Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Modeste Petrovitch Moussorgski (1839-1881)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Modeste Petrovitch Moussorgski (1839-1881)   Mar 15 Aoû - 15:48

Modeste Petrovitch Moussorgski (en russe : Модeст Петрович Мусоргский) — 21 mars) 1839 à Karevo - 28 mars 1881 à Saint-Pétersbourg — fut un compositeur russe.

La famille Moussorgski descendait du premier monarque russe, Riourik, via les princes souverains de Smolensk (la dynastie des Riourikides). Modeste fut préparé par ses parents à une carrière militaire, mais sous l'influence de Balakirev il quitta le régiment de la Garde et rejoignit les Cinq, un groupe de compositeurs, ardents défenseurs de la musique nationale russe, notamment folklorique. Sa première œuvre musicale publiée fut l'opéra inachevé Salambbo et un cycle de chansons.

À partir de 1863, suite à l'abolition du servage qui ruina sa famille, Moussorgski dut travailler en tant qu'employé administratif pour subvenir à ses besoins. L'insuccès que connurent ses œuvres et sa situation difficile l'incitèrent à s'adonner à l'alcoolisme.

Il est surtout célèbre pour l'opéra Boris Godounov, et la suite pour piano Les Tableaux d'une exposition (1874) — orchestrée par Maurice Ravel en 1922.

. 1867 - le poème symphonique Une nuit sur le mont Chauve .tableau d'une exposition . 1872 - les cycles de chansons la Chambre d'enfants . 1875 - Chants et danses de la mort . deux opéras inachevés : La Khovantchina, terminé par Chostakovitch et La Foire de Sorotchinsky, terminé par Tcherepnine.

Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Modeste Petrovitch Moussorgski (1839-1881)   Lun 14 Mai - 19:45

Un peu qu'il était alcolique, Modeste!
Vers la fin de sa vie il a donné une représentation au piano, qu'il a été obligé d'annuler pour la simple et bonne raison qu'il a fait une crise d'épillepsie pendant qu'il jouait. Du à l'alcool bien entendu. En fait pendant ses dernières années il faisait crise sur crise.

De toute façon à la base, il faut quand même dire qu'il était pas très équilibré.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16485
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Modeste Petrovitch Moussorgski (1839-1881)   Lun 14 Mai - 19:53

Heureusement qu'il avait Rimski pour terminer ses oeuvres Wink Dommage qu'il ait ainsi détruit sa vie : il était particulièrement doué.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Modeste Petrovitch Moussorgski (1839-1881)   Lun 14 Mai - 20:31

Eh oui l'alcool...
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 5911
Age : 61
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Modeste Petrovitch Moussorgski (1839-1881)   Lun 21 Juil - 18:27

La télévision belge retransmettait un concert hier soir, enregistré au Bozar, dans le cadre de la fête nationale.

J'ai entendu "Tableau d'une exposition" (orchestration Maurice Ravel) : étonnant mais j'ai beaucoup aimé !
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Modeste Petrovitch Moussorgski (1839-1881)   Mar 22 Juil - 13:24

Est ce que tu as écouté la version originale pour piano ? Si oui, quelle version préfères tu ?

Citation :
Dommage qu'il ait ainsi détruit sa vie : il était particulièrement doué.

Oui ! c'était un autodidacte (en grande partie, avec l'influence de Balakirev) pétri de génie mais incompris ?
Je trouve que Baba Yaga est un chef d'oeuvre pianistique et je ne peux pas m'empêcher de frissonner en écoutant ces terribles appogiatures dégringoler, l'introduction féroce ou le thème triomphant de la sorcière drunken
L'harmonie est magnifique, la mélodie est touchante, l'organisation ABA' a surement dû influencer Debussy qui l'a utilisée dans certains de ses préludes !

Je suis fan I love you alors une tournée de vodka pour tout le monde ! Laughing

PS : ses tableaux d'enfance et de crimée sont aussi à écouter malgré quelques longueurs (la couturière qui sera un prémice du Marché de Limoges). C'est d'ailleurs assez drôle de voir toutes les modifications qu'il a faites sur ses différentes oeuvres (ratures à l'encre...)
Revenir en haut Aller en bas
Hector Berlioz

avatar

Nombre de messages : 1705
Age : 35
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Modeste Petrovitch Moussorgski (1839-1881)   Mar 22 Juil - 14:25

Personnellement, je préfère la version orchestrale.
Sinon, la structure ABA' est quand même très classique, non? On la retrouve dans les préludes de Chopin également (entre autre).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.violoniste-en-herbe.com/
Stadler
Admin
avatar

Nombre de messages : 4199
Age : 47
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: Modeste Petrovitch Moussorgski (1839-1881)   Mar 22 Juil - 16:19

Je préfère aussi la version orchestrale I love you

Je trouve la version originale fort aride
Revenir en haut Aller en bas
http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16485
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Modeste Petrovitch Moussorgski (1839-1881)   Mar 22 Juil - 19:46

Pour vraiment apprécier la version pour piano seul, il ne faudrait pas avoir écouté la version orchestre Wink

J'ai entendu plusieurs orchestrations, dont celle de Vladimir Ashkenazy, celle de Leopold Stokovski et même celle pour piano et orchestre de Lowers Leonard. Aucune n'égale celle de Ravel, particulièrement resplendissante.

Comme dit Phrygien, les autres pièces pour piano de Moussorgski mériteraient de sortir de l'oubli, depuis la petite Porte enseigne polka, qu'il a composée en 1852 - il avait 13 ans -jusqu'à sa dernière oeuvre de la fin de 1880, intitulée Une Larme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Modeste Petrovitch Moussorgski (1839-1881)   Mar 22 Juil - 21:59

Citation :
Sinon, la structure ABA' est quand même très classique, non? On la retrouve dans les préludes de Chopin également (entre autre).

Ah bon ? Rolling Eyes Oui, oui, mais peut être qu'il s'est inspiré des variations si fines... je m'enfonce Laughing

Honte à vous de préférer la version orchestrale ! Shocked Laughing

Au contraire, l'aridité fait partie du langage de Moussorgsky ! le tableau des deux juifs est si réaliste au piano et Gnomus devient diabolique (parenté avec Scarbo de Ravel) ! tout comme les disputes sur le marché et ses joyeuses dissonances ou encore les catacombes qui suggèrent l'orgue ! et l'orchestre ne remplacera jamais les percussions féroces de Baba Yaga, ni les piaillements en trille des poussins, ni les cloches de la Grande porte de Kiev : la dernière variation est horrible à l'orchestre, elle perd toute sa puissance !

Citation :
Pour vraiment apprécier la version pour piano seul, il ne faudrait pas avoir écouté la version orchestre

Niet Evil or Very Mad

Citation :
les autres pièces pour piano de Moussorgski mériteraient de sortir de l'oubli, depuis la petite Porte enseigne polka, qu'il a composée en 1852 - il avait 13 ans -jusqu'à sa dernière oeuvre de la fin de 1880, intitulée Une Larme.

Il y a bien le Hopak de la foire de Sorotchinsky mais il a été repris par Rachmaninoff pale :

Hopak - version Rachmaninoff

Je trouve que une Larme manque de caractère moussorsgkien, avec une mélodie un peu à l'eau de rose, pleurnicharde... non ?

L'intermezzo et l'impromptu passionné

En Crimée et Au village, oui ! ça lui colle parfaitement bien et il a été bien plus inspiré


Dernière édition par Phrygien le Mar 22 Juil - 22:22, édité 1 fois (Raison : Parce que !)
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16485
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Modeste Petrovitch Moussorgski (1839-1881)   Dim 6 Fév - 20:20

Catalogue des oeuvres


Opéras

Oedipe, inachevé (1858/1860)
Salammbô, inachevé (1863/66)
Jenitba (Le Mariage), 1 acte inachevé (1868) terminé par Tcherepnine
Boris Godounov, 4 actes et un prologue (1868/1872)
Mlada, inachevé, en collaboration avec Borodine, Cui, Rimski-Korsakov, Minkus (1872)
Khovantchina, 5 actes, inachevé, terminé par Rimski Korsakov (1872.80)
La Foire de Sorotchinski, 3 actes, inachevé, terminé par Cui et Tcherepnine (1874/80)


Orchestre

Scherzo en si bémol majeur, orchestration de la pièce pour piano, Rimski-Korsakov (1858)
Alla marcia notturna (1861)
Symphonie en ré majeur, inachevée et perdue (1861)
Nuit de la Saint Jean sur le Mont Chauve, version primitive de Moussorgski, (1867)
arrangée en 1886 par Rimski-Korsakov, devenu Une Nuit sur le Mont Chauve
Intermezzo in modo classico en si mineur (1867) d'après une pièce pour piano de 1862
Marche triomphale en la bémol : La Prise de Kars (1880)


Piano

Porte-enseigne polka (1852)
Souvenir d'enfance (1857)
Scherzo en ut dièse mineur (1858)
Scherzo en si bémol majeur (1858)
Impromptu passionné (1859)
Plaisanterie enfantine (1860)
Sonate à quatre mains en ut majeur (1860)
Intermezzo en si mineur (1861)
Deux souvenirs d'enfance (1865)
Rêverie (1865)
La Capricieuse (1865)
La Couturière (1871)
Les Tableaux d'une Exposition (1874)
Sur la côte sud de la Crimée, impressions de voyage : Gourzouf, Baidary (1880)
Méditation, feuillet d'album (1880)
Au Village, quasi una fantasia (1880)
Une Larme (1880)
Gopak, danse ukrainienne (1880)


Oeuvres chorales

La Défaite de Sennacherib, pour choeur et orchestre (1866)
Joshua (Iesus Navine), pour mezzo, basse, choeur et piano ou orchestre (1874)
Trois Vocalises, pour choeur de femmes à 3 voix (1880)
Cinq Chants populaires russes pour choeur d'hommes à 4 voix (1880)
L'Ange clamait à Marie, choeur mixte a cappella (v 1875 ?)


Mélodies :

en cycles :

Les Enfantines (1870)
Sans Soleil (1874)
Chants et Danses de la Mort (1877)

Une quarantaine de mélodies isolées parmi lesquelles Où es tu petite étoile, la Nuit, Berceuse du paysan, Gopak, le Garnement, la Pie jacasseuse, Chanson de la Puce, Sur le Dniepr, le Bouc, l'Orphelin, l'Oublié...
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16485
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Modeste Petrovitch Moussorgski (1839-1881)   Dim 6 Fév - 20:25

Une surprise que je viens d'écouter : ce CD



Cette Messe de Saint Nicolas, pour choeur et orchestre ne figure pas dans le catalogue de Moussorgski confused Quoi qu'il en soit, c'est une oeuvre charmante à écouter (nettement mieux que les Litanies de Moniuzko). Je me demande s'il ne s'agit pas en fait d'adaptations de choeurs d'opéras inconnus comme Mlada ou Jenitba...
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21017
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Modeste Petrovitch Moussorgski (1839-1881)   Lun 7 Fév - 20:40

J'ai regardé rapidement sur des sites russes mais je n'ai rien vu non plus sur cette messe. je vais essayer de trouver le catalogue en russe, peut être sera t-elle dedans? Il y a un numéro d'opus?
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16485
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Modeste Petrovitch Moussorgski (1839-1881)   Mer 9 Fév - 11:05

Snoopy a écrit:
Il y a un numéro d'opus?

Eh non, il n'existe pas d'opus chez Moussorgski (ni d'ailleurs chez Borodine et Balakirev, alors qu'il y en a chez les deux autres du groupe des cinq : Rimski-Korsakov et Cui).

ça m'intrigue quand même. Il pourrait s'agir aussi d'une oeuvre qui vient d'être redécouverte ?
Revenir en haut Aller en bas
Kool



Nombre de messages : 226
Age : 62
Date d'inscription : 17/05/2011

MessageSujet: Re: Modeste Petrovitch Moussorgski (1839-1881)   Jeu 14 Juil - 11:27

Cadoud al a écrit:
Un peu qu'il était alcolique, Modeste!
Vers la fin de sa vie il a donné une représentation au piano, qu'il a été obligé d'annuler pour la simple et bonne raison qu'il a fait une crise d'épillepsie pendant qu'il jouait. Du à l'alcool bien entendu. En fait pendant ses dernières années il faisait crise sur crise.

De toute façon à la base, il faut quand même dire qu'il était pas très équilibré.
On est épileptique sans pour cela être alcoolique
Je suis épileptique depuis l'âge de 13 ans et " à l'époque je ne buvais pas "CQFD il était déjà atteint de cette " maladie "
Revenir en haut Aller en bas
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum
avatar

Nombre de messages : 2021
Age : 24
Date d'inscription : 08/06/2011

MessageSujet: Re: Modeste Petrovitch Moussorgski (1839-1881)   Jeu 14 Juil - 12:17

han, j'adore énormément les morceaux de Moussorgsky !!!! J'adooooooooore !

Surtout ses Tableaux d'une exposition : je connais la version orchestre tout comme la version piano, deux versions bien différentes, mais dont je suis incapable de dire laquelle est la plus magnfiqiue. Oeuvres époustoufflantes !!!
Par contre, sur internet, elles sont horribles de par la qualité et le timbre des instruments, ca craint.
J'ai les morceaux sur mon ordinateur et ca n'a strictement rien avoir.

De par la mélodie des Tableaux d'une expostition, j'ai l'impression d'entendre des fois un hymne, un hymne impérial, majestueux, splendide. Ca pousse à la gloire, à la grandeur, à la magnificence, tout en ayant des passages qui évouqent d'autres aspects et sentiments.

Cette version est pas si mauvaise que ca, même si ca n'a rien avoir avec la beauté des morceaux que j'ai sur mon ordi, dommage : http://www.youtube.com/watch?v=4c2ZREZgGB4
Revenir en haut Aller en bas
Olivier

avatar

Nombre de messages : 799
Age : 50
Date d'inscription : 14/05/2011

MessageSujet: Re: Modeste Petrovitch Moussorgski (1839-1881)   Jeu 15 Mar - 21:01

Concernant la très célébre oeuvre "Tableaux d'une exposition"

Hartmann a eu de la chance d'avoir comme ami Modeste Moussorgski, qui lui même a eu la chance de trouver le génial orchestrateur que fut Maurice Ravel

Dans cette galerie, seuls 6 tableaux exitent encore :
Promenade (Allegro giusto, nel modo russico ; senza allegrezza, ma poco sostenuto)
I - Gnome (Sempre vivo)
Promenade (Moderato comodo e con delicatezza)
II - Le vieux château (Andante molto cantabile e con dolore)
Promenade (Moderato non tanto, pesamente)
III - Les Tuileries (Allegretto non troppo, cappricioso)
IV - Bydlo (Sempre moderato, pesante)
Promenade (Tranquillo)
V - Ballet des poussins dans leur coque (Scherzino : vivo, leggiero – Trio)

VI - Samuel Goldenberg et Schmuyle (Andante)


Promenade (Allegro giusto, nel modo russico, poco sostenuto)
VII - Le marché de Limoges (Allegretto vivo, sempre scherzando)
VIII - Catacombe (Largo)
Cum mortuis in lingua mortua (Andante non troppo, con lamento)

IX - La cabane sur des pattes de poule (Allegro con brio, feroce – Andante mosso – Allegro molto)

X - La grande porte de Kiev (Allegro alla breve. Maestoso. Con grandezza)



Effectivement de nombreuses références Française : Tuilereries, Marché de Limoges, Catacombe de Paris.

Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16485
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Modeste Petrovitch Moussorgski (1839-1881)   Ven 16 Mar - 20:10

Très intéressant de voir ces tableaux, merci Olivier. Il n'y a même pas une représentation des autres ?
Revenir en haut Aller en bas
Olivier

avatar

Nombre de messages : 799
Age : 50
Date d'inscription : 14/05/2011

MessageSujet: Re: Modeste Petrovitch Moussorgski (1839-1881)   Ven 16 Mar - 20:22

Je n'ai pas trouvé pour les autres tableaux de représentations.... Cela pourrait faire l'objet d'une prochaine énigme si des lutins malins passaient par là.

Pour le Marché de Limoges ... On pourrait le transposer à Brive la Gaillarde
Revenir en haut Aller en bas
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum
avatar

Nombre de messages : 2021
Age : 24
Date d'inscription : 08/06/2011

MessageSujet: Re: Modeste Petrovitch Moussorgski (1839-1881)   Dim 1 Avr - 13:03

Je trouve vraiment dommage que ce compositeur soit sous-estimé, pas  assez connu pour ses oeuvres,  No
Tenez, pour une belle journée de dimanche, quelques vidéos diverses d'oeuvres de Moussorgsky. Je trouve que c'est plus pratique pour quelqu'un qui veut découvrir,  Very Happy
Enjoy !

https://www.youtube.com/watch?v=KJS8QXCjwHI


https://www.youtube.com/watch?v=MFy0sGB9YTA
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11189
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Modeste Petrovitch Moussorgski (1839-1881)   Ven 8 Juil - 19:05

Depuis 2012 il n'y a eu aucun message. Vous vous plaignez qu'il est boudé mais vous laissez ce topic prendre la poussière. Rolling Eyes Heureusement, Icare est là!

Je viens de réécouter aujourd'hui Nuit sur le mont chauve et Tableaux d'une exposition, la version pour orchestre sur des orchestrations de Maurice Ravel. Je sais qu'il existe d'autres versions, mentionnées par Joachim un peu plus haut, mais je ne les ai jamais écoutées, pas plus que la version originale, c'est-à-dire pour piano. J'ai lu ci-dessus qu'il était préférable de découvrir la version pour piano avant la transcription pour orchestre si on veut l'apprécier. Je pense, personnellement, que je suis tout-à-fait capable d'apprécier la version d'origine après celle pour orchestre, même si effectivement les orchestrations de Ravel sont magnifiques. Selon moi, le piano propose quelque chose de complémentaire, apporte une autre physionomie à cette oeuvre. C'est une expérience que j'ai connue avec le Sacre du printemps de Stravinsky que j'ai toujours écouté dans des versions pour orchestre, jusqu'au jour où je me suis intéressé à Fazil Say et à sa version pour piano à quatre mains. Je fus très heureux de redécouvrir le Sacre dans une toute autre physionomie. Aujourd'hui, je ne voudrais pas avoir à choisir entre les deux car les deux versions me sont indispensables. Pour revenir aux fameux Tableaux d'une exposition de Moussorgski, il y a par exemple le premier extrait "Promenade" avec sa trompette solo. Je n'aime pas des masses ce morceau ni ses orchestrations. Pour le coup, je me demande quel effet aurait sur moi la version pour piano...?...Peut-être me plairait-elle davantage...?...En revanche, "Gnomus" est formidable. L'orchestre y excelle et je me demande alors ce qu'il en serait de la version pour piano. Dans l'ensemble, c'est du pur bonheur. Beaucoup de tableaux m'ont plu. Je suis un peu moins fan du dernier, "La Grande Porte de Kiev", l'Orchestre philharmonique slovaque sous la direction de Daniel Nazareth m'étant un peu lourd, trop épais. Désormais, une condition s'impose: écouter une version pour piano.


Dernière édition par Icare le Lun 11 Juil - 20:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6539
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Modeste Petrovitch Moussorgski (1839-1881)   Ven 8 Juil - 19:41

Icare a écrit:
. J'ai lu ci-dessus qu'il était préférable de découvrir la version pour piano avant la transcription pour orchestre si on veut l'apprécier. Je pense, personnellement, que je suis tout-à-fait capable d'apprécier la version d'origine après celle pour orchestre, même si effectivement les orchestrations de Ravel sont magnifiques. Selon moi, le piano propose quelque chose de complémentaire, apporte une autre physionomie à cette oeuvre. .

Pour moi, et surtout à l'époque lointaine où j'ai découvert cette oeuvre, heureusement qu'il y avait la version orchestre (d'ailleurs bien plus jouée, en tout cas enregistrée) pour que je la découvre!... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11189
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Modeste Petrovitch Moussorgski (1839-1881)   Ven 8 Juil - 20:43

Jean a écrit:
Pour moi, et surtout à l'époque lointaine où j'ai découvert cette oeuvre, heureusement qu'il y avait la version orchestre (d'ailleurs bien plus jouée, en tout cas enregistrée) pour que je la découvre!... Wink

Je me doute bien que la version pour orchestre a été plus jouée et enregistrée que la version pour piano. C'est compréhensible. Moi-même, lorsque j'ai commencé à m'intéresser à la musique classique, j'ai opté pour une version pour orchestre car je pensais qu'elle me serait tout simplement plus facile d'accès que celle pour piano seul, plus généreuse et moins aride. A l'époque, je n'aurais jamais tenté un disque de piano seul, même chez Chopin! Je craignais un ennui assuré sans que ce soit forcément justifié. C'est en découvrant les "Variations Goldberg" de Bach par Glenn Gould en cassette que mes craintes envers des compositions pour piano seul se sont progressivement évaporées. Depuis, je me suis procuré plusieurs disques d'oeuvres pour piano seul que j'aime beaucoup. Désormais, une étape a été franchie et j'ai une forte envie de redécouvrir ces fameux Tableaux de Moussorgski dans cette physionomie-là.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Modeste Petrovitch Moussorgski (1839-1881)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Modeste Petrovitch Moussorgski (1839-1881)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: