Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Dimitri Arakishvili (1873-1953)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 19318
Age : 73
Date d'inscription : 19/08/2006

Dimitri Arakishvili (1873-1953) Empty
MessageSujet: Dimitri Arakishvili (1873-1953)   Dimitri Arakishvili (1873-1953) EmptyMer 6 Nov - 20:12

Dimitri Arakishvili (en géorgien : დიმიტრი ეგნატეს ძე არაყიშვილი , né le 23 Février 1873- mort le 13 Août 1953) est un compositeur soviétique géorgien, ethnomusicologue, professeur de musique, figure publique, l un des fondateurs de l' école de musique nationale géorgienne moderne, académicien de l'Académie des sciences de Géorgie lauréat du prix d'État de l' URSS (1950). Il est également connu par la version russe de son nom de famille - Arakchiev (en russe : Dimitri Ignatievich Arakchiev).

Il est né le 23 février 1873 à Vladikavkaz, capitale du territoire de l' empire russe (aujourd'hui capitale de la République russe d' Ossétie du Nord), dans une famille très pauvre. Enfant, il participe à la chorale de l'église, à travers laquelle il reçoit la connaissance initiale des notes. Il a ensuite appris les bases de la théorie musicale.

En 1893, il vit à Ekaterinodar (l’actuel Krasnodar) et y publie son premier travail de piano, Danse géorgienne. En 1894, il s'installe à Moscou et s'inscrit à l'École de musique et de théâtre de la Philharmonie de Moscou. En 1901, il a terminé des cours de composition et de direction.
La même année, il parcourt la Géorgie pour étudier et enregistrer de la musique folklorique. Depuis 1902, il est membre du comité de musique et d'ethnographie de l'Université de Moscou. Il a participé à des expéditions folkloriques en Géorgie occidentale et orientale en 1902, 1904 et 1908, où il a enregistré puis publié plus de 500 chansons folkloriques et airs instrumentaux. À partir de 1902, il commence à enseigner le chant dans les écoles de Moscou. En 1907, il devint membre de la Société géorgienne de littérature et d'art de Moscou. En 1908, il organisa des cours de musique gratuits dans le quartier Arbat de Moscou, où il enseigna jusqu'en 1911. De 1908 à 1912, il fut rédacteur en chef du magazine moscovite Musique et vie. En parallèle, il a étudié à l'Institut d'archéologie de Moscou et a obtenu son diplôme en 1917 avec une médaille d'or.

Après la révolution d'octobre 1917 en Russie, il s'installe à Tbilissi (1918). À Tbilissi, il enseigna dans une école de musique et dirigea la Société Philharmonique (1918 - 1921). Depuis 1919, il enseigne l'histoire de la musique, les matières théoriques et l'art populaire géorgien au Conservatoire. En 1921, il créa un deuxième conservatoire, en 1923, il fusionna avec le conservatoire de Tbilissi.
De 1926 à 1929, il fut directeur du conservatoire et doyen de la faculté de composition. Il fut le premier président de l'Union des compositeurs de la RSS de Géorgie (1932-1934). En 1943, il a reçu le titre scientifique de docteur ès arts.

Depuis 1948, il est membre du conseil d'administration de l'Union des compositeurs de l'URSS. En 1950, il est élu membre à part entière deLa même année, l'Académie géorgienne des sciences a reçu le prix d'État de l'URSS (Prix Staline de première classe) en tant qu'auteur de la musique du film "Le bouclier de Dzhurgai". Il est décédé le 13 août 1953 à Tbilissi. Il a été enterré au Panthéon Didubi à Tbilissi.

Œuvres

Les aspects les plus caractéristiques du style musical du compositeur sont révélés dans ses romances, au nombre de 80 environ. Ils se distinguent par leur douce intonation lyrique, leur mélodie et sont basés sur la musique folklorique urbaine géorgienne. Les textes sont tirés des poèmes de célèbres poètes géorgiens, ainsi que des russes Pouchkine et de Afanasly Fet.

Par son enseignement et son travail communautaire actif, Arakishvili a apporté une contribution majeure au développement de la musique géorgienne professionnelle. Sa créativité musicale marque le début de la musique classique géorgienne. Il est l'auteur de la première œuvre symphonique - poème musical "Hymne à Ormuzd" (Gimn Ormuzd ) réalisée en 1911, l' opéra "Legende de Shota Rustaveli" est l' une des premières œuvres géorgiennes dans ce genre. Dans les airs de l'opéra, un style romantique se fait sentir, dans l' ouverture et dans les nombres, la couleur nationale géorgienne est recréée. Créé en 1910, il est le premier opéra géorgien à être présenté à l'Opéra de Tbilissi (1919).


Oeuvres principales

Deux danses géorgiennes, pièces pour piano, publiées en 1908
Poème symphonique Hymne à Ormuz, 1911,
La légende de Shota Rustaveli, composée en 1910, présentée à l'Opéra de Tbilissi, 1919.
Dinara (la vie est joie) Opera comique, réalisé en 1926, créé en 1927.
Première symphonie, 1934
Poème symphonique L'Hymne du Nouvel Orient, 1934
Opéra en 1 acte Нестан (un poème de Shota Rustaveli "Chevalier à la peau de panthère" (incomplet, 1936)
7 danses pour piano publiées en 1940
Deuxième symphonie (avec choeur), 1942
Andante pour quatuor à cordes, 1948
Symphonie Patrie et Victoire (avec choeur), 1951
Musique pour le film "Le bouclier de Dzhurgai", 1950.




https://www.youtube.com/watch?v=4o_lvjLfwZI
Revenir en haut Aller en bas
 
Dimitri Arakishvili (1873-1953)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: