Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Alberto WILLIAMS (1862-1952)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 18045
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Alberto WILLIAMS (1862-1952)   Dim 25 Nov - 12:25

Alberto Williams, né le 23 novembre 1862 à Buenos Aires et mort le 17 juin 1952 dans cette ville, était un pianiste, compositeur de musique classique, professeur de musique et chef d'orchestre argentin.

Fils de Jorge Williams et Adela Alcorta Palacios, Alberto Williams naquit dans une famille de musiciens, son grand-père, Amancio Alcorta est un homme politique et un compositeur de musique sacrée.
Il fréquenta une école de musique locale dans sa petite enfance dès l'âge de 7 ans en étidiant le piano avec Pedro Beck, et donna bientôt son premier concert public. Il reçut une éducation musicale à l'Escuela de Música y Declamación de Buenos Aires où il prend des leçons de piano de Luis José Bernasconi.
En 1882, il obtint une bourse d'étude du gouvernement argentin, pour étudier la composition musicale au Conservatoire de Paris, où il fut l'élève du pianiste Georges Mathias et des compositeurs Charles de Bériot, César Franck et Benjamin Godard. Dans cette période, il publie ses premières œuvres : des pièces de salon et de caractère pour piano, des danses et sa Primera Obertura de concierto opus 15, dédiée à César Franck.

Revenu en Argentine en 1889, il composa son premier concerto pour piano. Il visita, par la suite, la Pampa et s'inspira du folklore de son pays pour composer également de la musique argentine (milonga et zamba). La pièce El Rancho Abandonato (1890), quatrième mouvement de la suite En la Sierra op 32 en est inspiré : c'est une lamentation nostalgique de la vie rurale dans les pampas, et comprend une citation réussie de la danse folklorique Huella.

En 1893 il fonde le Conservatoire de Musique de Buenos Aires (connu plus tard comme Conservatorio Williams).

Il fut l'auteur de nombreux textes sur la théorie musicale. Enfin il enseigna la composition musicale et eut notamment pour élève Celestino Piaggio.

Ses compositions comprennent deux "Ouvertures de concert", neuf symphonies, trois poèmes symphoniques, 3 séries de milongas pour orchestre, 3 suites argentines pour cordes, musique de chambre, musique chorale, chansons et plus de 300 compositions pour piano.
Sa phase de création peut être divisée en 3 périodes: jusqu'en 1890, ses œuvres étaient fortement influencées par les modèles européens; de 1890 à 1910, ses œuvres, y compris la majeure partie de sa musique de chambre, font une réapparition du langage musical argentin; et finalement, avec sa deuxième symphonie en 1910, il entame une étape internationale de reconnaissance créatrice parmi ses contemporains.

Son travail reflète différents styles. Dans sa première période, il a été influencé par les tendances européennes et adopta plus tard un caractère nationaliste marqué et, vers 1910 environ, reprit les nouvelles tendances de la composition du début du XXe siècle, sans pour autant abandonner les rythmes caractéristiques de l’Argentine. Parmi ses nombreuses productions, on  peut souligner les neuf symphonies, les œuvres de chambre, comme les trois sonates pour violon et piano (1905, op 49 - 1906 op 51 et 1907 op 53), celle pour flûte et piano op 48 et celle pour violoncelle et piano op 52 (1906), un Trio pour piano, violon, violoncelle op 54 (1907), de nombreuses pièces pour piano solo et œuvres vocales, autant chorales que musicales.
En tant qu'écrivain, il a publié les livres Poema de los mares australes (1929) et Poema del Iguazú (1942).


Œuvres principales (sur 136 n° d'opus)

Première ouverture de concert op.15 - 1889
Seconde ouverture de concert op.18 - 1892
Miniaturas. Première suite op.30 - 1890
Miniaturas. Seconde suite op.31 - 1890
Première symphonie en si mineur op.44 - 1907
Seconde symphonie en do mineur "La bruja de las montañas" op.55 - 1910
Marche du Centenaire op.56 - 1910
Troisième symphonie en Fa majeur "La selva sagrada" op.58 -1911
Poema de las campanas op.60 - 1913 (version pour piano 1912) : Campanas crepusculare, Campanas al alba, Campanas de fiesta en la aldea
Première Suite argentine pour archet s/opus - 1923
Seconde Suite argentine pour archet s/opus - 1923
Troisième Suite argentine pour archet s/opus - 1923
Poema de los mares australes op.88 - 1933
Quatrième symphonie en mi bémol majeur "Eli ataja-caminos" op.98 - 1935
Cinquième symphonie en mi bémol majeur "El corazón de la muñeca" op.100 - 1936
Sixième symphonie en si majeur "La muerte del cometa" op.102 - 1937
Septième symphonie en ré "Eterno reposo" op.103 - 1937
Huitième symphonie en fa mineur "L'esfinge" op.104 - 1938
Las milongas de la orquesta op. 107 - 1938
Neuvième symphonie en si bémol "La humorística" op.108 - 1939 : Cortejo Nupcial de los Batracio, En las charcas y junquillo, Final
Poema del Iguazú op.115 - 1943
Aires de la Pampa, diez nuevas milongas en dos suites op.117 - 1944
Niebla en la Pampa pour orchestre à cordes, op. 124

et parmi les pièces pour piano (en tout  9 Poemas, 28 Aires de Vals, 50 Miniaturas, 60 Aires de la Pampa (Hueyas, Milongas, Vidalitas, Cielitos, Zambas y Marotes), series de Madrigales, Epigramas, y Marinas, 4 Odas, 4 Mazurcas, varias Suites y numerosas composiciones para niños).

Tres Aires de Danza op.1 - 1886
1. En si
2. En si bemol
3. En do menor

Recuerdos Infantiles op.2 - 1885
1. Plegaria-
2. Arlequín
3. Polichinela
4. A una muñeca rota
5. Los payasos
6. Ensueño de Navidad

Primera Mazurca op.3 - 1884
Ronda de Korrigans op.4 - 1885
La libélula (estudio) op.5 - 1887
Rêverie op.6 - 1887
Escena de faunos op.7 - 1887
Novelette op.8 - 1886
Canción matinal op.9 - 1886
Piezas fáciles op. 13 - 1887
Suite "En la Sierra" Op.32 - 1890
"La Colina Sombreada"
"Insectos y Lagartijas"
"Rama de piquillin"
"El Rancho Abandonado" aussi pour orchestre à cordes
"Cortejo Campestre"

Hueyas op. 33 (1891)
12 madrigales op 39 (1903)
Marcha del Centenario op.56 - 1910
Poema de las campanas op.60 - 1912 (versión para orquesta 1913)
Campanas crepusculares
Campanas al alba
Campanas de fiesta en la aldea

Aires de la Pampa, diez milongas op.63 - 1912 (las cinco primeras fueron transcriptas por el autor para orquesta sinfónica en 1912)
1. Bailarina sandunguera
2. Equilibrista sobre botellas
3. A la sombra de un ombú
4. Requiebro a las caderas
5. Arrastrando el ala
6. La rodaja de mi espuela se ha enredado en tu pollera
7. Requiebros de la bordona
8. Nostalgias de la pampa
9. ¡Que trenzas para pialar payadores!
10. Martín Fierro en la pulpería

Primera Sonata Argentina pour piano op. 74 (1917)
1. Rumores de la Pampa
2. Vidalita
3. Malembo
4. Gauchos alegres

Payasos, op. 77 (1918)
1. Saludo de los payasos
2. Frank Brown bailando
3. El payaso está triste
4. Vueltas de carnero y saltos mortales
5. La milonga del payaso criollo
6. Los payasos a caballo
7. Cachetadas, puntapiés, bastonazos y bochinche mayúsculo

Poema Fueguino, op 83
Pequeña Suite argentina, op. 90 (1932)
1. Triste
2. Zamba
3. Milonga
4. Pampeana

Milonga popular op. 113 (1942)


Symphonie n° 2



https://www.youtube.com/watch?v=6vK99nHiogU


Symphonie n° 7

https://www.youtube.com/watch?v=6-786vIOhpQ

El rancho abandonato op 32 n° 4

https://www.youtube.com/watch?v=8OLGmceDcIs

Première Ouverture de concert op 15

https://www.youtube.com/watch?v=gOV4LNse_So
Revenir en haut Aller en bas
 
Alberto WILLIAMS (1862-1952)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: