Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Claudio Monteverdi (1567-1643)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
laudec

avatar

Nombre de messages : 3247
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Claudio Monteverdi (1567-1643)   Jeu 5 Nov - 13:26

Merci, j'aime beaucoup aussi ce "doux tourment"... de Monteverdi, cette douceur, cette musicalité hors du commun.  Je redécouvre pour le moment cette époque à la flûte à bec avec Girolamo Frescobaldi et ses "chansons", un bonheur à écouter cela, tant cette musique chante et danse en même temps, elle est unique et moderne à la fois, j'adore cette époque entre Renaissance et baroque, je pense que c'est l'époque que je préfère, une telle ampleur, une telle joie s'en dégage... trop beau, comme l'on dit maintenant !  J'ai réécouté les Vêpres de Monteverdi et certains motets magnifiques, pur bonheur !
Revenir en haut Aller en bas
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum
avatar

Nombre de messages : 2020
Age : 23
Date d'inscription : 08/06/2011

MessageSujet: Re: Claudio Monteverdi (1567-1643)   Jeu 5 Nov - 14:25

J'aime bien aussi cette époque et la musique de Monteverdi
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2470
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Claudio Monteverdi (1567-1643)   Ven 6 Nov - 15:58

Je partage votre avis, Mesdames, d'autant plus que c'est une période que je chante de temps en temps avec ma chorale. Période un peu méconnue, très riche vocalement, puisque comme Paul Agnew l'explique si bien, le compositeur s'abstrait de la musique pure pour donner toute sa valeur aux mots. On quitte une l'apanage des solos, pour partir vers des respons où les mots sont aussi importants que les notes !
J'espère que dans le cycle des "madrigaux", il y aura une traduction française des arias (de vrais poèmes, en fait). J'irai voir, mais je pense que OUI
(intuition connaissant Agnew, si je me trompe, ne m'en veuillez pas....  Embarassed ).
Merci beaucoup pour cette vidéo. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2470
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Claudio Monteverdi (1567-1643)   Ven 6 Nov - 16:42

C'est Jean-Pierre Darmon qui a traduit tous les madrigaux de Monteverdi, pour l'intégrale de Paul Agnew (je viens d'aller voir sur le site "les Arts Florissants"). Je me souviens maintenant, sur l'un des reportages que j'ai vus de la production en trois ans de cette intégrale, de l'intervention de ce traducteur, qui semblait être ravi de ce travail difficile, immergé dans une langue magnifique et les arcanes linguistiques de l'époque, pour essayer de nous en transmettre la quintessence.
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 5745
Age : 61
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Claudio Monteverdi (1567-1643)   Lun 6 Fév - 21:59

Je viens de réserver pour "7 Péchés Capitaux" / "I Peccati Capitali", sous la direction de Leonardo Garcia Alarcon.
Il semblerait que ce soit une oeuvre assez méconnue : je n'ai rien trouvé à ce sujet dans ce folder ni sur le forum.
L'oeuvre aurait été donnée en première mondiale à Paris en avril de l'année dernière, il en a résulté un CD :



Je suis en train d'écouter une représentation à Venise ... pas évident !


https://www.youtube.com/watch?v=csCgczQRNr4

« Espoir tu viens caresser mon cœur, flatter mes désirs » chante Poppée bien avant son couronnement. L’espoir c’est une des vertus réparatrices que le chef argentin Leonardo García Alarcón a voulu opposer aux vices dans ce programme dédié aux sept péchés capitaux chez Monteverdi. L’enjeu moral toujours présent dans la musique du grand compositeur vénitien. Le programme retient surtout des airs tirés du Retour d’Ulysse dans sa Patrie, de Poppée, mais aussi de différents livres des madrigaux.
A l'orgueil de Néron qui chasse Sénèque répondra un madrigal qui évoque les vanités et enseigne l'Humilité. La tempérance de Mercure qui enseigne aux mortels que « les punitions immortelles sont vos plus brefs plaisirs » s’oppose, dans le fond comme la forme, l’éloge de la gola (la gourmandise) : « Pastor d'armenti può »
Le goinfre Irus « grand mangeur, grand dévoreur » dans le Retour d’Ulysse dans sa patrie :
« Un berger peut bien louer les prairies et les bois ; habitué qu’il est à parler aux troupeaux. Ces herbes, comme tu les appelle, sont nourritures pour les bêtes, non pour les hommes. Moi je vis là-bas parmi les rois, toi ici au milieu des troupeaux. Tu entretiens jour après jour des amitiés sauvages. Moi je mange tes amis berger, et tes fréquentations »
Comme le souligne le chef d’orchestre Leonardo García Alarcón, Monterverdi (dont on célèbrera bientôt le 450ème anniversaire) invente une nouvelle représentation des passions grâce à une « torsion, une déformation de la matière musicale ». Son œuvre est traversée par « la rationalisation des émotions par la musique, et la réflexion sur la vanité humaine ».
Il est bon d’entendre un chef d’orchestre parler plus de théâtre et de questions morales plutôt que de tempi. Ici le claveciniste et chef baroque s’est même improvisé compositeur pour une musique perdue (l’air de Mercure). On se quitte avec les voix de Francesca Aspromonte et Mariana Flores qui chantent La Chasteté : « Je voudrais parler mais je n’ose (…) Je brûle et je n’ose, malheureux ! Révéler cette ardeur que je porte enfermée dans mon sein (…) Je commence, et à la fin je retiens ma passion, La langue, messagère du cœur, veut se délier ; les paroles se brisent sur les lèvres »
source : France Culture
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Jean

avatar

Nombre de messages : 6498
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Claudio Monteverdi (1567-1643)   Mar 7 Fév - 0:34

Bel Canto a écrit:
Je viens de réserver pour  "7 Péchés Capitaux" / "I Peccati Capitali", sous la direction de Leonardo Garcia Alarcon.
Il semblerait que ce soit une oeuvre assez méconnue : je n'ai rien trouvé à ce sujet dans ce folder ni sur le forum.
L'oeuvre aurait été donnée en première mondiale à Paris en avril de l'année dernière, il en a résulté un CD :



Je suis en train d'écouter une représentation à Venise ... pas évident !


N'est pas tout simplement parce que cette oeuvre n'existe que par des rapprochements de thèmes sur "les péchés capitaux" qu'Alarcon a puisé dans l'oeuvre de Vivaldi?!...Comme on l'a fait quelques fois en sélectionnant différents psaumes isolés pour reconstituer un "office" des vespres ; de Monteverdi sont resté les célèbres Vespres de la Vierge de 1610...Leonhardt a enregistré des "Vêpres pour la fêtes de St Jean-Baptiste" en utilisant des psaumes de la "Selva morale e spirituale." ...Idem pour des vêpres de Vivaldi qu'il n'a jamais composé en tant que telles mais que des chefs ont proposées en puisant dans les psaumes que Vivaldi a composé.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16207
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Claudio Monteverdi (1567-1643)   Mar 7 Fév - 15:38

Je pense que Jean a raison : il s'agit d'extraits de plusieurs partitions, dont les opéras le Couronnement de Poppée, L'Orfeo et le Retour d'Ulysse dans sa patrie, et une sélection de quelques madrigaux ayant plus ou moins un rapport avec les péchés capitaux.

On a appelé le CD "i 7 peccati capitali" pour attirer le chaland, un peu comme le dit Jean, comme pour les soi-disant Vêpres de Vivaldi.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2470
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Claudio Monteverdi (1567-1643)   Mar 7 Fév - 18:19

Merci Bel Canto !
Je pense comme vous Jean et Joachim. Normalement, dans le livret du CD (s'il y en a un..), cela devrait être expliqué. Vous êtes sûr qu'il n'y rien sur Internet ? (j'irai voir ce soir).
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2470
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Claudio Monteverdi (1567-1643)   Mar 7 Fév - 21:24

Nous avions raison. Je viens de trouver sur le site "cappellamediterranee", l'annonce ci-dessous. Reste à savoir le détail du "jardin" monteverdien dans lequel Alarcon est allé butiner, je crois Joachim que t'approches sûrement de la vérité ! (tu avais lu l'annonce ? Je te taquine  Wink ).

Leonardo García Alarcón articule un programme moral au cœur du répertoire de Claudio Monteverdi.  

L’œuvre de Claudio Monteverdi incarne le laboratoire le plus extraordinaire des émotions en musique de toute l’histoire. Il a inventé des paramètres nouveaux qui provoquaient l’émotion et la colère de ses contemporains. 2017 sera une année anniversaire, qui nous permettra d’explorer son œuvre et de mettre en lumière la force contemporaine de son langage musical. Cappella Mediterranea propose d’explorer avec le public, comment ont pu se partager dans l’âme d’un même homme : les tourments amoureux des madrigaux, la noblesse la plus pure du sujet de l’Orfeo, les nouveautés d’un Vespro, le conservatisme et la foi de ses messes a cappella et de ses madrigaux “moraux”, l’esprit d’aventure et de chasteté qui sont le moteur de l’Ulysse et enfin la création d’une des pièces les plus amorales de l’histoire de la musique , L’Incoronazione di Poppea. Pour comprendre cette juxtaposition d’idées et passions, nous avons imaginé un programme conduit par des forces allégoriques très présentes dans l’esprit et l’imaginaire des hommes italiens au XVIIème siècle : les sept péchés capitaux et les sept vertus. Les péchés capitaux de la religion catholique, cités par Thomas d’Aquin (1225-1274) et énumérés par le Pape Grégoire (540-604) faisaient partie de l’imaginaire des artistes à travers les siècles, notamment Dante ou Leonardo Da Vinci. Ainsi, petit théâtre des émotions humaines, ce programme porte l’auditeur vers une réflexion profonde sur la nature des émotions et laisse entrevoir que Monteverdi est peut-être un des seules artistes de l’histoire à avoir connu l’origine des passions humaines pour les transcender et les sublimer en musique.



Cela doit être vraiment très très beau, Bel Canto tu nous diras ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Claudio Monteverdi (1567-1643)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Claudio Monteverdi (1567-1643)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: