Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Henri TEXIER

Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13491
Age : 55
Date d'inscription : 13/11/2009

Henri TEXIER Empty
MessageSujet: Henri TEXIER   Henri TEXIER EmptyVen 11 Jan - 10:02



Introduction personnelle:

Jusqu'à aujourd'hui, je ne connaissais cette grande figure du jazz français que de nom. Je me suis cependant toujours dit qu'il faudra que je me penche tôt ou tard sur sa musique et de préférence sur ce qu'il composa en dehors de l'image. En réalité, je ne crois pas qu'il ait beaucoup composé pour le cinéma et la télévision. Il y a surtout un disque d'une musique de film qu'il a composée pour le film Holy Lola de Bertrand Tavernier aux alentours de 2004. Depuis cette époque, à chaque fois que je farfouille dans des bacs de cd, à la FNAC ou ailleurs, je tombe sur ce disque. J'étais assez attiré; le réalisateur étant un grand mélomane qui porte toujours un grand soin à la bande originale de ses films, un instrumentarium qui n'est pas pour me déplaire: violon, violoncelle, contrebasses, guitare, clarinettes, saxophones, trombone, marimba, batterie, percussions et métallophone, un prix plus que raisonnable, autant d'éléments prometteurs auxquels s'ajouta une curiosité toujours plus accrue sur ce musicien. C'est l'acquisition que j'ai fini par faire, bien que je ne connais pas encore le film de Tavernier, un film avec Jacques Gamblin et Isabelle Carré parmi les acteurs principaux. C'est une B.O. qui dépasse les soixante-dix minutes et je n'ai souhaité en écouter que la première moitié. La suite, ce sera pour après. C'est un jazz étoffé de cordes plutôt lancinant et coloré de blues, un jazz à la fois intimiste et chaleureux qui porte les émotions et sentiments humains avec délicatesse, justesse, sans pathos. Classique dans le jazz, chaque instrument a son moment de parole, son petit espace où il peut s'exprimer individuellement. Henri Texier me semble avoir un son, un style, bien à lui et c'est sûrement cette personnalité musicale là que voulait Bretrand Tavernier pour son film.

<<Dès notre première rencontre, Bertrand me demanda, au-delà de composer les musiques pour ses images, de penser au disque de la bande originale du film. J'imaginais alors les musiques pour "accompagner les images" et celles destinées plus particulièrement à l'album. Lors de notre première séance de travail, tout de suite nous avons défini la composition de "l'orchestre de Holy Lola" et je savais que les solistes auxquels nous avions pensé seraient très sensibles aux "moods" du film. Avec beaucoup de discernement, inspiré par les situations très émouvantes du récit, la mise en scène, le jeu des actrices et des acteurs, l'atmosphère particulière du Cambodge, chaque musicien éclaira de ses improvisations les thèmes composés et arrangés pour les scènes de Holy Lola. Un grand merci à Bertrand et à toutes les personnes avec lesquelles, de très près ou de plus loin, j'ai réalisé ce "travail" finalement très "jazz", c'est-à-dire éminemment collectif et avec lesquelles j'ai eu des échanges lumineux et d'une grande justesse.>>

L'instant musical:

https://www.youtube.com/watch?v=53kl6wiP9qU
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13491
Age : 55
Date d'inscription : 13/11/2009

Henri TEXIER Empty
MessageSujet: Re: Henri TEXIER   Henri TEXIER EmptyVen 11 Jan - 10:07


Eléments biographiques:

<<Henri Texier, né le 27 janvier 1945 à Paris, est un contrebassiste, multi-instrumentiste, chanteur, chef d'orchestre et compositeur de jazz français. Il naît dans une famille modeste d'émigrés bretons. Son père est poseur de rail à la SNCF et sa mère fait de petits travaux de confection1. Sa famille a toujours gardé un lien très fort avec la Bretagne1. Il commence l'étude du piano vers huit ans, mais les cours de piano sont désagréables. Un oncle lui fait découvrir le boogie-woogie et il se passionne alors pour le jazz, et constitue un petit orchestre d'amis. Il découvre des formes de jazz plus modernes en écoutant Misterioso de Thelonious Monk, puis Miles Davis, les Jazz Messengers...À seize ans, il a un coup de cœur pour la contrebasse, qu'il apprend en autodidacte2. Il cite volontiers Wilbur Ware comme son influence majeure. Il fonde sa première formation composée de Georges Locatelli, Alain Tabar-Nouval, Jean-Max Albert et Klaus Hagel, inspirée par la musique de Don Cherry et Ornette Coleman. Malgré une quasi absence de documents enregistrés ce groupe représente l'une des toutes premières expressions du free jazz en France (1965). En 1970, il fonde le groupe de rock psychédélique Total Issue avec Aldo Romano (batterie), Georges Locatelli (guitare) auxquels s'ajoutent , Jean-Pierre Huser (chant), Michel Libretti (guitare) et Chris Hayward (violon). L'album Total Issue sort en 1971 chez United Artists Records. Il intègre ensuite une formation menée par Jef Gilson dans laquelle il rencontrera Bernard Vitet (trompette), Jean-Louis Chautemps, François Jeanneau (Saxophones), Stéphane Vilar (Batterie), Jean-Luc Ponty (Violon)... Au cours de cette même période, introduit dans les clubs Parisiens par Daniel Humair, il a également travaillé avec divers musiciens américains dans des clubs parisiens, notamment Johnny Griffin, Bill Coleman, Chet Baker, Kenny Drew, Donald Byrd, Bud Powell, Kenny Clarke, Dexter Gordon, Booker Ervin, Art Taylor...Il est surtout connu pour ses travaux réalisés dans les années 1960 avec Don Cherry ainsi que pour son groupe « Transatlantik Quartet » avec Joe Lovano, Steve Swallow et Aldo Romano dans les années 1980. Tout au long des années 1970, Henri Texier est resté actif sur la scène jazz européenne, jouant entre autres avec des musiciens tels que Gordon Beck, John Abercrombie ou Didier Lockwood. Il a aussi, au sein du trio Romano-Sclavis-Texier, participé aux trois albums ayant pour thème l'Afrique vue par le photographe Guy Le Querrec : Carnet de routes, Suite africaine et African Flashback. Sa curiosité pour le fait musical breton (Cf. Varech, et le nom du Septet monté avec son fils) l'a amené à travailler avec des jazzmen armoricains et des pointures de la musique traditionnelle. En 1998, il a notamment participé à l'album Condaghès (Silex/Auvidis) du guitariste Jacques Pellen, avec Paolo Fresu et Erik Marchand (chant), ainsi qu'à Doue Lann (L'Oz) du bagad Men ha tan. Depuis le milieu des années 1980, il a publié tous ses disques en leader avec le label français Label Bleu.>> WIKIPEDIA

Petit entretien:

https://www.youtube.com/watch?v=JEOJgz-vSlU

Revenir en haut Aller en bas
 
Henri TEXIER
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Autres styles musicaux-
Sauter vers: