Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Jean-Baptiste Pergolèse (Pergolesi) (1710-1736)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 17559
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Jean-Baptiste Pergolèse (Pergolesi) (1710-1736)   Dim 26 Jan - 12:26

Je suis en train d'écouter ces Sept paroles de Pergolese, et j'avoue que je n'aime pas trop. Comme dit Jean, c'est austère, et avec 81 minutes, c'est trop long. Sur l'authenticité, je suis assez réservé, car je ne retrouve pas ici le Pergolese auquel m'ont habitué non seulement le Stabat Mater, mais aussi les Salve Regina, la Missa Romana ou la Serva Padrone. Ou alors ce serait une oeuvre d'extrême jeunesse - si on peut dire ça de Pergolese - quand son style n'était pas encore affirmé.

Ce qui est sûr c'est que je ne passerai pas cette oeuvre en boucle, bien que je reconnaisse que par exemple l'aria Quod lubes pour soprano, accompagné par les cors, soit une des meilleures pages de l'oeuvre. Mais je le trouve plus haendelien que pergolesien...
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6951
Age : 75
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Jean-Baptiste Pergolèse (Pergolesi) (1710-1736)   Dim 26 Jan - 18:02

Wink ...il y a quand même de "grands initiés" en musique et spécialement musique baroque qui maintenant l'attribue à Pergolèse sans guère de doute; principalement René Jacobs qui fait un long exposé dans le livret pour justifier de cette attribution .

En voici le début:
"Le problème de l'authenticité de cette oeuvre et celui de sa valeur doivent être traité séparément. Ou, plus simplement, sa valeur ne dépend pas de la paternité artistique de Pergolèse". C'est sur ces propos très mesurés que Reinhard Fehling, l'éditeur des Septem Verba, conclut sa thèse sur l'oeuvre. Je suis moi-même disposé à croire, en vertu notamment de ses arguments stylistiques, que cet oratorio a été correctement attribué à Pergolèse. Un rapide coup d'oeil sur la partition suscita d'abord un enthousiasme considérable, et une étude plus poussée acheva de me convaincre de l'originalité de cette oeuvre, qui ne doit pas être comparée au célèbre Stabat Mater.....René Jacobs

Connaissant la curiosité, sa passion pour remettre à jour des partitions et compositeurs tombés dans les oubliettes, s'il avait eu de gros doutes il ne serait pas gêné pour les exprimer sans que celà l'empèche d'enregistrer cette oeuvre, déjà remarquée par l'immense musicien qu'était Hermann Scherchen...

Une oeuvre d'extrème jeunesse dis tu?...Il est mort à 26 ans...et Jacobs suppose qu'il a du composé cette oeuvre entre 1730 et 1736 (l'année de sa mort)...et question de style , par exemple, quand on connait la Création et les Saisons de Haydn, on ne lui attribue pas spontanément avec évidence, la paternité du "Retour de Tobie"??

Désolé que tu n'aimes pas  Wink ...mais les nombreuses "leçons de ténèbres" (que tu trouves sinistres  Wink ) sont très loin d'être des raretés dans les concerts et enregistrements : c'est quand même une indication sur l'intérêt qu'elles suscitent ? Wink 
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 17559
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Jean-Baptiste Pergolèse (Pergolesi) (1710-1736)   Dim 26 Jan - 18:30

Jean, sur l'authenticité, j'exprimais seulement mon sentiment, car cette oeuvre est quand même très différente des autres de Pergolese. Tu compares à juste titre avec Haydn, mais là c'est plutôt la situation inverse : quand on écoute les opéras de Haydn, pas de doute que le Retour de Tobie soit de lui. Par contre, les Saisons et la Création sont déjà des oeuvres de l'avenir, et bien plus que, par exemple, le Christ au mont des Oliviers de Beethoven, que je trouve plus "classique" que les Saisons qui sont déjà très proche du romantisme. Sans connaître l'auteur, je ne suis pas sûr que j'aurais attribué la Création à Haydn.

Je réécoute une partie des Sept paroles de Pergolèse, et maintenant ça me plaît davantage qu'avant. C'est plutôt le début que je n'appréciais pas beaucoup - mais quand même plus que les leçons de ténèbres de Charpentier  Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6951
Age : 75
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Jean-Baptiste Pergolèse (Pergolesi) (1710-1736)   Dim 26 Jan - 19:48

C'est sur que ma comparaison entre deux oeuvres de Haydn n'est pas la plus ...éclairante  Wink 
il en existe surement des plus...parlantes
et c'est encore plus sûr que si j'avais écouté...à la radio , en ratant l'annonce, ces "7 paroles " je n'aurais guère pensé à Pergolèse ...sans trop savoir à qui les attribuer  Wink mais les explications de Jacobs, me paraissent assez fiables (plus d'ailleurs, compte tenu de sa connaissance de cette musique que ses explications ou démonstrations ...qui me dépassent un peu!  Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12245
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Jean-Baptiste Pergolèse (Pergolesi) (1710-1736)   Jeu 8 Sep - 12:03

Icare a écrit:

Son STABAT MATER me passionne de plus en plus et SALVE REGINA également. C'est super beau en entier.  

C'est la première musique que j'aurai réécoutée ce matin à l'occasion de mon cycle "Viva Italia", toujours dans la même interprétation; Dorothea Röschmann (soprano), David Daniels (contre-ténor), "Europa Galante" et Fabio Bondi (violon & direction). Merveilleux moment musical!
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3589
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Jean-Baptiste Pergolèse (Pergolesi) (1710-1736)   Mer 12 Avr - 1:11

J'avoue que je n'ai pas eu le temps de lire tous vos échanges.
Simplement, j'ai écouté "Les sept paroles du Christ", direction René Jacobs, effectivement... , hier, et que malgré "la longueur", cela m'a émue et j'ai beaucoup aimé.
Joachim a écrit:
Je suis en train d'écouter ces Sept paroles de Pergolese, et j'avoue que je n'aime pas trop. Comme dit Jean, c'est austère, et avec 81 minutes, c'est trop long. Sur l'authenticité, je suis assez réservé, car je ne retrouve pas ici le Pergolese auquel m'ont habitué non seulement le Stabat Mater, mais aussi les Salve Regina, la Missa Romana ou la Serva Padrone. Ou alors ce serait une oeuvre d'extrême jeunesse - si on peut dire ça de Pergolese - quand son style n'était pas encore affirmé.

Ce qui est sûr c'est que je ne passerai pas cette oeuvre en boucle, bien que je reconnaisse que par exemple l'aria Quod lubes pour soprano, accompagné par les cors, soit une des meilleures pages de l'oeuvre. Mais je le trouve plus haendelien que pergolesien...

Je ne me lancerai pas dans une hasardeuse exégèse à cette heure-là.. Peut-être aussi, Joachim, j'ai aimé parce que j'ai vu le concert en captation.. Alors, il y a une fascination, aussi, à voir les musiciens jouer, Jacobs diriger, les solistes -éblouissants !!-, chanter avec toute leur âme. Voici deux fois que j'écoute ce concert (c'était une rediff à une dizaine de jours près).
Pergolese m'a absolument étonnée par sa "modernité" pour l'époque. A suivre... Very Happy
Vraiment, un moment de pur bonheur musical...
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3589
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Jean-Baptiste Pergolèse (Pergolesi) (1710-1736)   Mer 12 Avr - 1:13

Joachim a écrit:
l'aria Quod lubes pour soprano, accompagné par les cors, soit une des meilleures pages de l'oeuvre. Mais je le trouve plus haendelien que pergolesien...

Complètement d'accord ! Les cors sont exceptionnels.., et la référence à Haendel évidente. Cela ne m'en a fait que plus aimer cette oeuvre merveilleuse, d'ailleurs Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 17559
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Jean-Baptiste Pergolèse (Pergolesi) (1710-1736)   Jeu 11 Jan - 19:52

Un CD hélas trop court (31 minutes seulement !!) mais très bien interprété, comporte le Laudate pueri Dominum pour solistes, choeur et orchestre et deux petits motets : Sicut erat pour choeur et orchestre, et O sacrum convivium pour choeur mixte à 4 voix a cappella, le tout complété par Tota pulcra es Maria de
Nunes Garcia. Depuis le temps que je n'avais plus écouté le Laudate pueri Dominum, j'avais oublié la beauté de ce grand motet.



En voici un autre enregistrement



https://www.youtube.com/watch?v=4uS_K9DAVOo

Comme c'était la journée Pergolese, voici un autre CD qui comporte l'intégrale de la musique instrumentale (du moins non apocryphe) :



On y trouve :

sinfonia pour violoncelle et basse continue en fa majeur
sonate pour violon et basse continue en sol majeur
sonate en trio pour 2 violons et basse continue en si bémol majeur
concerto pour violon, cordes et basse continue en si bémol majeur
sonates pour clavier en fa majeur, sol majeur, la majeur, dans leur version pour orgue et pour clavecin
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3589
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Jean-Baptiste Pergolèse (Pergolesi) (1710-1736)   Jeu 11 Jan - 23:21

Merci beaucoup Joachim, j'écouterai cela samedi (demain chorale, ce soir je suis dans les révisions...).
Revenir en haut Aller en bas
steph-w

avatar

Nombre de messages : 215
Age : 57
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Jean-Baptiste Pergolèse (Pergolesi) (1710-1736)   Ven 12 Jan - 8:06

Merci Joachim, ce compositeur me touche beaucoup, j'écouterai donc avec attention. Very Happy

Il y a quelques années, je suis allé écouter le célébrissime Stabat Sater de GB Pergolesi par l'ensemble Scherzi Musicali. Nicolas Achten, baryton et instrumentiste (le dirigeant de l'ensemble), nous avait gratifié d'une présentation de l'oeuvre, en y déclarant sa passion pour celle-ci, depuis sa plus petite enfance. Il décrivait succinctement toutes les versions enregistrées connues et détaillait un peu son analyse musicale. Un moment passionnant.

Puis l'oeuvre suivante était un Salve Regina d'Alessandro Scarlatti en fa mineur (il en a composé plusieurs).
Pour Nicolas Achten, pas de doute, les deux oeuvres ont des points communs et des constructions similaires, et, à l'écoute ça saute aux yeux (aux oreilles pour être plus précis.) Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 17559
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Jean-Baptiste Pergolèse (Pergolesi) (1710-1736)   Mer 17 Jan - 20:14

Autant la Messe n° 2 en fa majeur - dite Missa S. Emidio, ou Missa Romana - est relativement connue, autant la première Messe en ré majeur est très peu interprétée, d'ailleurs je ne l'avais jamais écoutée jusqu'à aujourd'hui grâce à ce CD néerlandais effectué lors du Festival Monteverdi en mai 2016 à Cremone, Mantoue et Venise :



En complément le grand motet, lui aussi inconnu, Dignas Laudes Resonemus pour soprano, alto, double choeur et double orchestre, qui en fait est une reconstruction de la messe en ré pour célébrer une fête mariale.

J'ai quand même une nette préférence pour la messe en fa, bien que celle-ci est loin d'être négligeable.



https://www.youtube.com/watch?v=Ul0bSeeYmAo
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean-Baptiste Pergolèse (Pergolesi) (1710-1736)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean-Baptiste Pergolèse (Pergolesi) (1710-1736)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: