Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Le piano (seul) de nos amours!

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 22637
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty2020-09-03, 23:54

Je suis quelqu'un plutôt d'humeur égale, donc il m'arrive très rarement d'être d'humeur excécrable. Et si c'est le cas, en général, alors je n'écoute rien. J'attends de me calmer un minimum pour écouter de la musique. Après laquelle, c'est très variable selon le contexte.
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 22637
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty2020-09-04, 04:39

A une époque j'aimais bien jouer cette petite valse le soir pour me détendre


https://www.youtube.com/watch?v=uJh_FQa95TI

Ainsi que la valse posthume (B.150) de Chopinou:

https://www.youtube.com/watch?v=j76vXRJqaWM
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
laudec

laudec

Nombre de messages : 5202
Age : 68
Date d'inscription : 25/02/2013

Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty2020-09-04, 07:46

Adorables ces petites valses drunken
Revenir en haut Aller en bas
laudec

laudec

Nombre de messages : 5202
Age : 68
Date d'inscription : 25/02/2013

Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty2020-09-04, 12:54

Ray LEMA et son piano Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 333455


https://youtu.be/bwI0g3Khod0
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 22637
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty2020-09-04, 23:20

laudec a écrit:
Ray LEMA et son piano Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 333455

C'est pas mal en effet.

De mon côté je reste "classique" avec la Consolation N°3 de Liszt


https://www.youtube.com/watch?v=hLXOOeMKmJc
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13981
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty2020-09-05, 19:29


Trois Sonates de Beethoven par Walter Klien:

A la base, c'est un cadeau que l'on m'avait fait. On m'en a fait plusieurs comme celui-là. Mais ces trois sonates de Beethoven constitue un disque que j'aime beaucoup et qui revient assez régulièrement dans mon lecteur. Il y a tout d'abord la Sonate en Fa mineur n°23, op. 57 - "Appassionata". Dans l'"Appassionata", l'interprète explique que le piano a reçu une force d'expression incroyable. Il ira jusqu'à dire "la plus intense qui ait jamais été donnée à cet instrument." Personnellement, je n'irai pas jusque là, mais il est vrai que pendant l'écoute de cette sonate, je suis toujours assez frappé par son intensité. C'est surtout vrai dans l'"Allegro assai. Une apothéose tragique caractérise la partie "Presto" du troisième mouvement. La Sonate en ut mineur n°8, op. 13 - "Pathétique". Il est dit à propos de cette sonate qu'elle était la plus populaire de Beethoven car elle avait la réputation d'être facile à jouer, et qu'elle offrait ainsi la possibilité même aux pianistes amateurs d'interpréter le grand compositeur. N'étant que mélomane et peu soucieux de cet aspect des chose, je me concentre uniquement sur la poétique de cette musique, avec peut-être une préférence pour l'"Adagio cantabile" (mouvement médium). La cerise sur le gateau fut bien sûr la Sonate en ut dièse mineur n°14, op. 27 - n°2 - "Clair de lune". L'"Adagio sostenuto" est un de ses plus grands "tubes" et je n'y résiste pas. Il existe comme ça des thèmes qui ont ce pouvoir de séduire un nombre impressionnant de gens dans le monde, peu importe sa culture et sa religion: ils font désormais partie de la mémoire collective. Cette sonate fut composée en 1801 avec comme sous-titre "Quasi una fantasia" or, d'après la petite histoire, Beethoven ne la fit publier qu'en 1802 parce qu'il estimait que ce n'était pas une de ses meilleures pour le piano. C'est vrai qu'elle ne me fascine pas autant que la N°17 - La Tempête, mais bon, quand même, elle a son charme.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 22637
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty2020-09-05, 21:28

Icare a écrit:
La Sonate en ut mineur n°8, op. 13 - "Pathétique". Il est dit à propos de cette sonate qu'elle était la plus populaire de Beethoven car elle avait la réputation d'être facile à jouer, et qu'elle offrait ainsi la possibilité même aux pianistes amateurs d'interpréter le grand compositeur.

Ce n'est certes pas la plus difficile à jouer des sonates de Beethoven, mais elle n'est pas si facile que ça quand même.

Citation :
La cerise sur le gateau fut bien sûr la Sonate en ut dièse mineur n°14, op. 27 - n°2 - "Clair de lune". L'"Adagio sostenuto" est un de ses plus grands "tubes" et je n'y résiste pas.

Tout comme ce fameux passage qui est faussement facile à jouer. Beaucoup de gens s'imaginent que parce qu'une musique est "lente" qu'elle est facile à jouer. Or rien de plus faux. A l'inverse un Boggie Woogie se joue très vite alors que c'est plié en 10 minutes même par un débutant total.

Ce qui m'amène d'ailleurs au point suivant:

Citation :
C'est vrai qu'elle ne me fascine pas autant que la N°17 - La Tempête, mais bon, quand même, elle a son charme.

Le premier mouvement ("au clair de lune") a eu hélas la facheuse tendance à résumer à lui seul cette sonate en occultant les deux autres mouvements, en particulier le 3ème qui vaut aussi son pesant de cacahuètes et vaut bien, à mon avis, une "Tempête"  Wink


https://www.youtube.com/watch?v=zucBfXpCA6s
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum
Pianoline

Nombre de messages : 2135
Age : 27
Date d'inscription : 08/06/2011

Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty2020-09-05, 21:36

Ah j'ai joué intégralement la Moonlight Sonata, j'adore ! Mais je préfère les 1er et 3e mouvement, qui se ressemblent, contrairement au 2e que je trouve plat, sans intérêt. C'est trop gentillet à mon goût et j'ai du mal à l'associer à ses deux autres mouvements, autant dans l'ambiance que dans le ressenti.

de la sonate n°8, je n'ai joué que le 2e mouvement mais ca me plairait bien de la jouer intégralement aussi.

J'ai hâte de jouer aussi la transcription par Liszt de la symphonie 7 de Beethoven. Je l'avais prévu cet été mais finalement mes projets ont été détourné entre les préparatifs du concours et aussi des concerts où je jouais pour des amis. Ca doit être génial à jouer.

Sinon, juste à écouter de Beethoven, je préfère ses symphonies, les plus puissantes et celles qui procurent le plus d'émotions.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 22637
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty2020-09-05, 21:56

Puisqu'on est au piano (seul) de nos amours, voilà un morceau sympa (mais super difficile à jouer)


https://www.youtube.com/watch?v=GhBXx-2PadM
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum
Pianoline

Nombre de messages : 2135
Age : 27
Date d'inscription : 08/06/2011

Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty2020-09-05, 22:17

Je ne l'aime pas trop celui là, je le trouve trop "hargneux". Ca me stresserait presque. J'aime le rythme et les piqués du début qui rendent la musique agressive.

Je préfère nettement le dark one : le prélude op.3 n°2 !
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13981
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty2020-09-06, 08:55

Snoopy a écrit:
Tout comme ce fameux passage qui est faussement facile à jouer. Beaucoup de gens s'imaginent que parce qu'une musique est "lente" qu'elle est facile à jouer. Or rien de plus faux.

J'ai conscience depuis longtemps qu'il s'agit là d'une idée reçue. D'autre-part, même si un morceau s'avère plutôt facile à réaliser techniquement, il y a une différence à faire entre le pianiste qui va l'interpréter mécaniquement et celui qui va lui apporter de la sensualité, un surplus d'âme... Personnellement, en tant que mélomane, je ne me soucie pas tellement de la difficulté d'interprétation d'une oeuvre. Ce n'est pas forcément cette caractéristique qui va déterminer sa valeur à mon oreille. Une idée musicale peut m'apparaître exquise même si, au fond, elle n'est pas difficile à interpréter, tout comme, au contraire, elle peut me paraître dérisoire alors qu'elle peut être dure à jouer. L'interprète consciencieux, quant à lui, sera dans une toute autre optique et recherchera la difficulté d'interprétation pour progresser. Le mélomane (non-musicien) consciencieux évolue aussi, mais pas de la même manière ni avec les mêmes exigences, exigences qui n'ont d'ailleurs pas moins de légitimité que celles du pianiste: il ne fait qu'élargir son champs d'appréciation. Pour en revenir à ma propre expérience, même si je ne suis pas musicien, lorsque j'écoute certaines pièces de piano, j'ai bien conscience de leur virtuosité tant elle me semble évidente. Mais ce n'est pas ce qui va me la rendre plus émouvante ou fascinante pour autant, ainsi, une musique plus "facile" - chose qui peut parfois se sentir aussi - peut alors davantage m'envoûter, m'émouvoir. C'est en cela où la musique est un art magique à mon oreille et qu'il serait dommage de réduire à sa seule réalité technique. Ce matin, j'ai réécouté la Sonate pour piano en Si bémol - D 960 de Franz Schubert et je me moque éperdument de savoir si elle est plus facile ou difficile à jouer que la D 959 dans l'absolu. Généralement, j'ai une préférence pour cette dernière mais, ce matin, j'ai préféré la D 960. Je l'ai trouvée fortement sensuelle, d'une grande délicatesse. Elle n'a pas construit mon humeur du jour, elle fut mon humeur du jour. Une question d'osmose en quelque sorte.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 22637
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty2020-09-06, 13:10

Citation :
Personnellement, en tant que mélomane, je ne me soucie pas tellement de la difficulté d'interprétation d'une oeuvre. Ce n'est pas forcément cette caractéristique qui va déterminer sa valeur à mon oreille.

Moi non plus. Par contre ça aide à déterminer la valeur du musicien Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 231625

Citation :
Une idée musicale peut m'apparaître exquise même si, au fond, elle n'est pas difficile à interpréter, tout comme, au contraire, elle peut me paraître dérisoire alors qu'elle peut être dure à jouer.

100% d'accord. Par exemple Les Études d'exécution transcendante de Liszt sont parmi ce qu'il y a de plus complexe à jouer au piano mais musicalement parlant, je trouve ça chiant à mourir. Ce n'est pas la difficulté technique d'une oeuvre qui en fait sa beauté. La technique doit juste aider le compositeur à pouvoir justement s'exprimer plus facilement car il n'a pas la barrière technique pour le faire.

Citation :
lorsque j'écoute certaines pièces de piano, j'ai bien conscience de leur virtuosité tant elle me semble évidente. Mais ce n'est pas ce qui va me la rendre plus émouvante ou fascinante pour autant

Moi non plus. Et on ne se pose pas la question de la virtuosité sur certaines oeuvres tant en effet elle est évidente à l'écoute, mais le "souci" est qu'il y a pas mal d'oeuvres qui sont émouvantes et fascinantes et qui ne donnent pas l'impression à l'oreille d'être difficile à jouer (en général parce que c'est "lent") comme la sonate "au clair de lune" de Beethoven ou un nocturne de Chopin par exemple, alors que ce sont pourtant des oeuvres pas si faciles qu'il n'y parait à jouer. C'est juste ce que je voulais souligner. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13981
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty
MessageSujet: Castérède   Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty2020-09-06, 22:24


Me voilà de retour au vingtième siècle avec un compositeur français dont j'apprécie presque tout ce que j'ai écouté de lui. Il s'agit de Jacques Castérède. Les trois oeuvres pour piano et deux pianos que j'aurai réécoutées ce soir, appartiennent à deux époques différentes de la production musicale du compositeur. La plus ancienne est Feux Croisés pour deux pianos qui remonte à 1963, et comme vous savez, une année formidable puisqu'elle m'a vu naître Hehe , suivie d'assez près par la Sonate pour piano, qui fut composée en 1967. Un intervalle de 16 ans sépare cette dernière de L'Hommage à Thelonious Monk dont la date de création est 1983. Le compositeur nous explique cependant:

<<J'ai choisi de réunir ces trois oeuvres parce que chacune me semble témoigner, à sa manière, d'un accord particulièrement heureux entre l'idée musicale et les moyens d'expression. Peut-être est-ce là une impression toute subjective mais, malgré leur éloignement dans le temps, je retrouve en elles des façons de m'exprimer qui me sont chères et donc, sans doute, essentielles, compte tenu d'une évolution du langage inévitable entre les deux premiers morceaux et l'"Hommage à Thelenious Monk".>>

J'aime principalement les moments les plus animés, les plus martelés. Le second mouvement de l'"Hommage à Thelonious Monk" est tout à fait remarquable sur ce point, exploitant des éléments de jazz de façon intéressante, sans tomber dans la pure imitation. Mais ces moments fougueux ne sont pas uniquement présents dans cet hommage, ils dynamisent également la fameuse "Sonate" à laquelle Jacques Castérède offrit une re-naissance, oeuvre solidement charpentée dans laquelle les idées fusent dans un agencement qui lui confère une certaine fluidité. De cette Sonate, ce sont encore les deux premières minutes qui me plaisent le plus, même si mon intérêt pour cette oeuvre se maintient jusqu'à la dernière note. L'idée musicale introductive qui en est aussi le thème principal, me séduit par sa singularité et son caractère énigmatique. Hommage à Telenious Monk et la Sonate sont interprétées par Hervé Billaut. "Feux Croisés" qui invite cette fois deux pianistes, Jacques Castérèdes lui-même et Geneviève Ibanez, est également de très belle tenue, une oeuvre racée. J'aime en particulier le motif de marche autour duquel s'articule le premier mouvement. Le dernier est tout autant endiablé, toujours ces moments rapides qui me galvanisent chez ce compositeur.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13981
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty2020-09-06, 22:40


Nicanor Abelardo: Nocturne - L'instant musical:

https://www.youtube.com/watch?v=vYSRZTwLcag
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 22637
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty2020-09-06, 22:45

Je l'avais posté dans le topic sur les Nocturnes Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 22637
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty2020-09-06, 22:47

Citation :
Me voilà de retour au vingtième siècle

J'espère que tu as fait bon voyage. Il fait beau temps au XIXème? Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 231625
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13981
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty
MessageSujet: Frank Martin   Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty2020-09-08, 19:26

Laughing

<<Plus tard dans sa vie, Frank Martin a été très attiré par les rythmes riches et complexes du flamenco, sa fille Teresa étant une «fervente adepte de l'art». En 1970, il avait exploré ces rythmes dans "Trois danses pour hautbois, harpe et cordes". Trois ans plus tard, répondant à une demande de son ami, le pianiste Paul Badura-Skoda, pour une fantaisie romantique au piano et souhaitant en même temps écrire quelque chose sur lequel Teresa pourrait danser, il commence à travailler sur les Fantaisies sur des rythmes flamenco. Dans ses propres mots; «Un jour, je suis tombé sur une série d'accords qui évoquaient assez bien l'esprit rêveur des romantiques et j'ai immédiatement pris le rythme lent de la rumba. Le caractère particulier de ce début informe l'ensemble de la première partie de la fantaisie. Le rythme s'accélère progressivement jusqu'à ce qu'il éclate dans la frénésie d'une rumba flamenco. À son apogée, il s'interrompt brusquement. Après un silence prolongé, une forme de danse différente apparaît - un Soleares ... (qui) dénote la solitude ... la nostalgie, la révolte et l'acceptation du destin. L'œuvre se termine par une autre danse, appelée le Petenera, qui (comme les Soleares) est basée sur un rythme complètement traditionnel et imperturbable. Le Petenera est un vieux poème de caractère épique, chanté à ce rythme de base rigide. Le poème raconte le destin tragique d'une femme (Petenera) abandonnée par l'amant. Teresa a en effet conçu la chorégraphie pour cette œuvre et elle a été interprétée l'année suivante au Festival de Lucerne par elle et Badura-Skoda, peu de temps avant la mort de Martin.>> Julie Adam?

Aujourd'hui, j'ai réécouté six oeuvres pour piano de Frank Martin dont celle mentionnées ci-dessus, toutes jouées par Julie Adam:
__8 Préludes de durées relativement courtes, la plus brève d'une minute et seize secondes, le quatrième prélude, un allégro, et le plus long, environ six minutes, le septième prélude, sur différents tempi.
__Esquisse
__Clair de lune, peut-être davantage un éclair de lune qui dure moins de deux minutes
__Etude Rythmique
__Guitare qui se compose de quatre mouvements plus ou moins concis; "Prélude/Air/Plainte/Comme une gigue"
Comme les plus observateurs du forum l'auront sans doute remarqué, Frank Martin occupe une grande place dans mon coeur de mélomane, presque autant qu'Arthur Honegger, même si, ces derniers temps, je l'avais pas mal délaissé. Mais, comme je le sais au fond de moi, quand je délaisse un compositeur que j'aime beaucoup c'est toujours provisoire, c'est pour mieux y revenir un jour. J'aime pratiquement tout ce que je connais de lui et ses pièces pour piano ne font pas exception. Il y a de la douceur, une douce mélancolie, une douce nostalgie, même une douce violence, une douce intensité, parfois tranquille, légèrement tourmentée, parfois plus expressive et lumineuse...Bientôt, je verrai ce que peuvent m'apporter comme plaisir ses pièces pour piano à quatre mains et celles pour deux pianos...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13981
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty
MessageSujet: Jacques Leduc   Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty2020-09-10, 09:19

<<Si l'on retrouve dans l'oeuvre de piano toute l'énergie et l'âpreté roussélienne du langage de Jacques Leduc,toute sa vigueur et son imagination rythmiques,son harmonie où les secondes,les septièmes et neuvièmes prennent des tours volontiers obsessionnels, on y surprend aussi de charmants versants tendres,ouverts au monde de l'enfance et d'une simplicité perdue. C'est entre autre chose ce qui fait la séduction de cet ensemble de compositions pour la première fois rassemblées intégralement au disque.>>

__Fantaisie sur un thème de Mozart op. 73 - 1990
__Hommage à Debussy op. 46 - 1975
__Exercices en forme de sonates pour célébrer Scarlatti op.69
__Quelques danses anciennes op. 36 - 1971
__Quatre miniatures op. 67 - 1981
__Six pièces faciles op. 53 - 1975

__Impressions pour deux pianos op. 51 - 1975
__Scherzino op. 72 - 1986
__Contrastes op. 24 - 1967
__Fileuse op. - 55 - 1971
__Trois impromptus pour harpe diatonique op.16 - 1964
__Apostrophes pour piano op. 35 - 1971
__Prélude,variations et fugato op.19 - 1965
__Quatre pièces brèves op. 18 - 1965
__Pochades op. 58 - 1967

Dans mon esprit, à tort ou à raison, je rapproche assez la musique pour piano de Jacques Leduc à celle de Jean Absil que je connais depuis bien moins longtemps. L'une comme l'autre, bien que tonales, ne m'ont pas vraiment été de séduction immédiate, d'un genre fracassant avec des mélodies qui saisissent aussitôt l'attention. Je dirais qu'au fil des écoutes, les idées musicales de Jacques Leduc se révèlent de plus en plus aisément à mon oreille, il en ressort même un esprit ludique qui me les rend toujours plus attractives. Pour les avoir déjà pas mal écoutées, je crois les connaître par-coeur et, à chaque fois, des éléments nouveaux en forme de petits détails intéressants, des subtilités, des nuances, apparaissent. Rien d'absolument grandiose, rien qui ne m'apporte une émotion aussi intense qu'une sonate de Beethoven ou de Schubert, mais rien d'ennuyeux non plus, une musique intimiste et souvent énergique qui me révèle une personnalité musicale attachante, aussi bien dans le domaine pianistique que symphonique. A noter au milieu de ces pièces de piano, Trois impromptus pour harpe diatonique qui sont fort charmants et offrent une alternative bienvenue au piano.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 20373
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty2020-09-10, 11:11

J'ai entendu plusieurs de ces pièces : Apostrophes, Fantaisie sur un thème de Mozart, 5 Esquisses, 2 impromptus pour harpe diatonique, et danses anciennes. Seules ces dernières m'ont plu. Les autres, bof bof, trop moderne pour moi. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13981
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty2020-09-10, 11:58

joachim a écrit:
J'ai entendu plusieurs de ces pièces : Apostrophes, Fantaisie sur un thème de Mozart, 5 Esquisses, 2 impromptus pour harpe diatonique, et danses anciennes. Seules ces dernières m'ont plu. Les autres, bof bof, trop moderne pour moi. Embarassed

Ce sont justement les plus ludiques à mon oreille. Ca va faire comme avec les symphonies de Carlos Chavez, il y a toutes les chances pour que ce soit la plus romantique qui m'intéresse le moins même si avec moi on ne peut jurer de rien, disons seulement qu'il s'agit là d'une forte probabilité. Question de style plutôt que d'une dite "modernité" qui est toute relative dans l'oeuvre de Jacques Leduc. Certes chez lui, on peut déceler une lointaine influence des compositeurs qu'il cite lui-même, de Mozart à Debussy, mais il est clair que des Ravel et Roussel sont également passés par là. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13981
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty
MessageSujet: Béatrice Thiriet   Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty2020-09-10, 19:35


Mon cycle m'a incité à réécouter un des albums de Béatrice Thiriet qui s'intitule Fortune Cookies et qui réunit plusieurs pièces musicales non écrites pour le cinéma et la plupart pour piano seul. D'un style moins classique ou plus "moderne" que celles de Jacques Leduc, sa musique pour piano est d'une poétique toute singulière, ce qui correspond bien à l'approche originale de cette musicienne inclassable. Elle aborde de manière particulière les quatre saisons; printemps, été, automne et hiver. La musique commence sur des sons "bruitistes" qui s'extraient des entrailles d'un piano (préparé?), avant que celui-ci n'émette des sons plus communs, et sur des mots de Matsuo Bashô (1644-1694): "Eveil du printemps, les oiseaux crient et les yeux des poissons ont des larmes". Dans les "trois pièces pour piano opus 1", réunies sous le titre Eveil du Printemps, le piano devient aussi limpide et fluide que l'eau que l'on entend ruisseler. Il est quelque-peu descriptif. C'est une musique qui s'immisce entre les chuchotements, les chantonnements, les bruits de la nature, celle d'un piano schizophrène tantôt "instrument classique", tantôt "instrument moderne" fabriquant des sons neufs sans racine. "Sur la barque gît un linceul, et dehors, c'est l'été..." Morikawa Kyorika (1656-1715)....Il me semble que c'est dans "Three Numbers opus 1" (C'est l'été) que l'on entend chanter des oiseaux. Ces jour-ci, j'avais déjà entendu les oiseaux dans la Symphonie n°1 de Gustav Mahler, j'en retrouve une autre espèce dans la musique de Béatrice Thiriet. J'imagine alors une scène très simple; une pianiste joue du piano dans une pièce où la fenêtre est ouverte et on entend les oiseaux chanter. Je me dis qu'ils chantent parce qu'ils aiment le piano et que le piano joue parce qu'il aime le chant des oiseaux. J'apprécie la simplicité de cette scène musicale. Je ne m'arrêterai pas sur la belle partie de l'automne et les "3 Miroirs opus 2" (Voici l'automne), mais sur un beau thème mélancolique, "Blanc, labeur éternel", la seconde Etude opus 2 - Le héron blanc - en rapport à l'hiver. Outre le thème mélodique en lui-même, le piano joue dans une sonorité particulière, inhabituelle, comme s'il était désaccordé ou délicatement préparé. Je ne sais pas trop...J'aime bien le son du piano à ce moment-là, plus insolite que réellement romantique.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 22637
Age : 45
Date d'inscription : 10/08/2006

Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty2020-09-10, 21:41


https://www.youtube.com/watch?v=0-czNkyPQDA
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13981
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty2020-09-11, 08:07

Frank Martin:

Mon retour vers la musique de Frank Martin après plusieurs pièces pour piano, s'est effectuée avec cinq compositions pour deux pianos ou piano à quatre mains. Ce sont celles qui, jusqu'à aujourd'hui, m'avaient le plus captivé. Comme je l'avais déjà écrit, ce sont des pièces d'une très grande fluidité stylistique, très séduisantes, jamais ennuyeuses. Il y a des moments de légèreté qui rendent ces musiques particulièrement accessibles et agréables, comme le démontrent Ouverture et Foxtrot pour deux pianos, deux pièces qui ont d'ailleurs ma préférence, si on excepte les Etudes qui concluent le double-album - je pense d'ailleurs que ça doit être un vrai plaisir de les jouer - puis 2 Pièces faciles également écrites pour deux pianos. Ensuite, il y a Au clair de lune, pour piano à quatre mains où Frank Martin ré-exploite avec fantaisie cette fameuse mélodie ultra-célèbre que nous connaissons tous. Mais, ne nous y trompons pas, l'oeuvre de piano du compositeur suisse n'est pas pourtant dépourvue de subtilité ni de virtuosité. L'ombre de Johann Sebastian Bach semble planer sur cette musique, plus particulièrement sur Pavane Couleur du temps pour piano à quatre mains, délicieuse mélodie ornée d'un développement exquis, puis Etudes pour deux pianos qui offrent pendant presque vingt minutes une musique raffinée et merveilleuse. Bien sûr, je serais impardonnable si je ne mentionnais pas l'excellente interprétation de Julie Adam & Christine Logan.  

Frank Martin: Ouverture et Foxtrot (1924):
J'y ressens de la nonchalance, de la fantaisie, une légèreté peut-être typique d'une période d'après-guerre, les années 1920...Néanmoins, je ne les mets pas au même niveau d'émotion que me procurent les Etudes pour deux pianos plus complexes et surtout plus intenses.

https://www.youtube.com/watch?v=NfnHlo5jg8w
Revenir en haut Aller en bas
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum
Pianoline

Nombre de messages : 2135
Age : 27
Date d'inscription : 08/06/2011

Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty2020-09-11, 20:14

Bien analysé Icare ! Very Happy C'est vrai, je comprends tout à fait ce que tu veux dire par "sentiment d'après guerre des années 1920", je le ressens aussi. Entre Satie, Ernest Chausson, des petites touches de fantaisie légère à la Stravinski (ex : petrushka) dans le rythme notamment...

Je trouve ce morceau pour deux pianos très intéressant ! Merci de la découverte Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
laudec

laudec

Nombre de messages : 5202
Age : 68
Date d'inscription : 25/02/2013

Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty2020-09-11, 21:40

Martha Argerich, le piano et "Capriccio" de Mozart Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 333455



https://youtu.be/JXH-sj9miO8
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Le piano (seul) de nos amours! - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le piano (seul) de nos amours!
Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Communauté :: Discussions sur la musique-
Sauter vers: