Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Vacances Camping : code promo 30€ + annulation offerte
Voir le deal

 

 La "folle" vie (ou pas) des solistes

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 21031
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty
MessageSujet: La "folle" vie (ou pas) des solistes   La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty2020-05-01, 05:39

J'avais envie de réagir à un commentaire de Kristian sur le fil sur Maria Joao Pires.

Citation :
Déjà à l'époque, elle pestait contre la vie que son statut lui imposait.

Faut savoir ce qu'on veut aussi. On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre. Tu sais très bien que quand tu t'engages dans une carrière de soliste que cela ne va pas être de tout repos.

Citation :
Mais elle n'est pas la seule à souffrir de la situation, tous les grands interprètes sont dans le même cas. A un moment, Richter a lui aussi rué dans les brancards. Il faisait tout pour jouer le moins possible en « officiel », se baladait dans la campagne, et, selon ce qu'il raconte lui-même dans une longue interview que j'ai lue il y a quelques années, entrait dans des églises de façon aléatoire pour jouer gratuitement devant le public local. Il disait préférer cela aux triomphes de la vie publique.

Pareil, mais "à l'envers". C'est facile une fois qu'on a connu la gloire publique. C'est des artistes reconnus et adulés, qui n'ont plus rien à prouver à personne. Donc c'est plus facile ensuite d'aller se "détendre" de cette manière ou "d'offrir" des concerts publics au gré de leurs humeurs et envies. Ils n'ont rien à perdre ni à gagner. Ce qui serait intéressant c'est de savoir s'ils avaient la même "générosité" quand ils étaient d'illustres inconnus.

Citation :
Rares sont les grands solistes qui ne disent pas cela à un moment ou un autre de leur carrière.

Dans l'absolu ça vaut pour tous les métiers. Après, dans les métiers artistiques c'est plus fréquent parce que ce n'est pas évident de se renouveler. Parfois on a fait, dit, raconté tout ce qu'on avait à faire, dire et à raconter. L'inspiration n'est plus là et le doute s'installe.

Citation :
Il est vrai que la vie de star internationale est insupportable pour beaucoup de grands du classique.

Je crois qu'il y a pire comme vie, non?

Citation :
Mais que faire d'autre ?

Beaucoup de choses! Profiter de la vie, se consacrer à un autre art, voyager, etc... la liste est longue pour ceux qui sont curieux

Citation :
Nombreux sont ceux qui se sont consacrés à l'enseignement, et ont plus ou moins abandonné la vie publique.

J'ai rencontré plus d'artistes qui ont fait l'inverse parce que (dixit) "à un moment donné on se rend compte, quand on enseigne, que ça nous prend tout notre temps et notre énergie et qu'on a plus le temps de créer".

Citation :
Mais sans elle, que deviennent-ils ?

Les mêmes êtres humains qu'ils étaient avant. Ceux qui ne supportent plus d'être dans la lumière sont simplement victime de leur vanité et égo surdimensionné qui en prend un coup. Les plus "sages" sauront se retirer de la vie publique sans problème.

Citation :
Car en fait, rares sont ceux qui, au fond, ne sont pas ravis de leur célébrité.

C'est une évidence et c'est même indécent toutes ces stars qui "se plaignent d'aise" comme on dit. Ils ont fait le choix de faire ce métier, il faut donc le prendre avec ses bons et ses mauvais côtés. Et encore une fois, on a vu pire comme boulot.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Jean

Jean

Nombre de messages : 7195
Age : 77
Date d'inscription : 14/05/2007

La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty
MessageSujet: Re: La "folle" vie (ou pas) des solistes   La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty2020-05-01, 09:03

j'ai raté les remarques de Kristian sur le fil de Maria-Joao Pires...mais je suis complètement d'accord avec tes réponses! Wink

Nous avions eu il y a déjà bien quelques années, un "ras le bol" d'un grand pianiste Français , diversement et souvent exagérément apprécié et commenté : François René Duchable qui avait quand même "choqué" pas mal de monde en faisant balancer d'un hélicoptère une carcasse de piano dans un lac de montagne! (NB Contrairement à ce que certains ont prétendu ce n'était pas un piano...mais les restes d'une carcasse qui n'avait qu'un autre avenir possible: alimenter un feu de bois! Wink )…
J'ai eu l'occasion de le croiser quelques fois lorsque j'habitais à Annecy…(Il habite au bord du lac. Il est plutôt sympathique comme individu. Il nous avait accompagné dans un concert local dans la Fantaisie chorale de Beethoven
Revenir en haut Aller en bas
benoît

benoît

Nombre de messages : 333
Age : 56
Date d'inscription : 14/02/2007

La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty
MessageSujet: Re: La "folle" vie (ou pas) des solistes   La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty2020-05-01, 12:38

100% d' accord avec Snoopy
Celui qui ramasse mes poubelles ou celle qui me coupe mes cheveux n' ont pas ces états d'âme et chacune de nos vies a ses joies , ses inconvénients et ses défauts.
Ce qui m' importe, c' est ce qu' un artiste (comme M. J. PIRES que j' apprécie beaucoup) peut me transmettre comme émotion et le plaisir qu 'il peut me procurer à son écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 21031
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty
MessageSujet: Re: La "folle" vie (ou pas) des solistes   La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty2020-05-01, 12:51

Citation :
Nous avions eu il y a déjà bien quelques années, un "ras le bol" d'un grand pianiste Français , diversement et souvent exagérément apprécié et commenté : François René Duchable qui avait quand même "choqué" pas mal de monde en faisant balancer d'un hélicoptère une carcasse de piano dans un lac de montagne!

Ah oui, c'est vrai je m'en souviens. Ce n'est pas lui aussi qui avait joué accroché à un hélicoptère et une autre fois sur la banquise?

Citation :
Il est plutôt sympathique comme individu.

J'ai eu l'occasion de le rencontrer aussi au début des années 2000 peu de temps avant qu'il ne prenne sa retraite.

Citation :
Il nous avait accompagné dans un concert local dans la Fantaisie chorale de Beethoven

Ca devait être top. J'adore cette oeuvre de Beethoven. La "folle" vie (ou pas) des solistes 185465

Citation :
Celui qui ramasse mes poubelles ou celle qui me coupe mes cheveux n' ont pas ces états d'âme

Tout à fait et ces gens n'en sont pas moins utiles. La crise que nous traversons nous le prouve une fois de plus et aura au moins permis de revaloriser un peu ces métiers difficiles.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Bel Canto
Admin
Bel Canto

Nombre de messages : 6360
Age : 64
Date d'inscription : 10/07/2007

La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty
MessageSujet: Re: La "folle" vie (ou pas) des solistes   La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty2020-05-01, 13:20

Je pense que, pour pouvoir nous transmettre autant d'émotions, les artistes sont des personnes très sensibles - cela n'empêche pas d'autres de l'être aussi bien entendu.

Je crois que le temps des divas ou de (on dit comment pour un homme ?) comme Maria Callas ou Luciano Pavarotti n'est plus. Il me semble observer plus de proximité et de simplicité - je parle ici toujours d'opéra, seul art que je connaisse un peu bien.
Malgré tout, cela reste pour beaucoup des personnes très fragiles, voir torturées parfois, avec des vies pas toujours si simples que cela ... certains ont choisi de ne pas être sous les projecteurs et ont connu une belle carrière en lien, je pense à Marie-Noëlle de Callatay, soprano belge, qui a très tôt choisi la voie de l'enseignement.
Il semble me rappeler aussi d'un interview de José Van Dam expliquant qu'il avait choisi une carrière européenne car les longs déplacements demandaient de longs temps de récupération avant de pouvoir chanter ...

Et puis, cela doit être pour eux comme pour tous : chacun a son caractère et vit plus ou moins bien une vie publique, mais sans celle-ci pas moyen de partager son art non plus !
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
laudec

laudec

Nombre de messages : 4803
Age : 68
Date d'inscription : 25/02/2013

La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty
MessageSujet: Re: La "folle" vie (ou pas) des solistes   La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty2020-05-01, 13:32

J'ai écrit ceci avant la réponse de Bel Canto !


Je ne suis pas du tout d'accord avec vous.  Je ne connais pas les "plaintes " de Maria Joao-Pires, que j'aime et dont j'admire  le style, l'artiste, le parcours et les idées.
Quelle que soit notre position sociale, je trouve qu'on a toujours raison de dénoncer ce qui ne va pas, ce qui ne semble pas juste, ce qui vient entraver le parcours artistique, imposer des lourdeurs, des lois de rentabilité , de pouvoir  etc. 

Il n'y a aucune raison, pour moi de se taire et on voit d'ailleurs actuellement les abus qui peuvent découler de pareilles idées ...

Autant un balayeur de rue que je peux admirer autant qu'une grande star de la musique a le droit et le devoir de dénoncer ce qui est "inhumain" autant celui qui aurait même ce pouvoir à cause de sa position sociale de traiter mal d'autres humains, a le devoir et le droit de dénoncer ce qui ne va pas et aussi tout simplement ce qui ne lui va pas, ce qui l'empêche de créer librement, ce qui lui est imposé et qui entrave sa libre expression.

Je comprends tout à fait qu'une vie de "star" puisse peser bien plus lourd que celle de madame ou monsieur tout le monde et le fait d'être connu, riche n'est pas du tout un avantage à mon avis qui imposerait de faire silence sur ce qui ne va pas.  C'est là , si l'on exige cela que tous les abus deviennent permis.  C'est mon avis tout personnel.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 21031
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty
MessageSujet: Re: La "folle" vie (ou pas) des solistes   La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty2020-05-01, 14:09

Citation :
Quelle que soit notre position sociale, je trouve qu'on a toujours raison de dénoncer ce qui ne va pas

Ce n'est pas une question de position sociale, c'est une question de choix par rapport à un métier.

Gonflé le miliaire qui se plaint de risquer de sa vie
Gonflé le pilote qui se plaint de la fatigue des décalages horaires
etc...

C'est les risques du métier comme on dit. On le sait pleinement avant de s'y engager.

(Mais le militaire à sa retraite à 35 ans contrairement au commun des mortels, le pilote voyage dans le monde entier, etc...)

J'a eu plusieurs boulot dans ma vie et quand ce ne me plaisait plus, je n'ai pas passé mon temps à m'en plaindre. Non, j'ai simplement changé de boulot. Tout simplement. Quand tu ne t'épanouis plus dans quelque chose, rien (en théorie) ne t'oblige à y rester. J'en ai eu marre de la France, je suis parti chercher mon bonheur ailleurs. Mais c'est plus facile de se plaindre et au final de se complaire dans sa situation car combien ont le courage de faire des virages à 180 degrés pour chercher ailleurs le bonheur qui leur fait défaut dans leur vie? Très peu. Alors soit ils prennent le taureau par les cornes, soit à mon avis, ils se plaignent en silence.

Citation :
Il n'y a aucune raison, pour moi de se taire et on voit d'ailleurs actuellement les abus qui peuvent découler de pareilles idées

C'est pas la même chose. Là on ne parle pas de problèmes à cause d'autres personnes qui viennent te pourrir ta vie, mais plutôt une certaine lassitude de l'artiste sur sa vie professionnelle.

Citation :
Je comprends tout à fait qu'une vie de "star" puisse peser bien plus lourd que celle de madame ou monsieur tout le monde et le fait d'être connu, riche n'est pas du tout un avantage à mon avis qui imposerait de faire silence sur ce qui ne va pas

Non mais ca reste un choix. Quand tu n'aimes plus un restaurant parce qu'on y mange mal et qu'on est mal servi, tu fais quoi? Tu passes ton temps à t'en plaindre ou simplement tu n'y retournes plus et tu vas chercher un restaurant plus accueillant? Pour ma part, j'opte pour la deuxième solution.

Alors après, sur le fond, je suis d'accord avec toi que tout le monde a le droit de se plaindre de ce qui ne va pas dans son boulot, mais bon...quand on a une vie privilégiée et qu'on se plaint des problèmes de cette vie privilégiée avec tous les bons côtés dont on ne parle pas, oui je trouve ça indécent. Le gars qui a un boulot de merde, à lui aussi des problèmes et...que des problèmes. Rien à côté pour "souffler" ou qui puisse compenser. La différence est là.

La star un peu fatiguée, pourra se détendre dans sa piscine privée, partir se la couler douce plus facilement à l'autre bout du monde, manger mieux, dormir mieux dans son château, etc.. quand la pauvre secrétaire du coin, tout aussi épuisée par son travail à son niveau n'aura que comme perspective d'essayer de ne pas se faire agresser dans le RER pour rentrer dans l'immeuble délabré de sa cité, supportant en plus la musique intempestive de son voisin et en ayant pour seul repas que ce qu'elle a acheté à la supérette d'en bas en quatrième vitesse.

Et attention, ce n'est en rien de la jalousie. C'est juste de faire une comparaison. Le temps d'un star vaut autant que celui d'une secrétaire, sa santé aussi, etc... Sauf que l'un aura plus de facilités et de conforts pour supporter les contraintes de son métier. C'est juste cela que je veux expliquer.

Comme disait Richard Anconina sur les acteurs qui se plaignent "faut pas déconner non plus. Ceux qui sont à plaindre c'est ceux qui se lèvent à 4 heures du mat pour aller bosser à l'usine et faire les trois 8".

C'est comme ceux qui font tout pour devenir célèbre et après quand ils sont lassés de cela se plaignent de leur célébrité. Faut savoir. Tu fais un choix tu l'assumes.

Bref, ce n'est pas une question de position sociale, même d'argent. C'est donc une question de choix. Tu choisis un métier, tu le prends avec et ses mauvais côtés
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
laudec

laudec

Nombre de messages : 4803
Age : 68
Date d'inscription : 25/02/2013

La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty
MessageSujet: Re: La "folle" vie (ou pas) des solistes   La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty2020-05-01, 14:31

Citation :
Alors après, sur le fond, je suis d'accord avec toi que tout le monde a le droit de se plaindre de ce qui ne va pas dans son boulot, mais bon...quand on a une vie privilégiée et qu'on se plaint des problèmes de cette vie privilégiée avec tous les bons côtés dont on ne parle pas, oui je trouve ça indécent. Le gars qui a un boulot de merde, à lui aussi des problèmes et...que des problèmes. Rien à côté pour "souffler" ou qui puisse compenser. La différence est là.
Pour moi, un artiste, doué de surplus, a beaucoup moins de choix que la plupart des autres.  Quand on a une sensibilité d'artiste, je ne sais pas du tout si c'est un privilège ou si la vie qui va avec est un privilège ??? pourquoi serait-ce plus un privilège que celui d'un autre métier.  Quels sont ces avantages dont tu parles ? Peut-être que ce qui te semble privilège n'est pas du tout perçu comme cela par l'artiste ? peut même être ressenti comme insupportable, qui peut juger de cela ?

Je suis d'accord avec ce que tu dis de ceux qui font réellement le choix de cette vie-là, il y en a aussi, mais ce n'est peut-être pas la majorité des cas et sont-ce ceux-là qui vont se plaindre ? .  Je pense que même un ouvrier à la chaîne peut trouver un sens à ce qu'il fait, aimer son travail, ne pas souffrir de se lever à 4 h du matin... 
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 21031
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty
MessageSujet: Re: La "folle" vie (ou pas) des solistes   La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty2020-05-01, 18:56

Citation :
Pour moi, un artiste, doué de surplus, a beaucoup moins de choix que la plupart des autres.

Pourquoi?

Citation :
Quand on a une sensibilité d'artiste, je ne sais pas du tout si c'est un privilège ou si la vie qui va avec est un privilège ???

Je ne sais pas si avoir une sensibilité d'artiste est un privilège ou non. Il faudrait demander aux artistes. Mais c'est un autre débat.

Pas plus que je ne sais si c'est la vie qui va avec qui est un privilège.

Mais je n'ai pas répondu sur ce "plan". Je ne m'intéresse pas au fait que l'artiste soit sensible ou pas. Ca n'a pas spécialement d'intérêt dans notre question me semble t-il. La question, est en particulier pour les artistes qui réussissent, est de savoir s'ils ont plus de facilités dans la vie pour surmonter les maux quotidiens de cette dernière. Je pense que oui.

Car en général, l'argent va avec le succès et la célébrité. Et l'argent, c'est le confort et la liberté à des niveaux bien supérieurs au commun des mortels. Choses que j'expliquais dans mon précédent message. Après, c'est comme tout. Pour certains ce potentiel sera mal utilisé et on les retrouvera morts drogués à 27 ans, noyés dans la piscine de leur villa. Mais d'autres s'en sortiront bien mieux et profiteront de leur travail, de leur succès et tout ce qui va avec.

Citation :
Quels sont ces avantages dont tu parles ?

Je viens de te l'expliquer (bien que j'en ai parlé aussi dans mon précédent message)

Citation :
Peut-être que ce qui te semble privilège n'est pas du tout perçu comme cela par l'artiste ?

C'est possible, mais j'en doute. Un artiste est avant tout un être humain, et il me semble que tous les êtres humains préfèrent vivre bien, dans le confort, l'hygiène et la sérénité que l'inverse. Or certains métiers, plus que d'autres apportent plus facilement ces possibilités. Sans même parler d'être une rock star, un médecin qui gagne bien sa vie, un grand patron, etc...

Donc artiste ou pas, le problème n'est pas là. Quand on a globalement plus de conforts que la moyenne et qu'on se plaint ça peut sembler indécent. Entre une personne "ordinaire" qui devra choisir entre manger ou payer son loyer et un artiste connu pour qui tout roule et qui gagne bien sa vie et qui se pose simplement la question de savoir si ce soir il va dormir au Ritz ou au Carlton il y a une marge.

Je caricature un peu bien sûr (bien qu'on est pas loin de la vérité) mais c'est pour expliquer que les différences de plaintes, sont pour l'un vital quand pour l'autre plutôt futile. C'est pourquoi leurs plaintes semblent, à juste titre, malvenues.

Citation :
Je suis d'accord avec ce que tu dis de ceux qui font réellement le choix de cette vie-là, il y en a aussi, mais ce n'est peut-être pas la majorité des cas et sont-ce ceux-là qui vont se plaindre ?

C'est possible en effet mais en général on décide quand même de ce qu'on va faire de sa vie ou il y a toujours un moment où l'on assez d'indépendance pour la reprendre en main.

Citation :
Je pense que même un ouvrier à la chaîne peut trouver un sens à ce qu'il fait

Je n'ai jamais dit le contraire. J'ai juste dit que c'est moins marrant que de courir les salles de concerts pour se produire

Citation :
aimer son travail, ne pas souffrir de se lever à 4 h du matin...  

Possible mais je crois que si tu demandes aux gens s'ils préfèrent être ouvrier d'usine ou star de la musique ou du cinéma, la plupart opteront pour la deuxième option.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Jean

Jean

Nombre de messages : 7195
Age : 77
Date d'inscription : 14/05/2007

La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty
MessageSujet: Re: La "folle" vie (ou pas) des solistes   La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty2020-05-01, 19:56

pour rajouter mon "grain de sel" à ce débat… Wink .. Il me semble quand même (je lis pas mal de "magazines" musicaux où ils sont souvent interrogés , j'écoute aussi France Musique… tout ça pour dire que mon "impression" est quand même basé sur quelque chose de concret..) il me semble donc qu'il y a peu d'artistes (ayant atteint une reconnaissance notable) qui se plaignent de leur sort et beaucoup qui reconnaissent être plutôt des privilégiés!!...Et arrivé à un certain niveau ils ont quand même le choix d'accepter ou refuser des concerts ou tournées si, à cause éventuellement de l'âge ou d'une fatigue çà leur pèsent trop!
Et quand ils sont devenus des "stars"...ils ont plus que n'importe qui, la possibilité d'imposer des façons de fonctionner qui leur convienne ou de créer des modalités de vivre ce qu'ils souhaitent.?
Revenir en haut Aller en bas
laudec

laudec

Nombre de messages : 4803
Age : 68
Date d'inscription : 25/02/2013

La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty
MessageSujet: Re: La "folle" vie (ou pas) des solistes   La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty2020-05-01, 20:17

Ce que je voulais dire parce que je n'aime pas les généralisations et les vérités toutes faites valables pour tout le monde, c'est que quel que soit notre statut, il est important que nous ayons le droit de dire ce qui ne nous convient pas au niveau du métier que nous exerçons ou de la vie que nous menons .

Personne ne peut se mettre à la place d'une autre personne pour dire que sa souffrance n'a pas le droit d'être exprimée.

Ce n'est pas parce qu'on occupe une place que beaucoup de personnes pourraient envier (sans savoir) que l'on est à l'abri de souffrances et lorsque l'on souffre il est important de pouvoir le dire, c'est le premier pas vers la guérison.

C'est tout ce que je voulais dire, maladroitement sans doute.  C'est mon avis et je ne demande pas qu'on soit d'accord avec moi.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 21031
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty
MessageSujet: Re: La "folle" vie (ou pas) des solistes   La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty2020-05-01, 22:20

laudec a écrit:
il est important que nous ayons le droit de dire ce qui ne nous convient pas au niveau du métier que nous exerçons ou de la vie que nous menons

Mais les gens ont bien sûr le droit...tout comme on a aussi le droit de les critiquer en retour si ces plaintes nous semblent futiles. Ca marche dans les deux sens.

Parce que tu parles de "souffrance", et il me semble que le terme soit un peu exagéré. Il est évident que l'on va compatir à un artiste, aussi connu, riche, vaniteux soit il ou je ne sais quoi s'il se chopait un cancer par exemple.

Mais, pour ma part, je parlais plus des plaintes "futiles" tout de même propre à une certaine catégorie de personnes.

Alors, oui il ne faut pas faire de généralités, mais c'est quand même plus ou moins toujours les mêmes profils qui ont ce style de plaintes futiles. (et crois moi, pour avoir travaillé avec pas mal d'oligarques, je sais de quoi je parle!) Après, je ne suis pas à sa place, je ne vis pas sa "souffrance" (bien futile à mes yeux) mais les gens ont quand même aussi le droit d'estimer qu'une plainte est futile en comparaison de comment se débrouille le reste du monde pour vivre.

Qu'un artiste se plaigne de sa santé, je ne trouve pas cela futile. Mais s'il se plaint, à cause de la crise, qu'il est obligé de revendre sa ferrari pour préserver son jet privé, là je me dis qu'il y a quand même foutage de gueule, car même sans sa ferrari, il mangera toujours à sa faim contrairement au commun des mortels plus durement touché par la crise et dont quelque chose d'aussi basique et vital que manger devient inaccessible.

ps. je ne demande à personne d'être d'accord avec moi non plus. J'exprime simplement mon opinion comme tu peux le faire aussi Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
laudec

laudec

Nombre de messages : 4803
Age : 68
Date d'inscription : 25/02/2013

La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty
MessageSujet: Re: La "folle" vie (ou pas) des solistes   La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty2020-05-01, 23:33

Si chacun a le droit de "critiquer", "juger" la façon de vivre des autres, je doute très fort que cela fasse avancer le schmilblick ...

Parfois aussi, les plaintes futiles viennent cacher une grande souffrance cachée comme la pointe d'un iceberg.  Ces plaintes ont une fonction, là c'est mon côté psy qui prend le dessus mais qui va se plaindre pour des broutilles alors qu'il a "tout pour être heureux" comme on dit ? est ce qu'on ne s'empoisonne pas la vie en étant dans la plainte ?

Qui suis-je pour juger de ce qui est souffrance pour l'autre ?
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 21031
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty
MessageSujet: Re: La "folle" vie (ou pas) des solistes   La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty2020-05-01, 23:48

laudec a écrit:
Si chacun a le droit de "critiquer", "juger" la façon de vivre des autres, je doute très fort que cela fasse avancer le schmilblick ...

C'est pourtant ce que fait quotidiennement le genre humain. Quant à son utilité, c'est autre chose.

Citation :
Parfois aussi, les plaintes futiles viennent cacher une grande souffrance cachée comme la pointe d'un iceberg. Ces plaintes ont une fonction, là c'est mon côté psy qui prend le dessus mais qui va se plaindre pour des broutilles alors qu'il a "tout pour être heureux" comme on dit ?

Pour des gens "ordinaires" peut être, mais là on parle bien de gens qui ne vivent justement pas comme les autres. De par la nature de leur métier, leur situation sociale, financière, etc...Ces gens sont totalement déconnectés de la réalité de ce que vivent les gens "normaux" à un point que tu n'imagines même pas.

Citation :
Qui suis-je pour juger de ce qui est souffrance pour l'autre ?

Ne le prends pas mal, mais ce style d'aphorisme, c'est de la "philosophie" à deux balles


Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
laudec

laudec

Nombre de messages : 4803
Age : 68
Date d'inscription : 25/02/2013

La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty
MessageSujet: Re: La "folle" vie (ou pas) des solistes   La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty2020-05-01, 23:56

Citation :
Citation :Qui suis-je pour juger de ce qui est souffrance pour l'autre ?

Ne le prends pas mal, mais ce style d'aphorisme, c'est de la "philosophie" à deux balles
C'est une vraie question pour moi !
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 21031
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty
MessageSujet: Re: La "folle" vie (ou pas) des solistes   La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty2020-05-02, 00:27

Très bien alors je vais te répondre sérieusement.

Mais, soyons modeste, comme Jésus, par une parabole.

Un patron occidental, dans la moyenne, bien habillé, bien chaussé se promène en Chine dans son usine de confection avec laquelle il fait du business.

Hélas, la crise arrive, il se plaint, les affaires tournent mal, il va falloir vendre le jet privé et renoncer à l'achat de la nouvelle ferrari qu'il voulait acheter cette année. Il s'en plaint devant ses employés, (parce qu'en plus d'aimer se plaindre, ces gens là sont aussi souvent très égocentriques) sans même se rendre compte de l'indécence de ses propos par rapport à la situation de ses employés.

Pourtant, il remarque que des jeunes femmes, (ses employées donc), le regardent avec méchanceté, presque mépris. N'ont aucun attendrissement pour ses jérémiades.

Curieux de ce manque de compassion car comme il se doit, il doit être le centre du monde, il s'adresse alors à elles pour leur demander pourquoi ces regards si haineux?

Une des jeunes filles s'approche et lui dit: vous êtes déjà bien assez riche. Vous priver d'un peu de votre confort ne sera pas mortel alors que nous nous peinons à manger à notre faim tout en travaillant. Si vous êtes riche, c'est par notre travail. vos chemises, vos chaussures, c'est nous qui les fabriquons! Alors vos "problèmes" sont bien futiles par rapport aux nôtres qui sont bien plus vitaux.

Vexé, le patron occidental (en mode Laudec), leur répond alors " mais qui êtes vous pour juger de ce qu'est ma souffrance?"

Et la fille de lui répondre: c'est pour satisfaire VOS besoins futiles que moi JE souffre à fabriquer des chemises et des chaussures pour 3 euros par jour dans des conditions de travail épouvantable.

Donc tu l'auras compris, ma réponse à ta question "Qui êtes vous pour juger de ce qui est souffrance pour l'autre?": les victimes de ces gens que selon toi ils n'ont pas le droit juger
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
benoît

benoît

Nombre de messages : 333
Age : 56
Date d'inscription : 14/02/2007

La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty
MessageSujet: Re: La "folle" vie (ou pas) des solistes   La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty2020-05-02, 08:21

Je pense ,comme Jean,et d' après mes lectures etc..., que la plupart des artistes ne se plaignent pas de leur sort, du moins dans la musique classique car la passion pour celle-ci est à la base de leur métier tout en ayant à l' esprit la "compétition " possible entre eux et la pression des concours , surtout en début de "carrière".L' image médiatique me semble moindre que dans le milieu de la variété ou du cinéma , où descendre de son piédestal et ne plus être (re)connu est souvent une épreuve pour eux.

Le seul cas qui me vienne en tête est celui de Natalie Dessay qui a voulu changer de direction.Après chaque artiste a sa propre sensibilité.

Cotoyant au quotidien le genre humain et cela depuis de très nombreuses années, je peux dire qu' il y a 2 catégories de personnes :

- ceux qui voient toujours la " bouteille à moitié vide " et qui se plaignent toujours de leur sort
-et ceux qui voient toujours la " bouteille à moitié pleine " et qui positivent toujours et rebondissent mieux

Et cela n' a rien à voir avec le nombre d'aléas et coups du sort de la vie , qui ,comme chacun sait, n'est pas " un long fleuve tranquille " et est une histoire qui se termine toujours mal.
Revenir en haut Aller en bas
laudec

laudec

Nombre de messages : 4803
Age : 68
Date d'inscription : 25/02/2013

La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty
MessageSujet: Re: La "folle" vie (ou pas) des solistes   La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty2020-05-02, 08:29

Pour moi, il ne s'agit pas de cela Snoopy, je pense en effet que nous sommes sur des longueurs d'ondes différentes comme très souvent dans la vie chacun ne regardant que le bout de son nez (je ne m'exclus pas de cela !).

Je comprends très bien ta révolte face à ces abus flagrants de pouvoir, cette façon éhontée d'exploiter l'humain, d'autant plus flagrants qu'ils sont mis en lumière par tous les moyens dont nous disposons aujourd'hui et que donc plus personne ne peut ignorer.


Je dénonce bien sûr ces abus mais je n'oublie pas que si on en est arrivé là c'est parce que nous sommes tous en demande de toujours plus et que c'est sur cette énergie-là que ces "esclavagistes" comptent pour se construire des empires, c'est notre soif d'"avoir" toujours plus" qui fait qu'ils ont ce pouvoir.  Si nous n'étions pas en demande de tout ces produits, il n'y aurait pas besoin d'aller exploiter les masses pour les produire.


J'entends bien ta révolte et je suis aussi révoltée que toi par rapport au cynisme de ces situations mais je ne m'exclus pas de la responsabilité de ce qui arrive et je me dis que avec cette énergie que j'utilise à juger, condamner ceux qui ne sont que le miroir grossissant  de notre avidité, il y a peut-être mieux à faire ?

Mais voilà, chacun trouvera ses moyens d'agir et je communique ici juste mon ressenti par rapport à la question, à chacun de trouver sa propre réponse et j'ai l'espérance que toutes ces petites actions de chacun d'entre nous arriveront à bout de ce que tu dénonces et que je soutiens bien évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 21031
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty
MessageSujet: Re: La "folle" vie (ou pas) des solistes   La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty2020-05-02, 14:04

Citation :
Je pense ,comme Jean,et d' après mes lectures etc..., que la plupart des artistes ne se plaignent pas de leur sort, du moins dans la musique classique

Je pense aussi qu'ils sont une minorité par rapport à l’ensemble de la profession mais que cette minorité a tendance à s’agrandir, comme dans le cinéma, la musique non classique, les arts en général. Mais comme toujours c'est la minorité visible, qui par ses comportements, jette le discrédit sur une profession entière. Après, il est vrai aussi que la discussion s'est élargit aussi. On est parti juste d'un "j'en ai marre" de Maria Joao Pires à un débat plus large sur les gens privilégiés en général.

Toutefois…

Citation :
la passion pour celle-ci est à la base de leur métier tout en ayant à l' esprit la "compétition " possible entre eux et la pression des concours , surtout en début de "carrière"

Tout à fait, ce qui en fait un vrai nid de vipères! Je connais pas mal de musiciens, interprètes, chefs, etc... dans la musique classique et quand je discute avec eux, il faut voir comment ils se tirent dans les pattes! Les critiques fusent de tous les côtés, tout est bon pour rabaisser l'autre et j'en passe.

Cela fait longtemps que je ne crois plus, comme pour le cinéma, que la musique soit aussi "une grande famille". Rien de plus faux. Cela a beau être des gens passionnés, talentueux, la grande majorité sont des gens avec des égos démesurés et des ambitions qui le sont tout autant. Les dents rayent le parquet et les coups de griffes réguliers. Certains arrivant à le dissimuler plus que d'autres.

Depuis un moment, mon boulot est d’être « conseiller artistique » pour artistes. Je le suis depuis un moment pour une soliste afin de lui apprendre à être plus "chaleureuse" envers son public, lors de ses concerts, etc... J'aimerais vous raconter cette expérience mais c'est délicat puisque je travaille toujours avec et qu’elle est devenue une amie au fil du temps, donc je ne le ferai que dans les grandes lignes sans entrer dans le détail d’autant qu’elle est toujours en activité.

Donc le problème qu’elle avait (et qu’elle a plus ou moins toujours) c’est d’essayer d’avoir une image plus positive parce qu'elle était froide comme la mort et à vraiment un caractère de diva. Pourtant, dans l’intimité c’est une personne agréable, avec beaucoup d’humour et gentille. Mais elle a un foutu caractère. Il a fallu corriger des « défauts » visibles, comme par exemple le fait qu’elle ne souriait jamais en concert. En Russie, il est de tradition d'offrir des fleurs au soliste à la fin du concert. Quand elle joue en groupe, d'autres musiciens reçoivent aussi des fleurs. En les recevant, ils sourient tous, touchés par l'attention et souvent embrassent la personne qui offre ces fleurs. De manière spontané et chaleureuse. Elle était toujours la seule à ne jamais le faire, à prendre les fleurs comme un dû et renvoyer aussi sec son généreux donateur s’asseoir. Bref, c’est plein de petits comportements comme ça qui, avec mes yeux de spectateur me choquaient.

J’ai donc été invité à tous ses concerts, j’ai tout analysé, on a discuté souvent, je lui ai montré comment les gens perçoivent certains comportements, ce que les gens attendent, etc… Elle a travaillé son image et aujourd’hui ça se passe mieux. Une fois, j’ai bien ri, car elle m’a envoyé la vidéo d’une retransmission d’un de ses concerts à la TV et elle m’a dit « c’est bon ? J’ai assez souri ? ».  C’était en effet parfait et je lui ai dit de se servir de ce concert filmé comme « carte de visite » car tout y était bien : elle en soliste accompagné d’un orchestre, c’était filmé par la TV donc forcément de qualité, etc…

Bien qu’elle ait un producteur, nous sommes toujours en contact et elle revient régulièrement me demander conseils. Là nous préparons une série de vidéos reportages sur sa carrière.

Alors on va me dire que c’est hypocrite, c’est calculé, aucune sincérité là dedans, etc… et je vous répondrai, oui. Hélas, la concurrence est rude en art et les autres font exactement la même chose. C’est la même chose en peinture, domaine et milieu que je connais bien aussi. C’est une sorte de marketing. Les politiques font la même chose : ils soignent leur image pour plaire aux électeurs, quitte à se présenter sous un jour qui n’est pas eux. Les artistes en font tout autant. Ce n’est pas un scoop mais il est bon de le rappeler.

Dieu merci, j’ai rencontré aussi des artistes réellement chaleureux, qui n’ont pas besoin de se forcer à sourire ou dire « merci » mais ils sont moins nombreux.

Actuellement c’est mon travail ; je suis en quelque sorte « directeur artistique » de différents groupes et musiciens. Je m’occupe de leur image, d’analyser ce qui ne va pas et de le modifier pour l’améliorer. Globalement ça marche bien, pour d’autres un peu moins qui sont têtus et ne comprennent pas toujours mes analyses. Dans ce cas, je prends mon temps avec eux, ce qui me permet de travailler avec les autres et de leur montrer ensuite les bons résultats, ce qui les convaincs enfin d’accepter mes décisions.

Je me suis par exemple occupé l’année dernière d’un groupe qui avait du mal à décoller. Le feeling est bien passé entre nous tout de suite, c’est un plaisir de travailler avec eux. On a bossé tout l’été sur leur dernier clip, dont je me suis occupé, de l’écriture jusqu’à la réalisation. Après la diffusion du clip (qui est bien mais sans être un chef d’œuvre non plus mais qui tranche franchement avec la qualité de ce qu’ils faisaient avant) le groupe a multiplié ses fans par presque 3. Le clip a été vu plus de 28 000 fois rien que sur leur site, beaucoup leurs ont dit qu’ils avaient passé un « cap » est que le résultat était très professionnel.

Pour eux, cela a été un véritable bond en avant. Notre collaboration a donc été très positive, autant sur le plan humain que professionnel. La quarantaine freine actuellement tous mes projets en suspens avec ces groupes et musiciens différents, mais j’espère m’y remettre dès que possible.

Bref, ce long aparté pour rebondir sur la phrase de Benoit, pour dire, que même si la passion est là, le talent aussi, ça n’en reste pas moins des humains avec leurs travers et des ambitions qui les poussent au calcul plus qu’à la spontanéité pour réussir. Comme au cinéma, quand on connaît l’envers du décor, tout est parfaitement millimétré pour que vous aimiez tel film et tel acteur. Le hasard n’a pas sa place dans ces sphères.

A la TV c’est pire, c’est le bal des faux culs. Donc quand tu sais tout ça, tu sais comment ça fonctionne de l’intérieur, tous ces gens qui bossent pour eux pour leur donner l’image que l’on a d’eux (même si elle est fausse) et qui leur permet d’accéder au niveau auquel ils sont et donc le pourquoi ils en sont là où ils sont et que certains se plaignent encore, franchement ça fait me grincer des dents.

Citation :
L' image médiatique me semble moindre que dans le milieu de la variété ou du cinéma , où descendre de son piédestal et ne plus être (re)connu est souvent une épreuve pour eux.

Tu ne seras pas étonné que je ne sois pas convaincu du tout au vu de ce que je viens de raconter. Et encore j’ai fait light, parce que j’en aurais de bonnes à vous raconter ! Si à l’occasion j’ai côtoyé les « hautes sphères » (et c’était la vraiment le pire question comportement humain), je suis quand même le plus souvent dans les sphères « moyennes ». Déjà là quand je vois ce qui s’y passe, c’est pas jojo, et l’avant goût de ce que j’ai pu voir dans les « hautes sphères » est vraiment écoeurant. Personnellement, j’essaie de ne travailler qu’avec des gens qui ne se prennent pas encore trop pour des stars car, vous connaissez mon caractère, il me serait impossible de travailler avec des « divas », ça ferait plus que des étincelles. Autant je dois batailler avec certains musiciens et groupes, autant avec d’autres ça se passe super bien. Et là où ça se passe le mieux, « étrangement » (c’est de l’ironie), c’est quand les musiciens et/ou chanteurs sont déjà à la base des gens charmants et sincères.

Mais pour répondre à ta remarque, même si le milieu de la musique classique est moindre que celui du cinéma, pour et dans leur milieu, le fait de dégringoler est vécu avec le même traumatisme qu’une star de cinéma. C’est bien sûr moins visible dans le classique, mais pour celui qui chute, le résultat est le même. Que tu perdes 1 million de fans ou 100 millions, à ton niveau tu étais « la star » et le fait de devenir une étoile filante qui va s’écraser est difficile à vivre.

Citation :
Le seul cas qui me vienne en tête est celui de Natalie Dessay qui a voulu changer de direction.Après chaque artiste a sa propre sensibilité.

Officiellement. Je vais spéculer mais il n’est pas impossible que cela soit du à ses problèmes de voix et qu’elle ne pouvait plus. Ou qu’étant moins performante, elle ait eu des « frictions » avec le milieu qui ne voulait plus d’elle. En bref, sans élégance, ce n’est plus le bon cheval sur lequel il faut miser. Parce que derrière tout les strass et paillette, on ne se rend pas compte, mais c’est des millions d’investissements qui sont en jeu pour produire des opéras, des spectacles, etc...

De mon expérience dans ces milieux artistiques, à chaque fois que quelque chose se passe mal c’est toujours à cause d’une histoire de gros sous et/ou d’égo. Rarement du propre chef d’un artiste qui soudainement décide de tout plaquer pour aller élever des chèvres dans le Périgord pour revenir à une vie « vraie ».

Citation :
Cotoyant au quotidien le genre humain et cela depuis de très nombreuses années, je peux dire qu' il y a 2 catégories de personnes :

- ceux qui voient toujours la " bouteille à moitié vide " et qui se plaignent toujours de leur sort
-et ceux qui voient toujours la " bouteille à moitié pleine " et qui positivent toujours et rebondissent mieux

J’ai été prof pendant 10 ans (en écoles, universités, entreprises, etc…). J’ai rencontré aussi énormément de monde d’origines, de nationalité, de niveau social différent, etc.... Pour ma part, je ne classerai pas les gens selon ces critères mais plutôt sur des qualités humaines.

Et donc en gros (et en schématisant beaucoup quand même car il y a des nuances bien sûr) :  il y a des gens simples, chaleureux, sincères, bienveillants, altruistes et ceux qui sont tout l’inverse.

Citation :
Et cela n' a rien à voir avec le nombre d'aléas et coups du sort de la vie , qui ,comme chacun sait, n'est pas " un long fleuve tranquille " et est une histoire qui se termine toujours mal.

Sur ce point, j’aurai tendance à te rejoindre. Face à un même problème, la réaction sera différente en fonction de la catégorie dans laquelle se situe l’individu


Dernière édition par Snoopy le 2020-05-04, 21:09, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 21031
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty
MessageSujet: Re: La "folle" vie (ou pas) des solistes   La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty2020-05-02, 14:20

Citation :
Je dénonce bien sûr ces abus mais je n'oublie pas que si on en est arrivé là c'est parce que nous sommes tous en demande de toujours plus et que c'est sur cette énergie-là que ces "esclavagistes" comptent pour se construire des empires, c'est notre soif d'"avoir" toujours plus" qui fait qu'ils ont ce pouvoir. Si nous n'étions pas en demande de tout ces produits, il n'y aurait pas besoin d'aller exploiter les masses pour les produire.

Pour une fois nous sommes totalement d'accord! Personnellement, j'essaie toujours d'être en phase avec mes convictions. (je ne suis pas encore végétarien mais j'essaie car très sensible à la souffrance animale, je ne mange plus de foie gras depuis des années ne voulant être complice de la torture infligée à ses pauvres bêtes, j'évite d'acheter quand c'est possible de retracer le chemin, ce que je sais être fabriqué par des exploitants de misère en Asie, je ne jette jamais un papier par terre, je ne surconsomme pas plus que le nécessaire, je recycle, etc...).

il semble, et j'espère que cela n'est pas un effet de mode, que les nouvelles générations sont de plus en plus sensibles à ce problème. On le voit à travers de nombreuses initiatives et "art de vivre" qui devient plus écologique et équitable. Mais hélas, tous ces gens de bonne volonté sont encore qu'une goutte d'eau par rapport à la grande majorité qui gaspille et surconsomme sans raison et pollue. Mais je crois vraiment qu'il commence à y avoir une prise de conscience globale et que cela amènera les gens à changer leurs comportements pour un futur meilleur. Pour une fois, même si je me semble utopiste sur ce coup là, j'ai envie d'y croire.

Citation :
J'entends bien ta révolte et je suis aussi révoltée que toi par rapport au cynisme de ces situations mais je ne m'exclus pas de la responsabilité de ce qui arrive et je me dis que avec cette énergie que j'utilise à juger, condamner ceux qui ne sont que le miroir grossissant de notre avidité, il y a peut-être mieux à faire ?

A mon avis, l'un n'empêche pas l'autre. (essayer de changer le monde en changeant ses propres comportements inadéquats et condamner ceux qui provoquent la situation dans laquelle l'humanité et notre pauvre planète se trouve).

Citation :
j'ai l'espérance que toutes ces petites actions de chacun d'entre nous arriveront à bout de ce que tu dénonces et que je soutiens bien évidemment.

L'avenir nous le dira mais on ne sera plus là pour le voir. Ne reste donc qu'à espérer.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Jean

Jean

Nombre de messages : 7195
Age : 77
Date d'inscription : 14/05/2007

La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty
MessageSujet: Re: La "folle" vie (ou pas) des solistes   La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty2020-05-02, 14:47

Snoopy a écrit:

.

Citation :
j'ai l'espérance que toutes ces petites actions de chacun d'entre nous arriveront à bout de ce que tu dénonces et que je soutiens bien évidemment.

L'avenir nous le dira mais on ne sera plus là pour le voir. Ne reste donc qu'à espérer.



https://www.youtube.com/watch?v=yrpal8jLXzc
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 21031
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty
MessageSujet: Re: La "folle" vie (ou pas) des solistes   La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty2020-05-02, 14:59

Merci Jean! Mains J'adore cette chanson! Tellement vrai! La "folle" vie (ou pas) des solistes 248345
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
laudec

laudec

Nombre de messages : 4803
Age : 68
Date d'inscription : 25/02/2013

La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty
MessageSujet: Re: La "folle" vie (ou pas) des solistes   La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty2020-05-03, 13:32

"Quand les hommes vivront d'amour"...  ce monde est déjà là ... quand on aime Wink pas besoin d'attendre  La "folle" vie (ou pas) des solistes 395622
Revenir en haut Aller en bas
laudec

laudec

Nombre de messages : 4803
Age : 68
Date d'inscription : 25/02/2013

La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty
MessageSujet: Re: La "folle" vie (ou pas) des solistes   La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty2020-05-03, 13:38

Snoopy a écrit:
Depuis un moment,(blablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablaa) Le hasard n’a pas sa place dans ces sphères.

Ici, je trouve que tu fais exactement ce que tu reproches à Anouchka et ça ne m'étonne pas...






Et je trouve très cavalier la façon dont tu as changé mon message, (ce message : la citation)  en " blalblabla..." et pas du tout équivalente à ce que j'avais copié .

J'appelle cela de l'abus de pouvoir.

 


Dernière édition par laudec le 2020-05-03, 21:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 21031
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty
MessageSujet: Re: La "folle" vie (ou pas) des solistes   La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty2020-05-03, 13:39

Citation :
"Quand les hommes vivront d'amour"...  ce monde est déjà là ... quand on aime Wink pas besoin d'attendre  La "folle" vie (ou pas) des solistes 395622  

Ce n'est pas faux...dans une certaine mesure (celle qu'on aime ses amis, son conjoint(e), sa famille, etc...). Ca ne suffit pas pour rendre ce monde plus agréable, car cela restreint et finalement un amour assez individuel et qui fonctionne par réciprocité, ce qui l'entretient.

Le jour où on s'aimera tous les uns les autres, n'est pas pour demain, et j'oserai dire qu'il n'arrivera même jamais.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty
MessageSujet: Re: La "folle" vie (ou pas) des solistes   La "folle" vie (ou pas) des solistes Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La "folle" vie (ou pas) des solistes
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Communauté :: Discussions sur la musique-
Sauter vers: