Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Benoit Tranquille Berbiguier (1782-1835)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 19461
Age : 73
Date d'inscription : 19/08/2006

Benoit Tranquille Berbiguier (1782-1835) Empty
MessageSujet: Benoit Tranquille Berbiguier (1782-1835)   Benoit Tranquille Berbiguier (1782-1835) EmptyJeu 28 Nov - 18:41

Benoit Tranquille Berbiguier (Caderousse, 21 décembre 1782 - Pontlevoy, 29 janvier 1835) est un flûtiste, pédagogue et compositeur français.

Très jeune, Berbiguier a manifesté des dispositions pour la musique, en apprenant à jouer de la flute traversière, du violon et du violoncelle sans aucun maitre ni méthode. Sa préférence allait à la flute, et comme il visait également la composition musicale, et il a écrit, pour cet instrument, un assez grand nombre d’ouvrages, d’abord faibles et informes, mais prometteurs. Encouragé par de judicieux conseils, il quitta, à l’âge de 23 ans, la maison familiale, en octobre 1805, contre la volonté de ses parents, qui le destinaient au droit, pour faire des études formelles de musique.

Il se présenta au Conservatoire de Paris, au mois de décembre 1805, et fut admis dans la classe du flutiste Johann Georg Wunderlich. ll obtint, l’année suivante, le second premier prix au concours, et fut admis, en 1807, dans la classe d’harmonie d’Henri Montan Berton. Il s’y distingua autant par ses progrès rapides que par son zèle, et fut nommé en 1808 répétiteur de la classe de flute.

Il était au nombre des flutistes appréciés et des jeunes compositeurs recherchés lorsque, à la suite des désastres de la campagne de Russie, fin décembre 1812, sa carrière musicale été interrompue lorsqu’il a été compris dans le sénatus-consulte du 11 janvier 1813 mobilisant une nouvelle armée de 350 000 jeunes conscrits.

Après les évènements de Paris, il est entré dans les gardes du corps (compagnie de Gramont), et a été du nombre des fidèles qui ont accompagné Louis XVIII à Gand. À la Seconde Restauration, n’ayant pas retrouvé sa place dans les gardes du corps, il est passé, en qualité de lieutenant, dans la légion de l'Ain, qui s'organisait à Bourges mais, fatigué de l'état militaire et désirant se livrer entièrement à la musique, il a donné sa démission en 1819.

L'un de ses amis Pierre-Louis Hus-Desforges étant violoncelliste, il composa de nombreux duos pour flute et violoncelle. Il a également écrit quinze duos, sept concerts, six solos et sept grandes sonates, ainsi que des variations, des fantaisies, des trios et des romances.

Revenu à Paris, il y a épousé, en 1823, l’une des meilleures harpistes de son temps, Mlle Plou. Affligé par la Révolution de 1830, à cause son attachement pour la famille royale de la branche ainée des Bourbons, il décida de se retirer près de son ami Hus-Desforges, à Pontlevoy, où il jouit, pendant quelques années, d’une existence heureuse, jusqu’à ce que le chagrin causé par la mort de cet ami le frappe d’un coup mortel. Après avoir accompagné les restes de son ami au cimetière, il dit à quelques amis qui l’avaient suivi pour cette cérémonie : "Dans huit jours vous viendrez ici pour moi." Et sa prédiction s’est réalisée, car il l’a suivi dans la tombe 9 jours plus tard. Autour de 1818, ses études pour la flute traversière furent publiées, certaines d’entre elles sont toujours utilisées de nos jours pour l’apprentissage de l’instrument.

Berbiguier s’est fait un nom surtout comme compositeur pour la flute. Auteur prolifique, ses ouvrages pour cet instrument ont été longtemps classiques : il a publié, dans ce genre, un grand nombre de morceaux (études, concertos, sonates, airs variés, fantaisies, etc.) pour cet instrument, soit seul, soit associé avec une autre flute, ou avec le violon, la basse, l'alto, le piano, etc. Tous ses ouvrages ont également été publiés en Angleterre, en Allemagne, en Suisse et en Italie.


Œuvres

Pour flûte

18 exercices pour la flûte traversière
7 duos, op. 28 - Duos opp. 4 (1817), 15, 38, 47, 61, 71, 72, 99
3 Duos concertants pour 2 flûtes, op. 22 (1810) idem op. 2 (1816)
Duo concertant pour flûte et violon, op. 76 n° 1
3 grands duos, op. 61
6 duos, op. 59
21 duos simples
10 petits duos faciles pour 2 flûtes, op. 142
Ouverture de l'opéra Semiramide de Gioacchino Rossini, arrangement pour 3 flutes
Méthode de flûte traversière
Solo pour flûte, op. 43/1
Grandes études caractéristiques
Nouvelle Méthode pour la flûte
Six grands solos pour la flûte
Trente Points d’orgue, ou Préludes
Onze Concertos, dont n° 3 en si mineur op. 18 (1816), n° 4 en mi mineur op. 26 (1812), n° 7 en mi bémol majeur, n° 8 op. 44, n° 9 op. 54 (1830)
Trois Concertinos
Onze livres de Sonates
Vingt-deux livres de Duos originaux
Quatre livres extraits de Mozart, Cimarosa, Rossini, etc.
Sept livres de Trios pour trois flutes, dont op. 13, op. 40, op. 51, op. 71, op. 85, op. 110
Idem, six pour deux flutes et alto
Idem, trois grands Trios pour flute, violon et alto, op. 37
Quatuors pour flûte et cordes, dont n° 1 en ut mineur, op. 86 (1827)
Neuf thèmes variés (originaux); deux Symphonies concertantes pour deux flutes
Grand Rondo de concert
La Vallée de Somme
Le Souvenir du Tyrol
Les Regrets (flûte et piano), op. 104
Deux suites de Mélodies de salon de trois chaque (flute et piano)
Autres Mélodies
Idem, Duo dramatique
La Mélancolie
Le Pâtre de la Montagne : nouvelle Mélodie et Duettino pour flute et piano
La Bayadère
Le Proscrit, Mélodie élégiaque
Six grandes Walses en études, pour flute seule
Six Exercices élémentaires à l’usage de la flute en ut
Une grande Méthode (Nouvelle Méthode pour la Flûte, divisée en trois Parties, v. 1818)
Cours élémentaire, ou Méthode succincte
L'Art de la Flûte, op. post 140 (ed. 1897)
Le Souvenir de Vaucluse
Le Rêve de la jeune Andalouse
Le Défi
Le Solitaire (flute et piano) ; premier Quatuor pour flute, violon, alto et basse
Douze Airs anglais, allemands et italiens, avec des variations (flute seule)
Les Bords du Cher, Concertino, avec piano ou orchestre
Fantaisies pour flute, avec orchestre ou piano, dont Fantaisie en quintetto pour flûte et cordes, op. 36 (1818), sur la cavatine de la Gazza ladra pour flûte et piano, op. 65 Fantaisie et variations sur "Plaisir d'amour" pour flûte et piano, op. 91
Quatorze Parties de flutes sur les Nocturnes de Boscka


Autres œuvres

Plusieurs Ouvertures à grand orchestre
Une Messe à trois voix, avec orchestre, exécutée, à Pont-le-Voy, à l’occasion de la solennité littéraire et de la distribution des prix de l’année scolaire 1857.



https://www.youtube.com/watch?v=P3QgXwIV5d0
Revenir en haut Aller en bas
 
Benoit Tranquille Berbiguier (1782-1835)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: