Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -14%
Apple AirPods Pro
Voir le deal
239 €

 

 Ennio MORRICONE (cinéma)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10 ... 20  Suivant
AuteurMessage
Rolandhautbois

Rolandhautbois

Nombre de messages : 72
Age : 72
Date d'inscription : 04/08/2009

Ennio MORRICONE (cinéma) Empty
MessageSujet: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) Empty2010-10-06, 17:48

Mon petit préféré... Hé oui, on ne se refait pas... Je trouve cela sublime.

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13536
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Ennio MORRICONE (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) Empty2010-10-06, 18:16

Il ne pouvait avoir meilleure introduction que celle-ci: un des thèmes musicaux parmi les plus célèbres et surtout les plus joués du compositeur italien. Et il se trouve que c'est un morceau qui met en valeur un instrument aussi magique que le Hautbois. Dire que si aujourd'hui mes étagères sont encombrées de cd, c'est en grande partie à cause de ce thème-là! Ce ne fut bien sûr pas la première musique que j'ai aimée, je devais bien avoir presque 25 ans lorsque le film sortit en France, mais c'est le thème qui m'a fait prendre conscience à quel point j'aime la musique. C'est vraiment à partir de Mission d'Ennio Morricone (qui a toutefois composé d'autres très belles plages pour le hautbois) que la musique va occuper un espace de plus en plus important dans ma vie. La mélodie de Gabriel's oboe a été conditionnée par les doigts de Jeremy Irons sur l'instrument, lorsqu'il est assis dans la forêt, observé par les indiens guaranis qui, à ce moment-là, sont plutôt menaçants.

Ennio Morricone est un compositeur italien né en 1928, à Rome, qui se consacra surtout à la composition pour l'image, sans oublier sa première ambition, et obtint la célébrité à partir de ce qu'il composa pour les westerns de Sergio Leone. Élève de Goffredo Petrassi et diplômé de l'Académie Nationale de Santa Cecilia de Rome, où il décrocha les diplômes de trompette, de composition, d'instrumentation et de direction d'orchestre, Ennio Morricone débuta dans la musique dite "sérieuse" dès 1954. Citons son Concerto per orchestra (1957), pièce très rigoureuse et convaincante, mais qui ne lui permit pas de faire vivre sa famille, tout comme d'autres pièces qu'il avait composées dans cette période et qu'il n'a d'ailleurs jamais reniées. Sans abandonner cette "musique absolue", il s'orienta vers une musique plus populaire en écrivant de nombreux arrangements - on évoque le chiffre de 1000 arrangements environ - pour la télévision et les chansons à partir de 1958. Ces travaux le font connaitre et apprécier par des artistes divers, y compris par des réalisateurs qui font appel aux alentours de 1960. Il débute donc en musique de film - après des arrangements et des orchestrations effectués pour d'autres musiciens chevronnés - officiellement dès 1961, avec ce qui est donc sa première composition pour le cinéma: Il federale de Luciano Salce.


Dernière édition par Icare le 2020-04-12, 07:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 19785
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Ennio MORRICONE (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) Empty2010-10-06, 20:16

Que n'eut-il composé que de la musique comme ce Gabriel's oboe Wink

C'est vraiment joli I love you
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13536
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Ennio MORRICONE (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) Empty2010-10-06, 21:36

Joachim a écrit: Que n'eut-il composé que de la musique comme ce Gabriel's oboe Wink

Eh oui,je comprends bien et il en a composé beaucoup pour le Septième Art,mais en même temps il aurait été un créateur incomplet et moins fascinant qu'il ne l'est pour moi. Ennio MORRICONE (cinéma) 987794  J'aime ce contraste entre tradition mélodique et modernisme pointu qui caractérise bien
son style,pouvant être au sein d'une même b.o. très mélodique et complètement atonal. Very Happy Au fond,MORRICONE c'est un peu Dr Jekyll et Mister Hyde. Hehe


Dernière édition par Icare le 2020-04-11, 19:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13536
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Ennio MORRICONE (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) Empty2011-08-18, 17:28

En mai 1980, la Radio et la Télévision italienne, la Rai,mettent à l'antenne sur la chaîne de la télévision nationale un grand programme sur l'eau. La proposition de la Rai sur ce sujet vraiment intéressant est venu par le talentueux réalisateur de documentaires Carlo Alberto Pinelli. Toujours très actif aux problèmes socio-culturels, il obtint alors des crédits pour la réalisation de plus de 120 documentaires - enquêtes. Le tournage de Il pianeta d'acqua (La planète d'eau) a alors amené Pinelli à voyager dans une grande partie du monde.

Ennio Morricone fut sollicité pour composer la musique de ce grand documentaire naturalistique. Il en tira d'ailleurs une partition musicale très passionnée en parfaite osmose avec les images et contribua ainsi à la remarquable réussite de cette série en cinq parties. Le thème principal "Acqua viva" évoque le calme et la fluidité d'une eau tranquille. Elle apparait dans plusieurs versions avec différentes instrumentations et sur de légers changements de tempi. La mélodie est magnifique et l'accompagnement ( sorte d'ostinato) ressemble à un ruissellement continu qui ne faiblit jamais. Aucune des différentes versions ne trahit le caractère placide de l'eau sauf peut-être une, rendue plus intense et passionnée par un judicieux glissement des cordes, trait très caractéristique du compositeur. Elles matérialisent l'idée d'un mouvement perpétuel et d'une eau qui coule dans une continuité indéfinissable, suit toujours une direction unique. Le deuxième extrait "Acque materne e d'amore" de forme très romantique, amorce une ligne mélodique qui m'est familière puisqu'elle trouvera son aboutissement dans Les deux saisons de la vie du réalisateur belge Samy Pavel, pour lequel Morricone réalisa sous la forme d'une grande pièce symphonique, ce que j'appellerais volontiers une éloge ou un hymne à la mélodie. Le troisième thème "Pianeta d'acqua" est une mélodie très solennelle et comme le reste, sobrement orchestrée. "Ouverture del mattino" est d'esprit très baroque, un hommage flagrant à Vivaldi mais surtout évoque non sans adresse le réveil de la nature et le levé du soleil. C'est alors que jaillit la schizophrénie du maître transalpin qui n'a d'égal que celle de l'eau elle-même, qui peut être la placidité incarnée et,plus tard, l'ogre gigantesque qui va tout engloutir sur son passage. La force et la puissance implacable de l'eau, Ennio Morricone l'illustre parfaitement avec "Violentemente verso il mare" où les cordes, dans un registre atonal, donc très contemporain, s'enchevêtrent dans un tourbillonnement infernal qui gagne en intensité au fur et à mesure que l'on avance dans cette pièce obsessionnelle et virtuose de 7 minutes environ. Le calme reviendra si magnifié par le thème principal et ses différentes versions, plus belles les unes que les autres. Ennio MORRICONE (cinéma) 333455 Ennio MORRICONE (cinéma) 333455 Ennio MORRICONE (cinéma) 333455


Dernière édition par Icare le 2012-04-27, 08:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 19785
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Ennio MORRICONE (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) Empty2011-08-18, 20:38

Je suppose que c'est plus mélodieux que les oeuvres qui ne sont pas de la musique de film Ennio MORRICONE (cinéma) 338665

Dis donc, il faut s'habituer à ton nouvel avatar : qui est ce ? D'ailleurs, l'ancien, qui était ce aussi ? Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13536
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Ennio MORRICONE (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) Empty2011-08-18, 22:11

Tu supposes bien car c'est très mélodieux dans l'ensemble excepté le morceau "Violentemente verso il mare" qui illustre tout autant la schizophrénie de l'eau que la "schizophrénie" artistique du compositeur. Hehe

Concernant l'avatar, le précédent était le compositeur polonais partagé entre musique de film et musique savante que j'aime beaucoup et qui s'appelle Tadeusz Baird, un autre "schizophrène" de la composition musicale. Mon nouvel avatar est Ennio Morricone pour la deuxième fois.


Dernière édition par Icare le 2020-04-11, 19:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Olivier

Olivier

Nombre de messages : 790
Age : 52
Date d'inscription : 14/05/2011

Ennio MORRICONE (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) Empty2011-08-18, 22:25

Icare a écrit:

Concernant l'avatar, le précédent était le compositeur polonais partagé entre musique de film et musique savante que j'aime beaucoup et qui s'appelle Tadeusz Baird, un autre "schizophrène" de la composition musicale. Mon nouvel avatar est Ennio Morricone pour la deuxième fois.

Merci pour la réponse, je me posais la même question au sujet de tes avatars.
Revenir en haut Aller en bas
Opus100

Opus100

Nombre de messages : 325
Age : 61
Date d'inscription : 14/08/2011

Ennio MORRICONE (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) Empty2011-08-19, 06:59

Je me permets une petite parenthèse dans ce fil très intéressant. Ennio MORRICONE (cinéma) 956659
La musique de film d'Ennio Morricone m'a depuis toujours donné l'impression magique d'être pile poil dans la "tonalité" du film qu'elle accompagne, d'amplifier les ambiances.
Et avec les western, il m'entraine vers un parallèle osé (soyons fou Ennio MORRICONE (cinéma) 711306 ) : il me fait penser à Dvorak et sa symphonie du nouveau Monde (que je trouve magnifiquement belle Ennio MORRICONE (cinéma) 1055047669 ).
Avec ce point commun d'avoir composé une musique riche en mélodies qui décrivent autant de paysages plus vrais que nature, pour illustrer un monde qui ne leur est pourtant pas familier.

Cependant, les méthodes employées me semblent diamétralement opposées :
- Ennio Morricone créé des mélodies qui me sont de suite familières et très reconnaissables (on sait de suite que c'est de lui). Mais il utilise souvent des instruments très divers qui savent apporter cette touche d'exotisme qui colle si bien au cadre ;
- tandis que Dvorak emploie bon nombre d'anciennes mélodies amérindiennes/américaines, donnant au cadre totalement classique de la symphonie des accents d'un autre monde (et quelle orchestration !).
Dans les 2 cas, l'inspiration nous fait voyager jusqu'à la (délicieusement) bonne destination.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13536
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Ennio MORRICONE (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) Empty2011-08-19, 12:50

Plus souvent que des instruments divers et exotiques ce sont des instruments ordinaires desquels il sut soutirer des sons extraordinaires ou en tout cas inhabituels, une de ses spécialités de l'époque et qui explique sa collaboration active au sein du groupe d'improvisation fondé par Franco Evangelisti Nuova Consonanza qui consistait justement à triturer les sons et à extirper d'instruments comme la trompette,le trombone,la flûte,le piano,la guitare,la percussion...des sonorités nouvelles et inusitées...bien que leurs recherches ne se limitèrent bien sûr pas qu'à cet objectif...Concernant Morricone,il est en tout cas évident que son goût pour l'expérimental et l'atonalisme a fortement enrichi sa musique de film,même celle composée pour les films de Sergio Leone aussi lyrique qu'elle puisse nous paraître parfois.
Revenir en haut Aller en bas
Opus100

Opus100

Nombre de messages : 325
Age : 61
Date d'inscription : 14/08/2011

Ennio MORRICONE (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) Empty2011-08-19, 18:22

Merci de mettre aussi joliment les points sur les i.
Petite précision à mon tour : lorsque j'ai posté mon message grandiloquent hier soir, je revenais d'une épluchette de blé d'Inde, où on a assez brossé, merci Ennio MORRICONE (cinéma) Languepe

(traduction : je revenais d'une soirée d'amis avec dégustation d'épis de maïs, et on a pas mal picolé...)
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13536
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Ennio MORRICONE (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) Empty2011-08-19, 19:19


Merci pour la traduction parce que sinon j'étais largué. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13536
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Ennio MORRICONE (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) Empty2012-01-29, 09:04

La califfa est un film réalisé en 1970 par Alberto Bevilacqua. C'est l'histoire de grèves qui secouent l'Italie. Le mari de la Califfa est tué et elle devient la passonaria des grévistes. Elle s'oppose au patron de l'usine, Doverdo, lui-même ancien ouvrier. L'opposition se transforme en amour, du coup le conflit s'éteint par concessions réciproques. Le film de Bevilacqua jouerait sur les pulsions et les passions des deux personnages principaux magnifiquement interprétés par Romy Schneider et Ugo Tognazzi, évinçant ainsi toute volonté rationnelle, où chagrin et haine se transforment en plaisir et amour. Son mari assassiné, la califfa crache sur le par-brise de la voiture où se trouve le patron de l'usine avant de devenir ultérieurement sa maîtresse. Le film évolue dans ce rapport ambigu de haine et d'amour, de conflit et finalement de fusion. La musique d'Ennio Morricone y joue un rôle central, pour ne pas dire crucial. Pour un compositeur qui espère toujours travailler avec un réalisateur qui ne méprise pas l'élément musical, avec Bevilacqua, il rencontra un metteur en scène idéal qui donna à la musique tout l'espace nécessaire. Elle serait même mise en valeur par de longues séquences muettes où surgissent dans les gestes et sur les visages toutes les émotions des protagonistes. La composition grave, mélodique, épique, lyrique de Morricone porte les passions et les pulsions des personnages principaux. Elle les sublime. Les thèmes mélodiques sont superbes et les thèmes de tension, atonaux et concis, martèlent un drame qu'un amour improbable emportera dans des ébats fusionnels et peut-être surréalistes. Le thème principal est solennel, grave, liturgique, s'appuie sur un accord dur, un son qui arrête le temps. On y retient une cloche, un son viscéral traité électroniquement, une mandole, une voix de femme, celle d'Edda Dell'Orso, des choeurs, un orgue d'église, un clavecin, un piano, un hautbois divin, des percussions, un orchestre. J'y entends surtout la beauté et la force d'une musique viscérale, en grande partie mélodique mais ponctuée de tension et de colère, qui porte les drames et contradictions humaines en elle, les subliment par des notes inoubliables. Je n'ai toujours pas vu ce film où, paraît-il, Romy Schneider et Ugo Tognazzi y sont remarquables, pourtant, la musique d'Ennio Morricone que j'ai trop souvent écoutée me donne l'impression de le connaître par-coeur. Ennio MORRICONE (cinéma) 333455 Ennio MORRICONE (cinéma) 333455 Ennio MORRICONE (cinéma) 333455


Dernière édition par Icare le 2012-01-29, 09:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum
Pianoline

Nombre de messages : 1648
Age : 26
Date d'inscription : 08/06/2011

Ennio MORRICONE (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) Empty2012-01-29, 09:30

Si c'était de celle là que tu parlais Icare, elle est tout simplement magnifique,  Very Happy  :


J'aime aussi celle-ci :
https://www.youtube.com/watch?v=XoQ2yiS1lsY&feature=emb_title
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13536
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Ennio MORRICONE (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) Empty2012-01-29, 09:45

Le thème de La Califfa que tu as choisi est un des thèmes principaux. Morricone, dans ses musiques de films, fait très souvent la part belle aux solistes, il privilégie donc plus souvent la forme concertante que la masse orchestrale qu'il manie cependant avec brio sans jamais en abuser. Bien que trompettiste de formation, il voue un attachement à la voix humaine notamment la voix de femme plus que celle de l'homme, a composé de très belles pages pour haubois dont les deux que tu as citées ci-dessus, et aussi pour la flûte. Je conseille tout simplement le sublime thème principal de IL PRATO, film des frères TAVIANI. D'une grande beauté.
Revenir en haut Aller en bas
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum
Pianoline

Nombre de messages : 1648
Age : 26
Date d'inscription : 08/06/2011

Ennio MORRICONE (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) Empty2012-01-29, 09:56

J'ai écouté et c'est très beau en effet, Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13536
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Ennio MORRICONE (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) Empty2012-01-29, 09:58

Et c'est mélodique, je tiens à le préciser pour Joachim parce qu'il a tellement été traumatisé par les dissonances de sa musique de concert, qu'il en a perdu ses cheveux... Hehe
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13536
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Ennio MORRICONE (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) Empty2012-02-13, 18:36




Bon, celui-là je me le dédie personnellement. Il est pour ma pomme! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13536
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Ennio MORRICONE (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) Empty2012-02-13, 19:03



Version concert.




Dernière édition par Icare le 2020-04-11, 19:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jean

Jean

Nombre de messages : 7195
Age : 77
Date d'inscription : 14/05/2007

Ennio MORRICONE (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) Empty2012-02-13, 19:18

je me souviens de la musique de "Mission"...j'avais beaucoup aimé! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13536
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Ennio MORRICONE (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) Empty2012-02-13, 21:53



Cette pièce concertante, je la dédie cette fois à Joachim. Very Happy


Dernière édition par Icare le 2012-02-16, 08:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13536
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Ennio MORRICONE (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) Empty2012-02-16, 08:41

Complément d'information toutefois: il ne s'agit pas réellement d'une pièce concertante pour violon et orchestre avec piano ni d'un concerto pour violon et orchestre, proprement dit, mais d'une suite concertante de concert tirée de sa musique pour le film de Ricky Tognazzi (fils de l'acteur Ugo tognazzi - La cage aux folles - ménage à l'Italienne) Making love - Canone inverso. La musique y joue non seulement le rôle habituelle d'illustration d'une musique pour l'image, mais elle est aussi le concerto imaginaire joué par les principaux protagonistes du film. L'intrigue se situant pendant la seconde guerre mondiale, l'oeuvre devait bien évidemment être de référence classique, en phase avec ce qui pouvait être joué à cette période tourmentée de l'histoire. Morricone ne pouvait donc composer une pièce dans l'esprit de ce qu'il écrit généralement pour le concert. Le réalisateur aurait pu aussi faire le choix d'un concerto célèbre préexistant qui, à la fois, met en scène un violon solo et un piano, mais je pense que le compositeur romain a voulu relever ce défi d'écrire un concerto de forte référence classique tout en y insérant des éléments plus personnels. Je trouve qu'il y est parvenu et suis heureux désormais que cette pièce soit jouée au-delà du film pour lequel elle fut imaginée et conçue.



Dernière édition par Icare le 2020-04-11, 19:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13536
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Ennio MORRICONE (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) Empty2012-03-15, 21:44




Ce morceau qui a marqué les anales de la musique de film dans une version concert plutôt réussie.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13536
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Ennio MORRICONE (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) Empty2012-03-15, 22:03


Malheureusement, le générique d'ouverture du film UNE PURE FORMALITE de Giuseppe Tornatore n'est plus disponible en vidéo.

Je suis toujours aussi impressionné par cette sorte de pièce concertante pour violon et orchestre en forme de générique-début, dans sa relation à l'image, cette course effrénée à travers bois jusqu'à l'essoufflement...le violon frénétique, les virages harmoniques des cordes, la flûte qui s'égosille,l'orchestre qui explose, le tout d'une grande intensité dramatique et proche de sa musique de concert.


Dernière édition par Icare le 2020-04-11, 20:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum
Pianoline

Nombre de messages : 1648
Age : 26
Date d'inscription : 08/06/2011

Ennio MORRICONE (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) Empty2012-03-17, 19:49

C'était vraiment magnifique, je me suis laissée complètement transportée par ces rebondissements, ce supsence et cette angoisse nerveuse intense, cette course effrénée. Musique et images sont en effet extrêmement bien liées, car dès que la caméra fait style que le personnage regarde autour de lui, les violons ralentit arrête ses doubles croches sans pour autant ralentir et s'acharne sur plusieurs notes en faisant des sauts d'octave ou des intervalles très larges, pour représenter l'angoisse, la pression, la course toujours du personnage qui regarde partout très rapidement.
J'ai vraiment adoré, magnifique, Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Ennio MORRICONE (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ennio MORRICONE (cinéma)
Revenir en haut 
Page 1 sur 20Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10 ... 20  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Musiques de films-
Sauter vers: