Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Siegfried Langgaard (1852-1914)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 19776
Age : 73
Date d'inscription : 19/08/2006

Siegfried Langgaard (1852-1914) Empty
MessageSujet: Siegfried Langgaard (1852-1914)   Siegfried Langgaard (1852-1914) EmptyVen 14 Fév - 11:56

Siegfried Victor Langgaard est un compositeur, pianiste, professeur et philosophe danois, né à Copenhague (Danemark) le 13 juillet 1852, décédé dans la même ville le 5 janvier 1914.
Il eut comme maîtres de célèbres compositeurs tels Johann Peter Emilius Hartmann, Niels Wilhelm Gade ou encore Franz Liszt. Il est le père du compositeur Rued Langgaard (1893–1952).

Fils de Johannes Peter Langgaard et de Charlotte von Seydewitz, Siegfried commença à étudier le piano à l'âge de 8 ans, avec comme maître Edmund Neupert pour la pratique et Johann Christian Gebauer (qui était son oncle) pour la théorie, jusqu'à l'âge de 12 ans. Après avoir fini ses études secondaires, il continua sa voie dans la musique au Conservatoire royal danois de Copenhague de 1874 à 1876 où il retrouva ses professeurs de jeunesse. En 1878, il effectua ses débuts en tant que pianiste soliste à Copenhague. Après son premier concert et sur la recommandation d'un de ses maîtres de l'époque, Niels Wilhelm Gade, il partit à Weimar rencontrer Franz Liszt et étudia sous sa tutelle au cours des étés 1878 et 1879. En 1879, il reçut la prestigieuse bourse d'études de la fondation Ancker (Det Anckerske Legat) ce qui lui permit de retourner à Weimar rendre visite à Liszt.

D'un naturel nerveux et fragile, il stoppa sa courte carrière en tant que pianiste et devint professeur au Conservatoire royal danois de Copenhague où il enseigna de 1881 jusqu'à sa mort, tout en abandonnant petit à petit ses apparitions en public.
Le 21 octobre 1881, il se maria avec la pianiste Emma Foss à Copenhague. Emma Foss (1861-1926) était la fille du grossiste Holger T. Foss et de Wilhelmine Conradine B. Hornung, fille du fabricant de pianos Conrad Christian Horning. Leur fils Rued Immanuel Langgaard est né en 1893.
Il fut nommé durant l'année 1889, "Royal kammermusikus" à la Cour royale danoise.

Dans les dernières années de sa vie, il devint plus préoccupé par le caractère philosophique de la musique que la composition, sous l'influence des enseignements théosophiques de Rudolf Steiner.


Ses œuvres

Siegfried Langgaard passa la majeure partie de sa vie à enseigner la musique en tant que professeur au Conservatoire Royal Danois de Copenhague et ne laissa qu'un nombre modeste d'œuvres, pièces pour piano ou de chant. Certaines pièces inachevées furent retravaillées ou complétées par son fils Rued Langgaard. Néanmoins, dans une lettre de Liszt datant du 7 mars 1886, celui-ci acclama son concerto pour piano en mi mineur et le ressentit comme un puissant travail héroïque. Ce concerto fut imprimé, mais ne fut jamais exécuté publiquement à l'époque.

Il composa également un second concerto pour piano qui fut achevé par son fils, en 1938, sous le titre de "Fra Arild" (De Arild – Arild étant le lieu de villégiature de la famille Langgaard en Suède).


Principales

Concerto pour piano en mi mineur (1885)
Fantaisie romantique (1888)
Étude pour la main gauche (1893)
Mélodie, bagatelle pour piano


Chant

Ambiance du soir, chœur d'hommes (texte de Jørgen Moe)
Cadeau du poète (texte : Chr. K.F. Molbech)
Chansons avec piano n°1-6
Chansons de poètes nordiques
Chansons de Mère (texte : Rolf Harboe)
Chant du drapeau (1893)
Nuit de noces (1898)
Quatre petites chansons érotiques
Soirée (Un soir je marchais seul)
Sur la montagne
Trois chansons


Piano

Trois pièces pour piano
Ancien Sage
Ancienne mémoire
Andante funèbre
Automne, Sonata alla fantasia
Capriccio
Chanson d'Amour
Chant du berceau
Consolation
Conte de fées
Deux élégies (La forêt sucrée, Larmes)
Élégie
Étude
Fantasia Appassionata
Galop des bacchantes
Gavotte nº 1 en la majeur
Gavotte nº 2 en mi mineur
Idylle
Impromptu pour piano
Marche
Menuet
Menuetto Antico
Dorfmusikanten (Musiciens du village)
Polonaise en fa dièse mineur
Salutations d'été
Sérénade
Six pièces pour piano, opus 8 (1893)
Valkyrie
Valse Caprice
Valse Élégiaque
Valse Espagnole
Vuggesang (Berceuse)


Enregistrements

Les enregistrements des œuvres de Siegfried Langgaard sont rares. Son concerto pour piano en mi mineur, acclamé par Liszt, fut enregistré et mené par Matthias Aeschbacher en 1999, avec Oleg Marshev au piano. Sa bagatelle Mélodie fut enregistrée par le pianiste Phillip Sear en 2012.


Ecrits

Sur la fin de sa vie, Langgaard écrivit également des pages philosophiques sur la musique.

Le premier fut publié en 1901 dans une courte monographie intitulée "Lidt om Musikkens Mission" (Brève note sur la Mission de la Musique). En 1914 juste avant sa mort, il avait élargi ses idées du sujet pour remplir trois grands manuscrits pour un total de 2140 pages. Deux de ces manuscrits portent le titre commun de "Om Kunstarternes Samklang i Verdensharmonien" (Sur la Concorde des Arts avec l'Harmonie de l'Univers). Il s'agit d'une apologie pour une escapade romantique, vision religieuse de l'art, sous la direction de Carl Nielsen, qui, dans un article de 1909 intitulé "Ord, Musik og Programmusik" (Paroles, Musique et Programme Musicale) a présenté son point de vue simple et terre à terre de l'histoire de la musique.

Les écrits de Siegfried reflètent l'influence omniprésente des pensées de Liszt et de Wagner sur l'art et la religion, en mélange avec des idées théosophiques et l'inspiration du symbolisme. L'image du monde vu à travers la philosophie de la musique de Siegfried fut important pour l'évolution musicale de son fils Rued, même si à travers certaines périodes, père et fils allèrent dans des directions opposées.




https://www.youtube.com/watch?v=PXlDdo1yd2g
Revenir en haut Aller en bas
laudec

laudec

Nombre de messages : 4849
Age : 67
Date d'inscription : 25/02/2013

Siegfried Langgaard (1852-1914) Empty
MessageSujet: Re: Siegfried Langgaard (1852-1914)   Siegfried Langgaard (1852-1914) EmptyVen 14 Fév - 13:10

Ce Concerto pour piano est magnifique Siegfried Langgaard (1852-1914) 185465 je le réécoute avec émotion.  Le fils de Siegfried, Rued Langgaard a déjà son filICI
Revenir en haut Aller en bas
 
Siegfried Langgaard (1852-1914)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: