C'est pas de cette intention là que je parlais, c'était de l'humour à la Coco qu'elle est toujours seule à comprendre Laughing
Revenir en haut Aller en bas
chinook

avatar

Nombre de messages : 443
Age : 55
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Lun 21 Mai - 18:11

T'inquiète moi aussi mais j'ai fait mine de rien Wink
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16550
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Ven 13 Aoû - 17:31

Catalogue des oeuvres suivant la numérotation Zimmermann ("Z")

Anthems

Z 1, Verse Anthem, "Awake, put on thy strength" (c. 1682–85)
Z 2, Verse Anthem, "Behold, I bring you glad tidings" (1687)
Z 3, Verse Anthem, "Behold now, praise the Lord" (c. 1680)
Z 4, Verse Anthem, "Be merciful unto me" (before 1683)
Z 5, Verse Anthem, "Blessed are they that fear the Lord" (1688)
Z 6, Verse Anthem, "Blessed be the Lord my strength" (before 1679)
Z 7, Verse Anthem, "Blessed is he that considereth the poor" (c. 1688)
Z 8, Verse Anthem, "Blessed is he whose unrighteousness is forgiven" (c. 1680–92)
Z 9, Verse Anthem, "Blessed is the man that feareth the Lord" (c. 1688)
Z 10, Full Anthem, "Blow up the trumpet in Sion" (before 1679)
Z 11, Verse Anthem, "Bow down thine ear, O Lord" (c. 1680–82)
Z 12, Verse Anthem, "Give sentence with me, O Lord" (before 1681)
Z 13, Verse Anthem, "Hear me, O Lord, and that soon" (c. 1680–82) – [There are 2 arrangements of this piece, Z 13A and Z 13B respectively]
Z 14, Verse Anthem, "Hear my prayer, O God" (before 1683)
Z 15, Full Anthem, "Hear my prayer, O Lord" (before 1683)
Z 16, Verse Anthem, "In thee, O Lord, do I put my trust" (c. 1682)
Z 17, Full Anthem, "In the midst of life" (before 1682) – [There are 2 arrangements of this piece, Z 17A and Z 17B respectively]
Z 18, Verse Anthem, "It is a good thing to give thanks" (c. 1682–85)
Z 19, Verse Anthem, "I was glad when they said unto me" (c. 1682–83)
Z 20, Verse Anthem, "I will give thanks unto Thee, O Lord" (c. 1682–85)
Z 21, Verse Anthem, "I will give thanks unto the Lord" (c. 1680–82)
Z 22, Full Anthem, "I will sing unto the Lord" (before 1679)
Z 23, Verse Anthem, "Let God arise" (before 1679)
Z 24, Verse Anthem, "Let mine eyes run down with tears" (c. 1682)
Z 25, Full Anthem, "Lord, how long wilt Thou be angry?" (c. 1680–82)
Z 26, Verse Anthem, "Lord, who can tell how oft he offendeth?" (c. 1677)
Z 27, Full Anthem, "Man that is born of woman" (c. 1680–82)
Z 28, Verse Anthem, "My beloved spake" (before 1677)
Z 29, Verse Anthem, "My heart is fixed, O God" (c. 1682–85)
Z 30, Verse Anthem, "My heart is inditing" (1685)
Z 31, Verse Anthem, "My song shall be always" (1690)
Z 32, Verse Anthem, "O consider my adversity" (Unknown)
Z 33, Verse Anthem, "O give thanks unto the Lord" (1693)
Z 34, Full Anthem, "O God, the king of glory" (before 1679)
Z 35, Full Anthem, "O God, thou art my god" (c. 1680–82)
Z 36, Full Anthem, "O God, thou has cast us out" (c. 1680–82)
Z 37, Full Anthem, "O Lord God of hosts" (c. 1680–82)
Z 38, Verse Anthem, "O Lord, grant the King a long life" (1685)
Z 39, Verse Anthem, "O Lord, our governor" (before 1679)
Z 40, Verse Anthem, "O Lord, rebuke me not" (Unknown)
Z 41, Verse Anthem, "O Lord, Thou art my God" (c. 1680–82)
Z 42, Verse Anthem, "O praise God in his holiness" (c. 1682–85)
Z 43, Verse Anthem, "O praise the Lord, all ye heathen" (before 1681)
Z 44, Verse Anthem, "O sing unto the Lord" (1688)
Z 45, Verse Anthem, "Out of the deep have I called" (c. 1680)
Z 46, Verse Anthem, "Praise the Lord, O Jerusalem" (1689) – [There is another Z 46, a fragment of a Verse Anthem, "Praise the Lord, ye servants"]
Z 47, Verse Anthem, "Praise the Lord, O my soul, and all that is within me" (c. 1682–85)
Z 48, Verse Anthem, "Praise the Lord, O my soul, O Lord my God" (1687)
Z 49, Verse Anthem, "Rejoice in the Lord always" (c. 1682–85)
Z 50, Full Anthem, "Remember not, O Lord, our offences" (c. 1680–82)
Z 51, Full Anthem, "Save me, O God" (before 1681)
Z 52, Verse Anthem, "Sing unto God" (1687)
Z 53, Verse Anthem, "The Lord is king, be the people never so impatient" (Unknown)
Z 54, Verse Anthem, "The Lord is King, the earth may be glad [thereof]" (1688)
Z 55, Verse Anthem, "The Lord is my light" (c. 1682–85)
Z 56, Verse Anthem, "The way of God is an undefiled way" (1694)
Z 57, Verse Anthem, "They that go down to the sea in ships" (1685)
Z 58, Verse Anthem, "Thou know'st, Lord, the secrets of our hearts" (1687) – [There are 2 arrangements of this piece, Z 58A Z 58B, and a further Z 58C, which is a Full Anthem]
Z 59, Full Anthem, "Thy righteousness, O God, is very high" (Unknown)
Z 60, Verse Anthem, "Thy way, O God, is holy" (1687)
Z 61, Verse Anthem, "Thy word is a lantern unto my feet" (Unknown)
Z 62, Verse Anthem, "Turn thou us, O good Lord" (Unknown)
Z 63, Verse Anthem, "Unto Thee will I cry" (c. 1682–85)
Z 64, Verse Anthem, "Who hath believed our report?" (c. 1679–80)
Z 65, Verse Anthem, "Why do the heathen so furiously rage together?" (c. 1682–85)


Hymns and Sacred Songs

Z 101, Catch, "Joy, mirth, triumphs I do defy" (Unknown) – [Possibly originally an Alleluia]
Z 103, Canon, "Gloria Patri et Filio" (c. 1680)
Z 104, Canon, "Gloria Patri et Filio" – Canon 3 in 1 (c. 1680)
Z 105, Canon, "Gloria Patri et Filio" – Canon 4 in 1 per arsin et thesin (c. 1680)
Z 106, Canon, "Gloria Patri et Filio" – Canon 4 in 1 (c. 1680)
Z 107, Canon, "Gloria Patri et Filio" – Canon 7 in 1 at the unison (Unknown)
Z 108, Canon, "Laudate Dominum" – Canon 3 in 1 (Unknown)
Z 109, Canon, "Misere Mei" – Canon 4 in 2 (published 1687)
Z 120, Chant in A minor (Unknown) – [Z 120 through Z 125 are of doubtful provenance]
Z 121, Chant in G major (Unknown)
Z 122, Chant in G major (Unknown)
Z 123, Chant in D minor (Unknown)
Z 124, Chant in G major (Unknown)
Z 125, Burford psalm-tune in G minor (Unknown)
Z 130, Hymn, "Ah! few and full of sorrow" (c. 1680)
Z 131, Hymn, "Beati omnes [qui timent Dominium]" (c. 1680)
Z 132, Hymn, "Early, O Lord, my fainting soul" (c. 1680)
Z 133, Hymn, "Hear me, O Lord, the great support" (1680–82)
Z 134, Hymn, "In guilty night" (published 1693)
Z 135, Hymn, "Jehova, quam multi sunt [hestes]" (c. 1680)
Z 136, Hymn, "Lord, I can suffer thy rebukes" (c. 1680)
Z 137, Hymn, "Lord, not to us, but to thy name" (c. 1680)
Z 138, Hymn, "O all ye people, clap your hands" (c. 1680)
Z 139, Hymn, "O happy man that fears the Lord" (Unknown)
Z 140, Hymn, "O, I'm sick of life" (c. 1680)
Z 141, Hymn, "O Lord our governor" (c. 1680)
Z 142, Hymn, "Plung'd in the confines of despair" (c. 1680)
Z 143, Hymn, "Since God, so tender a regard" (c. 1680)
Z 144, Hymn, "When on my sickbed I languish" (c. 1680)
Z 181, Hymn, "Awake, and with attention hear" (published 1681)
Z 182, Hymn, "Awake, ye dead" (published 1693)
Z 183, Hymn, "Begin the song, and strike the living lyre" (published 1681)
Z 184, Hymn, "Close thine eyes and sleep secure" (published 1688)
Z 185, Hymn, "Full of wrath his threatening breath" (Unknown)
Z 186, Hymn, "Great God and just" (published 1688)
Z 187, Hymn, "Hosanna to the highest" (Unknown)
Z 188, Hymn, "How have I strayed" (published 1688)
Z 189, Hymn, "How long, great God?" (published 1688)
Z 190, Hymn, "In the black dismal dungeon of despair" (published 1688)
Z 191, Hymn, "Let the night perish" (published 1688)
Z 192, Hymn, "Lord, what is man?" (published 1693)
Z 193, Hymn, "Now that the sun hath veiled his light" (published 1688)
Z 195, Hymn, "Sleep, Adam[, sleep and take thy rest]" (published 1688)
Z 196, Hymn, "Tell me, some pitying angel" (published 1693)
Z 197, Hymn, "The earth trembled" (published 1688)
Z 198, Hymn, "Thou wakeful shepherd" (published 1688)
Z 199, Hymn, "We sing to him, whose wisdom form'd the ear" (published 1688)
Z 200, Hymn, "With sick and famish'd eyes" (published 1688)


Services

Z 230/1, Morning Service, "Te Deum Laudamus in B-flat major" (before 1682)
Z 230/2, Morning Service, "Benedictus in B-flat major" (before 1682)
Z 230/3, Morning Service, "Benedicite Omnia Opera in B-flat major" (before 1682)
Z 230/4, Morning Service, "Jubilate Deo in B-flat major" (before 1682)
Z 230/5, Communion Service, "Kyrie Eleison in B-flat major" (before 1682)
Z 230/6, Communion Service, "Nicene Creed in B-flat major" (before 1682)
Z 230/7, Evening Service, "Magnificat in B-flat major" (before 1682)
Z 230/8, Evening Service, "Nunc dimittis in B-flat major" (before 1682)
Z 230/9, Evening Service, "Cantate Domino in B-flat major" (before 1682)
Z 230/10, Evening Service, "Deus misereator in B-flat major" (before 1682)
Z 231, Evening Service, "Magnificat and Nunc dimittis in G minor" (Unknown)
Z 232, Morning Service, "Te Deum and Jubilate Deo in D major" (1694)


Catches

Z 240, Catch, "A health to the nut-brown lass" (1685)
Z 241, Catch, "An ape, a lion, a fox and an ass" (1686)
Z 242, Catch, "As Roger last night to Jenny lay close" (Unknown)
Z 243, Catch, "Bring the bowl and cool Nantz" (1693–94)
Z 244, Catch, "Call for the reckoning" (Unknown)
Z 245, Catch, "Come let us drink" (Unknown)
Z 246, Catch, "Come my hearts, play your parts" (1685)
Z 247, Catch, "Down, down with Bacchus" (1693)
Z 248, Catch, "Drink on till night be spent" (1686)
Z 249, Catch, "Full bags, a brisk bottle" (1686)
Z 250, Catch, "God save our sovereign Charles" (1685)
Z 251, Catch, "Great Apollo and Bacchus" (Unknown)
Z 252, Catch, "Here's a health, pray let it pass" (Unknown)
Z 253, Catch, "Here's that will challenge all the fair" (1680)
Z 254, Catch, "He that drinks is immortal" (1686)
Z 255, Catch, "If all be true that I do think" (1689)
Z 256, Catch, "I gave her cakes and I gave her ale" (1690)
Z 257, Catch, "Is Charleroy's siege come too?" (1693)
Z 258, Catch, "Let the grave folks go preach" (1685)
Z 259, Catch, "Let us drink to the blades" (1691)
Z 260, Catch, "My lady's coachman, John" (1688)
Z 261, Catch, "Now England's great council's assembled" (1685)
Z 262, Catch, "Now, now we are met and humours agree" (1688)
Z 263, Catch, "Of all the instruments that are" (1693)
Z 264, Catch, "Once in our lives let us drink to our wives" (1686)
Z 265, Catch, "Once, twice, thrice, I Julia tried" (Unknown)
Z 266, Catch, "One industrious insect" (Unknown)
Z 267, Catch, "Pale faces, stand by" (1688)
Z 268, Catch, "Pox on you for a fop" (Unknown)
Z 269, Catch, "Prithee be n't so sad and serious" (Unknown)
Z 270, Catch, "Room for th'express" (1694)
Z 271, Catch, "Since the duke is return's" (1685)
Z 272, Catch, "Since time so kind to us does prove" (Unknown)
Z 273, Catch, "Sir Walter enjoying his damsel" (Unknown)
Z 274, Catch, "Soldier, soldier, take off thy wine" (Unknown)
Z 275, Catch, "Sum up all the delights" (1688)
Z 276, Catch, "The Macedon youth" (1686)
Z 277, Catch, "The miller's daughter riding" (1686)
Z 278, Catch, "The surrender of Limerick" (1691)
Z 279, Catch, "'Tis easy to force" (1685)
Z 280, Catch, "'Tis too late for a coach" (1686)
Z 281, Catch, "'Tis women makes us love" (1685)
Z 282, Catch, "To all lovers of music" (1687)
Z 283, Catch, "To thee, to thee and to a maid" (1685)
Z 284, Catch, "True Englishmen drink a good health" (c. 1689)
Z 285, Catch, "Under a green elm lies Luke Shepherd's helm" (1686)
Z 286, Catch, "Under this stone lies Gabriel John" (1686)
Z 287, Catch, "When V and I together meet" (1686)
Z 288, Catch, "Who comes there?" (1685)
Z 289, Catch, "Wine in a morning makes us frolic and gay" (1686)
Z 290, Catch, "Would you know how we meet" (1685)
Z 291, Catch, "Young Colin cleaving of a beam" (1691)
Z 292, Catch, "Young John the gard'ner" (1683)


Odes and Welcome Songs

Z 320, Ode, "Arise my Muse" (1690)
Z 321, Ode, "Celebrate this festival" (1693)
Z 322, Ode, "Celestial music did the gods inspire" (1689)
Z 323, Ode, "Come ye sons of Art, away" (1694)
Z 324, Ode, "Fly, bold rebellion" (1683)
Z 325, Ode, "From hardy climes and dangerous toils of war" (1683)
Z 326, Ode, "From those serene and rapturous joys" (1684)
Z 327, Ode, "Great parent, hail!" (1694)
Z 328, Ode, "Hail, bright Cecilia!" (1692)
Z 329, Ode, "Laudate Ceciliam" (1683)
Z 331, Ode, "Love's goddess sure was blind" (1692)
Z 332, Ode, "Now does the glorious day appear" (1689)
Z 333, Ode, "Of old when heroes thought it base" (1690)
Z 334, Ode, "Raise raise the voice" (c. 1685)
Z 335, Ode, "Sound the trumpet, beat the drum" (1678)
Z 336, Ode, "Swifter, Isis, swifter flow" (1681)
Z 337, Ode, "The summer's absence unconcerned we bear" (1682)
Z 338, Ode, "Welcome, welcome glorious morn" (1691)
Z 339, Ode, "Welcome to all the pleasures" (1683)
Z 340, Ode, "Welcome, vicegerent of the mighty king" (1680)
Z 341, Ode, "What, what shall be done in behalf of the man?" (1682)
Z 342, Ode, "Who can from joy refrain?" (1695)
Z 343, Ode, "Why, why are all the Muses mute?" (1685)
Z 344, Ode, "Ye tuneful Muses" (1686)


Songs

Z 351, Song, "Aaron thus propos'd to Moses" (1688) – Possibly not by Purcell
Z 352, Song, "Ah! Cruel nymph, you give despair" (Unknown)
Z 353, Song, "Ah! how pleasant 'tis to love" (1688)
Z 354, Song, "Ah! Cruel nymph, you give despair" (Unknown)
Z 355, Song, "Amidst the shades and cool refreshing streams" (1687)
Z 356, Song, "Amintas, to my grief I see" (1679)
Z 357, Song, "Amintor, heedless of his flocks" (1681)
Z 358, Song, "Ask me to love no more" (1694)
Z 359, Song, "A thousand sev'ral ways I tried" (1684)
Z 360, Song, "Bacchus is a power divine" (Unknown)
Z 361, Song, "Beware, poor Shepherds" (1684)
Z 362, Song, "Cease, anxious world" (1687)
Z 363, Song, "Cease, O my sad soul" (1678)
Z 364, Song, "Celia's fond, too long I've loved her" (1694)
Z 365, Song, "Corinna is divinely fair" (1692)
Z 367, Song, "Cupid, the slyest rogue alive" (1685)
Z 368, Song, "Farewell, all joys" (1685)
Z 369, Song, "Fly swift, ye hours" (1692)
Z 370, Song, "From silent shades and the Elysian groves" (1683)
Z 371, Song, "Hears not my Phyllis" (1695)
Z 372, Song, "He himself courts his own ruin" (1684)
Z 373, Song, "How delightful's the life of an innocent swain" (Unknown)
Z 374, Song, "How I sigh when I think of the charms" (1681)
Z 375, Song, "I came, I saw, and was undone" (Unknown)
Z 376, Song, "I envy not a monarch's fate" (1693)
Z 377, Song, "I fain would be free" (Unknown)
Z 378, Song, "If grief has any power to kill" (1685)
Z 379, Song, "If music be the food of love" (1692–1695)
Z 380, Song, "If prayers and tears" (Unknown)
Z 381, Song, "I lov'd fair Celia" (1694)
Z 382, Song, "I love and I must" (Unknown)
Z 383, Song, "Incassum Lesbia, incassum rogas" (1695)
Z 384, Song, "In Cloris all soft charms" (1684)
Z 385, Song, "In vain we dissemble" (1685)
Z 386, Song, "I resolve against cringing" (1679)
Z 387, Song, "I saw that you were grown so high" (1678)
Z 388, Song, "I take no pleasure in the sun's bright beams" (1681)
Z 389, Song, "Leave these useless arts in loving" (Unknown)
Z 390, Song, "Let each gallant heart" (1683)
Z 391, Song, "Let formal lovers still pursue" (1687)
Z 392, Song, "Love arms himself in Celia's eyes" (Unknown)
Z 393, Song, "Love is now become a trade" (1685)
Z 394, Song, "Lovely Albina's come ashore" (Unknown)
Z 395, Song, "Love's power in my heart shall find no compliance" (1688)
Z 396, Song, "Love, thou canst hear, tho' thou art blind" (1695)
Z 397, Song, "More love or more disdain I crave" (1678)
Z 399, Song, "My heart, wherever you appear" (1685)
Z 400, Song, "Not all my torments can your pity move" (Unknown)
Z 401, Song, "No watch, dear Celia, just is found" (1693)
Z 402, Song, "O! fair Cedaria, hide those eyes" (Unknown)
Z 403, Song, "O! how happy's he" (1690)
Z 404, Song, "Olinda in the shades unseen" (Unknown)
Z 405, Song, "On the brow of Richmond Hill" (1692)
Z 406, Song, "O solitude, my sweetest choice" (1687)
Z 407, Song, "Pastora's beauties when unblown" (1681)
Z 408, Song, "Phyllis, I can ne'er forgive it" (1688)
Z 409, Song, "Phillis, talk no more of passion" (1685)
Z 410, Song, "Pious Celinda goes to prayers" (1695)
Z 411, Song, "Rashly I swore I would disown" (1683)
Z 412, Song, "Sawney is a bonny lad" (1694)
Z 413, Song, "She loves and she confesses too" (1683)
Z 414, Song, "She that would gain a faithful lover" (1695)
Z 415, Song, "She who my poor heart possesses" (1683)
Z 416, Song, "Since one poor view has drawn my heart" (1681)
Z 417, Song, "Spite of the godhead, pow'rful love" (1687)
Z 418, Song, "Sweet, be no longer sad" (1678)
Z 420, Song, "Sylvia, now your scorn give over" (1688)
Z 421, Song, "The fatal hour comes on apace" (Unknown)
Z 422, Song, "They say you're angry" (1685)
Z 423, Song, "This poet sings the Trojan wars" (1688)
Z 424, Song, "Through mournful shades and solitary groves" (1684)
Z 425, Song, "Turn then thine eyes" (Unknown)
Z 426, Song, "Urge me no more" (Unknown)
Z 427, Song, "We now, my Thyrsis, never find" (1693)
Z 428, Song, "What a sad fate is mine" (Unknown)
Z 429, Song, "What can we poor females do?" (1694)
Z 430, Song, "When first Amintas sued for a kiss" (1687)
Z 431, Song, "When first my shepherdess and I" (1687)
Z 432, Song, "When her languishing eyes said 'love'" (1681)
Z 433, Song, "When I a lover pale do see" (1678)
Z 434, Song, "When my Aemelia smiles" (Unknown)
Z 435, Song, "When Strephon found his passion vain" (1683)
Z 436, Song, "When Thyrsis did the splendid eye" (1675)
Z 437, Song, "While Thyrsis, wrapt in downy sleep" (1685)
Z 438, Song, "Whilst Cynthia sung, all angry winds lay still" (1686)
Z 440, Song, "Who but a slave can well express" (Unknown)
Z 441, Song, "Who can behold Florella's charms?" (1695)
Z 442, Song, "Why so serious, why so grave?" (Unknown)
Z 443, Song, "Ye happy swains, whose nymphs are kind" (1685)
Z 444, Song, "Stript of their green our groves appear" (1692)
Z 461, Song, "Beneath a dark and melancholy grove" (Unknown)
Z 462, Song, "Draw near, you lovers" (Unknown)
Z 463, Song, "Farewell, ye rocks" (1685)
Z 464, Song, "Gently shepherds, you that know" (1687)
Z 465, Song, "High on a throne of glitt'ring ore" (1690)
Z 466, Song, "Let us, kind Lesbia, give away" (1684)
Z 467, Song, "Musing on cares of human fate" (1685)
Z 468, Song, "No, to what purpose should I speak" (Unknown)
Z 469, Song, "Scarce had the rising sun appear'd" (1679)
Z 470, Song, "See how the fading glories of the year" (1689)
Z 471, Song, "Since the pox or the plague" (1679)
Z 472, Song, "What hope for us remains now he is gone?" (1679)
Z 473, Song, "Young Thyrsis' fate, ye hills and groves, deplore" (Unknown)
Z 482, Song, "Alas, how barbarous we are" (Unknown)
Z 483, Song, "Come, dear companions of th'Arcadian fields" (1686)
Z 484, Song, "Come, lay by all care" (1685)
Z 485, Song, "Dulcibella, when e'er I sue for a kiss" (1694)
Z 486, Song, "Fair Cloe, my breast so alarms" (1692)
Z 487, Song, "Fill the bowl with rosy wine" (1687)
Z 489, Song, "Go tell Amynta, gentle swain" (Unknown)
Z 490, Song, "Haste, gentle Charon" (Unknown)
Z 491, Song, "Has yet your breast no pity learn'd?" (1688)
Z 492, Song, "Hence, fond deceiver" (1687)
Z 493, Song, "Here's to thee, Dick" (1688)
Z 494, Song, "How great are the blessings 'A Health to King James'" (1686)
Z 495, Song, "How sweet is the air and refreshing" (1687)
Z 496, Song, "In all our Cynthia's shining sphere" (Unknown)
Z 497, Song, "I saw fair Cloris all alone" (1687)
Z 498, Song, "How sweet is the air and refreshing" (1687)
Z 499, Song, "I spy Celia, Celia eyes me" (1687)
Z 500, Song, "Julia, your unjust disdain" (1687)
Z 501, Song, "Let Hector, Achilles and each brave commander" (1689)
Z 502, Song, "Lost is my quiet forever" (1691)
Z 503, Song, "Nestor, who did to thrice man's age attain" (1689)
Z 504, Song, "O dive custos Auriacae domus" (1695)
Z 505, Song, "Oft am I by the women told" (1687)
Z 506, Song, "Oh! what a scene does entertain my sight" (Unknown)
Z 507, Song, "Saccharissa's grown old" (1686)
Z 508, Song, "See where she sits" (Unknown)
Z 509, Song, "Sit down, my dear Sylvia" (1685)
Z 510, Song, "Soft notes and gently raised" (1685)
Z 511, Song, "Sylvia, thou brighter eye of night" (Unknown)
Z 512, Song, "Sylvia, 'tis true you're fair" (1686)
Z 513, Song, "There never was so wretched lover as I" (Unknown)
Z 514, Song, "Though my mistress be fair" (1685)
Z 515, Song, "Trip it, trip it in a ring" (Unknown)
Z 516, Song, "Underneath this myrtle shade" (1692)
Z 517, Song, "Were I to choose the greatest bliss" (1689)
Z 518, Song, "What can we poor females do?" (Unknown)
Z 519, Song, "When gay Philander left the plain" (1984)
Z 520, Song, "When, lovely Phyllis, thou art kind" (1985)
Z 521, Song, "When Myra sings" (1695)
Z 522, Song, "When Teucer from his father fled" (1686)
Z 523, Song, "While bolts and bars my days control" (Unknown)
Z 524, Song, "While you for me alone had charms" (Unknown)
Z 525, Song, "Why, my Daphne, why complaining?" (1661)
Z 541, Song, "Hark Damon, hark" (Unknown)
Z 542, Song, "Hark how the wild musicians sing" (Unknown)
Z 543, Song, "How pleasant is this flowery plain" (1688)
Z 544, Song, "If ever I more riches did desire" (Unknown)
Z 545, Song, "In a deep vision's intellectual scene 'The Complaint'" (Unknown)
Z 546, Song, "'Tis wine was made to rule the day" (Unknown)
Z 547, Song, "We reap all the pleasures" (Unknown)


Theatre Music

Z 570, Incidental Music, Abdelazar or The Moor's Revenge (1695)
Z 571, Incidental Music, A Fool's Preferment or The Three Dukes of Dunstable (1688)
Z 572, Incidental Music, Amphitryon or The Two Sosias (1690)
Z 573, Incidental Music, Aureng-Zebe or The Great Mogul (1692)
Z 574, Incidental Music, Bonduca or The British Heroine (1695)
Z 575, Incidental Music, Circe (1690)
Z 576, Incidental Music, Cleomenes, the Spartan Hero (1692)
Z 577, Incidental Music, Distressed Innocence or The Princess of Persia (1694)
Z 578, Incidental Music, Don Quixote (1694–95)
Z 579, Incidental Music, Epsom Wells (1693)
Z 580, Incidental Music, Henry the Second, King of England (1692)
Z 581, Incidental Music, The History of King Richard the Second or The Sicilian Usurper (1681)
Z 582, Incidental Music, Love Triumphant or Nature Will Prevail (1693)
Z 583, Incidental Music, Oedipus (1692)
Z 584, Incidental Music, Oroonoko (1695)
Z 585, Incidental Music, Pausanius, the Betrayer of his Country (1695)
Z 586, Incidental Music, Regulus or The Faction of Carthage (1692)
Z 587, Incidental Music, Rule a Wife and Have a Wife (1693)
Z 588, Incidental Music, Sir Anthony Love or The Rambling Lady (1692)
Z 589, Incidental Music, Sir Barnaby Whigg or No Wit Like a Woman's (1681)
Z 590, Incidental Music, Sophonisba or Hannibal's Overthrow (1685)
Z 591, Incidental Music, The Canterbury Guests or A Bargain Broken (1694)
Z 592, Incidental Music, The Double Dealer (1693)
Z 593, Incidental Music, The double Marriage
Z 594, Incidental Music, The English Lawyer (1685)
Z 595, Incidental Music, The Fatal Marriage or The Innocent Adultery (1694)
Z 596, Incidental Music, The Female Virtuosos (1693)
Z 597, Incidental Music, The Gordian Knot Unty'd (1691) –
Z 598, Incidental Music, The Indian Emperor or The Conquest of Mexico (1691)
Z 599, Incidental Music, The Knight of Malta (1691)
Z 600, Incidental Music, The Libertine or The Libertine Destroyed (1692)
Z 601, Incidental Music, The Maid's Last Prayer or Any Rather Than Fail (1693)
Z 602, Incidental Music, The Marriage-hater Match'd (1693)
Z 603, Incidental Music, The Married Beau or The Curious Impertinent (1694)
Z 604, Incidental Music, The Massacre of Paris (1693)
Z 605, Incidental Music, The Mock Marriage (1695)
Z 606, Incidental Music, Theodosius or The Force of Love (1680)
Z 607, Incidental Music, The Old Bachelor (1691)
Z 608, Incidental Music, The Richmond Heiress or A Woman Once in the Right (1691)
Z 609, Incidental Music, The Rival Sisters or The Violence of Love (1695) –
Z 610, Incidental Music, The Spanish Friar or The Double Discovery (1694–95)
Z 611, Incidental Music, The Virtuous Wife or Good Luck at Last (1694)
Z 612, Incidental Music, The Wives' Excuse or Cuckolds Make Themselves (1691)
Z 613, Incidental Music, Tyrannic Love or The Royal Martyr (1694)


Operas

Z 626, Opera, Dido and Aeneas (1689)
Z 627, Semi-Opera, Prophetess or The History of Dioclesian or Dioclesian (1690)
Z 628, Semi-Opera, King Arthur or The British Worthy (1691)
Z 629, Semi-Opera, The Fairy-Queen (1689)
Z 630, Semi-Opera, The Indian Queen (1695)
Z 631, Semi-Opera, The Tempest or The Enchanted Island (c. 1695)
Z 632, Semi-Opera, Timon of Athens (1694)


Musique instrumentale

Z 641, Air in G major (Unknown)
Z 642, Almand and Corant in A minor (Unknown)
Z 644, Corant in G major (Unknown)
Z 645, Ground on Gamut in G major (Unknown)
Z 646, A New Irish Tune in G major (1687)
Z 647, March in C major (1687)
Z 648, March in C major (1687)
Z 649, Minuet in A minor (1687)
Z 650, Minuet in A minor (1687)
Z 651, Minuet in G major (Unknown)
Z 652, Prelude in A minor (Unknown)
Z 653, Rigadoon in C major (1687)
Z 654, Saraband in A minor (Unknown)
Z 655, A New Scotch Tune in G major (1687)
Z 656, Sefauchi's Farewell in D minor (1687)
Z 660, Suite in G major (1696)
Z 661, Suite in G minor (1696)
Z 662, Suite in G major (1696)
Z 663, Suite in A minor (1696)
Z 665, Suite in C major (1687)
Z 666, Suite in C major (1696)
Z 667, Suite in D major (1696)
Z 668, Suite in D minor (1696)
Z 669, Suite in F major (1696)
Z 670, The Queen's Dolour in A minor (Unknown)
Z 716, Verse in F major (Unknown)
Z 717, Voluntary in C major (Unknown)
Z 718, Voluntary in D minor (Unknown)
Z 719, Voluntary in D minor (Unknown)
Z 720, Voluntary in G major (Unknown)
Z 721, Voluntary in A major on the 100th Psalm (Unknown)


Fantasies and In nomines (1680)

Z 730, Chacony in G minor
Z 731, Fantasy upon a Ground in D major/F major
Z 732, Fantasy in D minor
Z 733, Fantasy in F major
Z 734, Fantasy in G minor
Z 735, Fantasy in G minor
Z 736, Fantasy in B-flat major
Z 737, Fantasy in F major
Z 738, Fantasy in C minor
Z 739, Fantasy in D minor
Z 740, Fantasy in A minor
Z 741, Fantasy in E minor
Z 742, Fantasy in G major
Z 743, Fantasy in D minor
Z 744, Fantasy in A minor (incomplete)
Z 745, Fantasy upon One Note in F major
Z 746, In Nomine in G minor
Z 747, In Nomine, Dorian, in G minor

Z 748, Pavan in A major (1680)
Z 749, Pavan in A minor (1680)
Z 750, Pavan in B-flat major (1680)
Z 751, Pavan in G minor (1680)
Z 752, Pavan in G minor (1680)
Z 770, Overture in G minor (1680) – [This Z number is shared by a Suite in G major]
Z 771, Overture in D minor (Unknown)
Z 772, Overture in G minor (Unknown)

Z 780, Trio Sonata in G minor (Unknown)

Sonatas in Three Parts (c. 1680)

Z 790, Trio Sonata in G minor
Z 791, Trio Sonata in B-flat major
Z 792, Trio Sonata in D minor
Z 793, Trio Sonata in F major
Z 794, Trio Sonata in A minor
Z 795, Trio Sonata in C major
Z 796, Trio Sonata in E minor
Z 797, Trio Sonata in G major
Z 798, Trio Sonata in C minor
Z 799, Trio Sonata in A major
Z 800, Trio Sonata in F minor
Z 801, Trio Sonata in D major

Ten Sonatas in Four Parts (c. 1680)

Z 802, Trio Sonata in B minor
Z 803, Trio Sonata in E-flat major
Z 804, Trio Sonata in A minor
Z 805, Trio Sonata in D minor
Z 806, Trio Sonata in G minor
Z 807, Trio Sonata in G minor
Z 808, Trio Sonata in C major
Z 809, Trio Sonata in G minor
Z 810, Trio Sonata in F major
Z 811, Trio Sonata in D major
Z 850, Sonata in D major (1694)


Music for the Funeral of Queen Mary

Z 860, Music for the funeral of Queen Mary: March and Canzona (1695)
Z 860/Z 27/Z 17/Z 58c, Funeral Sentences


Works with non-standard Z number

ZD 4, Verse Anthem, "O god, they that love thy name" (Unknown)
ZD 171, Song, "A Poor blind woman" (Unknown)
ZD 172, Song, "When the cock begins to crow" (Unknown)
ZD 221, Keyboard Ground in C minor (Unknown)
ZD 222, Keyboard Ground in D minor (Unknown)
ZD 201, Song, "When night her purple veil had softly spread" (Unknown)
ZN 66, Verse Anthem, "If the Lord himself" (Unknown)
ZN 773, Keyboard Prelude in G minor/D minor (Unknown)
ZS 69, Song, "Sweet tyranness, I now resign" (1667)
ZS 70, Song, "Sweet tyranness, I now resign" (1678) – [Solo version of ZS 69]
Note: All the following are keyboard works
ZT 675, Air in D minor (Unknown)
ZT 676, Air in D minor (Unknown)
ZT 677, Canary in B-flat major (Unknown)
ZT 678, Trumpet Tune in C major (1696)
ZT 680, Chaconne in G minor (1696)


Contemporary arrangement

ZT 681, Ground in C minor (Unknown)
ZT 682, A New Ground in E minor (1687)
ZT 683, Hornpipe in B-flat major (Unknown)
ZT 684, Hornpipe in D minor (Unknown)
ZT 685, Hornpipe in E minor (Unknown)
ZT 686, Jig in G minor (1696)
ZT 687, March in C major (1696)
ZT 688, Minuet in D minor (1687)
ZT 689, Minuet in D minor (1687)
ZT 690, Overture in C minor (Unknown)
ZT 691, Overture in D major (Unknown)
ZT 692, Overture in D major (Unknown)
ZT 693/1, Overture in G minor (Unknown)
ZT 693/2, Air in G minor (Unknown)
ZT 694, Song Tune in C major (1687)
ZT 695, Song Tune in C major (1687)
ZT 696/1, Air in D minor (Unknown) – [2nd version of ZT 675]
ZT 696/2, Air in D minor (Unknown)
ZT 697, Trumpet Tune in C major (1696)
ZT 698, Trumpet Tune in C major (1696)


Works without Z number

Full Anthem, "I was glad when they said unto me" (originally attributed to John Blow) (1685)
Keyboard Air in F
Keyboard Prelude in C (attributed to Purcell)
Keyboard Voluntary (attributed to Purcell)
Revenir en haut Aller en bas
bartleby

avatar

Nombre de messages : 107
Age : 46
Date d'inscription : 15/02/2014

MessageSujet: The cold song   Mar 25 Fév - 21:42

What power art thou (opéra King Arthur, Acte III, scène 2, 1691) est une aria connue aussi sous le nom de « la scène du froid » (frost scene). La voici avec sa partition :


Klaus Nomi (1944-1983) a repris cet air sous le titre Cold Song en 1982 :
http://www.youtube.com/watch?v=wQrqgSK8-XU
Et beaucoup d'autres artistes à sa suite. Il meurt un an plus tard des suites du SIDA.

Partition intégrale de l'opéra :
http://www.cpdl.org/wiki/images/8/85/Purcell_Arthur-Urtext.pdf

Les paroles de What power art thou :
http://www.releaselyrics.com/b3db/henry-purcell-king-arthur%3A-act-iii.-%5C%22what-power-art-thou%5C%22/
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11311
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Sam 20 Déc - 9:31

Henry Purcell est un compositeur dont j'ai beaucoup à découvrir et je viens de le faire par sa musique de chambre interprétée par le "London Baroque"; Three Parts on a Ground in D, Sonata n°6 in G minor, Pavan A 4 for 3 violins in G minor, Chacony a 4 in G minor, Pavan a 3 in B flat, Pavan a 3 in G minor, Pavan a 3 in A minor, Pavan a 3 in A, Sonata n°7 in E minor, Sonata n°12 in D, Overture a 4 in D minor, Overture a 4 in G, Overture a 5 in G minor. Bon, ce que je peux en dire après une première écoute, c'est que dans un premier temps la musique est agréable et apaisante et qu'ensuite j'ai commencé à trouver le temps un peu trop long et j'avais finalement hâte que le cd se termine, que s'achève enfin cette monotonie sonore. En fait, ce sont surtout les "Ouvertures" et certaines "Sonates" qui m'ont fait décrocher car la "Pavane pour 3 violons", la "Chaconne", la "Sonate n°6" et "Three Parts on a Ground" ne m'ont pas déplu dans l'absolu. C'était plutôt charmant et, comme je l'ai dit plus haut, apaisant. Mais il y a un côté "baratin" et une impression d'écouter la même chose qui lasse sur plus de soixante minutes d'écoute, la sensation aussi, persistante, de ne pas avoir abordé Purcell par le bon bout. Je pense que j'aurais dû l'aborder par une oeuvre vocale ou plus renommée que ces pièces de chambre sans doute mineures dans son immense corpus. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6571
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Sam 20 Déc - 10:00

Ta conclusion rejoint ce que je m'apprêtais à te répondre:
J'ai très peu de musique instrumentale de Purcell...ayant ressenti un certain "ennui" à l'écoute de plusieurs pièces , espérant probablement m'enthousiasmer tout autant que pour ses oeuvres vocales!!!
Car en effet dans ce domaine , je n'ai pas le moindre souvenir de déception que ce soit à l'écoute de ses nombreuses oeuvres religieuses (odes diverses ) et ses opéras comme Didon et Enée, la reine de fée, dioclétien, le roi Arthur...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11311
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Sam 20 Déc - 10:51

Jean a écrit:
Ta conclusion rejoint ce que je m'apprêtais à te répondre:
J'ai très peu de musique instrumentale de Purcell...ayant ressenti un certain "ennui" à l'écoute de plusieurs pièces , espérant probablement m'enthousiasmer tout autant que pour ses oeuvres vocales!!!
Car en effet dans ce domaine , je n'ai pas le moindre souvenir de déception que ce soit à l'écoute de ses nombreuses oeuvres religieuses (odes diverses ) et ses opéras comme Didon et Enée, la reine de fée, dioclétien, le roi Arthur...

Le peu que j'ai écouté de son oeuvre vocale m'avait déjà bien plus enthousiasmé et je ne sais pas pourquoi je n'ai pas suivi mon intuition première...Pas grave, c'est partie remise! Pour ce cd de musique de chambre, je tenterai quand même une seconde écoute, du moins la première partie, pas en entier, ça c'est sûr! Peut-être en ressortira quelque chose de plus prégnant...sait-on jamais?
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3393
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Sam 20 Déc - 15:21

Henry Purcell est vraiment un grand pour moi, je me sens si proche de ses compositions.  Jusqu'à présent, rien de lui ne m'a déplu ou lassé, sa musique m'enveloppe avec beaucoup de tendresse
Il a écrit pour flûte à bec aussi, ce qui me le le rend encore plus ami  Wink

Chaconne 3 parts upon a ground



http://youtu.be/INo9r13ZNRk

"La Reine indienne" Z630  que je viens de retrouver sur YT, je l'ajoute en lien cette fois-ci :
ICI

:




Dernière édition par laudec le Mar 21 Juil - 12:27, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11311
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Sam 20 Déc - 17:40

Merci Laudec pour ton intervention qui a eu son petit effet positif si j'ose dire, car la Chaconne pour trois flûtes à bec et basse continue que tu as postée ci-dessus ne m'a pas déplu. C'est peut-être aussi le plaisir de voir les musiciens l'interpréter...Toujours est-il que ça m'a redonné l'envie de réécouter mon cd, enfin pas en entier, les huit premières pièces qui correspondent à une trentaine de minutes de musique. Pas de flûte à bec dans ces pièces, j'avais privilégié les cordes sur accompagnement d'orgue à l'exception du premier titre qui bénéficie d'un accompagnement de clavecin. J'ai tenu compte que la première partie du cd ne m'avait pas déplu, ayant davantage décroché durant la seconde. Pour cette raison, je me suis concentré à nouveau sur les huit premières pièces et, sans être aux anges, j'ai un peu mieux apprécié que lors de l'écoute précédente. C'est déjà ça.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11311
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Lun 19 Jan - 21:44

Icare a écrit:
Henry Purcell est un compositeur dont j'ai beaucoup à découvrir et je viens de le faire par sa musique de chambre interprétée par le "London Baroque"; Three Parts on a Ground in D, Sonata n°6 in G minor, Pavan A 4 for 3 violins in G minor, Chacony a 4 in G minor, Pavan a 3 in B flat, Pavan a 3 in G minor, Pavan a 3 in A minor, Pavan a 3 in A, Sonata n°7 in E minor, Sonata n°12 in D, Overture a 4 in D minor, Overture a 4 in G, Overture a 5 in G minor. Bon, ce que je peux en dire après une première écoute, c'est que dans un premier temps la musique est agréable et apaisante et qu'ensuite j'ai commencé à trouver le temps un peu trop long et j'avais finalement hâte que le cd se termine, que s'achève enfin cette monotonie sonore. En fait, ce sont surtout les "Ouvertures" et certaines "Sonates" qui m'ont fait décrocher car la "Pavane pour 3 violons", la "Chaconne", la "Sonate n°6" et "Three Parts on a Ground" ne m'ont pas déplu dans l'absolu. C'était plutôt charmant et, comme je l'ai dit plus haut, apaisant. Mais il y a un côté "baratin" et une impression d'écouter la même chose qui lasse sur plus de soixante minutes d'écoute, la sensation aussi, persistante, de ne pas avoir abordé Purcell par le bon bout. Je pense que j'aurais dû l'aborder par une oeuvre vocale ou plus renommée que ces pièces de chambre sans doute mineures dans son immense corpus. Rolling Eyes

Une troisième écoute n'a pas vraiment amélioré mon impression première. J'aime assez les huit premières pièces...Three Parts on a Ground in D, Sonata n°6 in G minor, Pavan A 4 for 3 violins in G minor, Chacony a 4 in G minor, Pavan a 3 in B flat, Pavan a 3 in G minor, Pavan a 3 in A minor, Pavan a 3 in A...comme je l'avais indiqué dans mon précédent commentaire. C'est à partir de la Sonata n°7 que mon intérêt commence à s'émousser progressivement. Ca ne m'empêchera pas de récidiver avec Purcell mais ce sera par le biais de son oeuvre vocale.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11311
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Ven 13 Mar - 21:59

Icare a écrit:
Jean a écrit:
Ta conclusion rejoint ce que je m'apprêtais à te répondre:
J'ai très peu de musique instrumentale de Purcell...ayant ressenti un certain "ennui" à l'écoute de plusieurs pièces , espérant probablement m'enthousiasmer tout autant que pour ses oeuvres vocales!!!
Car en effet dans ce domaine , je n'ai pas le moindre souvenir de déception que ce soit à l'écoute de ses nombreuses oeuvres religieuses (odes diverses ) et ses opéras comme Didon et Enée, la reine de fée, dioclétien, le roi Arthur...

Le peu que j'ai écouté de son oeuvre vocale m'avait déjà bien plus enthousiasmé et je ne sais pas pourquoi je n'ai pas suivi mon intuition première...

J'ai finalement suivi mon intuition première en m'intéressant à Purcell par le biais de son oeuvre vocale et notamment Divine Hymns par William Christie et "Les Arts Florissants", ensemble constitué de Paul Agnew (ténor), Thomas Michael Allen (contreténor), Claire Debono et Hannah Morrison (sopranos), Konstantin Wolff (basse), Elizabeth Kenny (théorbe), Anne-Marie Lasla (viole de gambe), William Christie assurant la direction mais aussi la partie orgue et clavecin. J'ai déjà nettement plus accroché que sur sa musique de chambre instrumentale, il faut dire que les voix sont magnifiques, qu'il y a de très beaux chants: un beau disque!
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11311
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Lun 20 Juil - 22:01

J'ai finalement suivi mon intuition première en m'intéressant à Purcell par le biais de son oeuvre vocale et notamment Divine Hymns par William Christie et "Les Arts Florissants", ensemble constitué de Paul Agnew (ténor), Thomas Michael Allen (contreténor), Claire Debono et Hannah Morrison (sopranos), Konstantin Wolff (basse), Elizabeth Kenny (théorbe), Anne-Marie Lasla (viole de gambe), William Christie assurant la direction mais aussi la partie orgue et clavecin. J'ai déjà nettement plus accroché que sur sa musique de chambre instrumentale, il faut dire que les voix sont magnifiques, qu'il y a de très beaux chants: un beau disque.

une seconde écoute de Divine Hymns qui contient, outre une majorité de morceaux d'Henry Purcell, quelques extraits aussi de William Croft (1678-1727), John Blow (1649-1708) et de Pelham Humfrey (1647-1674), est une musique de toute beauté. Superbes prestations vocales mentionnées ci-dessus. Il peut souvent arriver que la beauté me suffise lorsqu'elle touche une certaine dimension. Un certain nombre d'extraits m'ont emmené dans cette dimension.
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3393
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Mar 21 Juil - 12:25

Suite à cette présentation de la musique vocale de Purcell, je suis allé écouter une œuvre que j'ai trouvé magnifique, composée pour les "Funérailles de la Reine Mary"  
Superbe vraiment et tellement émouvant, mon grand coup de cœur du jour !

Après cela, je me suis plongée dans un bain de musique vocale de Purcell, impressionnée, séduite !

Solistes:

Céline Scheen • Hana Blazikova
Alice Foccroulle • Pascal Bertin
Jean-Christophe Clair • Jean-Michel Fumas
Phillipe Froeliger • Thibault Lenaerts
Renaud Tripathi • Jean-Claude Sarragosse
Lionel Meunier • Malcolm Bothwell

Ensemble La Fenice  dirigé par Jean Tubéry


https://youtu.be/8aPhVoxFqxA

et cette chanson douce me transporte au cœur d'une époque qui me ressemble  ICI

"O let me weep ... ever" du King Arthur par Philippe Jaroussky et l'ensemble Artaserse.ICI

"The Plaint from The Faeries Queene" par Alfred Deller contre-ténor : ICI

et "Cold song" tiré du "King Arthur " qui me semble si moderne ...ICI

Ses sonates et suites pour trompette et orgue qui me font aimer la trompette tant je la trouve ici expressive et tempérée . ICI
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16550
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   Mar 8 Déc - 20:24

Je n'avais plus écouté King Arthur depuis au moins 20 ans, et à l'époque, à part quelques "tubes" comme l'air du froid ou bien la grande chaconne, il m'avait laissé tout à fait indifférent...

Je suis en train d'écouter cet enregistrement par William Christie, et je crois que je ne resterai plus sans l'écouter pendant 20 ans - si je vis encore dans 20 ans Wink - Je peux dire maintenant que j'aime bien cet opéra baroque !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Henry Purcell (1659-1695)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Henry Purcell (1659-1695)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: