Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Joseph Haydn (1732-1809)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14
AuteurMessage
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3686
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Joseph Haydn (1732-1809)   Jeu 2 Mar - 20:08

Je suis depuis ce week-end dans mon petit cycle Haydn, avec mes petits moyens (mes CD). Je n'ai pas voulu aller argumenter sur le fil "Haydn , est-il mal aimé" (ou un titre dans le genre), je n'avais pas grand'chose à dire aux protagonistes (encore de la polémique longue, peut-être). Si, Haydn est aimé.
Il se trouve qu'il est de plus en plus joué en concert, progressivement, depuis quelques mois. Il y a un vrai frémissement, sans doute à l'instigation de chefs d'orchestre et aussi des ensembles de musique de chambre de plus en plus nombreux.
Ensuite, ses opéras commencent aussi vraiment à être joués, on en a eu des preuves très récentes sur les chaînes.
Et enfin, les quatuors ont une légitimité incontestable.
Je n'ai pas voulu aller sur le fil "quatuor à cordes" indiqué, car mon message, c'est un global Haydn ce soir : sa musique, ses opéras, ses oratorios, ses quatuors.
J'écoute beaucoup ses symphonies majeures, et puis mon coffret Mosaïques, voir ci-dessus. C'est très beau. Le fait que "Mozart surpasse ou non", ne devient pas du tout mon problème ni mon questionnement. Je trouve cela tout simplement admirable, par la construction de la mélodie, la finesse de jeu entre les instruments, leur virtuosité, et la diversité prodigieuse, entre autres,  de tous ces quatuors qui ne se ressemblent pas du tout entre eux. Quant aux symphonies, il y en a certaines (oui, il faut trouver les diamants, dans le copieux lot),  qui valent largement Mozart et Beethoven...........
Bravo, Haydn........
Revenir en haut Aller en bas
benoît

avatar

Nombre de messages : 304
Age : 54
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Joseph Haydn (1732-1809)   Ven 3 Mar - 8:54

Merci Anouchka pour ce beau ressenti sur ce compositeur.

A mon avis, tu as tort de ne pas venir sur le forum Haydn pour exprimer ton éclairage sur les oeuvres de ce compositeur que tu apprécies.

Déjà , tu pourrais y faire un copié-collé de ton beau commentaire.

Par ailleurs, connais- tu les trios pour piano, violon, violoncelle de Haydn ? si tu les connais peu ou mal , je te conseille de profiter de la réédition récente ( ou imminente) de l' intégrale du Beaux-Arts Trio ( DECCA) pour moins de 30 Euro: tu ne seras pas déçue et cela te mettra en joie pour un bon moment Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3686
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Joseph Haydn (1732-1809)   Ven 3 Mar - 21:59

Merci beaucoup pour ce très gentil message. Non, je ne connaîs pas ces trios, et tu me donnes une excellente idée, (et en plus pas chère pour mon budget).
Comme je l'ai souvent dit, le triangle d'or éblouissant pour moi Bach-Mozart-Beethoven, m'a longtemps occulté, faute de temps d'écoute, d'autres formes musicales (contemporaines, modernes, les opéras), et d'autres compositeurs.
Depuis que je travaille en télé-travail, j'ai plus de temps pour la musique. Pour aller "écouter" ailleurs. Et pour découvrir Haydn, ce que je fais progressivement...
Ce soir, je vais m'écouter un CD de certaines de ses oeuvres pour piano. Je sais bien que ses concertos pour piano, courts, ne sont pas aussi divins que ceux de Mozart (dont ce sont les chefs d'oeuvres absolus), mais ils méritent certainement une écoute plus attentive que celle que j'ai pu avoir.. (Hoboken XVIII/11 et 9). J'ai également un de ses opéras qui doit être enregistré sur l'un de mes disques.., et toujours pas écouté (c'est de ma faute).
Quant à revenir sur le forum sur lequel je suis toujours inscrite ( Very Happy ), certes, tu me tentes. Piero me l'a demandé aussi. J'ai toujours peur de me sentir trop ... béotienne par rapport aux grands experts... Mais après tout, si je fais des témoignages sur Haydn ici, et chez Ron, pourquoi ne pas les faire directement ?
Et bien, si je me "relance"..., je reparlerai de mes émotions, celles passées (mon Dieu, la découverte de "la Création" sans même savoir ce que c'était !)..., et actuelles...
Merci encore et à très bientôt. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
avatar

Nombre de messages : 6267
Age : 62
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Joseph Haydn (1732-1809)   Mar 4 Juil - 13:38

Chaque jour on sent mieux, et par conséquent on admire davantage, les productions de ce vaste génie qui dans chacun de ses morceaux sait si bien, d'un sujet unique, tirer des développements si riches et si variés ; bien différemment de ces compositeurs stériles, qui passent continuellement d'une idée à l'autre, faute d'en savoir présenter une sous des formes variées, et entassent mécaniquement des effets, sans liaison et sans goût.

Ainsi s'exprime le chroniqueur du Mercure de France, à l'audition des symphonies dites "Parisiennes" de Haydn.  Et c'est vrai que du génie, il y en a dans ces pages !

La symphonie n°85, "La Reine" était dit-on la préférée de la Marie-Antoinette.  On en retrouva en tout cas la partition sur l'épinette qu'elle laissa à la prison du Temple, le triste jour du 13 octobre 1793.  Sans doute faut-il voir là l'origine du nom donné à cette épreuve ?  Car, on le sait, jamais Haydn ne baptisa aucune de ses symphonies, et Dieu sait si l nom de certaines ne laisse pas d'étonner !

Il commence par l'idée la plus insignifiante, mais peu à peu cette idée prend une physionomie, se renforce, croît s'entend, et le nain devint géant à nos yeux étonnés. Stendhal, 'Vie de Haydn'

Extraits d'un commentaire par Marc Maréchal, musicologue et directeur de l'académie d'Eghezée, pour le livret de la première soirée du Festival Musical de Namur 2017 Marie-Antoinette et Axel de Fersen


https://www.youtube.com/watch?v=vihrdDmUzLg&t=461s
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3686
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Joseph Haydn (1732-1809)   Mar 4 Juil - 23:33

Merci Bel Canto ! J'ai quelques disques des principales symphonies de Haydn, qui sont absolument géniales... Certaines même sont "presque" aussi belles que certaines de Mozart.. (lesquelles je délaisse un petit peu car je les connaîs trop !).
Haydn ayant été très prolifique, à part les symphonies très connues, j'ai de quoi faire.... Mais, rires !, je suis toujours dans mes quatuors que j'écoute un peu en boucle.., et ses oeuvres pour piano.
L'opéra que j'avais enregistré, c'était une version "moderne" d'Orlando Palatino (récemment passée sur les chaînes musicales), et malgré la beauté de la musique, j'ai craqué tellement je m'ennuyais (Joachim, j'en ai parlé chez Ron aussi). Déjà que l'intrigue est très compliquée...  Laughing
Revenir en haut Aller en bas
benoît

avatar

Nombre de messages : 304
Age : 54
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Joseph Haydn (1732-1809)   Sam 21 Oct - 10:27

Pour ceux que cela intéresse et qui voudraient explorer sans peur ( de s' y perdre, de s' ennuyer ) l' oeuvre principal de Haydn , je vous transmets un (4) lien , qui comprend des commentaires pertinents , étayés d' exemples bien choisis :

http://www.musicologie.org/16/haydn_chambre.html

http://www.musicologie.org/16/haydn_symphonies.html

http://www.musicologie.org/16/haydn_concertant.html

http://www.musicologie.org/16/haydn_clavier.html

A bons entendeurs, salut Je m' en retourne explorer et approfondir pour ma part d' autres univers : Mendelssohn, Telemann,Schubert etc..
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

avatar

Nombre de messages : 881
Age : 75
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: Re: Joseph Haydn (1732-1809)   Sam 21 Oct - 19:39

Merci infiniment pour ces documents passionnants ! Mains

La perspective générale sur les trios est particulièrement bien venue, avec ses nombreuses illustrations.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3686
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Joseph Haydn (1732-1809)   Sam 21 Oct - 20:16

A suivre pour moi..., parmi beaucoup beaucoup de nos sujets passionnants.... 
Enfin j'achète une nouvelle chaîne stéréo la semaine prochaine et je vais pouvoir ré-écouter Haydn "mieux", parce que bon, Youtube, c'était un palliatif, j'en avais ras le bol !  Wink (j'ai hâte de reprendre l'écoute des "Saisons" par Harnoncourt, et des principaux quatuors par "Mosaïque", avec un son.. correct...)
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 17822
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Joseph Haydn (1732-1809)   Mer 20 Déc - 20:24

J'en reviens au commentaire dont je parlais page 9 sur les concertos pour clarinette attribués à Haydn par le regretté Dieter Klöcker. Je suis en train de réécouter le CD et je dois confirmer ce que j'écrivais auparavant : pour moi, simple amateur, ces concertos ne sont pas de Haydn, je ne retrouve aucune caractéristique haydnienne. D'ailleurs, sur le forum Haydn, Piero comme Benoit étaient du même avis. On les trouve sur youtube : qu'on en juge :


Concerto en si bémol majeur pour clarinette



https://www.youtube.com/watch?v=1F2mInIrOQU


Concerto en si bémol majeur pour 2 clarinettes

https://www.youtube.com/watch?v=HwSOgXzyZF4

Ce qui est sûr, c'est que même s'ils ne sont pas de Haydn, ils sont très agréables à écouter ! Pour moi, ils seraient de Karl Stamitz, voire de Pleyel, ça ne m'étonnerait pas Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3686
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Joseph Haydn (1732-1809)   Mer 20 Déc - 23:16

Ouh là, on est dans l'expertise, la grande musicologie profonde... 
Je trouve cela ravissant, ce pourrait Haydn, pourquoi pas ?  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3686
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Joseph Haydn (1732-1809)   Mer 20 Déc - 23:27

et P.S. : Je voulais envoyer quelque chose de "Noël" de Haydn, et je n'ai rien trouvé de spécial, à part bien sûr le tout dernier mouvement des "Saisons" (et encore, s'agit-il vraiment de Noël... ?).
A bientôt, j'essaierai de lire le forum samedi 23... (si j'en ai le temps).. Haydn tentait d'être plutôt gai dans sa musique (encore que..., et on pourrait en parler, cher Joachim, n'est-ce-pas !)...  Wink


Jpachim a écrit:
ces concertos ne sont pas de Haydn, je ne retrouve aucune caractéristique haydnienne

Tu expliques cela comment ? Que veux-tu dire par "caractéristique haydnienne" ?  = Une certaine composition très particulière à Haydn, très classique, ses envolées symphoniques assez novatrices pour l'époque , ses appels aux instruments à vents et à cuivres, en solo parfois, et une liberté de ton... (dont un certain WAM s'est bien inspiré) ?? 

D'où le distinguo ??  Bon, à suivre...  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 7020
Age : 75
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Joseph Haydn (1732-1809)   Mer 20 Déc - 23:58

...Et s'ils sont de Haydn  (Dieter Klöcker...doit quand même avoir des arguments pour le prétendre? Wink ) étonnant qu'ils ne soient pas plus connus et enregistrés...??? Crying or Very sad
mis à part le cd de Dieter Klocker qui proposent trois concertos


NB Ce serait intéressant d'avoir l'avis de Benoit, autre grand Haydnien parmi nous! ? Wink



Revenir en haut Aller en bas
benoît

avatar

Nombre de messages : 304
Age : 54
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Joseph Haydn (1732-1809)   Ven 22 Déc - 0:25

Je vous fais un copié-collé de 2 commentaires de ce disque dont l' un par le " spécialiste " de Haydn = Marc Vignal (j' en ai parlé sur le forum Haydn)

Pour nous éclairer, je vous copie le commentaire de Marc Vignal sur ce disque de D. Klöcker,paru dans le Monde de la Musique n° 220 d' avril 1998.

Citation :
Dieter Klöcker finira par annexer à la clarinette tout le répertoire classique. On comprend qu'il souhaite élargir celui de son instrument, mais il devrait se garder d'attribuer à un grand maître la moindre partition découverte dans des archives. Il nous a déjà présenté sous le nom de Haydn une bonne quinzaine de divertimentos apocryphes pour vents seuls,
et il récidive avec ces trois concertos. Si Haydn avait vraiment composé toutes les symphonies qui circulèrent sous son nom de son vivant, leur total s'élèverait non pas à 104 (ou plutôt 106), mais à 250 environ. Le texte de présentation de Klöcker est un lot d'affabulations, ou du moins d'hypothèses non fondées. Le Concerto en si bémol, dont une copie issue des archives d'un prince de Bentheim-Steinfurt porte l'indication« Haydns creatio », n'a stylistiquement rien à voir avec l'auteur de La Création: il relève du monde de Carl Stamitz, de Krommer et de leurs épigones. Lepremier des deux concertos en mi bémol pour deux clarinettes a récemment surgi à Naples, mais avec l'indication« pour deux lire organizzate »et sous le nom de Mozart :et Klöcker d'annoncer triomphalement qu'il ne peut s'agir que du Concerto pour deux lire organizzate perdu de Haydn! Effectivement, seuls cinq d'entre eux ont subsisté ,mais cela ne rend pas plus plausibles les arguments de Klöcker, qui aurait aussi bien pu jeter son dévolu sur Pleyel. A en croire Klöcker, l'autre concerto pour deux clarinettes serait une oeuvre de jeunesse composée chez Morzin (vers 1760), et comme elle ne possède pas de mouvement lent, il a transcrit et lui a adjoint celui d'un divertimento lui aussi apocryphe pour vents seuls. La multiplicité des indications de tempo pour le premier mouvement est atypique, et le finale fait plus ou moins penser à l'auteur toujours anonyme des six divertimentos pour vents seul dont provient le fameux Choral Saint-Antoine. Reste que les trois oeuvres excellemment interprétées, s'écoutent avec un plaisir constant.

Marc Vignal

Autre critique de ce disque parue dans le Diapason n° 447 d' avril 1998 :

Citation :
L'Adagio du Concerto pour clarinette ressemble un peu (en ses premières mesures, tout au moins) au mouvement lent de la Symphonie «Oxford » ... Le Concerto pour 2 clarinettes en mi bémol majeur débute comme la Symphonie n° 46 ... Le Rondeau du Double Concerto en si bémol majeur comporte l'un de ces thèmes primesautiers que Joseph Haydn utilise volontiers dans certains finales de symphonies ... Malgré ces coïncidences, sans doute fortuites, ces trois partitions ne sont probablement pas de l'auteur de La Création. Ce qui ne les empêche pas d'être fort intéressantes(voire remarquables, comme la première du présent programme) et dignes de figurer en permanence au répertoire de la clarinette. Le brillant Concerto pour clarinette fait penser à Franz Krommer, le mélodieux Double Concerto en mi bémol à Carl Stamitz. L'oeuvre apparemment plus ancienne qu'est le Double Concerto en si bémol s'ouvre sur un mouvement hétérogène et étiré qui ne cadre pas avec la concision et la « logique architectonique» haydniennes. Les interprétations de ces inédits sur instruments modernes réjouiront les amateurs de beaux sons, de timbres moelleux, de cantabile charmeur, de contrastes affectifs(dans les mouvements lents, notamment) habilement ménagés .A noter que le second mouvement, perdu, du Double Concerto en si bémol a été remplacé par l'Adagio(manifestement revu et «augmenté») du Divertissement Hob II :B7 ... une oeuvre, apocryphe elle aussi, qu'on peut trouver dans le coffret Teldec (Consortium Classicum)des Divertimentos pour instruments à vent.
• JEAN DUPART

Pour moi, au-delà du caractère plaisant et agréable, indéniable  de ces oeuvres , elles ne sont pas de Haydn , originales ou transcriptions d' oeuvres perdues et je n' irai même pas parler " d' attribution à ..."A classer à apocryphes.

Mon opinion , à la lumière des commentaires des 2 musicologues cités, est que ce disque constitue une arnaque ( mot peut-être trop fort) de la part de Dieter Klöcker qui veut vendre son disque sous un nom accrocheur et prestigieux plutôt que laisser vivre cette musique inconnue  d' auteurs inconnus ou non identifiés pour elle-même tout en se fourvoyant dans des considérations a priori fumeuses pouvant alimenter des querelles musicologiques sans fin.

Je ne manque pas de rappeler aussi les concertos pour flûte ( VII f:D1) et pour hautbois (VIIg:C1) "vendus" au disque sous le nom de J. Haydn alors que nous savons pertinemment qu' ils ne sont pas de lui; celui authentifié pour flûte étant perdu , cela peut nous consoler, jusqu' au jour où...peut-être... ( perdu-perdu ? ou perdu-égaré ?)

Cet aspect commercial sous-tendu à travers ce disque rappelle les pratiques déjà existantes à l' époque classique (cf Marc Vignal ), où l' édition de partitions d' auteurs de second rayon se faisait sous le nom de Haydn , le musicien le plus célèbre de son époque, pour en faire  justement  une affaire lucrative. Ce qui peut bien sûr poser des problèmes aux musicologues qui veulent démêler le vrai du faux, surtout dans cette époque classique au style somme toute bien formaté et codifié.

Le problème est le même en peinture ( fausses attributions etc...)
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 7020
Age : 75
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Joseph Haydn (1732-1809)   Ven 22 Déc - 8:10

Merci Benoît pour ces précisions importantes et qui confirment l'avis de Joachim! Wink
Revenir en haut Aller en bas
jdperdrix

avatar

Nombre de messages : 327
Age : 67
Date d'inscription : 28/02/2013

MessageSujet: Re: Joseph Haydn (1732-1809)   Ven 22 Déc - 18:57

On ne prête qu'aux riches !

J'ai écouté le concerto pour clarinette ; le premier mouvement est trop "plat" pour être de Haydn. Les deux mouvements suivants sont (à mon oreille) d'un meilleur niveau. Mais, apparemment, les manuscrits sont d'époque. Il ne s'agit donc pas d'une escroquerie (comme pour les fameuses "sonates retrouvées") mais plutôt d'un excès d'enthousiasme commercial de la part de Dieter Klöcker... Encore que...
Voici le lien vers le commentaire pertinent mais en anglais du clarinettiste québécois Jean-Guy Boisvert : https://www.jeanguyboisvert.com/the-lost-concerto
Dans ce commentaire, l'auteur, qui semble avoir vu les parties d'orchestre authentiques, ajoute néanmoins que l'enregistrement en diffère par de nombreuses modifications et ajouts.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12452
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Joseph Haydn (1732-1809)   Ven 21 Sep - 18:31

Mon cycle autour de la musique de Joseph Haydn est largement entamé. Pendant une semaine environ, je vais écouter exclusivement sa musique, me partager ainsi entre sa musique de chambre, son oeuvre vocale, ses symphonies et concertos. J'avais déjà évoqué ma préférence pour son oeuvre vocale et émis certaines réticences envers quelques symphonies et quatuors à cordes que j'avais écoutés et même réécoutés. Mon intérêt pour son oeuvre vocale s'ouvrit très nettement - un coup de coeur - avec Die Sieben Letzten Worte Unseres Erlösers am Kreuze sous une direction de Nikolaus Harnoncourt et se confirmera avec The Creation, autre oratorio sous une direction de Christopher Hogwood. Je peux dire sans aucune hésitation que ces deux oeuvres furent ma grande porte d'entrée dans le vaste univers de Joseph Haydn. Une future acquisition parmi ses oeuvres vocales sera probablement Les Saisons ou le Stabat Mater; pourquoi pas les deux? me rétorqueront quelques aficionados sévissant en ces lieux...eh oui, pourquoi pas en effet? Mais quelle fut donc la véritable porte d'entrée qui me conduisit à son oeuvre non vocale, purement orchestrale ou instrumentale? Je connaissais déjà certaines symphonies; les Symphonies n°39 & 45 par le "Münchener Kammerorchester" sous la direction d'Alexander Liebreich, puis les Symphonies n°6 (Le Matin), n°7 (Le Midi), n°8 (Le Soir) sous une direction de Nikolaus Harnoncourt, mais jusque là sans grand enthousiasme. Je viens de réécouter les N°39 & 45 par Liebreich et c'est surtout le premier mouvement de la N°39 qui me plait vraiment, au-dessus du simplement agréable. La première grande oeuvre purement orchestrale de Haydn qui me transporta de la première note à la dernière fut Les Sept Dernières Paroles du Christ par l'Orchestre de Chambre de Catalogne sous la direction d'Antoni Ros-Marbà. En même temps, elle a une dimension religieuse, est propice au recueillement, un oratorio sans voix ni choeurs...donc pas si éloignée de son oeuvre vocale...Là où mon "nez" de mélomane qui se connaît bien a eu le "flair" heureux, c'est lorsqu'il me dirigea sur une intégrale des Trios pour piano, violon et violoncelle par le "Beaux Arts Trio". J'en ai réécouté plusieurs - j'en suis au quatrième volet - et c'est l'extase! J'ai tapé dans le mille! Jusqu'à présent, je peux dire que dans son oeuvre non vocale c'est ce qui me touche le plus. Si ma première expérience de ses quatuors à cordes n'avait pas été très positive, je vais la renouveler probablement bientôt avec deux autres qui me sont inconnus et couplés avec un ou deux opus de même effectif de Bela Bartok que je ne connais pas non plus. Le hasard a voulu qu'un ami compositeur et pianiste, Denis Levaillant, m'a envoyé ses interprétations des Sonates pour piano, n°13,14,41,48,49 & 51 de Joseph Haydn, ce qui ne pouvait pas mieux tomber. Ce sera une découverte totale car je ne connais encore rien de cet aspect-là de son répertoire. Pour aborder son oeuvre non vocale, j'avais évidemment pensé à la forme concertante. Si je précise "évidemment", c'est parce qu'il s'agit depuis toujours d'une de mes formes de prédilection avec la musique de chambre. J'avais donc tenté ses deux Concertos pour violoncelle par Aleth Lamasse, l'Ensemble instrumental de France, sous la direction de Jean-Pierre Wallez. Je suis très attaché à ces deux concertos. Peu surpris d'être séduit d'autant plus que j'aime beaucoup le tempérament du violoncelle. L'idée m'est alors venue de me procurer trois concertos pour piano; Concerto pour pianoforte et cordes en Sol majeur, Concerto pour pianoforte, violon et cordes en Fa majeur, Concerto pour pianoforte et orchestre en Ré majeur, par Andreas Staier, le "Freiburger Barockorchester", sous la direction de Gottfried von der Goltz. Ce sera avec les Sonates une totale découverte durant mon cycle. Very Happy


Dernière édition par Icare le Ven 28 Sep - 19:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 17822
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Joseph Haydn (1732-1809)   Ven 21 Sep - 19:46

Seigneur ! Icare et Haydn, j'ai bien failli tomber de ma chaise Laughing

En insistant un peu tu ne regretteras pas sur cette incursion chez un des plus "grands" compositeurs de tous les temps Mains
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12452
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Joseph Haydn (1732-1809)   Ven 21 Sep - 20:32

joachim a écrit:
Seigneur ! Icare et Haydn, j'ai bien failli tomber de ma chaise Laughing

En insistant un peu tu ne regretteras pas sur cette incursion chez un des plus "grands" compositeurs de tous les temps Mains

Surtout que c'est déjà très bien parti!!!
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 7020
Age : 75
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Joseph Haydn (1732-1809)   Ven 21 Sep - 23:01

… tu vas finir par demander une intégrale de ses menuets extraits des symphonies Ptdr

Blague à part (mais j'ai déjà dû te le dire), si tu ne l'as pas encore fait penche toi sur ses messes (surtout les six dernières et aussi la Messe de Ste Cécile!!
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12452
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Joseph Haydn (1732-1809)   Dim 23 Sep - 18:57

Jean a écrit:
… tu vas finir par demander une intégrale de ses menuets extraits des symphonies Ptdr

Blague à part (mais j'ai déjà dû te le dire), si  tu ne l'as pas encore fait penche toi sur ses messes (surtout les six dernières et aussi la Messe de Ste Cécile!!

Oui, tu m'en avais sûrement parlé, peut-être à l'époque où j'avais ouvert un cycle autour des messes, toutes périodes confondues. Je m'intéresse aussi à son Stabat Mater. Aujourd'hui j'ai enfin découvert ses Concerto pour pianoforte et cordes en Sol majeur, Concerto pour pianoforte, violon et cordes en Fa majeur, Concerto pour pianoforte et orchestre en Ré majeur, par Andreas Staier, le "Freiburger Barockorchester", sous la direction de Gottfried von der Goltz. Très beau avec une préférence pour le Concerto pour piano, violon et cordes en Fa majeur.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 17822
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Joseph Haydn (1732-1809)   Dim 23 Sep - 20:32

Icare a écrit:
Concerto pour pianoforte et cordes en Sol majeur, Concerto pour pianoforte, violon et cordes en Fa majeur, Concerto pour pianoforte et orchestre en Ré majeur, par Andreas Staier

C'est un bon début Wink . Les deux premiers sont des œuvres de jeunesse (années 1760), celui en ré majeur de la pleine maturité (1782), assez célèbre pour son rondo all'ungarese.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12452
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Joseph Haydn (1732-1809)   Ven 28 Sep - 20:48


C'est toujours merveilleux de parcourir l'immense corpus d'un grand compositeur. je ne dis pas qu'il est indispensable de tout connaître, loin de moi l'idée de complétisme qui taraude certains mélomanes. Je ne suis jamais arrivé à un tel jusqu'au-boutisme même si je comprends totalement ceux qui veulent connaître le moindre inédit d'un créateur aussi prolifique que le fut Joseph Haydn. La forme concertante, à laquelle je voue généralement un intérêt majeur, n'occupe qu'une place secondaire dans la vaste production de Joseph Haydn. Les chiffres parlent d'ailleurs d'eux-mêmes: en comparaison de ses cent-six symphonies, une petite trentaine seulement de concertos pour différents instruments sont recensés. J'ai lu quelque-part que le concerto avait à ses yeux moins de prestige que la symphonie, ce qui s'explique peut-être par ses ambitions professionnelles: autour de 1760-1770, la symphonie était réputée noble, tandis que compositeurs et théoriciens tenaient le concerto pour un genre mineur. C'est ainsi qu'on peut lire, selon Andreas Friesenhagen, dans la "Théorie générale des Beaux-Arts" de Johann Georg Sulzer, dont le premier tome paraît à Leipzig en 1771, que le concerto n'est au fond qu'un exercice pour les compositeurs et instrumentistes, qui n'a pour d'autre vocation que de procurer à l'oreille un vague plaisir. Mais, nous précise-t-on, il est possible aussi que Haydn n'ait tout simplement guère eu d'occasions de composer des concertos. Entre hier et aujourd'hui, je me suis penché avec beaucoup d'attention sur plusieurs sonates pour piano interprétées par Denis Levaillant. Bien sûr, bien que saisi par une belle dynamique d'ensemble, je sais qu'il me faudra plusieurs écoutes pour m'en imprégner suffisamment, pour en cerner toutes les nuances. Il y a déjà un morceau qui m'a beaucoup plu dès la première écoute, au point que je l'ai réécouté une seconde fois. Il s'agit de l'"Andante con espressione" de la sonate Hob. XVI:48. J'en ai adoré la construction, lui ai trouvé un caractère ludique. J'ai réécouté aussi Concerto pour pianoforte et cordes en Sol majeur, Concerto pour pianoforte, violon et cordes en Fa majeur, Concerto pour pianoforte et orchestre en Ré majeur, par Andreas Staier, le "Freiburger Barockorchester" sous la direction de Gottfried von der Goltz. J'ai toujours une petite préférence pour le double concerto mais, cette fois, j'ai remarqué une belle douceur et de la beauté dans le piano d'"Un poco adagio" du Concerto pour pianoforte et orchestre en Ré majeur. Le "Rondo all'Ungarese" m'a moins séduit même si c'est très enlevé. J'ai renoncé à me procurer un cd qui réunissait un quatuor à cordes de Haydn avec un quatuor à cordes de Bartok. En revanche, à prix clément, j'ai fait l'acquisition d'un coffret de sept disques compacts contenant vingt-et-une de ses symphonies par "Tatelmusik" sous la direction de Bruno Weil. Ce n'est pas pour les écouter maintenant. Je les réserve pour un prochain cycle dédié à la symphonie mais pas uniquement à celles de Joseph Haydn. Mon cycle va s'achever ce soir, avec quatre Trios pour piano, violon et violoncelle.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12452
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Joseph Haydn (1732-1809)   Ven 28 Sep - 22:42


Un cycle entièrement consacré à Joseph Haydn s'est finalement achevé sur les Trios pour piano, violon & violoncelle Hob. XV:30, 27, 28 & 29. Ce fut d'autant plus une belle fin que deux morceaux m'ont paru particulièrement exquis; je pense d'abord à l'"Allegretto" du Hob;XV:28 in E major d'une beauté profonde qui monte en intensité et de l'"Andantino ed innocentemente" du Hob.XV:29 in E flat major, d'une candeur irrésistible (faussement naïf malgré tout).

Beaux Arts Trio:
Menahem Pressler, piano
Isidore Cohen, violon
Bernard Greenhouse, violoncelle


https://www.youtube.com/watch?v=J_2vFbJHBXE

Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3686
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Joseph Haydn (1732-1809)   Dim 30 Sep - 21:52

Ces trios sont effectivement superbes, et j'aime beaucoup ton analyse. Ils sont , oui je pense, bien plus profonds qu'il n'y semble...

Une question : Achètes-tu des CD, ou télécharges-tu la musique d'après Youtube ou des sites dédiés à tel ou tel compositeur ? (un jour tu m'avais dit que tu trouvais beaucoup de CD à très bas prix à la FNAC).
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12452
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Joseph Haydn (1732-1809)   Dim 30 Sep - 22:19


Je ne télécharge pas, je préfère toujours le cd. Si l'ordinateur tombait en rade, je peux toujours écouter de la musique et regarder des films car là aussi je privilégie le DVD. La chance c'est qu'à Paris on peut encore trouver à prix clément, comme par exemple ce coffret de sept cd des symphonies de Haydn (21 en tout) à moins de 18 €uros! Sinon, je suis vraiment très heureux de mon intégrale de ses "Piano Trios". Oui, effectivement, il y a de la profondeur et de la beauté là-dedans! Ils font déjà partie de ce que je préfère chez ce compositeur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Joseph Haydn (1732-1809)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Joseph Haydn (1732-1809)
Revenir en haut 
Page 14 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: