Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Solomon ECCLES (1618?-1682)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 17749
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Solomon ECCLES (1618?-1682)   Mar 31 Juil - 18:01

Solomon Eccles était un violoniste anglais du 17ème siècle, également connu sous le nom de Solomon Eagle . Il s'était distingué dans la musique d'église, lorsqu'il l'abandonna en 1660 pour adhérer à la secte des quakers, à laquelle il s'était affilié. Il a été emprisonné à plusieurs reprises et semble avoir été déporté en Nouvelle-Angleterre, puis reniant finalement sa secte, mais devenant athée. Il a écrit une pièce sur l'art de jouer du violon, intitulée The division violin (Londres, 1693). En entrant dans la secte mentionnée, il publia un Dialogue sur la vanité de la musique (1697) dont aujourd'hui il existe encore de nombreux spécimens.

Salomon Eagle a été mentionné dans le compte rendu semi-fictif de Daniel Defoe de la peste de 1665 intitulé "Un journal de l'année de la peste". Defoe a écrit:

Je suppose que le monde a entendu parler du célèbre Solomon Eagle, un passionné. Lui, quoique non infecté de peste, mais dans sa tête, allait dénoncer le jugement sur la ville d'une manière effroyable, parfois tout nu, et avec une casserole de charbon brûlant sur sa tête. Ce qu'il a dit, ou fait semblant, en effet je ne pouvais pas l'apprendre.

Cet événement est corroboré dans l'article du 29 juillet 1667 du Journal de Samuel Pepys (vol 13). Pepys confirme que la personne décrite comme telle est un Quaker.

[...] un homme, un quaker, vint nu à travers la salle [de Westminster], seulement très civilement attaché aux soldats pour éviter le scandale, et avec un réchaud de feu et de soufre brûlant sur sa tête ... en criant: Repentez-vous!

Eccles était un Quaker, un homme poursuivi à plusieurs reprises pendant la Restauration pour désobéissance civile. La loi qui a été adoptée au début des années 1660 a dit que, si plus de trois personnes se réunissaient dans une salle pour le culte religieux quaker, c'était une activité séditieuse et honnie. En mai 1665, Eccles a été arrêté à Southwark, bien qu'il vivait probablement au milieu de la ville de Londres, et a été mis en prison - probablement dans le Clink sur la rive sud - pendant environ deux à trois mois.

Compositeur, il enseigne la viole et le virginal. Vers 1660, devient quaker, et brûle ses livres et ses instruments. Il aurait alors vécu comme tailleur ou cordonnier. En 1671, il accompagne George Fox dans les Indes de l'Ouest, mais de revient pas avec lui en mai 1673. Il est de nouveau à Londres en octobre 1673, où il se marie une seconde fois. Dans son écrit, il critique violemment la musique de l'église anglicane

Eccles est décédé le 2 janvier 1682 à Spitalfields. Il fit de George Whitehead son exécuteur et laissa de l'argent aux Quakers Leonard Fell et James Lancaster.

Eccles avait au moins deux enfants qui furent aussi des compositeurs, John et Henry.


A noter que Eccles, sous le nom d'Eagle (Aigle), figure en tant que personnage principal dans le roman de Harrison Ainsworth, Old St. Paul's, une chronique fictive de la Grande Peste et du Feu de Londres.


Œuvres

Peu de ses œuvres existent, car, lorsqu'il est devenu quaker, il a brûlé tous ses livres et ses compositions pour se distancer de la musique d'église. Croyant que la musique est une vanité pécheresse, il a d'abord vendu les compositions et ses instruments, avant de les reprendre et de les brûler pour empêcher l'acheteur de tomber dans le péché. Sa répugnance pour l'église organisée a été reflétée dans le nom de Quaker pour les bâtiments d'église dans son temps: "steeple-houses".

Il est crédité en tant qu'auteur du tract "A Musick-Lector" de 1667. Texte : A musick-lector: or, the art of musick (that is so much vindicated in Christendome) discoursed of, by way of dialogue between three men of several judgments: the one a musician and master of that art, and zealous for the Church of England; who calls musick the gift of God. The other a Baptist, who did affirm it to be a decent and harmless pracrice. The other a Quaker (so called) being formely of that art, doth give his judgment and sentence against it; but yet approves of the musick that pleaseth God. Written by Solomon Eccles

Il reste deux musiques de scène : The City heiress or Sir Timothy Treatall (1682), et Venice preserded (1682)




https://www.youtube.com/watch?v=5Wm7_gAa4b4
Revenir en haut Aller en bas
 
Solomon ECCLES (1618?-1682)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: