Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Michael KELLY (1762-1826)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 17938
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Michael KELLY (1762-1826)   Lun 23 Juil - 19:08

Michael Kelly, de son vrai nom O’Kelly, né à Dublin le 25 décembre 1762 et mort à Margate le 9 octobre 1826 est un chanteur d’opéra et compositeur irlandais. C’était un ténor, n’utilisant que rarement le falsetto.

Son père Thomas Kelly était un marchand de vin et un maître de danse et occupait une position sociale importante à Dublin, qui donna à son fils une bonne éducation musicale, en particulier pour le chant.
Comme sa partenaire Nancy Storace, Michael avait étudié le chant avec Venanzio Rauzzini. En passant par Naples dès 1779 où il étudia avec Giuseppe Aprile, Kelly arriva à Vienne en 1783. Il est devenu membre de la compagnie de la Cour et rencontra Salieri et Mozart. Il joua dans plusieurs de leurs opéras avec non seulement Nancy Storace mais aussi Caterina Cavalieri et Francesco Benucci.
Au début de l'année 1787, il quitta Vienne en compagnie de Thomas Attwood et de Storace et se rendit à Londres, où il travailla comme chanteur et (à partir de 1797) comme compositeur théâtral fécond, éditeur et marchand de vin.

C'était une des figures principales du théâtre musical britannique autour du 19ème siècle, et un collaborateur étroit de Richard Sheridan, qui avait été un ami de Mozart et de Paisiello, et il a créé des rôles dans leurs opéras. Avec son amie Nancy Storace, il fut l'un des premiers chanteurs de l'époque en Grande-Bretagne et en Irlande et devint une célébrité de premier ordre en Italie et en Autriche. En Italie, il est également connu comme O'Kelly ou même Signore Ochelli.

Il fut également éditeur de musique et directeur du King's Theater en 1793. Vers la fin des années 1780 il eut une relation d'affaires et sentimentale avec la soprano et actrice Anna Maria Crouch (1763-1805) jusqu'à la mort de celle-ci.

Il publia un livre de mémoires : Reminiscences of Michael Kelly (1826), très intéressant pour ses récits et commentaires de la vie de son époque, et en particulier ce qui concerne Haydn et Mozart.

On y trouve entre autres :

Nancy Storace - sur la virtuosité flamboyante de cette chanteuse adolescente
Wolfgang Amadeus Mozart - sa description physique de Mozart
Mozart et la danse - Mozart en tant que danseur hautement qualifié
Haydn et Mozart - La description de Kelly d'une fête de quatuor à cordes à laquelle Haydn et Mozart ont joué ensemble
Francesco Benucci - L'effet extraordinaire de Non piu andrai de Mozart sur ses interprètes lors des premières répétitions du Mariage de Figaro


Œuvres


On lui doit une soixantaine d’œuvres : musique de scène, opéras, ballets, cantates et mélodies. Son opéra Blue Beard resta 26 ans au répertoire.

Il n'y a pas de registre fiable des compositions de Michael Kelly. Dans son Réminiscence, il énumère 62 œuvres pour divers théâtres londoniens, qu'il a «composées et sélectionnées». Ceci signifie qu'il a souvent mélangé sa propre musique avec celle d'autres compositeurs ou arrangé des travaux par d'autres pour les adapter à ses buts. Dans ces cas, par conséquent, la part de sa contribution initiale n'est pas claire du tout et peut varier considérablement.
Dans un certain nombre de cas, Kelly a simplement écrit la mélodie et «compté sur des assistants professionnels en matière d'orchestration et de technique». On prétend que la première pantomime de Cendrillon en Angleterre était la production de 1804 à Drury Lane, pour laquelle la musique était de Michael Kelly. Un opéra comique de 1801, The Gypsy Prince, écrit en collaboration avec Thomas Moore, n'a pas réussi. Certains de ses opéras originaux sont:

Blue Beard, or Female Curiosity (livret de George Colman le Jeune), "Grand Dramatic Romance"; Londres, Theatre Royal, Drury Lane, 16 janvier 1798.
Pizarro (Richard Brinsley Sheridan), pièce musicale; Londres, Theatre Royal, Drury Lane, 24 mai 1799.
Love Laughs at Locksmiths (George Colman le Jeune), opéra comique; Londres, Théâtre Royal, Haymarket, 25 juillet 1803.

Kelly a également écrit de nombreuses romances en anglais et en français, l'une des plus connues étant The Woodpecker sur les paroles de de Thomas Moore. Et aussi quelques Duos et des Danses paysannes pour instruments.


Liste complète des opéras auxquels il aurait plus ou moins participé :

The Absent Apothecary (1813)
Abudah (1819)
Adelgitha (1807)
Adelmorn the Outlaw (1801)
Adrian and Orilla (1806)
The Africans (1808)
Algonah (1802)
Aurelio and Miranda (1798)
The Blind Bargain (1804)
Blue Beard (1798)
The Bride of Abydos (1818)
Britain's Jubilee (1809)
The Captive of Spielberg (1798)
The Castle Spectre (1797)
Children ou Give them their Way (1800)
The Chimney Corner (1797)
Cinderella or The Little Glass Slipper  (1804)
The Conquest of Taranto (1817)
The Counterfeit (1804)
De Montfort (1800)
Deaf and Dumb (1801)
False Appearances (1789)
Feudal Times(1799)
The Forty Thieves (1806)
The Founding of the Forest (1809)
A Friend in Need (1797)
The Gay Deceivers (1804)
The Gipsey Prince (1801)
Gustave Vasa (1810)
Harlequin Harper (1813)
The Hero of the North (1803)
The Honey Moon (1805)
The House of Morville (1807)
A House to Be Sold (1802)
The Hunter of the Alps (1804)
The Illusion (1813)
The Indian (1800)
The Jew of Mogadore (1808)
The Lady and the Devil (1820)
The Land we Live in (1804)
The Last of the Family (1797)
Love Laughs at Locksmiths (1803)
The Marriage Promise (1803)
Of Age To-Morrow (1800)
The Outlaws (1798)
The Peasant Boy(1811)
Pizarro (1799)
Polly or The Sequel to Beggar's Opera (1813)
A Prior Claim (1805)
Remorse (1813)
The Royal Oak (1811)
The Russians (1813)
Time's a Tell-Tale (1807)
Town and Country (1807)
The Unknown Guest (1815)
Urania (1802)
Venoni (1808)
We Fly by Night (1806)
The Wood Demon : avec King (1807)
The Young Hussar  (1807)
Youth, Love and Folly (1805)
Revenir en haut Aller en bas
Emmanuelle



Nombre de messages : 65
Age : 68
Date d'inscription : 31/05/2014

MessageSujet: Re: Michael KELLY (1762-1826)   Sam 28 Juil - 22:17

Une université américaine a travaillé sur Blue Beard; or Female curiosity de Michael Kelly, son opéra sur Barbe Bleue.
Certains des passages sont écoutables en ligne sur le site de l'université :  http://www.sjsu.edu/faculty/douglass/music/album-bluebeard.html

Pour les non anglophones, j'ai traduit la présentation des extraits chants-piano donnés sur le site.

"Michael Kelly et Anna Maria Crouch ont interprété Selim et Fatima dans Blue-Beard ("Drury Lane", 17 janvier 1798). Kelly a admis qu'il était inspiré par la performance de Raoul Barbe Bleu de Grétry à Paris en 1790, mais il a insisté sur le fait que dans sa propre production à Drury Lane, il "n'a pas introduit une seule mesure de Grétry" ("R 1:358). Kelly n'avait pas besoin de se défendre d'avoir fait des emprunts de Grétry, car l'ensemble de la production, tant la partition que le livret, sont radicalement différents. Colman et Kelly ont donné à leur barbe bleue un décor turc. Les noms des personnages sont changés : Isaure et le chevalier Vergy dans l'opéra de Gretry, deviennent Fatima et Selim. Track : Overture] commence par évoquer la liaison secrète des amants, passe au faste de l'arrivée d'Abomélique et anticipe efficacement le danger auquel Fatima est confrontée. Dans leur duo d'ouverture (I.i.1-17 ; 8-11), Selim et Fatima tentent de s'enfuir. Alors qu'elle grimpe de sa fenêtre sur une échelle de cordes de soie, leur chanson [Track : Duet : Twylight Glimmers (Selim et Fatima)], imite ses pas descendants, " Pit a pat, pit a pat, pit a pat, " en bas de l'échelle.

Le père de Fatima, Ibrahim, déjoue la tentative des amants de s'enfuir. Il chasse Selim et dit à Fatima qu'elle doit épouser le puissant et riche Pacha, Abomélique. Kelly fournit une marche turque stridente [Track : March] et Track : Chœur pour l'arrivée d'Abomélique[Mark his approach (chœur) ] (I.i.135-142 ; 22-25). Au départ d'Abomaleque avec son épouse, les sons de son triomphe subjuguent la résistance inefficace de Fatim a[Track : The Carsee as the Bride (chorus) ]. Comme dans le duo d'ouverture, avec son " Pit a pat, pit a pat, pit a pat " de la descente de Fatima, Kelly révèle dans les chansons suivantes sa fascination récurrente pour le mimétisme musical : l'écho instrumental des sons naturels et l'écho vocal des sons instrumentaux. C'est bien sûr ce qui a rendu le "Woodpecker Tapping" (choc du bec du pivert) de Kelly si mémorable. Dans le duo de Shacabec et Beda (I.i.58-76 ; 30-33), Kelly joue avec les tintements de la guitare : [Track : Duo : tink a tink a tink (Beda et Shacabac)] .

Dans le Glee à l'ouverture de l'acte II, une bande de soldats turcs prépare une embuscade, complotant pour donner leur signal avec le "tapotement sur le tambour" (II.ii.1-10 ; 49-53).   [Piste : Glee : Stand close (rub a dub)]

Les poètes et les compositeurs ont souvent tenté de faire écho aux battements de sabots des chevaux. Le galop familier de l'Ouverture de Gioachino Rossini pour Guillaume Tell ou de "Light Calvary Overture" de Franz von Suppé étaient des versions du dix-neuvième siècle d'un jeu d'écho qui remonte au moins aussi loin que l'onomatopée de Virgile dans l'Énéide : "Quadrupedante putrem sonitu quitit ungula campum", traduit par Dryden par "Puis a frappé les sabots du cheval sur le sol avec un piétinement à quatre pieds". Pendant qu'Abomélique menace de la décapiter avec son cimeterre, Fatima, sa sœur Irene et l'esclave Shacabac veillent à l'arrivée de Selim et de ses camarades. Tout comme le sauvetage semble trop tard, ils entendent le galop, galop [Piste : The Turret] (II.vi.84-109 ; 62-68) "

Le fac-similé du livret en anglais est sur Google Livres
Revenir en haut Aller en bas
http://annselinanancystorace.blogspot.fr/
Emmanuelle



Nombre de messages : 65
Age : 68
Date d'inscription : 31/05/2014

MessageSujet: Re: Michael KELLY (1762-1826)   Sam 28 Juil - 22:31

La musique de Remorse (1813) est également signée de Michael Kelly.
On en  trouve des extraits commentés longuement sur
http://www.sjsu.edu/faculty/douglass/music/album-remorse.html

Sur le même site, on trouve également des extraits de The Gipsy Prince (1801) sur http://www.sjsu.edu/faculty/douglass/music/album-gipsy.html

J'imagine que les réductions sont celles des partitions vendues à l'époque pour aux particuliers.

(Désolée, je n'ai pas le temps de faire des traductions.)
Revenir en haut Aller en bas
http://annselinanancystorace.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Michael KELLY (1762-1826)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Michael KELLY (1762-1826)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: