Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
eBay : Remise de 5 euros dès 15 euros d’achat
Voir le deal

 

 Benjamin WALLFISCH

Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13732
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Benjamin WALLFISCH Empty
MessageSujet: Benjamin WALLFISCH   Benjamin WALLFISCH EmptyVen 24 Jan - 22:39


Eléments boigraphiques:

Benjamin Mark Lasker Wallfisch (né le 7 août 1979) est un compositeur , chef d'orchestre et pianiste anglais . Depuis le milieu des années 2000, il a composé et contribué à la musique de plus de 60 longs métrages. [2] Ses compositions incluent des partitions originales pour A Cure For Wellness , Hidden Figures , Lights Out , Desert Dancer , It , Blade Runner 2049 et Shazam! . En 2017, il a été nominé conjointement avec Pharrell Williams et Hans Zimmer pour la meilleure partition originale au 74e Golden Globe Awards pour son travail sur les figures cachées , et un prix BAFTA et un Grammy Award pour Blade Runner 2049 . En 2014, Wallfisch a été nommé Associé de la Royal Academy of Music de Londres. Il est également membre de Remote Control Productions , une société de Hans Zimmer. Wallfisch est né à Londres, fils d'Elizabeth Wallfisch (née Hunt), violoniste baroque australienne, et de Raphael Wallfisch , violoncelliste britannique. Il est l'aîné de leurs trois enfants. Ses grands-parents paternels sont le pianiste Peter Wallfisch et la violoncelliste Anita Lasker-Wallfisch, qui était membre de l'Orchestre des femmes d'Auschwitz. C'étaient des émigrants juifs de Breslau. Wallfisch a commencé à jouer du piano à 5 ans et il dirige depuis qu'il a 14 ans. Entre 1993 et ​​1997, il a fréquenté la Guildhall School of Music (Département des études initiales), et en 1997 a obtenu une place sur le "Joint Course" organisé simultanément par le Royal Northern College of Music et l' Université de Manchester , étudiant la composition avec Anthony Gilbert. En 2000, il est diplômé de l'Université avec les honneurs de première classe et le prix Proctor-Gregg pour ses réalisations exceptionnelles en composition. En tant que chef d'orchestre associé du English Chamber Orchestra de 2003 à 2007, Wallfisch a dirigé et enregistré avec le London Symphony Orchestra , le BBC Symphony Orchestra , le Philharmonia Orchestra , l' Ulster Orchestra et la City of London Sinfonia et s'est produit dans des lieux tels que le Barbican, le Cadogan Hall , Royal Festival Hall et St. George's Bristol au Royaume-Uni. En 2005, il a dirigé l' Orchestre symphonique de Sydney dans une série de spectacles de gala diffusés en direct à l'Opéra de Sydney. En 2009, il a dirigé le Los Angeles Philharmonic au Hollywood Bowl. Parmi les autres faits saillants récents de la direction d'invités, citons la Bavarian Radio Philharmonic, l'Orchestre de Bretagne, l'Orchestre symphonique de Tivoli et une apparition au Festival de Mecklembourg 2007 avec la Staatskapelle de Weimar. En 2004, Benjamin Wallfisch a fait ses débuts comme compositeur en composant la musique de Dear Wendy de Thomas Vinterberg , pour laquelle il a été nominé Découverte de l'année aux World Soundtrack Awards 2005 et nominé pour la meilleure musique originale aux Danish Film Academy Awards 2006. . Sa partition subséquente pour le suspense à suspense de Rupert Wyatt , The Escapist, lui a valu une nomination au titre de Meilleur film original aux Ivor Novello Awards 2009 et sa deuxième nomination aux World Soundtrack Awards 2008. (source Wikipédia)
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13732
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Benjamin WALLFISCH Empty
MessageSujet: Re: Benjamin WALLFISCH   Benjamin WALLFISCH EmptyVen 24 Jan - 22:43


Mini-reportage:


https://www.youtube.com/watch?v=d-i8KN1_fgg
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13732
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Benjamin WALLFISCH Empty
MessageSujet: Re: Benjamin WALLFISCH   Benjamin WALLFISCH EmptySam 25 Jan - 19:18

Ce que j'ai présenté ci-dessus est une jolie musique que je trouve quand même trop lisse et convenue pour m'intéresser vraiment et j'ai écouté quelques autres extraits, notamment un peu de ce qu'il produisit sur Shazam, sauf que j'y ai surpris un "symphonique hollywoodien" très balisé. Pour le seul moment, du peu que j'ai écouté de ce compositeur, je retiens uniquement sa bande originale pour le film de Rupert Wyatt, The Escapist. J'adore le caractère décidé et marquant de son thème principal, l'usage du cymbalum et de la voix qui se propage ensuite, le côté désarticulé de certains morceaux d'action, employant des sonorités vives et insolites. Je ne dirais pas que cette B.O. tient ses promesses sur chaque passage, cédant parfois à certains effets de tension moins jubilatoires. Heureusement, elle a ses multiples rebondissements, dont une reprise du thème principal qui la remet aussitôt sur les rails. Je n'ai pas encore trouvé dans son oeuvre quelque-chose qui me stimule autant que ce qu'il confectionna sur The Escapist, une musique riche en rythmes et en percussions. Je dirais qu'elles en sont l'élément essentiel concernant les passages les plus fonctionnels. Elles sont jouées par Paul Clarvis. Ce que j'aime surtout c'est un traitement très cru et vif du son: c'est une musique fauve et corrosive qui tranche dans le vif. Ce que j'apprécie sans doute le moins ce sont les effets synthétiques qui s'étalent un peu trop sur certaines plages, mais qu'il finit toujours par sauver grâce à une trouvaille quelconque, par exemple une sorte de carillon qui la traverse, l'illumine temporairement. Globalement, c'est une B.O. réussie. Je l'avais découverte dans la même période que The Man from UNCLE de Daniel Pemberton. De lui non plus, je ne connais encore rien d'autre que cet effort-ci. Ce qui m'avait manqué dans The Man from UNCLE, c'est un thème-moteur incisif et marquant comme celui de Wallfisch sur The Escapist. En revanche, je suis enchanté par les combinaisons instrumentales de ses musiques, la plupart très dynamiques. En les écoutant, je ressens la jouissance que les musiciens ont dû vivre en les interprétant. C'est cette effervescence instrumentale et sonore qui me stimule dans cette B.O. de Pemberton. Et il y a bien assez de stimulation pour avoir envie d'en connaître davantage. Avec Benjamin Wallfisch, la situation est différente car ce que j'ai écouté d'autre ne m'a pas vraiment emballé. The Escapist demeure jusqu'à présent le seul opus qui m'emballe vraiment à chaque nouvelle écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Benjamin WALLFISCH Empty
MessageSujet: Re: Benjamin WALLFISCH   Benjamin WALLFISCH Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Benjamin WALLFISCH
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Musiques de films-
Sauter vers: