Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Les films et séries d'Anouchka

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 4111
Age : 58
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Les films et séries d'Anouchka   Dim 30 Déc - 22:11

Demain, je serai plus prolixe, mais voilà, ça me booste le moral de créer moi aussi ce fil comme nous en avions parlé.

Côté films, (Arte) :

- "Les grandes familles", film en N et B de 1959, avec un Jean Gabin en patriarche capitaliste -banquier..- relativement ignoble, qui veut manipuler tout avec sa fortune. Jean Dessailly, son fils, qu'il considère comme un "raté", s'en suicidera à la fin..
Très sordide...

- "La mort aux trousses" d'Hitchcock, chef d'oeuvre mythique, avec Cary Grant et la délicieuse Eva Marie Saint, entre autres.
Un suspense haletant qui nous emmène à chaque minute dans une incroyable chasse à l'homme.

Côté séries :


- Les Medicis, maîtres de Florence :

- les saisons 1 et 2 (8 épisodes à chaque fois), se passant pour la 2 à vingt d'ans d'intervalle avec la 1.
L'histoire assez peu romancée de la fameuse famille de banquiers (oui, encore !), des Médicis de Florence, qui part du père fils de meunier (Dustin Hoffmann), pour devenir la banque la plus riche du monde... Tentant d'installer une république assez juste pour le "peuple" de la ville, en se dressant contre la famille des Pazzi (= les grands "méchants" de l'histoire..), et contre un pape corrompu (comme d'hab à l'époque).
Admirablement esthétique (décors in situ à Florence, Rome et Venise, somptueux costumes, séduisants et très talentueux acteurs, et beaucoup de suspense.
On attend la saison 3 impatiemment... La famille Medicis donna Catherine de Médicis en mariage à Henri IV, puis leur fille Marie à ? dont j'ai oublié le nom ...

A plus pour parler de la musique de ces trois visions ( qui ne m'a pas laissé un souvenir extraordinaire... Laughing)


Dernière édition par Anouchka le Mer 9 Jan - 21:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
benoît

benoît

Nombre de messages : 311
Age : 54
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Les films et séries d'Anouchka   Lun 31 Déc - 11:03

L' empoisonnement du père Giovanni n' est pas avéré historiquement , entre autres (petites) distorsions, pour une série qui se laisse agréablement regarder.

Catherine de Medicis a été mariée à Henri II de France et mère de 10 enfants dont les rois François II,Charles IX et Henri III , et de François d' Alençon , de Marguerite ( devenant la Reine Margot , première femme du futur Henri IV) et d' Elisabeth  ( qui devient reine d'Espagne en épousant Philippe II en 1559; c' est la Elisabeth de Valois du Don Carlo(s) de Verdi)

Marie de Medicis est la seconde femme de Henri IV et mère de Louis XIII et de Gaston d' Orléans.

Bon réveillon


Dernière édition par benoît le Lun 31 Déc - 15:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
benoît

benoît

Nombre de messages : 311
Age : 54
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Les films et séries d'Anouchka   Lun 31 Déc - 11:05

Musique majeure de Bernard Herrmann pour le chef-d' oeuvre absolu d' Hitchcock , la Mort aux trousses...
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 4111
Age : 58
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Les films et séries d'Anouchka   Lun 31 Déc - 20:08

Merci infiniment Benoît  Very Happy , pour toutes ces précisions historiques un peu oubliées de ma part et qui feront sûrement partie de la suite de cette série plutôt pas mal (italo-britannique).
Et  tout-à-fait d'accord, après réflexion,(j'ai un peu ré-écouté),  sur cette musique de Bernard Herrmann, qui m'a complètement stressée (c'est le but !!!), lancinante et dissonnante absolutissimo sur l'intrigue. Pas très mélodieuse, d'où une certaine frayeur auditive de ma part, mais c'est magistral !      Il a d'ailleurs composé la plupart des musiques de films d'Hitchcock, dont la fameuse "Main au Collet", et surtout "Psychose", où la musique est complètement angoissante !!!, et tout-à-fait extraordinaire....
(J'enverrai un autre jour, Hehe ).

Bon réveillon à toi aussi,,  Kiss , ce soir je vais écouter pas mal de choses ! (dont du jazz parce qu'on joue au blackjack -jeu de casino- etc.. avec des copains, "at home",  pour me consoler de mes emm...)... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 4111
Age : 58
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Les films et séries d'Anouchka   Ven 4 Jan - 19:31

Je reprends quelques petits détails sur les films que j'ai envoyés ci-dessus :

- "Les grandes familles", c'est de Denys de La Patellière, Audiard co-scénariste et dialoguiste... (d'où évidemment des répliques d'anthologie..), et outre Gabin et Dessailly, Louis Seigner, Pierre Brasseur,, Bernard Blier, Annie Ducaux (l'épouse transparente du grand manitou, un rôle assez difficile finalement) : Excusez-moi du peu !!
La musique de Maurice Thiriet ne m'a pas spécialement emballée...

- "La mort aux trousses" : Et bien j'ai lu sur Wikipedia (si c'est bien à jour après tous ces changements de ministres Hehe ), que le film était au programme du bac littéraire en français option "audiovisuel", et la musique de Bernard Herrman au programme en option "musique".....

https://youtu.be/7kLKlHAD-WE

Arte a diffusé "Le crime était presque parfait" hier,
avec Grace Kelly et Ray Milland. Encore un chef d'oeuvre que nous connaissons bien mais je ne m'en lasse pas. Je l'ai enregistré et vais le regarder ce soir ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 4111
Age : 58
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Les films et séries d'Anouchka   Mer 9 Jan - 21:39

Hier soir, j'ai regardé "l'affaire Thomas Crown", pas le remake, mais le film de 1968 avec Steve Mac Queen et Faye Dunaway. Finalement, à la "revision", j'ai été déçue. J'ai trouvé que "ça datait beaucoup". Les effets cinématographiques (le générique en petites cases etc..), Faye Dunaway dans son "surjeu" et son allure, la musique très "chabada" et effets du même acabit...- certes Michel Legrand qui fut nominé pour la BO avec entre autres "les moulins de mon coeur"-, pour moi ça fait très vieillot. Seul l'impérial Steve Mac Queen, très cool, naturel, bref égal à lui-même, m'a plu. Quant à l'intrigue, bôf, ça fait réchauffé aussi et si le début est bien ficelé (le hold-up),  la suite dès que l'enquêtrice s'en mêle, traine pas mal en longueur.. A oublier très vite.
Pour en revenir à Michel Legrand, certes il y a beaucoup de choses de lui que j'aime (en particulier ce qu'il a composé assez récemment pour la splendide soprano Natalie Dessay !), ses comédies musicales, certaines mélodies et chansons. Mais pas tout, exemple cette BO..
(je reconnaîs que je n'étais peut-être pas dans le "mood" pour me laisser ré-imprégner par un tel film, mais bon, c'est comme ça).
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 4111
Age : 58
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Les films et séries d'Anouchka   Dim 20 Jan - 19:45

Deux bons films pour moi cette semaine, à l'opposé l'un  l'autre !

- "Troie", film de 2004, sur la guerre mythique éponyme, de Wolfgang ( Wink ) Petersen.
Casting avec Brad Pitt en Achille (excellent, il s'est vraiment investi, y compris physique !), Wink Peter O'Toole en Priam, Diane Kruger en Hélène etc...
J'avais déjà vu, mais je suis de nouveau "prise dans l'ambiance " de ce "péplum haut de gamme", fort bien réalisé, sans aucun effet "cheap", bien au contraire; on y croit, on revit la légende d'Homère, l'Illiade (malgré quelques petites infidélités à cette dernière, peu importe).
Je n'ai d'ailleurs pas fini la vision (ça sera ce soir).
La musique est de James Horner (cf. Titanic et bien d'autres), donc elle est splendide et accompagne parfaitement l'action, je l'écoute attentivement. Des chants-mélopées très "grecs mythologiques" accompagnent de temps en temps les cuivres (en particulier sur les scènes de deuil, évidemment très nombreuses... On sait comment cela finit..).

https://youtu.be/IeZrKyyXYjY
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 4111
Age : 58
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Les films et séries d'Anouchka   Dim 20 Jan - 20:01

Mon autre coup de coeur ciné fut un film de Claude Chabrol de 2002/2003, -l'un de ses derniers-, d'un sulfureux digne d'un livre de François Mauriac, Georges Bernanos ou Hervé Bazin = " LA FLEUR DU MAL".. = Bourgeoisie bordelaise très riche et complètement figée dans ses principes, ses mensonges, ses secrets... (dont certains datent des collabos de l'Occupation).. Mais

Tout le monde joue à "cache-cache", sans exception, et cela nous est  suggéré petit à petit, jusqu'aux dernières scènes où cela s'éclaircit un peu pour le spectateur... Un grand Chabrol qui distille le poison progressivement sous une apparence trompeuse de faux-semblants avec de magnifiques images d'été sur la mer et de jardins....  Bernard Le Cocq est fascinant à contre-emploi en "grand salaud intégral", Nathalie Baye lumineuse et naturelle, Benoît Magimel excellent aussi. Mais celle qui nous émeut jusqu'au bout, avec un jeu d'une finesse et d'une humanité incroyables, c'est Suzanne Flon, qui crève l'écran d'un bout à l'autre dans le rôle de Tante Line. (je crois qu'elle avait presque 90 ans et il s'agissait d'un de ses derniers rôles).
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 4111
Age : 58
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Les films et séries d'Anouchka   Lun 21 Jan - 20:37

P.S. sur la fin du film "Troie" :

Voilà, le "fatum" de Troie s'accomplit. Achille tué par Paris en son talon vulnérable, la ville de Troie en feu et détruite, et ceux qui fuient vers un autre destin : Enée , son père, son fils, etc..., dans un périple mythique qui donnera lieu bien sûr à "l'Eneide" de Virgile, et dans la légende, à la fondation de Rome quand Enée et son fils Ascagne accosteront enfin sur la côte d'Italie..

Les autres, dont Ulysse, errant sur les mers pendant 20 ans (c'est bien ça je crois), avant de revoir Pénélope etc..
(cf. l'Odyssée).

Cela nous a valu de très belles épopées et légendes, qui ont entretenu l'imaginaire de l'homme dans la beauté de leurs textes, depuis des siècles..

Il est intéressant de savoir aussi, sur un plan plus métaphysique, pourquoi  l'homme a toujours eu besoin de ces légendes, mythes, contes... pour vivre... : La vie "sans rêve" serait sans doute une vie cinglante et vouée sans" l'oubli qu'il nous faut pour vivre..", et sans espérance,  pour affronter la mort qui nous attend tous...............
Mais avons-nous vraiment besoin de tout cela ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 4111
Age : 58
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Les films et séries d'Anouchka   Jeu 31 Jan - 20:36

Juste avant de revoir "La Belle Hélène", j'ai regardé le film "La maison sur le lac" (enregistré sur Arte récemment), de Mark Rydell, 1981, avec Henry Fonda (oscar), Katharine Hepburn son épouse (oscar). Troisième oscar pour l'adaptation de la pièce de théâtre.
C'est un très, très joli flm. Un couple âgé (Norman fête ses 80 ans) passe traditionnellement ses vacances d'été sur le Lac Doré.
Norman est un vieux monsieur très bougon et commence un Alzheimer (ou fait semblant..). Il se retrouve par hasard à passer seul avec sa femme, un mois avec le fils du nouveau compagnon de sa fille  (avec laquelle il a des problèmes sérieux d'entente, Jane Fonda). Ce dernier est un ado plein de vie qui va redonner la pêche au vieux monsieur, et une très belle affection se noue entre eux.

C'est chouette de savoir que Jane Fonda et son père ont été brouillés pendant environ 20 ans, puis réconciliés, ont tourné ce film , quelques mois avant la fin d'Henry Fonda, atteint d'un cancer. Jane s'est beaucoup battue pour que le film existe et qu'elle tourne avec son papa. Splendide

La musique n'est pas mal, mais je ne me souviens plus de qui, Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 12869
Age : 55
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Les films et séries d'Anouchka   Jeu 31 Jan - 23:02


Elle est du compositeur américain Dave Grusin.
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

Kristian

Nombre de messages : 1213
Age : 76
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: Re: Les films et séries d'Anouchka   Ven 1 Fév - 0:18

Anouchka a écrit:
Il est intéressant de savoir aussi, sur un plan plus métaphysique, pourquoi  l'homme a toujours eu besoin de ces légendes, mythes, contes... pour vivre... : La vie "sans rêve" serait sans doute une vie cinglante et vouée sans" l'oubli qu'il nous faut pour vivre..", et sans espérance,  pour affronter la mort qui nous attend tous...............
Mais avons-nous vraiment besoin de tout cela ? Wink

Parce que ces légendes, mythes, contes, etc... sont la substance imaginaire commune dont les Dieux, quels qu'ils soient, nous ont dotés pour nous permettre de nous construire sur un modèle. Quand on regarde les diverses mythologies multimillénaires, ont s'aperçoit qu'elles sont toutes conformes, avec des variantes locales, à un modèle unique qui est commun, à un niveau profond, à l'humanité toute entière – quelles que soient les époques, races et religions.

D'ailleurs, une précision à propos de la Grèce antique : ce que nous appelons assez improprement sa « mythologie » constituait en fait une vraie religion, avec tous ses attributs. Elle se retrouve, sous une autre forme, dans les légendes indiennes, car le peuple grec n'était pas autre chose qu'une partie d'un grand peuple du sous-continent indien, qui avait migré vers l'ouest à une époque dont notre Histoire a totalement perdu la trace.

Dans la « mythologie » grecque, par exemple, Prométhée sauve l'humanité en se sacrifiant pour lui donner le feu, ce qui lui vaudra de se faire éternellement ronger le foie par un rapace. Pour les anciens Grecs, il jouait le rôle de notre Christ chrétien (pléonasme Hehe ), et il a racheté la faute de son frère Epiméthée, qui avait donné toutes les propriétés physiques existant sur terre au règne animal. C'est pourquoi l'homme s'est retrouvé nu comme un ver et totalement démuni dès lors qu'il a connu le péché en acceptant le feu (physique et symbolique) à lui donné par Prométhée. Le feu est bien sûr symboliquement le feu du mental, qui permet la connaissance – chez les Chrétiens, le péché originel.

C'est ce feu qui fait la différence fondamentale entre le règne humain et le règne animal : l'homme a certes un corps d'animal, mais il a surtout un esprit divin, car le feu est celui de l'âme, qui fait de lui une personne, un individu, et le relie donc à la Divinité. Symboliquement, Epiméthée, en dépouillant l'homme de toutes les particularités animales, a aussi fait indirectement une bonne action, puisque c'est cette nudité qui a incité l'homme, grâce au feu qu'il a reçu de Prométhée, à se rapprocher chaque jour un peu plus de Dieu, ce qui est absolument impossible à l'animal.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 4111
Age : 58
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Les films et séries d'Anouchka   Sam 2 Fév - 19:03

Merci pour vos réponses. J'y reviendrai demain ou lundi car j'ai un concert demain que nous donnons à l'Abbaye Ste Croix des Sables d'Olonne (transformée en musée de la peinture). Wink
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 4111
Age : 58
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Les films et séries d'Anouchka   Jeu 7 Fév - 23:45

PANDORA,  film de 1951, britannique,  d'Albert Lewin.  Une "tragédie grecque", "un opéra", un "drame fantastique".. qui se déroule en 1930.... Chef d'Oeuvre !  

Que j'ai revu en version restaurée de 2017 diffusée sur Arte. Les couleurs sont éblouissantes, tels les paysages d'Espagne du Sud en été au bord de la mer !

A Esperanza, un village de la côte espagnole, Pandora, une jeune Américaine -NB une artiste pianiste et chanteuse douée-, est indifférente aux riches prétendants qui la courtisent. Après avoir finalement accepté d’épouser un coureur automobile, elle rencontre le propriétaire d’un yacht, Hendrick Van der Zee, qui n’est autre que le Hollandais Volant de la légende, condamné à errer sur les mers et à ne redevenir humain que six mois tous les sept ans. Or, sa malédiction ne sera levée que s’il rencontre une femme qui, par amour, acceptera de mourir pour lui…


Ava Gardner , Pandora, c'est la femme fatale qui traîne les coeurs autour d'elle et même les morts. Tous des "têtes brûlées" d'ailleurs (coureur automobile de l'extrême, matador..). D'une beauté et d'un charme "à damner"...

James Mason, Hendrick Van der Zee, -quel immense acteur, une dimension shakespearienne !-, c'est le capitaine maudit pour l'éternité, condamné à errer sur les mers jusqu'au jugement dernier...

Ce film est un chef d'oeuvre absolu à mon avis. Au niveau réalisation, somptueuse, rien n'est laissé au hasard, tout est parfait. Il parait que Lewin allait jusqu'à 100 prises pour obtenir le résultat voulu !

Pandora est le destin, la femme par qui tout s'accomplira.. Ses robes sont merveilleuses, longues et drapées comme des tuniques grecques (très décolletées, certes  Wink ). Sa beauté, son talent, sa passion, explosent..

Hendrick est charismatique et bien sûr mystérieux , fascinant et triste...

Le professeur scientifique et archéologue, Geoffrey Fidding (Harold Warrender) - -,  est l'un des héros du film. Omni-présent, il parle en "voix off", pour raconter l'histoire. Il est un peu "nous", les "voyeurs" = Il nous raconte l'histoire. Il est rationnel, il veut protéger Pandora et son entourage, il devine tout, mais il sera victime du "fatum", comme "cela fut écrit"...

Vous connaissez tous la légende du "Hollandais Volant", dont nous avons plusieurs versions (et j'en ai un tableau de 1930 dans mon studio de musique !) ... Il y a d'ailleurs un très beau retour en arrière au 17ème siècle sur l'histoire "maudite" d'Hendrick..

C'est magnifique, c'est déchirant. Une sorte de perfection. La musique (Alan Rawsthorne) m'a plu aussi, mais j'avoue que l'atmosphère est tellement celle d'une tragédie grecque, l'inexorable destin en marche, les dialogues et l'action poignants, qu'elle n'est plus devenue qu'une toile de fond pour moi. (splendides moments sur du fandango et flamenco au début du film, et les airs de corridas- il y en a deux-, entre autres, et les oeuvres jouées au piano par Pandora).

Il faut absolument que vous regardiez, ou ayiez une seconde vision, de cet admirable film !    
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 4111
Age : 58
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Les films et séries d'Anouchka   Mer 27 Fév - 19:04

Ce soir, avec mes hommes, soit on regarde la fin de la saison 2 de "Kaameloot" -dont j'ai parlé sur un certain autre fil-, soit on regarde "Impitoyable", western parait-il génial enregistré dimanche soir sur Arte.
Avec le merveilleux Clint Eastwood, Gene Hackman etc..
C'est un film de 1992 , j'ai vu ça il y a des lustres et je m'en souviens "un peu"... La musique n'est (hélas pas), d'Ennio Morricone. On va voir. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 12869
Age : 55
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Les films et séries d'Anouchka   Mer 27 Fév - 20:07

Anouchka a écrit:
Ce soir, avec mes hommes, soit on regarde la fin de la saison 2 de "Kaameloot" -dont j'ai parlé sur un certain autre fil-, soit on regarde "Impitoyable", western parait-il génial enregistré dimanche soir sur Arte.
Avec le merveilleux Clint Eastwood, Gene Hackman etc..
C'est un film de 1992 , j'ai vu ça il y a des lustres et je m'en souviens "un peu"... La musique n'est (hélas pas), d'Ennio Morricone. On va voir.  Very Happy

La musique est créditée à Lennie Niehaus, un saxophoniste de jazz qui est né le 11 juin 1929 à Saint-Louis, dans le Missouri. Il compose aussi des musiques de films mais essentiellement sur les films de Clint Eastwood avec lequel il est très ami. C'est un représentant du jazz "West Coast". Si je ne garde aucun souvenir de la musique dans Impitoyable, en revanche, j'en garde un très bon du film, un excellent western du genre très sombre et très "eastwoodien".
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 4111
Age : 58
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Les films et séries d'Anouchka   Mer 27 Fév - 23:17

Merci beaucoup Icare pour cet éclairage, je suis ravie des infos sur la musique et le film Kiss . Comme cela, je goûterai peut-être encore plus !

Bon voilà, Very Happy , on a commencé la saison 3 de Kaamelott, et pour les amateurs (Stadler oui, si tu me lis.. Wink . Cela devient bien plus fin comme humour, plus grave (Arthur est très déprimé, ne veut plus du pouvoir et de la "Quête" et a replanté l'épée dans le rocher) etc.. On change de registre, c'est toujours au 2-3ème degré mais ça démarre subtil. Excellent épisode avec Alain Chabat, en duel intello-psychanalytique avec Astier (genre jargon dans lequel tout le monde essaie d'épater l'autre, lol)...
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 4111
Age : 58
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Les films et séries d'Anouchka   Lun 4 Mar - 21:55

Je me sens un peu frustrée, car j'avais fait en début de soirée, un petit compte-rendu sur le film "Impitoyable" (très dur mais chef d'oeuvre total), et puis au moment de l'envoyer ou de le finir, hop, tout s'est effacé. Je n'avais plus le temps de le refaire..
Nous avons une "fin de tempête" par chez nous, et ceci explique peut-être cela..
Conclusion ô combien redite : "Faire son compte-rendu à part et pas "on line", et puis ensuite un "copié-collé"...

Alors, à plus tard !
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 4111
Age : 58
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Les films et séries d'Anouchka   Jeu 7 Mar - 17:44

"Impitoyable" est donc un film que j'ai trouvé magnifique, très difficile, esthétiquement très beau, et d'une noirceur qui serre le coeur.

Cela se passe vers 1880, le train arrive dans le "Far West", lex cow boys vieillissent, les moeurs changent, mais tout reste très dur humainement.

La scène du début dans le "bordel", qui donne lieu à d'atroces mutilations sur des prostituées, est quasi-insoutenable. C'est l'une des clés du film, car tout est basé sur la vengeance, la justice sommaire à cette époque = La mort est la rançon des criminels.

Eastwood, William Munny,  c'est le "tueur" qui "rempile", pour avoir l'argent qu'ont promis les prostituées pour qu'on abatte les deux salauds. Il le fait pour ses enfants et prendre un nouveau départ ailleurs..

Il retrouve son copain Ned (Morgan Freeman), qui accepte par amitié surtout, de l'accompagner. Vieux cow boys qui doivent ré-apprendre à monter à cheval et à bien tirer.. Arrive le troisième, "le Kid", N. Woolwest, qui veut se prouver qu'il est un tueur pour devenir un adulte..

S'en suit ce que vous pouvez imaginer : Le contrat réussi, les femmes qui donnent l'argent de façon amicale et réglo. Et puis, le Kid dégoûté d'avoir abattu un homme sans défense, comme un chien. Ned horrifié de tout ce qu'il voit (lui, il ne tue personne) : Il partira, et sera torturé et tué de façon abominable par le shérif ignoble (Gene Hackman).

Munny demande au Kid de donner l'argent à la veuve de Ned, et d'aller voir ses enfants pour les rassurer.

Alors il reprend son flingue, malgré l'argent et le contrat rempli, pour venger son ami. Cela sera terrible.

La fin pourrait être pire
(une balle dans son dos quand il repart), mais la petite lueur... Sur un magnifique coucher de soleil, on comprend que Munny, et le Kid, et les enfants, sont partis avec l'argent (1 000 dollars de l'époque , quand même = plus de 300 000 Euros), pour aller refaire leur vie à San Francisco, s'occuper d'un magasin de laines.

Je sors de ce film bouleversée Crying or Very sad . La beauté de la réalisation, en décors naturels, est époustouflante, le jeu des acteurs aussi...

La musique
ne m'a pas laissé un grand souvenir.. : J'ai tenté de l'écouter, mais elle était discrète, furtive, et pas vraiment dans l'atmosphère -les dialogues sont brefs, incisifs, essentiels, ce sont eux que l'on écoute-.

Un chef d'oeuvre crépusculaire, sur la fin d'une époque, très réaliste. Un très grand Clint Eastwood qui reçut des oscars pour le film : Meilleure réalisation, meilleur film, meilleur second rôle masculin (Hackman).
Après une telle vision, il faut boire de la tisane et lire de la poésie.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 4111
Age : 58
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Les films et séries d'Anouchka   Sam 9 Mar - 20:14

J'avais parlé du film "Bohemian Rhapsody" (un genre de biopic sur la formation du groupe Queen grâce à Freddie Mercury), sur le fil "le coup de coeur..". J'ai été enthousiaste, si vous vous souvenez.
Comme vous le savez sans doute, le film a remporté quatre oscars :

- meilleur rôle masculin pour Rami Malek pour son interprétation de Freddie Mercury
- meilleur montage, meilleur montage de son, meilleur mixage de son.

Tout ceci, avis personnel, me semble amplement mérité !

Voilà un film, que j'ai et que je reverrai prochainement, mais il est dur psychologiquement et il faut que je laisse passer un peu de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 4111
Age : 58
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Les films et séries d'Anouchka   Ven 15 Mar - 20:19

"L'odyssée du loup", film-reportage-documentaire-fiction à la fois, France 2 samedi dernier, j'ai regardé en replay :

Un film de Vincent Steiger

Chassé de sa meute, un jeune loup doit affronter seul son destin et tenter de survivre dans un monde régi par l’homme. Des forêts de Roumanie jusqu’aux bords de l’Océan Atlantique -NB perso : en passant par les Pyrénées et cet Atlantique est celui de l'Espagne-, il part à la recherche d’un nouveau territoire, d’une nouvelle meute, d’une nouvelle famille. C’est l’incroyable histoire de Slava, le loup.
Ce film est aussi l’histoire d’un loup à l’ère de l’Anthropocène. Celle d’un loup du XXIe siècle qui s’adapte aux nouvelles règles du monde. Un loup qui se confronte sans cesse à l’Homme. A sa brutalité parfois, à ses constructions, ses routes, ses usines - et Re NB : à des bergers qui n'en ont pas peur, le loup n'attaque pas l'homme-. Ce documentaire, basé sur des faits réels, réalisé par Vincent Steiger, nous interroge sur l’avenir du loup mais, plus loin encore, sur le rapport que notre société entretient avec "le sauvage"
.

Magnifique, crédible, "visionnaire" sur la démonstration finale effectivement. Slava passera par les Alpilles, et le Mercantour en France. Tout ceci est vrai.

Le documentaire qui suivait le film fut très instructif : Pour retracer l'itinéraire de Slava, nous avions des cartes géographiques dans le film. ici, cela devient plus technique. C'est un loup (superbe d'ailleurs), d'un éleveur-dresseur de la Sarthe, avec sa femelle, qui ont "joué" le rôle de Slava et sa compagne, et l"histoire -présumée" de son périple, y compris les combats avec l'ours , le refus d'une autre meute de l'accueillir (très plausible, le "loup Alpha", le chef, n'aimant guère les rivaux solitaires).

Cela m'a passionnée . Le replay est fini depuis hier.

Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 18384
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Les films et séries d'Anouchka   Sam 16 Mar - 10:22

Nous avons regardé aussi cette odyssée du loup, c'était très passionnant et émouvant. J'ai tout de même été un peu déçu par la deuxième partie, qui nous informait de la réalisation du film.

En fait le Slava du film n'existait pas mais c'était un loup-acteur domestiqué qui l'interprétait (très très bien, d'ailleurs).
Naturellement, tout au long du film, de la Roumanie à la Galice en Espagne, je me demandais de quelle façon ce loup avait pu être suivi au long de son parcours (de plus de 2000 km si je me souviens bien), et l'explication de l'interprétation de Slava par un loup domestique m'a un peu déçu, car ce rêve d'odyssée du loup s'est en quelque sorte effondré.

Mais est-ce que le vrai Slava a vraiment existé, finalement on ne sait pas...
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 4111
Age : 58
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Les films et séries d'Anouchka   Sam 16 Mar - 19:04

Merci Joachim. Je crois qu'il a vraiment existé, ce loup, mais il fut repéré en Roumanie et puis on l'a retrouvé près de l'Atlantique, et on a "reconstitué" son parcours. Il faut que je vérifie.
Le reportage ôte peut-être une part de rêve, mais finalement pas temps que cela : Si Slava avait été suivi comme le montre le film, il aurait été repéré par un GPS, tout le temps filmé dans sa vie et son intimité de loup, et au fond, n'est-ce-pas mieux parfois d'imaginer son périple ? Car un loup que l'on retrouve en Espagne et dont les origines sont de toute évidence des Pays de l'Est, cela les scientifiques ne l'ont pas inventé....
Exemple : Les loups du Mercantour ou ceux des Pyrénées ont une génétique propre depuis plusieurs générations.

Bref, fiction ou non, peu importe, car le message est clair...
J'ai admiré le "loup-acteur", car un loup même dressé, reste sauvage et loin de l'homme -d'ailleurs tu a remarqué que seule Lola, la chienne, parvient à "l'apprivoiser" pour qu'il "copine" et qu'on puisse le filmer....

Maintenant, je suis dans la vision de "Les uns et les autres" de Lelouch, film que j'avais pas mal oublié. Magnifique BO de Francis Lai et Michel Legrand, et "le boléro de Ravel", et "la sonate au clair de lune" etc..
La réalisation est un peu décousue, c'est très (trop) long. Il me reste encore une heure... A suivre ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 4111
Age : 58
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Les films et séries d'Anouchka   Dim 17 Mar - 20:17

Message surtout pour toi, Joachim :

Ce loup et sa femelle ont bel et bien existé. Le film est basé sur des faits réels contrôlés par des scientifiques.
Le périple de ce loup de type roumain a été reconstitué grâce à des traces fécales, en plusieurs endroits, et jusqu'aux Abbruzzes. Il y a fondé une meute, avec la louve de "type italien" -museau plus allongé, yeux moins or-.

"Slava" est une complète fiction, basée sur une réalité, voilà... (source de ces infos  : le blog de "Le Monde", à propos du film).

A noter que Slava est incarné non par un seul loup, mais par quatre ! Pour les raisons que j'expliquais précédemment, le loup se méfie de l'homme, il est très difficile de s'en approcher, on "l'apprivoise" un peu, pas plus. C'est sûr que pour tourner les scènes comme avec l'ours, les histoires de poubelles pour manger, ou le grand trajet sur le pont, cela a dû être galère !

Vraiment, j'ai adoré..

"Les uns et les autres", j'ai fini la vision, et j'ai trouvé cela beau, très musical, parfois maladroit avec des longueurs ou au contraire des élipses un peu compliquées -on sent les coupures au montage...-,  "un peu vieilli" comme film. Bref, mon avis est un brin "mitigé".
J'y reviendrai plus tard en soirée, surtout pour la musique et la danse (chorégraphie Maurice Béjart), extraordinaire sur "le Boléro".

Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 4111
Age : 58
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: J'   Lun 18 Mar - 23:34

J'avais préparé ma fin de compte-rendu, et hop, elle s'est envolée.

En résumé, du coup Laughing , c'est un très beau film musical dans lequel toutes ces quatre familles : russe, américaine, française et allemande se rejoignent dans l'amour de la musique et de la danse et se retrouvent, après moult pérégrinations parfois confuses et longuettes, dans une scène finale extraordinaire : "Le Boléro" de Ravel (écourté car l'oeuvre dure 17 minutes). Chorégraphie de Maurice Béjart, danseur Jorge Donn (argentin, décédé en 1992), l'équivalent d'un Noureev dont Lelouch s'est inspiré pour le rôle.

https://www.dailymotion.com/video/xgoe7r
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les films et séries d'Anouchka   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les films et séries d'Anouchka
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Communauté :: Les Arts-
Sauter vers: