Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-83%
Le deal à ne pas rater :
Hub USB LAB.C – Chargeur USB universel 5 portes
4.99 € 29.99 €
Voir le deal

 

 Julia Perry (1924-1979)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 20034
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Julia Perry (1924-1979) Empty
MessageSujet: Julia Perry (1924-1979)   Julia Perry (1924-1979) Empty2020-03-25, 18:41

Julia Amanda Perry (née à Lexington, Kentucky, le 25 Mars 1924 - décédée à Akron, Ohio, le 29 avril 1979) était une compositrice, professeure de musique et violoniste afro-américaine.

Née le 25 Mars 1924 à Lexington au Kentucky, elle a passé la plupart de ses premières années à Akron, Ohio. Son père, le Dr Abe Perry, était un médecin et pianiste amateur, qui avait accompagné le ténor Roland Hayes en tournée. Sa mère, America Perry, a encouragé les efforts musicaux de ses enfants; Julia et ses sœurs ont étudié le violon à un jeune âge, Julia s'est mise au piano après deux ans de violon.

Perry a étudié le violon, la théorie musicale et la composition au Westminster Choir College à Princeton, New Jersey, de 1943 à 1948 et a reçu son baccalauréat en musique en 1947 et son master de musique en 1948. Elle a ensuite étudié à Juilliard School of Music à New York. En 1949, elle reçut une bourse d' études du Berkshire Music Center à Tanglewood pour étudier avec Hugh Ross. Puis encore, en 1951, au Berkshire Music Center à Tanglewood et a étudié avec Luigi Dallapiccola. Avec une nouvelle bourse de la Fondation Solomon R. Guggenheim, elle entra en 1954 à l'Accademia Chigiana à Sienne, et encore à nouveau avec Luigi Dallapiccola à Florence et avec Nadia Boulanger à Paris, au cours de laquelle elle a reçu le Grand Prix Boulanger pour sa Sonate pour alto. Au cours des étés entre 1956 et 1958, elle a étudié la direction d' orchestre avec Emanuel Balaban, Adone Zecchi et Alceo Galliera à l'Academia Chigiana à Sienne.

Au cours de son séjour organisé en Europe elle a mené en 1957 une série de concerts pour la "United States Information Agency"»

Après son retour aux États-Unis en 1959, elle a enseigné pendant plusieurs années à la Florida A & M College à Tallahassee et l' Université d' Atlanta. En 1971, elle est tombée malade d'une apoplexie paralytique et a dû rester à l' hôpital pendant plusieurs années. Pendant ce temps, elle a appris en autodidacte pour écrire et composer à nouveau avec la main gauche.


Œuvres

En tant que compositeur, elle a écrit pour divers genres, y compris des œuvres pour orchestre (12 symphonies), des concertos pour instruments et orchestre, orchestre, musique d'église, quatre opéras, cantates, musique chorale et de chambre. Son style est essentiellement néo-classique.

Certaines des premières compositions de Julia Perry sont fortement influencées par la musique afro - américaine. En 1951, Free at Last et I'm a Poor Li'l Orphan ont été publiés, les deux mettent en vedette son incorporation de la musique spirituelle noire. Elle compose aussi Song of our Savior pour le Hampton Institute Choir, qui a utilisé le mode Dorian et fredonnée ostinato avec des phrases d'appel et de réponse tout au long de la pièce.

Dans d' autres œuvres, Perry a commencé à bifurquer dans sa technique de composition et d'expérimenter la dissonance. L' une des œuvres les plus remarquables, son Stabat Mater (1951), est composé pour contralto solo et orchestre à cordes. Il intègre la dissonance, mais reste dans la classification de la musique tonale. Ces pièces intègrent des techniques de composition plus modernes, telles que l' harmonie en quartes, avec voix chorales plutôt en tierces et cinquièmes. Il a été enregistré sur CRI, par l'Orchestre symphonique philharmonique du Japon, William Strickland, conducteur.

D' autres œuvres instrumentales de Julia Perry comprennent Requiem pour orchestre (également connu sous le nom Hommage to Vivaldi en raison des thèmes inspirés par le compositeur Antonio Vivaldi), un certain nombre d'œuvres orchestrales plus courtes; plusieurs types de musique de chambre; un concerto pour violon; douze symphonies; et deux concertos pour piano. Ses œuvres vocales comprennent un opéra en trois actes et The Symplegades, qui était basé sur la sorcellerie de Salem au 17ème siècle. L'opéra a été écrit sur plus de dix ans. Elle a également composé un opéra-ballet sur son propre livret, basé sur la fable d'Oscar Wilde The Selfish Giant, et en 1976, Five Quixotic Songs pour baryton basse et Bicentennial Reflections pour ténor solo en 1977.

Les premières compositions de Julia Perry ont porté principalement sur des œuvres écrites pour la voix, cependant, elle a progressivement commencé à écrire des compositions instrumentales plus tard dans sa vie. Au moment où elle a souffert d'un accident vasculaire cérébral en 1971, elle avait écrit douze symphonies.


Symphonies

1961 Symphonie n° 1, pour orchestre
1962 Symphonie n° 2, pour orchestre
1962 Symphonie n° 3, pour orchestre
1964 Symphonie n° 4, pour orchestre
1967 Symphonie n° 5 "Intégration" pour orchestre
1966 Symphonie n° 6, pour orchestre d'harmonie
1967 Symphonie USA (n° 7), pour chœur mixte et petit orchestre
1969 Symphonie n° 8, pour orchestre
1970 Symphonie n° 9 , pour orchestre
1972 Symphonie n° 10 "Soul Symphony" (symphonie de l'Ame), pour orchestre
1972 Symphonie n° 11, pour orchestre d'harmonie
1973 Symphonie n° 12, "Simple Symphony", pour orchestre
1975 Space Symphony (n° 13), pour orchestre


Concertos

1964 Concerto n° 1 pour piano et orchestre
1965 Concerto n° 2 pour piano et orchestre
1968 Concerto pour violon et orchestre
1975 Concerto pour piano (no. 3) en deux mouvements ininterrompus, pour piano et orchestre


Autres œuvres pour orchestre

1952 A Short Piece, pour grand orchestre
1952 A Short Piece, pour petit orchestre
1952 Etude pour orchestre
1961 Sept Suture, pour orchestre
1961 Ballet, pour orchestre
1962 Danse, pour orchestre de chambre
1963 Contretemps pour orchestre
1963 Libération, pour orchestre
1963 Solstice, pour orchestre à cordes
1964 Ariel, pour orchestre
1964 Composition pour orchestre
1965 Etude pour orchestre
1965 Graves on untold Africans, poème symphonique
1967 Module, pour orchestre
1967 Trois Negro Spirituals , pour orchestre
1969 Module, pour orchestre
1972 Marching band Symphony, pour harmonie
Episode pour orchestre
Quatre Spirituals, pour orchestre
Hommage à Vivaldi pour orchestre
Venus Moon March pour harmonie


Musique de chambre

1951 Trio pour vents
1952 Sonate pour alto et piano
1954 Quatuor à cordes
1959 Pastorale pour flûte et sextuor à cordes
1960 Homonculus C. (hord) (of) F. (ifteenth), pour célesta, piano, harpe, percussion et timbales
1961 Suite for Brass
1963 The Beacon, pour instruments à vent
1963 Quatre Pièces pour quintette à vent
1974 Divertimento pour quintette à vent
Prélude pour violon et piano
1947 Pearls of Silk pour piano
1947 Suites of Shoes pour piano


Opéras

1953 The Bottle
1954 The Cask of Amontillado, d'après Edgar Poe, en 1 acte
1959/1974 Mary Easty, rebaptisé Symplegades en 1974
1963 Three Warnings
1964 The Selfish Giant, en 3 actes


Musique religieuse

1947 The Lord is risen today, pour chœur mixte
1947 King Jesus Lives, pour voix et orgue
1949 Ruth, cantate pour chœur mixte et orgue
1949 Lord, what shall I do, pour chœur mixte
1951 Stabat Mater, pour contralto et orchestre à cordes
1953 Be Merciful unto Me, pour chœur mixte
1953 Frammenti dalle Lettere di Santa Caterina, pour soprano, chœur mixte et orchestre de chambre, texte extrait d'une lettre de Sainte-Catherine
1959 Requiem (Homage to Vivaldi), pour orchestre
Messe brève


Chœurs

1947 Carillon Heigh-Ho, pour chœur mixte
1947 Is There anybody here?, pour chœur de femmes
1948 Chicago, cantate pour récitant, baryton, chœur mixte et orchestre. Texte de Carl Sandburg
1950 Our thanks to Thee, pour chœur mixte
1952 Ye who seek the truth, pour chœur mixte
1963 Hymn to Pan, pour chœur mixte
Song of our Savior, pour chœur mixte


Mélodies

1947 Deep Sworn Vow, pour chant et piano
1947 To Elektra, pour chant et piano
1950 By the Sea, pour chant et piano
1952 I'm a poor li'l orphan Girl in this world, pour soprano et piano
1953 Song of our Savior, pour chant et piano
1954 A short Service, pour soprano (ou tenor) et trompette, texte: Walt Whiteman "The mystic's Trumpeter"
1954 Parody, A Short Service, pour soprano et trompette
1954 How beautyful are the feet, pour chant et piano
1956 Three Negro Spirituals, pour soprano et orchestre
1963 Five Songs, pour soprano et piano
1976 Quinary Quixotic Songs, pour chant et piano (ou basse et 5 instruments)
Free at Last, pour soprano et piano
Contrasts pour baryton et ensemble de chambre





https://www.youtube.com/watch?v=qjQ4xzT0XB0
Revenir en haut Aller en bas
 
Julia Perry (1924-1979)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: