Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Carl Orff (1895-1982)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21020
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Carl Orff (1895-1982)   Mar 15 Aoû - 16:05

Carl Orff est un compositeur allemand, né le 10 juillet 1895 à Munich et mort le 29 mars 1982 à Munich également.

Carl Orff, fils de deux bons musiciens, fait vite preuve d'intelligence et de curiosité.

Plus tard, il ne rencontre pas de difficultés dans ses études musicales bien qu'il ne supporte pas l'académisme de certains de ses professeurs. Il préfère improviser pour maitriser le piano plutôt que de jouer des pièces des maîtres du passé. En 1912, il entre à l'académie de musique de Munich. Là encore, il ne s'entend pas toujours avec ses professeurs, néanmoins ces années d'études seront fécondes. Il compose un opéra, Gisei, tiré d'une pièce japonaise et fortement influencé par Claude Debussy.

En 1914, il prend encore des leçons d'interprétation avec Hermann Zilcher. En 1916, Il est nommé chef d'orchestre et directeur musical des Münchner Kammerspiele. Il prend part à la guerre en 1917 mais est démobilisé pour blessure. Au retour, il est nommé directeur musical et chef d'orchestre des opéras de Mannheim et Darmstadt. Après la guerre, désireux d'associer le texte, la musique et le mouvement, il se consacre à l'étude et à la composition. Il abandonne ses fonctions à l'opéra de Darmstadt. En 1920, il épouse Alice Solscher dont il aura une fille, Godela, en 1921. Il se mariera en fait quatre fois, sa dernière épouse étant Liselotte Schmitz.

Après avoir étudié Claudio Monteverdi, il éprouve une passion pour la renaissance italienne et fera de nombreuses adaptations d'Orfeo. En 1924, il fonde une école de danse : la Güntherschule, avec Dorothee Günther, une danseuse. En 1937, il compose son plus grand succès : Carmina Burana, œuvre inspirée de chants du Moyen Âge retrouvés dans l'Abbaye d'Ottobeuren. Le compositeur a trouvé sa voie et en 1939 il écrit Der Mond (La lune) et Die Kluge (L'épouse sage).

En 1943, il compose les Catulli Carmina et, pour compléter ce triptyque païen, le Trionfo di Afrodite en 1953. Par la suite il n'écrit plus que pour le théâtre musical des pièces telles que Antigone ou De temporum fine comoedia, sa dernière œuvre, qui reviennent aux formes du théâtre sacré avec des danses rituelles. En 1961, il fonde son école au Mozarteum de Salzbourg puis donne des conférences pour présenter sa méthode pédagogique.

Considéré par tous, Carl Orff s'éteint le 29 mars 1982. Il a été marqué par la musique de son temps. Attiré par Arnold Schoenberg ou Richard Strauss, il n'éprouvait cependant rien pour la musique atonale.

Orff n'est cependant pas très très connu de nos jours peut-être à cause du régime nazi (le troisième Reich fit de lui son musicien officiel...).

Son Schulwerk, recueil d'éducation musicale (1930-1933, révisé en 1950-1954), est une série d'exercices gradués qui vont des rythmes simples à des pièces d'ensemble pour xylophones, carillons et autres instruments à percussion.

Dans son célèbre oratorio scénique Carmina Burana (1937), il utilise des poèmes du XIIIe siècle et crée une musique délibérément simple, pour grand orchestre et chœur, articulée autour de pulsations et de rythmes vigoureux, aux sonorités riches. Cette œuvre constitue la première partie d'une trilogie intitulée Trionfi (les Triomphes), qui comprend les Catulli carmina (cantate d'après Catulle, 1943), pour chœur, voix solo, pianos et percussions, dans laquelle le chœur fournit un accompagnement quasi instrumental aux solistes, et Trionfo di Afrodite (le Triomphe d'Aphrodite, 1953), pour grand orchestre et chœur. Cette trilogie est fondée sur des textes glorifiant l'amour.

Parmi ses autres oeuvres, citons les opéras Der Mond (la Lune, 1939) et Die Kluge (la Femme avisée, 1943), tous deux inspirés par les Contes de Grimm, et l'austère Antigonae (1949) qui, sur le texte de Sophocle (traduit en allemand par Hölderlin), cherche à retrouver la dimension de la tragédie grecque. La dernière grande œuvre de Carl Orff est l'opéra-oratorio De temporum fine comœdia (1973).
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 15970
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Carl Orff (1895-1982)   Jeu 13 Juin - 20:49

Frühe Lieder (Lieder de jeunesse), pour voix et piano, 1911 (révisés en 1919-1921).
Ave Maria, pour chœur mixte a cappella, 1912 (révisé en 1914).
Gisei, das Opfer, opéra, op. 20, 1913.
Ein Sommernachtstraum, d'après Shakespeare, pour récitants, chœur et orchestre, 1917 (révisé en 1962).
Leonce und Lena, musique de scène (1918)
Des Turmes Auferstehung, pour deux chœurs d'hommes et orchestre, 1921.
Entrata, d'après Byrd, pour orgue et très grand orchestre, 1928 (révisé en 1940).
Werkbuch I (1929) et II (1930)
Orff-Schulwerk, pédagogie musicale, Musik für Kinder (1930-35)
Concento di voci, pour chœur mixte a cappella, en trois parties (1930, 1954 et 1956).
Carmina Burana (n° 1 des Trionphi) sur des poèmes du XIIIème siècle (1937)
Der Mond (La Lune), 1939.
Lamenti, opéra : I Klage der Ariane, II Orpheus, III Tänz der Spröden (1940)
Ein Sommernachtstraum (Le Songe d'une nuit d'été), 1917 (révisé en 1939, 1952 et 1962).
Catulli Carmina (n° 2 des Trinfi)) sur des poèmes de Catulle (1943)
Die Kluge (La Finaude), 1943.
Die Bernauerin, 1946-1947.
Antigonae, 1949. Texte de Sophocle dans la traduction de Friedrich Hölderlin. Cette partition cherche à retrouver la dimension de la tragédie grecque.
Trionfo di Afrodite (n° 3 des Trionfi) sur des textes glorifiant l'Amour (1953)
Astutuli, eine bairische Komödie (Astutuli, une comédie bavaroise), 1953.
Dithyrambi, pour chœur et instruments, 1955-1956 (révisé en 1981).
Comoedia de Christi Resurrectione (Ein Osterspiel), 1957.
Oedipus der Tyrann, opéra (1959).
Ludus de nato infante mirificus (Ein Weihnachtsspiel), 1960.
Prometheus, opéra 1968.
De temporum fine commedia (La comédie de la fin des temps), opéra-oratorio (1973, révisée en 1977), dernière grande œuvre du compositeur.


Oeuvres mineures

2 Quatuors à cordes
Monna Vanna, poème symphonique
Ainsi parlait Zarathoustra, pour choeur, orchestre, orgue, 2 pianos et 2 harpes (1912)
Tanzende Faune, pour àrchestre (1914)
Treibhauslieder (1914)
Stimme haute, Lieder (1919)
Recueils de Lieder (1920)
Kleineees Konzert, pour clavecin, 5 vents et percussions (1927)
Cantus Firmus-Spätse, choeurs (1929)
Mouvement pour 2 violons (1932)
Klavier-Übung 1 pour piano, et Geigen-Übung 1 pour violon (1933)
Nänie und Dythirambe, cycle choral avec orchestre (1956)
Die Sänger der Vorwelt, pour choeur et orchestre (1956)
Rota "Pour la cérémonie d'ouverture des jeux Olympiques de Munich" (1972)
Paralipomena, pour orchestre (1977)


Dernière édition par joachim le Dim 26 Juin - 19:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10564
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Carl Orff (1895-1982)   Dim 27 Juil - 22:34

Carl Orff est principalement connu pour son oratorio ultra connu et ultra diffusé Carmina Burana. Je le connais aussi au travers de sa musique de chambre; Kleines Konzert pour flûte, hautbois, basson, trompette, posaune, clavecin et percussion, Die Kluge pour flûte, piccolo, 2 hautbois, 2 clarinettes, basson, contrebasson, 2 cors anglais, trompette et posaune, Der Mond pour 2 piccoli, 2 hautbois, 2 clarinettes, 2 bassons, 2 cors anglais, trompette et posaune et enfin Carmina Burana dans sa version peu connue pour formation de chambre: 2 piccoli, 2 hautbois, 2 clarinettes, 2 bassons, 2 cors.

Globalement, il ne s'agit pas là d'un cd transcendant et incontournable et jusqu'au quatrième extrait de Kleines Konzert, je me suis demandé si je n'allais pas perdre mon temps et aussi pourquoi j'avais conservé un tel album. C'est le cinquième extrait qui m'a un peu revigoré, toujours dans un style ancien mais dans une instrumentation moins terne et plus lumineuse. Ouf! Ce que j'ai trouvé amusant c'est d'écouter les parties les plus populaires de la Carmina Burana dans une formation aussi réduite et si éloignée de celle que l'on connaît. Certains diront qu'il s'agit là de la Carmina Burana du pauvre ou la Carmina Burana de salon. Amusant, pas passionnant mais amusant...Il y a aussi un petit thème très doux et de caractère obsessionnel, le seul que j'ai gardé en mémoire depuis la lointaine dernière écoute. Il provient de Der Mond. Il ne paye pas de mine mais il a ce petit quelque chose de touchant. Die Kluge est un court morceau de trois minutes environ qui me fait curieusement penser à Gérard Calvi avant l'heure. Cet extrait m'est sympathique. I love you
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3112
Age : 64
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Carl Orff (1895-1982)   Lun 28 Juil - 9:42

J'ai trouvé "Die Kluge" de Carl Orff comme spectacle musical d'une durée de 1h37, mais pas le petit extrait dont tu parles... se trouve-t-il au sein de ce spectacle ?
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10564
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Carl Orff (1895-1982)   Lun 28 Juil - 12:14

Possible, mais moi je ne connais que cet extrait qui, d'ailleurs, n'a rien d'extraordinaire en soi, juste une miniature, un petit sourire musical, rien de plus.  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Henri



Nombre de messages : 271
Age : 63
Date d'inscription : 23/05/2015

MessageSujet: Re: Carl Orff (1895-1982)   Sam 5 Sep - 15:42

Comme toi, je n’ai pas besoin d’images pour écouter la musique, et je ne regarde pas forcément celles qui sont mises dessus sur youtube. Comme il y en a toujours, je préfère encore lorsque ce sont des photos, ou bien des vidéos de concert. J’ai regardé ce qu’on pouvait trouver sur les Carmina Burana et en particulier O fortuna, mais il n’y a pas grand-chose qui me convienne vraiment.
Il y a celle-ci, qui montre des tableaux de Turner. Je ne vois pas trop le rapport mais c’est encore ce qui me gêne le moins.

https://www.youtube.com/watch?v=GXFSK0ogeg4

Si l’on veut suivre les paroles, il y a celle-ci :

https://www.youtube.com/watch?v=BNWpZ-Y_KvU

Ou encore celle-ci pour avoir leur traduction en français (excellente au demeurant) :

https://www.youtube.com/watch?v=1Dwr9TIznsU

Si l’on veut avoir une idée de ce que pouvait donner un concert sous l’ambiance 3ème Reich, on peut visionner cette vidéo du concert dirigé par André Rieu.

https://www.youtube.com/watch?v=EJC-_j3SnXk

Mais si l’on veut connaître les vraies de vraies paroles, qui sont en anglais, voici celle qu’il faut regarder.

https://www.youtube.com/watch?v=nIwrgAnx6Q8

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 10564
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: carmina burana   Sam 5 Sep - 15:48

<<Pour ma part, je n'associe pas du tout cette musique (O'Fortuna - Carmina Burana) avec la violence mais plutôt avec l'enthousiasme. Mais il est vrai que le cinéma a souvent utilisé ce morceau sur des séquences de violence

Effectivement et c'est encré dans l'esprit de beaucoup de gens alors que cette musique peut évoquer l'enthousiasme, la volonté ou d'autres choses encore qui ne soient ni liés à la violence ou à quelque épopée guerrière. Sinon, je savais que tu aimais Manuel de Falla. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Henri



Nombre de messages : 271
Age : 63
Date d'inscription : 23/05/2015

MessageSujet: Re: Carl Orff (1895-1982)   Sam 5 Sep - 16:12

Je me doutais que tu allais changer ce post de place mais c'est un peu embêtant car c'était en réponse à Laudec dans le sujet De Falla. Je vais lui dire de suivre ici alors.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 15970
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Carl Orff (1895-1982)   Dim 26 Juin - 19:16

Orff insolite : Entrata pour orchestre, d'après "Les Cloches" de William Byrd (1928)



https://www.youtube.com/watch?v=lrhK3Yq8GKo

et ses Tanzlieder pour choeur d'enfants (1930)

https://www.youtube.com/watch?v=8bReSFAN1lU

Les Faunes dansants (1914) Il a sûrement entendu Debussy !

https://www.youtube.com/watch?v=BR-SLnqZYrU
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Carl Orff (1895-1982)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Carl Orff (1895-1982)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: