Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-30%
Le deal à ne pas rater :
Maillot de Football de l’Équipe de France
63 € 90 €
Voir le deal

 

 John WILLIAMS (cinéma)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26291
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

John WILLIAMS (cinéma) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John WILLIAMS (cinéma)   John WILLIAMS (cinéma) - Page 2 Empty2010-04-24, 13:16

nikki a écrit:

ce qui peut nous amener à penser que les enfants ne sont pas si déraisonnables que ça.

C'est normal, c'est eux les E.T Hehe
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



John WILLIAMS (cinéma) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John WILLIAMS (cinéma)   John WILLIAMS (cinéma) - Page 2 Empty2010-04-24, 14:39

Snoopy a écrit:
C'est normal, c'est eux les E.T Hehe

Tu sais, pour refaire dans l'étrange, j'ai toujours eu la sensation (mais ça c'est très personnel) que les enfants n'arrivent pas comme ça par hasard, mais que d'une
certaine manière, ils "choisissent" le moment pour venir. Ce qui rejoint un peu ton idée de réincarnation. Un peu comme si l'on est à l'état d'ange et que l'on décide
ou pas de prendre corps. Mais ça c'est mon délire, car enfin, certains se "plantent" et atterrissent au mauvais endroit, les pauvres !
Donc, oui, on pourrait dire effectivement que d'une certaine manière, ce sont eux, les E.T. et que nous sommes tous d'anciens E.T. Hehe
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15387
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

John WILLIAMS (cinéma) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John WILLIAMS (cinéma)   John WILLIAMS (cinéma) - Page 2 Empty2013-07-21, 12:30

nikki a écrit:
Snoopy a écrit:
On a pas la meme conception du "bon" cinéma alors John WILLIAMS (cinéma) - Page 2 231625

Quand on écoute le pot-pourri de musiques, on reconnaît : La guerre des étoiles (ok, j'ai pas vu  Embarassed mais d'après ce qu'on entend c'est quand même pas un navet) Titanic, Les dents de la mer
Out of Africa, Dr Jivago, Les sept mercenaires, Le parrain, E.T. , Superman, Cinéma paradiso il y a aussi un Hitchcock tout au début, mais j'arrive pas à dire lequel. Si tu trouves que c'est pas du bon
cinéma, ben franchement t'es difficile. Bien-sûr il y a le cinéma d'auteur pur et dur que j'aime beaucoup aussi, mais le cinéma c'est aussi du divertissement et ces films-ci me semblent être de bons
films de divertissement. Je te trouve un peu sévère là.

Juste quelques rectifications qui ne semblent pas avoir été faites sur ce topic à propos du contenu de ce pot-pourri: tous les thèmes ne sont pas à l'origine des compositions de John Williams:
LE PARRAIN est de NINO ROTA. (seule rectification qui a été faite)
Dr JIVAGO est de MAURICE JARRE
OUT OF AFRICA est de JOHN BARRY
CINEMA PARADISO est d'ENNIO MORRICONE
TITANIC est de JAMES HORNER
LES SEPT MERCENAIRES - ELMER BERNSTEIN
Et il est fort probable que le "Hitchcock" entendu au début soit de BERNARD HERRMANN. Mon PC de remplacement ne me permettant pas de vérifier, je ne peux réécouter pour voir de quel film l'extrait musical provient.


Dernière édition par Icare le 2020-04-12, 18:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15387
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

John WILLIAMS (cinéma) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John WILLIAMS (cinéma)   John WILLIAMS (cinéma) - Page 2 Empty2014-10-28, 23:55

Je viens d'écouter la première partie d'une anthologie consacrée à la musique de film de John Williams, Greatest Hits 1969-1999, beaucoup d'entre elles furent d'ailleurs imaginées et conçues pour le cinéma de Steven Spielberg. On y trouve ses "tubes", thèmes principaux de Star Wars, Indiana Jones, Superman, E.T., Jaw, puis des choses superbes comme Empire du Soleil ou encore une suite de neuf minutes de Rencontre du Troisième Type, un des plus beaux films selon mon humble avis sur le thème de l'extra-terrestre, sans doute mon préféré ou presque...Il en va de même pour la partition de John Williams qui est l'une des plus abouties et passionnantes qu'il put composer pour le Septième Art, peut-être le sommet de sa collaboration avec Steven Spielberg. Pour en revenir à l'esprit plus global du premier cd de l'anthologie, s'y trouve surtout une musique très avenante, qui va de l'avant, parfois héroïque et très en phase avec les films pour lesquels elle fut imaginée et conçue; je pense notamment à Superman même s"il s'agit d'un cinéma qui ne m'a jamais vraiment parlé et d'un thème principal qui ne m'a jamais produit le moindre effet. Je pense aux diverses aventures d'Indiana Jones avec son lot d' héroïsme, de fanfares mais aussi d'humour et de romantisme. Le symphoniste est habile et prend en considération tous ces éléments avec plus ou moins d'inspiration et d'efficacité. Pour mon oreille c'est un plaisir mitigé. Il y a les moments qui peuvent m'agacer et d'autres me surprendre ou m'attendrir... De cette première partie, c'est le thème principal de Empire du Soleil et la suite de Rencontre du Troisième Type qui remportent le mieux mon adhésion. Là, je suis aux anges...à moins qu'il s'agisse d'extra-terrestres au visage d'ange! John WILLIAMS (cinéma) - Page 2 333455 John WILLIAMS (cinéma) - Page 2 333455


Dernière édition par Icare le 2014-10-30, 18:34, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15387
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

John WILLIAMS (cinéma) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John WILLIAMS (cinéma)   John WILLIAMS (cinéma) - Page 2 Empty2014-10-30, 10:06

La seconde partie "John Williams - Greatest Hits 1969-1999" m'a globalement plus séduit encore, dans la mesure où on y trouve une très belle sélection de thèmes, en premier l'excellent Hymn of the fallen extrait de Saving Private Ryan (1998), et en dernier, comme conclusion à l'ensemble, un morceau également avec choeur mais d'un tout autre caractère que je pourrais aussi écouter en boucle sans me lasser: le thème du duel dans Star Wars Episode I, The Phantom Menace (1999). Entre ces deux pièces maîtresses se situent d'autres moments musicaux de très belle facture, le meilleur extrait de Seven Years of Tibet (1997) mettant magnifiquement en scène le violoncelle de Yo Yo Ma, le Thème de La Liste de Schindler (1993) mettant magnifiquement en scène le violon d'Irzhak Perlman ou encore Somewhere in my Memory extrait de Home Alone (1990). Il y a aussi la première partie du thème de Jurassic Park qui révèle, parmi d'autres, les talents de mélodiste du compositeur américain, bien que je n'aime pas beaucoup le développement emphatique et fanfaresque du morceau...Raisons filmiques dirons-nous...Il y a bien évidemment quelques morceaux également fanfaresques que je n'ai pas aimé comme la Marche de 1941 (1979) ou encore Summon the Heroes (1996) dédié au trompettiste Tim Morrison que je retrouverai, cette fois avec plaisir, dans le Prologue de JFK (1991) également présent sur ce disque, puis enfin dans le Thème de Born on the Fourth of July (1989) qui développe un lyrisme et une solennelité qui me sont en revanche assez ennuyeux. J'aime davantage le caractère concertant et exaltant du Thème de Far and Away (1992) qui permet de retrouver le fameux violoniste Irzak perlman dans une expression très différente de La Liste de Schindler. Outre deux thèmes très agréables et intimistes provenant respectivement de Stepmom (1998) et Rosewood (1997), j'ai été un peu surpris par l'extrait proposé de Hook; Flight to Neverland (1991), un symphonique plus attachant que dans mon souvenir, lorsque j'avais vu le film et écouté la B.O. en entier.

Très belle seconde partie. John WILLIAMS (cinéma) - Page 2 333455 John WILLIAMS (cinéma) - Page 2 333455 John WILLIAMS (cinéma) - Page 2 333455

Plus de détails sur l'Anthologie John Williams Greatest Hits 1969-1999 = ici
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15387
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

John WILLIAMS (cinéma) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John WILLIAMS (cinéma)   John WILLIAMS (cinéma) - Page 2 Empty2015-07-10, 20:13

J'ai réécouté avec beaucoup de plaisir la musique du film de Delbert Mann Jane Eyre et, dans un style bien plus mordant et moins romantique, celle de Jaws (Steven Spielberg), toutes deux de John Williams. Ce sont évidemment des partitions que je connaissais déjà mais que je n'avais pas encore rachetées en CD. Ce fut donc l'occasion pour moi de les redécouvrir sur ce nouveau support: un beau moment de plaisir s'est imposé à moi. Ce qui me fut en revanche quasiment inédit est  Harry Potter and the Chamber of Secrets, musique adaptée et dirigée par William Ross. Je dis "quasiment" car je connaissais déjà la musique de John Williams dans son contexte, pour avoir vu le film au cinéma avec mes gosses. Seulement, à l'époque, je n'avais pas tellement apprécié ni le film ni la musique. J'en étais ressorti assommé, abruti. Ce fut pour moi une surenchère visuelle et aussi sonore...mais, ce qu'il faut savoir aussi et surtout, c'est que dans la salle où nous étions, le volume était excessivement fort. Je ne suis d'ailleurs pas le seul à m'en être plaint par la suite. A la sortie du cinéma, des gens évoquèrent ce volume excessif. J'ai tenu compte de cette réalité lorsque l'autre jour, j'ai acheté cette B.O.. Je voulais vraiment l'écouter sur disque, à un volume que j'avais cette fois choisi. J'ai voulu m'extirper de cette fâcheuse expérience et donner une autre chance à la partition de John Williams. Je suis heureux de l'avoir fait. Le cd avoisine les 70 minutes, ce qui n'est pas rien. Les premières 40/45 minutes m'ont bluffé; un "Williams" en pleine possession de ses moyens, maîtrisant l'orchestre comme personne, offrant une musique très extravertie dans l'ensemble, très fluide aussi, avec du lyrisme, de la couleur, du rythme, des moments plus retenus, de la fantaisie, de la gravité, des idées musicales qui traversent allègrement la matière orchestrale en continuelle mutation. Rien à dire ni à redire. Le grand symphoniste fait merveille. Reste les 25/30 minutes suivantes qui, pour moi, furent un étouffe-chrétien difficile à engloutir. Le maître des tutti orchestraux donnent alors - mais je l'avais un peu prévu - dans le bourratif et le luxuriant auquel il rajoute parfois les choeurs. C'est certes virtuose, du "mickey-mousing" dans toute sa splendeur, mais c'est usant. L'émotion s'est définitivement dissipée dans un mécanisme sonore un brin pachydermique qui m'a asphyxié. Malgré ces dernières 20/25 minutes, je suis quand même content pour les 40/45 minutes qui m'ont émerveillé. Chapeau Maestro! Le thème principal est d'ailleurs un petit bijou avec célesta.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22465
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

John WILLIAMS (cinéma) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John WILLIAMS (cinéma)   John WILLIAMS (cinéma) - Page 2 Empty2017-09-08, 11:58

Une longue Suite d'orchestre de la saga Stars Wars (elle commence à 5'10 après la présentation)

La vidéo n'est plus disponible

https://www.youtube.com/watch?v=k6zCLs1_LnI

[00:00] - Introduction by host Jakob Stegelmann
[05:10] - Star Wars Main Title Theme
[10:57] - Anakin's Theme and Love Theme
[16:39] - Duel of the Fates
[21:21] - Luke and Leia
[27:40] - Imperial March
[31:22] - Yoda's Theme
[35:49] - Finale and Throne Room
[45:08] - Tribute to Carrie Fisher by host Jakob Stegelmann
[46:10] - Princess Leia's Theme
[52:25] - End Monologue by host Jakob Stegelmann
[53:06] - Encore: Cantina Band
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15387
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

John WILLIAMS (cinéma) - Page 2 Empty
MessageSujet: John WILLIAMS   John WILLIAMS (cinéma) - Page 2 Empty2018-03-10, 18:31


Evidemment, plongé, c'est le cas de le dire, dans ma "Faune aquatique", je n'aurais certainement pas osé éluder un classique de la musique de film, au risque de me faire mordre par la mordante partition que John Williams concocta pour le film de Steven Spielberg, Jaws, connu aussi sous le titre français; Les dents de la mer. Il s'agit d'une vaste symphonie de cinéma, d'abord amorcée par un thème principal fort bien imaginé, le thème du requin, dans son profil le plus hostile et le plus vorace. A ce moment-là, basé sur un motif acéré et répétitif, la musique de Williams est menaçante et assez sombre: la mer devient le tombeau des nageuses et nageurs imprudents ou insouciants. De la bête immonde, du monstre que l'on devine impressionnant par la taille et la férocité, on ne voit d'abord que la nageoire, qui, telle la lame d'un poignard affûté, tranche la chair de l'océan. Puis c'est une immense mâchoire pleine de dents qui s'ouvre et se referme sur sa victime terrifiée et déjà noyée dans son propre sang. Rien de plus efficace pour illustrer la mortelle prédation que le célèbre thème du maître américain qui, hors contexte, conserve tout son mordant. La musique ne se résume bien sûr pas à ce morceau, saura y revenir sans abus et avec habileté à différents moments du récit musical. Elle sait aussi s'envoler vers d'autres situations plus lyriques et enjouées. Elle sait se construire en une symphonie versatile, tantôt optimiste, tantôt sombre et dangereuse, mais toujours très cohérente dans sa structure globale.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15387
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

John WILLIAMS (cinéma) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John WILLIAMS (cinéma)   John WILLIAMS (cinéma) - Page 2 Empty2020-04-12, 18:08



Comme avec Ennio Morricone, j'ai scindé le topic de John Williams en deux, un pour sa musique de film et un pour son oeuvre classique. Moins touffu que celui de l'Italien, ce fut moins casse-tête, même si j'ai été obligé d'y apporter quelques modifications par souci de cohérence.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15387
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

John WILLIAMS (cinéma) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John WILLIAMS (cinéma)   John WILLIAMS (cinéma) - Page 2 Empty2021-01-29, 19:29


John Williams - Munich - Steven Spielberg (2005)

<<Dans le monde des musiques de films, 2005 restera dans les mémoires comme une année à la lettre rouge de John Williams. Incroyable, John a composé et dirigé quatre partitions: Star Wars: Episode 3 - Revenge of the Sith, War of the Worlds, Memoirs of a Geisha et Munich. Chacune de ces partitions n'avait en commun que le compositeur. Les compositions ne pourraient pas être plus variées et illustrent clairement ce que je dis depuis des années dans mes notes, à savoir que John Williams est un maître du déguisement. De l'espace lointain à l'histoire profonde, des confins de la culture japonaise aux notes les plus sombres que John a toujours écrit pour dépeindre l'effondrement de la civilisation, les fans de musique de film ont eu droit à un concert de John Williams en quatre actes. Son dernier acte de 2005 a été de composer la musique d'un film inspiré des événements tragiques de 1972 lors des Jeux de la vingtième Olympiade à Munich, en Allemagne, où furent enlevés et assassinés onze membres de l'équipe olympique israélienne par des individus d'une organisation palestinienne armée: "Septembre noir". Pour moi, le mouvement par excellence de la partition de John pour "Munich" intitulé "Une prière pour la paix" embrasse l'histoire de sa tragédie tout en honorant profondément la mémoire des membres de l'équipe israélienne assassinés le 6 septembre 1972.>>

https://www.youtube.com/watch?v=C4lSennZtsM


La musique est profondément sombre et mélancolique. Elle commence par un chant très typé, comme s'extirpant des tripes d'un Israël meurtri, superbement interprété par Lisbeth Scott. Les thèmes mélodiques sont saisissants et très bien traités avec une domination des cordes. L'autre aspect de cette bande originale est représenté par une musique d'atmosphère sombre et inquiétante, parfois speedée et souvent obsessionnelle. Je lui trouve une physionomie particulière et intéressante, une action quasi-souterraine et le plus souvent statique. Dans un sens, j'aime bien la physionomie des morceaux d'atmosphère et dans un autre, ils ne me sont pas tous très exaltants dans une écoute seule, sauf un dont j'apprécie le jeu menaçant du piano qui accélère. C'est lorsque la musique pleure et se recueille qu'elle est la plus Belle, la plus émouvante. John Williams emprunte l’hymne national de l’État d’Israël, "Hatikvah". Il l'est depuis la création de l'état d'Israël en 1948. J'aime bien le traitement qu'il en a fait, là aussi, avec une nette domination des cordes.

à propos de HATIKVAH: <<Il a été écrit en Ukraine en 1878, par Naftali Herz Imber, sous le nom de תקותנו Tikvatenou (Notre espoir). La musique a été adaptée en 1888 par Samuel Cohen, d’après une mélodie populaire roumaine de Moldavie. Cette mélodie, qui circulait en Moldavie et dans les pays limitrophes, est connue en Roumanie sur différents textes : Le Chariot à bœufs (Carul cu boi), Chanson de mai (Cântec de mai), Les Plaines se sont réveillées (Luncile s-au deşteptat) ou Maïs aux feuilles haussées (Cucuruz cu frunza-n sus). Peter Gradenwitz émit l’hypothèse que Samuel Cohen avait trouvé cette mélodie dans un recueil de chansons liturgiques publiées par le chantre Nissan Beltzer de Kichinev, ce qui n’exclut pas la source moldave.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22465
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

John WILLIAMS (cinéma) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John WILLIAMS (cinéma)   John WILLIAMS (cinéma) - Page 2 Empty2021-01-29, 20:04

En effet, pour être triste c'est super triste...et ça se comprend. La voix assez grave, c'est une contralto, je suppose ?

Je n'ai pas reconnu l'hymne d'Israel, que voici (chanté par Enrico Macias)



https://www.youtube.com/watch?v=c_9N1ldPtQ8

En tout cas, il est très beau  John WILLIAMS (cinéma) - Page 2 185465
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15387
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

John WILLIAMS (cinéma) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John WILLIAMS (cinéma)   John WILLIAMS (cinéma) - Page 2 Empty2021-01-29, 22:07

joachim a écrit:
Je n'ai pas reconnu l'hymne d'Israel

Il n'est pas dans l'extrait que j'ai posté mais dans un autre. https://www.youtube.com/watch?v=8YTvRHqViuc
Revenir en haut Aller en bas
Pébété

Pébété

Nombre de messages : 574
Age : 76
Date d'inscription : 19/03/2019

John WILLIAMS (cinéma) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John WILLIAMS (cinéma)   John WILLIAMS (cinéma) - Page 2 Empty2021-06-22, 22:05

Un joli pot-pourri  John WILLIAMS (cinéma) - Page 2 862589


https://www.youtube.com/watch?v=6EC2fi3SGYI
Revenir en haut Aller en bas
Pébété

Pébété

Nombre de messages : 574
Age : 76
Date d'inscription : 19/03/2019

John WILLIAMS (cinéma) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John WILLIAMS (cinéma)   John WILLIAMS (cinéma) - Page 2 Empty2021-06-22, 22:40

Sa biographie en image.


https://www.youtube.com/watch?v=bB1hj-yf8RE
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15387
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

John WILLIAMS (cinéma) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John WILLIAMS (cinéma)   John WILLIAMS (cinéma) - Page 2 Empty2021-08-06, 18:37


Rosewood:

Rosewood est un film américain réalisé par John Singleton (1997). Le film revient sur le massacre de nombreux Afro-Américains en 1923 à Rosewood en Floride. Il s'agit donc d'une histoire très dramatique, révoltante et poignante. Il me semble qu'il s'agit là d'une unique collaboration entre le réalisateur et John Williams. Ce dernier emploiera plusieurs solistes; la voix de Shirley Caesar, une chanteuse, compositrice et artiste américaine de gospel dont la carrière s'étend sur sept décennies, née en 1938 à Durham, Caroline du Nord, le guitariste Dean Parks qui a beaucoup oeuvré avec de grandes stars de la pop américaine et l'harmoniciste Tommy Morgan, considéré comme l'un des harmonicistes les plus écoutés au monde, jouant dans les bandes originales de plus de 500 longs métrages. J'aime bien l'ambiance de cette musique, souvent symphonique, employant pour l'occasion, les immenses talents du "London Symphony Orchestra", avec quelques délicieux relents de musique traditionnelle afro-américaine et des chants gospel assez viscéraux, interprétés par la fameuse Shirley Caesar.

John WILLIAMS (cinéma) - Page 2 3173

<<Maintenant, à l'âge adulte, j'ai eu l'opportunité de réaliser un rêve d'enfance. Faire composer la musique d'un de mes films par John Williams. En travaillant avec M. Williams, je me sentais à nouveau comme un adolescent, privilégié cette fois non seulement d'entendre, mais aussi d'assister au processus de sa créativité. C'est un artisan accompli, écrivant une musique qui magnifie la puissance du film. Je peux vraiment dire que la partition de M. Williams incarne l'âme de Rosewood. John Singleton.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




John WILLIAMS (cinéma) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: John WILLIAMS (cinéma)   John WILLIAMS (cinéma) - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
John WILLIAMS (cinéma)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Jazz & Musiques de films-
Sauter vers: