Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez
 

 Judith Bailey (née en 1941)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 18925
Age : 73
Date d'inscription : 19/08/2006

Judith Bailey (née en 1941) Empty
MessageSujet: Judith Bailey (née en 1941)   Judith Bailey (née en 1941) EmptyVen 9 Aoû - 11:16

Judith Margaret Bailey (née le 18 juillet 1941) est une clarinettiste, compositrice et chef d'orchestre anglaise de Conouailles.

Elle est née à Camborne, en Cornouailles, et a étudié à la Royal Academy of Music de 1959 à 1963. Elle y a étudié la direction d'orchestre avec Maurice Miles, la composition avec Andrew Byrne, la clarinette avec Stephen Waters et le piano avec Leslie England

Depuis 1971, elle travaille comme compositeur, chef d'orchestre et clarinettiste indépendante.
Elle a dirigé le Southampton Concert Orchestra et le Petersfield Orchestra pendant près de 30 ans avant de retourner dans sa ville natale de Cornouailles vers 2001 où elle dirigeait pour le Cornwall Chamber Orchestra et la Penzance Orchestral Society.

En 2001, elle a été honorée comme  "Associate of the Royal Academy of Music", , un prix aux ex-étudiants qui se sont distingués dans leur profession. En 2005 nommée barde du Gorsedh Kernow pour ses contributions à la musique de Cornouailles. Elle est membre de la Guilde des compositeurs de Grande-Bretagne, de la Cornish Music Guild, ainsi que membre du conseil d'administration du Cornwall Music Service Trust.
Pendant de nombreuses années, elle a partagé sa vie avec son amie écossaise Isabel Young, violoncelliste amateur passionnée et compétente.


Œuvres

Orchestre

Trencrom, poème symphonique, op. 16 (1978)
Symphonie n° 1, op. 21 (1981)
Symphonie n° 2, op. 24 (1982)
Penwith, ouverture, op. 32 (1986)
Concerto pour clarinette et orchestre à cordes, op. 35 (1988)
Fiesta, op. 36 (1988)
Havas "A Period of Summer", op. 44 (1991)
From Three Sea Paintings of Paul Nash, op. 52
Concerto pour orchestre, op. 55
Cliff Walk Symphony, op. 82
Deo Gratias pour orchestre à cordes, op. 85
Joplinesque for wind band (sans op.)
Festive Concert Piece for wind band, op. 28
Cormoran, for brass band, op. 46


Musique de chambre

Quatuor à cordes, op. 31 (1987)
Quatuor à cordes, op. 39
Quintette pour clarinette et cordes, op. 47 (1993)
Les Tours de San Gimignano, pour piano, op. 51 (1993)
Trio à cordes "Egloshayle nightingale", op. 59 (1997)
Valse "Aquamarine" pour violoncelle et piano, op. 65 (1999)
Caledonia string quintet, op. 67
Microminiature I pour piano, violon, violoncelle, op. 68 (2000)
Microminiature II pour piano, violon, violoncelle, op. 70 (2000)
Visions d'Hildegarde, pour clarinette, violon, violoncelle et piano, op. 72 (2001)
Lumière, pour piano, violon et alto, op. 76 (2004)
Dialogue, pour flûte, clarinette, violon et violoncelle, op. 77


Musique vocale

Seascape, pour chœur de femmes, trio de bois, et orchestre à cordes (1985)
Three Settings of Poems by Shelley : A widow bird, Music, To the Moon
Neap-Tide (Texte: Algernon Charles Swinburne)


Une grande partie de son catalogue : http://www.musicweb-international.com/bailey/compositions.htm




https://www.youtube.com/watch?v=qArLut_3Emg

Havas, mot cornique pour "une période d'été".
Il a été composé en 1991 près de la maison du compositeur à West Cornwall. Trois choses impressionneront l'auditeur en entendant ce travail puissant. Premièrement, cette musique profondément romantique a une grande portée cinématographique: elle aurait pu être écrite pour un long métrage sur les habitants et les lieux de ce grand et fier pays. Deuxièmement, une grande partie de cette musique reflète le fait que Cornouailles est entourée par l'océan sur deux de ses trois côtés: Bailey a composé une musique de mer de premier ordre qui reflète à la fois les vagues orageuses et les océans bleu azur contrastés et calmes.

Enfin, ces trois mouvements ont une sensation légendaire qui rappelle l’histoire historique et ésotérique de cette terre. Que ce soit le monument néolithique dépeint dans "Lanyon Quoit", les 'Merry Maidens' se sont transformées en pierre pour avoir dansé le sabbat ou le 'lac Gwavas' avec son lien avec St. Pol ou Paul, on sent que les brumes du temps s'éclaircissent de temps en temps mais qu'elles jalousent toujours leurs secrets séculaires.

Un autre critique a suggéré que Havas peut être considéré aux côtés des danses de Cornouailles de Malcolm Arnold. Jusqu'à un certain point, cette comparaison est juste. Cependant, il y a des différences. Judith Bailey est une femme de Cornouailles: Arnold est tombé amoureux de l'endroit et y a vécu pendant un certain temps. La musique de Bailey est en réalité une série de courts poèmes sonores, qui possèdent une unité stylistique, alors qu'Arnold a écrit quatre "danses" en grande partie discrètes qui reflètent la diversité de son style de composition éclectique. Enfin, cette œuvre présente des proportions presque symphoniques d’une vingtaine de minutes, soit deux fois plus que celle d’Arnold.
Revenir en haut Aller en bas
 
Judith Bailey (née en 1941)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: