Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Josep Melcior Gomis (1791-1836)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 19776
Age : 73
Date d'inscription : 19/08/2006

Josep Melcior Gomis (1791-1836) Empty
MessageSujet: Josep Melcior Gomis (1791-1836)   Josep Melcior Gomis (1791-1836) EmptyJeu 13 Fév - 11:56

Josep Melcior (ou José Melchor) Gomis i Colomer (né le 6 janvier 1791 à Ontinyent - mort le 4 août 1836 à Paris) était un compositeur romantique espagnol.

Il est né en 1791 à Ontinyent, Vall d'Albaida, Province de Valence. Fils du musicien et peintre Josef Gomis, il a étudié à l' aumônerie de l'Assomption de Santa Maria de Ontinyent, où il fut l'élève d'Antoni Soriano, Maître de Chapelle de Santa Maria. Au cours de ces années, les Gomis sont liés à la Huesca, une puissante famille maçonnique de la communauté valencienne, qui vit également à Ontinyent.
À 10 ans, Gomis part pour Valence. Il a étudié avec Josep Pons, maître de chapelle de la cathédrale de Valence, et ses premières compositions étaient de nature religieuse. Il établit des liens d'amitié avec Masarnau. De Valence, il y a eu plusieurs voyages dans sa ville natale bien-aimée, Ontinyent, et à Els Alforins, où il séjounait dans les propriétés de Miquel Huesca et Guerau, dans le domaine de La Nova Alcúdia.
Il était directeur musical d'un régiment d'artillerie pendant les guerres napoléoniennes. Un premier mélodrame de Gomis pour une voix et orchestre, La Aldeana, a été joué à Valence en 1817, mais en raison de la guerre de France, Gomis a déménagé à Madrid. Sensibilidad y prudencia o La Aldeana, (reprise de La Aldeana), est joué à Madrid en 1821, mais n'a pas obtenu de succès.

Il a écrit la musique de l' Himno de Riego en 1823, du nom du général rebelle Riego (1784-1823) et utilisé depuis comme hymne national par divers gouvernements républicains d'Espagne.

Les opinions politiques de Gomis l'ont amené à vivre en exil, après l'accession de Ferdinand VII en 1823, à Paris et à Londres. Dans les deux villes, il était l'ami de son compatriote exilé le compositeur Santiago Masarnau, qu'il a peut-être initié à la vie musicale londonienne. À Paris, Gomis écrit une méthode de chant appréciée, publiée en 1826 avec des dédicaces à Gioacchino Rossini et François-Adrien Boieldieu, et à Londres son œuvre chorale L'inverno est jouée en 1827. En 1830, sa musique de scène Aben-Humeya est jouée à Paris. Les opéras parisiens de Gomis, en langue française, Le Diable à Séville (1831) (mis en scène avec le soutien de Rossini) et Le revenant (1836) ont obtenu des critiques respectueuses de Hector Berlioz. Le Portefaix (1834), le plus réussi de ses opéras, est écrit sur un livret d' Eugène Scribe (initialement offert au compositeur Giacomo Meyerbeer. Rock le Barbu a été joué en 1836.

Gomis a été fait chevalier de la Légion d'honneur par le roi Louis-Philippe. Gomis mourut à Paris en 1836 de tuberculose, laissant un certain nombre d'œuvres inachevées, dont l'opéra Le comte Julien (1836), également sur un livret de Scribe (terminé en 1851 par Sigismond Thalberg comme Florinda). Il fut enterré au cimetière de Montmartre.




https://www.youtube.com/watch?v=WCglB4HZ_H4
Revenir en haut Aller en bas
 
Josep Melcior Gomis (1791-1836)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: