Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez
 

 La Symphonie n°4 ( Chostakovitch )

Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 21007
Age : 44
Date d'inscription : 10/08/2006

La Symphonie n°4 ( Chostakovitch ) Empty
MessageSujet: La Symphonie n°4 ( Chostakovitch )   La Symphonie n°4 ( Chostakovitch ) EmptySam 23 Déc - 23:22

La Symphonie en ut mineur op. 43 est la quatrième des quinze symphonies écrite par Dmitri Chostakovitch entre 1934 et 1936.

Elle comporte trois mouvements :

Allegretto poco moderato
Moderato con moto
Largo - Allegro

Une première version a été écrite en 1934, mais le musicien, insatisfait, l'a détruite et réécrit une nouvelle partition en septembre 1935 et l'achevant en mai 1936. Sa composition a été rendue délicate par les attaques que le musicien subit de la part de la Pravda l'accusant d' "intellectualisme" à propos de son opéra Lady Macbeth de Minsk dont la partition a été jugée trop complexe.

La première devait avoir lieu le 30 décembre 1936 par l'orchestre philharmonique de Leningrad sous la direction de Fritz Stiedry, un réfugié de l'Allemagne Nazi, mais durant les répétitions, Chostakovitch retire de lui-même sa symphonie du programme, arguant d'ultimes retouches sur le final. A posteriori, le musicien explique, lors d'une interview donnée dans les années 50, qu'il trouvait son œuvre trop "grandiloquente". Il accuse également le chef d'orchestre choisi d'incompétence. Une autre version, donnée par Isaak Glikman dans son livre Journal d'une amitié, est que la symphonie est retirée après des pressions de certains dirigeants du parti communiste sur la direction de l'orchestre.

Chostakovitch ne l'abandonne pas et en fait alors une réduction pour deux pianos et la joue pour la première fois, avec Moishei Vainberg, en 1946.

La partition orchestrale n'est retrouvée qu'au début des années 60, permettant une première le 30 décembre 1961 par l'Orchestre philharmonique de Moscou sous la direction de Kirill Kondrashin, ce dernier le dirigeant également pour la première fois en Europe de l'Ouest lors du festival d'Edimbourg en 1962.

Sa structure, de forme sonate, est cependant inhabituelle de par le côté massif du premier et dernier mouvements, encadrant une partie centrale, bien plus courte. L'orchestration en est particulièrement riche, réclamant près de 20 bois et 17 cuivres, en plus des cordes et des percussions.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Mario Ouellette

Mario Ouellette

Nombre de messages : 34
Age : 66
Date d'inscription : 08/08/2012

La Symphonie n°4 ( Chostakovitch ) Empty
MessageSujet: Re: La Symphonie n°4 ( Chostakovitch )   La Symphonie n°4 ( Chostakovitch ) EmptyJeu 9 Aoû - 8:20

Dans une lettre de septembre 1936, Chostakovitch, appréhendant l'interprétation de sa quatrième symphonie, dit : "Comme vous l'avez probablement deviné, je tremble de peur." Bien qu'elle ne plaisait pas aux officiels du Kremlin, représentés par les "critiques", Chostakovitch présenta tout de même sa symphonie.

Une anecdote est racontée un compositeur peu connu (du nom d'Alexandrov) : après l'écoute de la symphonie, son auteur avait dit à la boutade : "Cette symphonie pourrait s'appeler 'Après une lecture de la Pravda'", évoquant le titre d'un morceau de Liszt "Après une lecture de Dante". Et il ne s'était pas trompé car il fut rencontré dans un bureau par le directeur de l'orchestre de Leningrad qui le supplia pratiquement de laisser de côté cette symphonie ; ce que Chostakovitch comprit car il y allait de sa propre vie mais aussi de celle d'autrui. Le climat stalinien amenait les oreilles à se dresser aussi pour d'autres raisons, celles-ci ayant d'évidentes priorités sur les choses musicales.

C'est le dégel, encore fragile, sous Khrouchtchev qui a permis à Kondrachine de la jouer enfin (1961). Et notons que Chostakovitch ne l'avait pas retouchée encore qu'il ait pu dire aux officiels qu'il envisageait plutôt une nouvelle version. Donc, 25 ans plus tard, de même Lady Macbeth de Mzensk fut écartée auparavant, ayant eu un sort identique en raison de la censure.

On a rarement vu, dans le monde musical, des oeuvres subir pareille tragédie, heureusement elles furent gardées intactes. Rarement aussi, l'expression musicale s'est vue entrecroisée avec le monde politique. Les répercussions idéologiques du "réalisme socialiste" d'Jdanov se firent sentir non seulement pour les compositeurs mais encore pour les créateurs de film, les peintres, poètes et romanciers, etc. Ceux-ci vécurent, au quotidien, le désespoir de voir un pays se construire indépendamment des libertés individuelles et du bonheur humain.

Revenir en haut Aller en bas
 
La Symphonie n°4 ( Chostakovitch )
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Oeuvres & analyses musicales-
Sauter vers: