Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Bernard Stevens (1916-1983)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 19318
Age : 73
Date d'inscription : 19/08/2006

Bernard Stevens (1916-1983) Empty
MessageSujet: Bernard Stevens (1916-1983)   Bernard Stevens (1916-1983) EmptyVen 8 Nov - 19:08

Bernard (George) Stevens (2 mars 1916 - 6 janvier 1983) était un compositeur britannique.

Né à Londres, Stevens a étudié l'anglais et la musique à l' Université de Cambridge avec EJ Dent et Cyril Rootham, puis au Royal College of Music avec RO Morris et Gordon Jacob de 1937 à 1940. Son Opus 1, sonate pour violon, a attiré l'attention de Max Rostal, qui a commandé un concerto pour violon, écrit par Stevens pendant son service militaire. En 1946, sa première symphonie, intitulée Symphony of Liberation, remporta le premier prix d'un concours organisé par le journal Daily Express pour une "Symphonie de la victoire" célébrant la fin de la guerre avec une première au Royal Albert Hall.

En 1948, Stevens est nommé professeur de composition au Royal College of Music, poste qu'il associe depuis 1967 avec une chaire de professeur à l' Université de Londres. En tant qu’examinateur, il a beaucoup voyagé, notamment en Europe orientale.

Bien qu'il ait démissionné de son appartenance au Parti communiste pour protester contre la répression soviétique du soulèvement hongrois de 1956, Stevens était intellectuellement et émotionnellement engagé à gauche et associé à d'autres artistes et écrivains socialistes, tels que ses amis Alan Bush, Randall Swingler et Montagu Slater, et a été actif dans l' Association musicale des travailleurs.

Ses étudiants en musique comprenaient les compositeurs britanniques Keith Burstein et Michael Finnissy et le compositeur canadien Hugh Davidson.

Stevens est décédé en janvier 1983 à Colchester, en Angleterre.

Ces dernières années, toutes les œuvres d'orchestre et de chambre de Stevens ont été enregistrées. En conséquence, le Quatuor à cordes no. 2 de 1962 a notamment été révélé comme un chef-d'œuvre digne des plus grandes œuvres britanniques du XXe siècle. Comme le dit Malcolm MacDonald dans sa note de 1990 sur Unicorn-Kanchana, "il s’agit de l’une des trois compositions (avec la symphonie n° 2 et les Variations pour orchestre) qui affiche ... la logique interne ... de la série schoenbergienne techniques", le langage du Second Quartet n’est ni néo-expressionniste ni sérialiste; Au lieu de cela, il utilise la féroce logique de Schoenberg pour créer l’impression d’une chanson tonale qui se déroule sans à-coups et qui, créant son propre univers sonore envoûtant et individuel, attire l’auditeur par son pouvoir émotionnel. Le Concerto pour violoncelle (1952) a attiré l'artiste très distingué Alexander Baillie en tant que soliste (accompagné de la BBC Philharmonic sous Edward Downes), tandis que la Symphonie n° 1 (1945), cri de "Libération" après le nazisme, pourrait sembler gestuelle sa structure plus lâche. Ce qui frappe toutefois l'auditeur, c'est la fantaisie imaginative de la Symphonie, une approche stylistique que l'on pourrait décrire comme la logique de l'inattendu.


Œuvres


Orchestre


Symphonies

Une symphonie de libération, op. 7 (1945)
Symphonie n° 2, op. 35 (1964)


Concertos

Concerto pour violon, op. 4 (1943)
Concerto pour violoncelle, op. 18 (1952)
Concerto pour piano, op. 26 (1955, rév. 1981, op. 54)


Autres

Ricercar, op. 6, pour orchestre à cordes (1944)
Eclogue, op. 8, pour petit orchestre (1946)
Ouverture fuguée, op. 9, pour orchestre (1947)
Sinfonietta, op. 10, pour orchestre à cordes (1948)
Ouverture Est et Ouest, op. 16, pour orchestre à vent (1950)
Dance Suite, op. 28, pour orchestre (1957)
Adagio et Fugue, op. 31a, pour orchestre à vent (1959)
Prélude et Finale, op. 31b, pour orchestre (1960)
Variations, op. 36, pour orchestre (1964)
Choriamb, op. 41 (1968)
Introduction, variations et fugue sur un thème de Giles Farnaby, op. 47, pour orchestre (1972)


Chambre

Sonate pour violon, op. 1 (1940)
Trio avec piano, op. 3 (1942)
Quatuor n° 1, Thème et variations, pour quatuor à cordes, op. 11 (1949)
Deux fanfares, pour quatre trompettes naturelles, op. 12 (1949)
Fantaisie pour 2 violons et piano, op. 20 (1952)
Fantasia sur un thème de Dowland, pour violon et piano, op. 23 (1953)
Deux improvisations sur des chansons folkloriques, pour quintette de cuivres, op. 24 (1954)
Lyric Suite, pour trio à cordes, op. 30 (1958)
Quatuor à cordes n° 2, op. 34 (1962)
Trio pour cor, violon et piano, op. 38 (1966)
Suite, pour flûte, hautbois, violon, viole de gambe ou alto, violoncelle et clavecin ou piano, op. 40 (1967)
Ballade "The Bramble Briar" pour guitare, op. 45 (1970)
Improvisation pour alto solo ou violon, op. 48 (1973)
Séquence d'automne, pour guitare et clavecin, op. 52 (1980)


Orgue

Deux Préludes de choral (1937)
Fantasia, op. 39 (1966)
Fughetta (1974)


Piano

Toccata (1936)
Thème et variations, op. 2 (1941)
Fantasia sur The irish Ho-Hoane , op. 13, pour piano à 4 mains (1949)
5 Inventions, op. 14 (1950)
Barcarolle (1952)
Five by ten, études de récréation (1952)
Ballade n° 1, op. 17 (1953)
Fantaisie sur un "Dreame" de Farnaby, op. 22 (1953)
Sonate en un mouvement, op. 25 (1954)
Introduction et Allegro, op. 29, pour 2 pianos (1957)
Aria (1960), révisé en 1962
Deux danses, op. 33, pour piano à 4 mains (1962)
A Birthday Song, pour piano à 4 mains (1963)
Ballade n° 2, op. 42 (1969)
Nocturne sur une rangée de notes de Ronald Stevenson, op. 51 (1980)
Fugue alla Sarabande (1980)
Fugue élégiaque  sur le nom de Géraldine (1981)
Concertante pour 2 pianos, op. 55 (1982)


Opéras

Mimosa, op. 15, opéra inachevé en 3 actes à livret de Montagu Slater (1950)
The Shadow of the Glen, op. 50, opéra en 1 acte sur livret de JM Synge (1978–79)


Musique Chorale

Messe, pour double choeur (1938-1939)
La moisson de la paix, op. 19, cantate pour orateur, soprano, baryton, choeur mixte et orchestre à cordes au texte de Randall Swingler (1952)
Les pèlerins de l'espoir, op. 27, cantate pour soprano, baryton, choeur mixte et orchestre au texte de William Morris (1956, rév. 1968)
Action de grâce, op. 37, motet pour choeur mixte et orchestre à cordes (ou orgue) texte de Rabindranath Tagore (1965)
Et Resurrexit, op. 43, cantate pour alto, ténor, choeur mixte et orchestre sur des textes d'Ecclésiaste et Randall Swingler (1969)
Hymn to Light, op. 44, hymne pour choeur mixte, orgue, cuivres et percussions sur un texte de Rabindranath Tagore (1970)


Musique Vocale

Four John Donne Songs pour voix et piano, op. 5 (1943), revu 1981, op. 53
La côte palatine: Trois chansons folkloriques, op. 21, pour voix haute et piano (1952)
Deux esquisses poétiques, op. 32, pour voix de femme et cordes au texte de William Blake (1961)
Le monde qui tourne, op. 46, motet pour baryton, choeur mixte, orchestre et piano au texte de Randall Swingler (1971)
Le vrai noir, op. 49, cycle de chansons pour baryton et piano, texte de Randall Swingler (1974)


Film

Le verre renversé (1947)
The Mark of Cain (1948)
Once a Jolly Swagman (1948)




https://www.youtube.com/watch?v=WdxsEW4ynSM
Revenir en haut Aller en bas
 
Bernard Stevens (1916-1983)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: