Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Steven R. GERBER (1948-2015)

Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13490
Age : 55
Date d'inscription : 13/11/2009

Steven R. GERBER (1948-2015) Empty
MessageSujet: Steven R. GERBER (1948-2015)   Steven R. GERBER (1948-2015) EmptyMer 6 Fév - 22:11

Impressions personnelles

Steven R. Gerber est un compositeur que je connais depuis longtemps au travers de quatre oeuvres orchestrales seulement; Symphonie n°1 en trois mouvements, Dirge and Awakening pour orchestre, Viola Concerto en trois mouvements et Triple Overture pour violon, violoncelle, piano et orchestre. j'avais déjà évoqué sa première symphonie dans le fil "Le Règne de la Symphonie". Aujourd'hui, j'ai réécouté les trois autres opus de Gerber que j'avais délaissées depuis plusieurs années. Il a une écriture claire et des idées thématiques qui me séduisent immédiatement. Dirge and Awakening - Chant funèbre et résurrection a, dès le début, ce caractère funèbre, comme une marche lente et solennelle accompagnant la mort. Ecrite pour un seul mouvement en 1992, elle est créée l'année suivante par l'Orchestre national russe sous la direction de Mikhail Pletnev dans la grande salle du conservatoire de Moscou. L'oeuvre, toujours dans cet élan mortuaire et posé, invite les cloches tubulaires et les cuivres dans une sorte de chant processionnal. La transition vers la résurrection représentée par un allegretto, s'opère par le biais d'un hautbois et d'un développement qui joue beaucoup de la scansion et de l'effet de répétition. Le Concerto pour alto et orchestre, daté entre 1995 et 1996, qui fut écrit pour le formidable Yuri Bashmet qui le produisit dans le cadre du Festival de Tours en 1997, déploie dès les premières mesures une forte intensité dramatique. Chacun des trois mouvements ne se construit autour d'éléments versatiles, le faisant partir dans plusieurs directions ou passer d'une atmosphère à l'autre. Au contraire, chaque mouvement s'applique à explorer une seule atmosphère: sa propre atmosphère. Le second mouvement qui est une série de variations sur les lettres du patronyme de l'altiste, est le moment, selon moi, le plus réussi et le plus passionnant du concerto. Je crois n'avoir encore jamais vraiment réalisé un cycle autour du concerto pour alto. Il faudra que j'y pense et il y a des chances que celui de Steven R. Gerber figure en très bonne place dans un éventuel top 10. Le troisième mouvement est bien plus court et rapide, avec ses coups secs et décidés, telle une course-poursuite entre le soliste et l'orchestre, une frénésie finalement enthousiaste qui extirpe un peu d'espoir à un univers sonore plutôt sombre. Le Triple Overture fut composé en 1998 à la demande du trio des Soeurs Bekova. On peut voir cette oeuvre comme un triple concerto d'une durée relativement courte, moins de douze minutes. Le trio se compose du violon, violoncelle et piano. Le piano a la particularité de ne pas être associé systématiquement aux deux autres instruments du trio. Il s'octroie une certaine autonomie de jeu entre l'orchestre, les percussions et le trio qu'il reforme épisodiquement avec le violon et le violoncelle. Le rôle d'intermédiaire que joue le piano est l'élément insolite qui retient le mieux mon attention dans cette oeuvre.


Dernière édition par Icare le Jeu 7 Fév - 22:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13490
Age : 55
Date d'inscription : 13/11/2009

Steven R. GERBER (1948-2015) Empty
MessageSujet: Re: Steven R. GERBER (1948-2015)   Steven R. GERBER (1948-2015) EmptyMer 6 Fév - 22:22

Eléments biographiques (source Wikipedia)

Steven Roy Gerber était un compositeur américain de musique classique. Il naquit le 28 novembre 1948 et mourut à l'âge de 66 ans le 28 mai 2015. Il fréquenta le "Haverford College" où il obtint son diplôme en 1969, à l'âge de vingt ans. Il étudia ensuite à l'université de Princeton avec une bourse pour étudier la composition musicale. Les œuvres de Steven Gerber incluent le fantaisiste contrapuntique Fantasy for Solo Violin [2], enregistré [3] sur les labels CRI et Naxos, et Piano Trio, commandé par la Fondation Hans Kindler. Ses professeurs de composition comprenaient Robert Parris, James K. Randall , Earl Kim et Milton Babbitt. Ses premiers travaux sont dans un style atonal libre. Au cours de ses années d'études supérieures, il a écrit des œuvres en série et non à douze tons , telles que les œuvres chorales a cappella " Dylan Thomas Settings" et "Illuminations" ( Rimbaud ), et la plupart de ses œuvres dans le reste des années 1970 étaient sur le concept douze tons. À partir du début des années 1980, il a abandonné la composition à douze tons, à de rares exceptions près, et sa musique est devenue beaucoup plus tonale , par exemple dans sa sonate pour piano. Depuis lors, sa musique est restée en grande partie tonale, parfois extrêmement chromatique , parfois diatonique. Sa musique a été relue dans le New York Times et le Washington Post. Sa musique a été jouée dans l'ex-Union soviétique peut-être plus largement que celle de tout autre compositeur américain. En 2005, le chef d'orchestre Vladimir Ashkenazy a chargé Gerber de composer une œuvre pour orchestre. La suite de six mouvements résultante, Music in Dark Times , a été créée par Ashkenazy avec l' orchestre symphonique de San Francisco du 25 au 28 mars 2009. Il est décédé le 28 mai 2015 à l'âge de 66 ans.

L'instant musical:

https://www.youtube.com/watch?v=ceHAIwLe1sg


Son concerto pour violoncelle a l'air très beau. Le premier mouvement est accessible sur la toile.
Revenir en haut Aller en bas
 
Steven R. GERBER (1948-2015)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: