Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Miles DAVIS

Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13415
Age : 55
Date d'inscription : 13/11/2009

Miles DAVIS Empty
MessageSujet: Miles DAVIS   Miles DAVIS EmptyVen 21 Juin - 8:30

Introduction personnelle:

Je suis très étonné qu'il n'ait pas encore son propre topic dans ce forum car il s'agit quand même d'une immense figure de la trompette et du jazz. En France, il connut surtout la célébrité avec ses délicates compositions sur Ascenseur pour l'Echafaud (1957), un film de Louis Malle. C'est d'ailleurs la B.O. que j'ai réécoutée hier soir à l'occasion de mon cycle "Le jazz fait son cinéma!". Retrouver cette trompette nocturne, un brin cafardeuse, est à chaque fois un plaisir renouvelé. C'était aussi l'occasion de retrouver Barney Wilen que je connaissais aussi pour avoir signé la bande originale très jazzy du film d'Edouard Molinaro, Un Témoin dans la ville (1959), un polar à la française où le héros meurt à la fin: j'adore souvent les films où les héros meurent à la fin...mon côté romantique sans doute...Dans Ascenseur pour l'échafaud, Barney Wilen y joue du saxophone ténor. Outre Miles Davis à la trompette, s'y trouvent aussi René Urtreger au piano, Pierre Michelot à la basse et Kenny Clarke à la batterie.

A propos:

<<Cet enregistrement s'est effectué de nuit au studio du Poste Parisien, dans une atmosphère très détendue. Il y avait là Jeanne Moreau, la principale interprète du film, qui, de façon charmante, accueillait musiciens et techniciens à un bar improvisé. Il y avait la production, la technique et Louis Malle, toutes bretelles dehors, qui tentait d'extraire de Miles Davis tout ce qu'il désirait ajouter à l'image. Les musiciens, totalement détendus, voyaient sur l'écran défiler les scènes principales du film, et, mis ainsi dans l'ambiance, se lançaient aussitôt, en même temps que passait la projection, dans l'improvisation. On remarquera, dans la plage "Dîner au motel", la sonorité étrange de la trompette de Miles. Un fragment de peau se détacha à un moment de sa lèvre pour se coincer dans l'embouchure. Pareil à ces peintres qui doivent parfois au hasard la qualité plastique de leur pâte, Miles accueillit volontiers ce nouvel élément d'un jeu "inouï" au sens littéral du mot, jamais entendu. Nul doute que, même privé des images, l'auditeur ne soit sensible au climat envoûtant et tragique créé par le grand musicien noir, admirablement soutenu par ses coéquipiers.>> Boris Vian.

https://www.youtube.com/watch?v=zqNTltOGh5c
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13415
Age : 55
Date d'inscription : 13/11/2009

Miles DAVIS Empty
MessageSujet: Re: Miles DAVIS   Miles DAVIS EmptyVen 21 Juin - 8:32

Eléments biographiques (Wikipédia):

<<Miles Dewey Davis III, né le 26 mai 1926 à Alton (Illinois) et mort le 28 septembre 1991 à Santa Monica (Californie), est un compositeur et trompettiste de jazz américain. Miles Davis commence à jouer de la trompette à l'âge de treize ans. Il fut à la pointe de beaucoup d'évolutions dans le jazz et s'est particulièrement distingué par sa capacité à découvrir et à s'entourer de nouveaux talents. Son jeu se caractérise par une grande sensibilité musicale et par la fragilité qu'il arrive à donner au son. Il marque l'histoire du jazz et de la musique du vingtième siècle. Beaucoup de grands noms du jazz des années 1940 à 1980 travaillent avec lui. Les différentes formations de Miles Davis sont comme des laboratoires au sein desquels se sont révélés les talents de nouvelles générations et les nouveaux horizons de la musique moderne ; notamment Sonny Rollins, Julian « Cannonball » Adderley, Bill Evans et John Coltrane durant les années 1950. De 1960 aux années 1980 ses sidemen se nomment Herbie Hancock, Wayne Shorter, George Coleman, Chick Corea, John McLaughlin, Keith Jarrett, Tony Williams, Joe Zawinul, Dave Liebman et Kenny Garrett ; c'est avec eux qu'il s'oriente vers le jazz fusion, dont il reste l'un des pionniers. La découverte de la musique de Jimi Hendrix est déterminante dans cette évolution, mais surtout le choc du festival de Newport, en 1969, où l'on assiste à l'origine exclusivement à des concerts de jazz, mais qui, cette année-là, programme du rock. Nombre de musiciens qui passent par ses formations de 1963 à 1969 forment ensuite les groupes emblématiques du jazz fusion, notamment Weather Report, animé par Wayne Shorter et Joe Zawinul, Mahavishnu Orchestra de John McLaughlin, Return to Forever de Chick Corea, ainsi que les différents groupes de Herbie Hancock. Miles Davis est un des rares jazzmen et l'un des premiers musiciens noirs à être connu et accepté par l'Amérique moyenne, remportant même le « trophée de l'homme le mieux habillé de l'année » du mensuel GQ pendant les années 1960. Comme Louis Armstrong, Miles Davis est ce phénomène curieux : une superstar du jazz. À la différence de son glorieux aîné qui avait recherché l'intégration à la culture grand public dominée par la population blanche, le parcours musical de Miles Davis s'accompagne d'une prise de position politique en faveur de la cause noire et de sa lutte contre le racisme. En 1985, il participe à l'album Sun City contre l'apartheid à l'initiative de Steven Van Zandt. En France, c'est l'enregistrement de la musique du film Ascenseur pour l'échafaud (1957) de Louis Malle qui le rend célèbre. Son dernier album, Doo-bop, publié en 1992 après sa mort, laisse éclater des influences rap.>>
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

Kristian

Nombre de messages : 1450
Age : 76
Date d'inscription : 18/11/2016

Miles DAVIS Empty
MessageSujet: Re: Miles DAVIS   Miles DAVIS EmptySam 22 Juin - 0:50

Ah, Icare, je me souviens très nettement d'avoir parlé de Miles Davis au moins une fois sur ce site, et je suis pratiquement certain d'avoir posté un lien YouTube renvoyant à mon disque préféré de lui, Birth of the Cool.Miles DAVIS 185465 Miles DAVIS 185465 Miles DAVIS 185465

Ma femme, grande admiratrice du susdit, avait même réussi, après un concert mémorable à Paris dans les années 60, à se faire dédicacer le microsillon de ce même Birth of the cool, qu'elle a eu la grande faiblesse de donner depuis à l'un de nos neveux, me semble-t-il. Miles DAVIS 10321

Birth of the Cool : merveille des merveilles !  Miles DAVIS 262336

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Miles DAVIS Empty
MessageSujet: Re: Miles DAVIS   Miles DAVIS Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Miles DAVIS
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Autres styles musicaux-
Sauter vers: