Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Arthur Sullivan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21016
Age : 43
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Arthur Sullivan   Dim 24 Déc - 20:06

Arthur Sullivan est un compositeur britannique né le 13 mai 1842 à Londres (Royaume-Uni), décédé le 22 novembre 1900 à Londres (Royaume-Uni).

Il est l'auteur d'un grand nombre d'opérettes, en collaboration avec le librettiste William Schwenck Gilbert. Ces œuvres légères forment la part la plus connue de sa production mais Sullivan a aussi composé de la musique sérieuse. Il a écrit 23 opéras, 13 œuvres orchestrales, 8 oratorios et œuvres chorales, deux ballets ainsi que des musiques de scène, des pièces religieuses, des mélodies, des œuvres pour piano, de la musique de chambre, etc.


Opérettes et opéras comiques sur des livrets de Gilbert

1871 : Thespis
1875 : Trial by Jury
1877 : The Sorcerer
1878 : H.M.S. Pinafore
1880 : The Pirates of Penzance
1881 : Patience
1882 : Iolanthe
1884 : Princess Ida
1885 : The Mikado
1887 : Ruddigore
1888 : Yeomen of the Guard
1889 : The Gondoliers
1893 : Utopia Limited
1896 : The Grand Duke


Autres œuvres légères

1866 : Cox and Box (livret : F. C. Burnand)
1867 : The Contrabandista (livret : F. C. Burnand)
1875 : The Zoo (livret Rowe)
1892 : Haddon Hall (livret : Sydney Grundy)
1894 : The Chieftain, version révisée de The Contrabandista
1899 : The Rose of Persia (livret : Basil Hood)
1901 : The Emerald Isle (livret Basil Hood)


Autres œuvres scéniques

Opéras

1863-4 : The Sapphire Necklace (livret : Henry F. Chorley, œuvre perdue)
1891 : Ivanhoe (livret : Julian Sturgis)
1898 : The Beauty Stone (livret : Pinero et Carr)


Ballets

1864 : L'Ile enchantée
1897 : Victoria and Merrie England


Cantates, oratorios, drame musical sacré

1869 : The Prodigal Son, oratorio
1871 : On Shore and Sea, cantate profane
1873 : The Light of the World, oratorio
1880 : The Martyr of Antioch, oratorio
1886 : The Golden Legend, cantate profane


Musique religieuse

Cum sancto spiritu pour choeur et orchestre (1857)
Psaume allemand (1858)
5 Choeurs sacrés (1871)
Jubilate et Kyrie (1872)
Te Deum en ré majeur (1866)
Te Deum and Domine salvam fac Reginam (1872)
Te Deum de la guerre des Boers (1900)
16 Anthems (1850/1900)
Une soixantaine d'hymnes et motets divers (1864/1902)


Autres musiques vocales

1886 : Ode pour l'ouverture de l'exposition coloniale et indienne
1887 : Ode pour la pose de la première pierre de l'institut impérial
Mélodies, dont les cycles The Window or the song of the Wrens (1871) et The young Mother (1873)
Des choeurs profanes, dont les 7 Choeurs, 1868


Musique de chambre

Mélodie et Rêverie pour violon et piano
Une Idylle, pour violoncelle et piano (1865)
Duo concertant pour violoncelle et piano (1868)
Quatuor à cordes en ré mineur (1859)
Romance pour quatuor à cordes en sol mineur (1859)
Sonate pour piano (1857)
6 Pièces "Rêves de jour", op 14 (1867)
Pièces : Scherzo (1857), Capriccio (1857), Allegro résoluto (1866), A la hungarica (1867), Elle et Lui (1867), Crepuscule op 12 (1868), 2 Pensées op 2 (1882)


Œuvres orchestrales

1866 : Symphonie Irlandaise en mi majeur
1866 : Concerto pour violoncelle et orchestre en ré majeur
1877 : Henri VIII, suite de la musique de scène
5 ouvertures : ré mineur (1858) - Rosenfest (1860) - In Memoriam en ut M (1868) - Marmion (1867) - de Bal en mi M (1870) - Macbeth (1888)
2 marches composées pour des cérémonies officielles : Processionnelle (1863) - Impériale (1893)
Marche danoise (du Prince de Galles), Marche du Mendiant distrait (1899)
Musiques de scène : Timon d'Athènes (1857), La Tempête, op 1 (1862), Kenilworth, op 4 (1864), Le Marchand de Venise (1871), Les joyeuses commères de Winsor (1874), Henry VIII (1877), Macbeth (1888), The Forresters (1892), King Arthue (1895)
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21016
Age : 43
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Arthur Sullivan   Mer 10 Sep - 14:41

J'ai bien aimé son ouverture dite "des Gondoliers". C'est très sympa.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16718
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Arthur Sullivan   Mer 10 Sep - 15:22

Gilbert and Sullivan, comme on dit Meilhac et Halévy ou encore Rodgers and Hammerstein. Des collaborations ô combien fructueuses.

Je connais quelques ouvertures d'opérettes de Sullivan, comme The Gondoliers, mais aussi Cox and Box, The Yeoman of the Guard, The Pirates of Penzance, The Mikado, et quelques autres, oui c'est pas mal, une sorte d'Offenbach anglais..

Mais ses oeuvres "sérieuses" sont encore plus intéressantes, par exemple In Memoriam, le concerto pour violoncelle, et surtout la symphonie irlandaise Wink
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16718
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Arthur Sullivan   Lun 22 Avr - 20:16

Je recommande en particulier ce CD, avec la symphonie irlandaise en mi majeur, trois ouvertures d'opérettes (The Sorcerer, Cox and Box, Princess Ida, une ouverture "di gallo", une autre ouverture en ut, In Memoriam, ainsi que quelques extraits de musiques de scène pour The Tempest et pour The Merchant of Venice. J'adore la symphonie irlandaise

Revenir en haut Aller en bas
shanessean

avatar

Nombre de messages : 842
Age : 81
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Arthur Sullivan - Symphony "Irish"   Mer 30 Oct - 10:57

La Symphony en mi majeur "Irish"

Composer une symphonie dans l'Angleterre victorienne était une aventure risquée . Mis à part celles de Mendelssohn , le public britannique n'était pas intéressé par des symphonies , et préférait les œuvres plus actuelles dans le genre de celles de Schumann. Arthur Sullivan a conçu son seul essai dans le genre, la Symphonie en mi majeur , lors de vacances en Irlande du Nord à l'été 1863. Il avait initialement prévu de terminer la pièce pour la saison 1863-1864 pour le concert de la Société Musicale , un organisme de promotion de concert dirigé. Mais Sullivan ne finit pas la composition cette année-là, car elle ne fut créée qu'en 1866 , et non par la Société Musicale .

Les réactions à la première représentation furent pas particulièrement enthousiastes; lors d' un nouveau concert plus tard dans la même année, cependant, un critique dans le London Times a décrit l'ouvre comme «de loin la composition la plus remarquable sortie de la plume de M. Sullivan [et] l' meilleure œuvre musicale, si on la juge par la grandeur de sa forme et le nombre de belles mélodies qu'elle contient, depuis longtemps produite par un compositeur anglais " . La partition a été publiée après la mort du compositeur par Novello & Co., qui rajoute le qualificatif de «Symphonie irlandaise. " Le nom avait été apparemment proposé de Sullivan alors qu'il était vivant , mais le compositeur avait voulu éviter les inévitables comparaisons avec la populaire Symphonie de Mendelssohn N°3 en la mineur, la «Symphonie écossaise ».

Les efforts de Sullivan pour s'imposer comme un compositeur sérieux pendant les années 1860 l'ont amené à  composer une symphonie. Suite à une visite en 1863 en Irlande où, comme il l'écrit à sa mère, tout le premier mouvement et des parties des autres mouvements sont venu à lui. La Symphonie en mi majeur a toujours été connue comme «irlandais». On sent les principales influences de Schubert, Schumann et en particulier Mendelssohn. Brahms, Tchaïkovski et Dvorák n'avaient pas encore commencé leur carrière de symphonistes.

Et bien après tout ça, moi, je trouve tout ça très bien. Bien sûr qu'on retrouve les influences de Mendelssohn et Cie, mais qu'est-ce que cela fait si le résultat est bon ? J'aime bien.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr/
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16718
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Arthur Sullivan   Mer 30 Oct - 12:43

J'aime beaucoup aussi cette symphonie irlandaise de Sullivan, c'est même l'oeuvre que je préfère de ce compositeur (parce que, pour moi, ses opérettes en anglais, c'est bof bof, à part les ouvertures).

Il a composé aussi un charmant concerto pour violoncelle.

Revenir en haut Aller en bas
shanessean

avatar

Nombre de messages : 842
Age : 81
Date d'inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Arthur Sullivan   Lun 4 Nov - 14:55

Je viens d'écouter son opéra "victorien" Ivanhoe que j'ai bien aimé et dont je parlerai plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr/
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16718
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Arthur Sullivan   Mer 27 Nov - 19:39

Un aspect inconnu de Sullivan : ses musiques religieuses anglaises. Certaines sont a capella, d'autres avec accompagnement d'orgue. Pas trop mal, mais sans plus...

Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2861
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Arthur Sullivan   Dim 1 Fév - 17:55

Merci pour les infos ! C'est là où je m'aperçois qu'à part les "baroques" anglais,  et Haendel anglais d'adoption, je ne connaîs pas grand'chose à la musique classique anglaise....
Mais la musique populaire irlandaise, oui !! (rien à voir).
Quant à l'Ecosse, tu te souviens Joachim, sur un autre forum, notre expert ès Haydn nous parlait d'un CD sorti l'an dernier, une "rareté", des "Scottish Airs" retranscrits par Joseph Haydn....
Pourquoi Sullivan n'est-il pas plus connu (et joué) en France, à part d'experts comme vous sur ce forum ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arthur Sullivan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arthur Sullivan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: