Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Le piano (seul) de nos amours!

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12523
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Le piano (seul) de nos amours!   Jeu 14 Juin - 19:30

Aujourd'hui, j'ai écouté deux oeuvres pour piano(s) que j'aime beaucoup, au point que je peux largement évoquer deux coups de coeur du moment et qu'elles auraient eu leur place dans le fil approprié. J'ai hésité à ouvrir un nouveau fil autour du piano: il en existe déjà un dédié aux concertos pour piano, un autre aux trios pour violon, violoncelle et piano, un autre aux quintettes pour piano et quatuor à cordes. Donc sur ce fil, il sera uniquement question d'oeuvres pour un ou plusieurs pianos sans l'accompagnement d'aucun autre instrument, bien qu'il existe déjà un fil autour des oeuvres pour instrument non accompagné, sauf qu'il est plus général et concerne tous les instruments. Les oeuvres pour piano seul ou pour deux ou plusieurs pianos sans l'accompagnement d'autres instruments sont suffisamment nombreuses pour justifier un fil à elles seules. Et aujourd'hui, je me suis régalé - il n'y a pas d'autres verbes plus adéquats qui puissent exprimer mon enthousiasme - avec deux oeuvres qui correspondent parfaitement au thème de ce nouveau topic. J'ai d'abord réécouté Le Sacre du Printemps d'Igor Stravinsky dans une transcription pour piano à quatre mains de Fazil Say et Cyrnos pour deux pianos (1929) de Henri Tomasi par Laurent Wagachal & Sodi Braide. Il y a là tout pour mon bonheur, trois musiciens/compositeurs que j'aime beaucoup et écoute régulièrement: Igor Stravinsky, Henri Tomasi, Fazil Say. Henri Tomasi est un compositeur que j'écoute au moins aussi souvent que Mozart et Beethoven!! Je sais que j'avais prévu d'écouter après les tonitruances pianistiques de Kazimierz Serocki plutôt Schubert ou Honegger, mais bon voilà, j'ai changé d'avis et ceux-ci sont juste repoussés à plus tard.

Le Sacre du Printemps est une oeuvre qui m'a toujours fasciné, cela dès la première fois que je l'ai écouté, il me semble sous une direction de Pierre Boulez, il y a plus d'une vingtaine d'années. Ce fut un coup de coeur immédiat qui ne s'est jamais démenti par la suite. Je sais qu'elle connaît de rudes réfractaires - certains se sont même exprimés sur ce forum - mais j'ai toujours considéré le "Sacre" comme un des chefs d'oeuvre ayant nettement contribué à forger mon goût musical. Lorsque Fazil Say en créa une version à quatre mains, je fus, ayant conscience de mon intérêt toujours grandissant pour ce pianiste/compositeur, très curieux du résultat. Ce fut l'occasion de redécouvrir ce chef d'oeuvre dans une autre physionomie sonore et je fus immédiatement conquis. J'en ai écouté depuis une autre version pour piano par un pianiste polonais mais je n'ai pas autant été séduit, y ai regretté un "Sacre" appauvri et amolli. Ce n'est pas le cas avec Fazil Say qui lui confère une formidable vitalité et un beau relief même s"il ne faut peut-être pas comparer cette interprétation avec une version pour orchestre symphonique. En 1912, Igor Stravinsky et Claude Debussy en jouèrent une version pour piano à quatre mains devant un petit cercle d'amis.

CYRNOS de Henri Tomasi pour deux pianos exprime les sentiments personnels de l'auteur qui tressaille au souvenir de son pays. Il se laisse inspirer par l'âme collective d'une race qui s'exhale avec sincérité du joyeux tumulte d'une tarentelle ou de la tristesse douloureuse d'un vocero. Il se penche avec amour sur ces deux seuls berceaux, s'en empare et symbolise toute l'âme corse. Henri Tomasi exalte dans un langage musical lyrique la beauté d'une île qu'il redécouvre à travers ses mélodies populaires. Il dédia cette longue pièce pour deux pianos à son épouse. Elle a le don de me faire voyager au-delà des émotions qu'elle me procure pendant l'écoute. Je ne dirais pas que je survole un paysage corse tel que le sommet de l'Incudine ni la mer qui sépare la côte marseillaise ou toulonnaise de la Corse, non voyage est plus imprécis, plus abstrait. C'est avant tout un paysage sonore qui me comble par sa beauté et son caractère passionné, un paysage que mon esprit, profondément séduit, pourrait adapter à n'importe quel endroit du monde qui m'inspirerait un sentiment aussi magnifique.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 17934
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Jeu 14 Juin - 20:23

Je l'ai déjà dit ailleurs : la Sacre du Printemps m'avais semblé horrible la première fois que je l'ai écouté (j'étais ado et ne connaissais que Beethoven, Mozart et un peu Haydn, Bach et Haendel), mais plus tard il m'a de plus en plus plu... La version piano (de Stravinski lui-même, du moins pour 2 pianos ou piano à 4 mains, je ne sais pas si la version piano seul est de lui) est évidemment moins séduisante, mais se laisse écouter. Dans le même ordre d'idées, Stravinski a aussi transcrit trois morceaux de Pétrouchka pour piano.

Je viens tout juste de tomber par hasard sur cette sérénade viennoise de Mozart jouée par une petite fille. C'est bien sûr une musique de salon pour divertir (l'original est d'ailleurs un divertimento).
Je suis persuadé que tu n'aimes pas Wink



https://www.youtube.com/watch?v=lzGZ3_1ngmE

Le summum du romantisme passionné est le fameux Rêve d'amour de Liszt que tout le monde connaît :

https://www.youtube.com/watch?v=lB3CPDNeHdY
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 4028
Age : 66
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Jeu 14 Juin - 22:28

Ah oui, le beau rêve romantique de Liszt Very Happy

J'irai certainement réécouter avec grand plaisir  Fazil Say pour l'occasion aussi.

J'adore le piano solo et je viens de découvrir un compositeur pianiste de jazz finlandais qui a une prédilection pour les solo au piano, une grande intensité et en même temps la légèreté que me procure le jazz.  Il s'agit de Iiro Rantala
dans
"Thinking of Mysti"

url=https://youtu.be/pqtCyy4vvRE]https://youtu.be/pqtCyy4vvRE[/url]

ou "Mysti" https://youtu.be/hmqfC_qsVtQ

Pour plus de détails à son sujet ICI

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12523
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Ven 15 Juin - 10:14

joachim a écrit:
Je l'ai déjà dit ailleurs : la Sacre du Printemps m'avais semblé horrible la première fois que je l'ai écouté (j'étais ado et ne connaissais que Beethoven, Mozart et un peu Haydn, Bach et Haendel), mais plus tard il m'a de plus en plus plu... La version piano (de Stravinski lui-même, du moins pour 2 pianos ou piano à 4 mains, je ne sais pas si la version piano seul est de lui) est évidemment moins séduisante, mais se laisse écouter. Dans le même ordre d'idées, Stravinski a aussi transcrit trois morceaux de Pétrouchka pour piano.

Je viens tout juste de tomber par hasard sur cette sérénade viennoise de Mozart jouée par une petite fille. C'est bien sûr une musique de salon pour divertir (l'original est d'ailleurs un divertimento).
Je suis persuadé que tu n'aimes pas Wink


Ce n'est pas le style de musique après laquelle je cours infatigablement, mais en même temps, elle n'a rien de désagréable en musique de fond pendant que l'on rêvasse ou lit un bon journal au coin du feu qui crépite. Ceci-dit, je n'ai ni piano ni cheminée dans mon salon mais j'imagine bien un tableau du genre en écoutant ce tranquille divertimento.

Aujourd'hui ou plutôt ce matin, je me suis repenché sur une suite pour deux pianos composée par Oswald D'Andréa qui est davantage dans mes cordes, si je puis dire. Ma sensibilité musicale en est ainsi.  Very Happy L'oeuvre se divise en cinq mouvements et s'intitule Les cinq temps. Elle est interprétée par Nicole & Oswald D'Andréa. Une idée qui me plait beaucoup est que chacun des mouvements démarre par une courte mais marquante exposition d'un thème grave, mélancolique et que je trouve même emprunt d'une certaine solennité. Il en est le leitmotiv de l'oeuvre ou plutôt l'introduction de chaque morceau, à chaque fois sur une tonalité un peu différente et sans être développé. Ensuite, chacun de ces cinq mouvements différenciés par un sous-titre se référant à une saison: "Le temps du printemps" (1er), "Le temps de l'été" (2ème), "Le temps de l'automne" (3ème), "Le temps de l'hiver" (4ème),développe ses propres idées thématiques avec beaucoup de méthode et surtout de passion. On y ressent, outre des thèmes d'un fort caractère, presque d'un romantisme martelé mais non dépourvu d'instants d'une remarquable tendresse, une grande complicité entre les deux interprètes, époux dans la vie. "Le temps de l'hiver" est peut-être la saison la plus sublimée. Le dernier mouvement tout simplement intitulé "Le 5ème temps" développe, quant à lui, et porte à son apogée, le leitmotiv qui, d'élément introductif de chacun des quatre "temps-mouvements", devient la conclusion magistrale de toute l'oeuvre...ou peut-être le cinquième temps d'une saison imaginaire...J'aime beaucoup cette idée du thème introductif qui trouve son développement et aboutissement seulement dans le dernier mouvement en devenant ainsi la conclusion incontournable.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12523
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Ven 15 Juin - 18:32

Cet après-midi, j'ai réécouté trois compositions pour piano seul, tout d'abord For Piano (1992) de l'un des plus importants compositeurs scandinaves, Pelle Gudmundsen-Holmgreen, qui se divise en trois mouvements; "Sound and Silence", "Lullaby" et "Keep Going (Little Bird, Blue)". Jusqu'à aujourd'hui je n'avais dû l'écouter qu'une fois, à la suite des Plateaux pour piano et orchestre du même auteur avec lesquels elle est couplée. L'oeuvre pour piano et orchestre m'a très vite fasciné si bien que j'ai un peu trop négligé la suivante pour piano seul qui atteint presque les 22 minutes. C'est pour cette raison qu'aujourd'hui je ne l'ai pas écoutée à la suite de l'autre. J'ai marqué une belle pause entre les deux et j'ai bien fait. For Piano est plus intéressante que dans mon souvenir. J'ai même trouvé le troisième mouvement à la fois magnifique et original. Je ne m'y attendais pas car je croyais à une pièce de piano hermétique ou de celles qui me laissent en eau tiède. J'ai failli ne pas la réécouter et finalement, je me surprends d'aimer ce superbe "Little Bird" dans sa construction méthodiquement obsessionnelle qui se développe sur presque 7 minutes. Le pianiste est Juho Pohjonen. Il y a des petits trésors qui existent à portée de mains et dont on peut parfois passer à côté. Heureux je suis d'avoir su ne pas écouter mon souvenir. Very Happy

La seconde oeuvre pour piano que j'ai réécoutée est une pièce courte de 6'36", Muros Verdes du compositeur mexicain José Pablo Moncayo. Le style est plus classique et même romantique, mais un romantisme irisé sans trop d'emphase. Elle aussi est à la suite d'un concerto pour piano et orchestre que j'adore, il est signé Carlos Chavez, et entre deux autres pièces pour piano seul que je préfère. J'ai réécouté l'une d'entre elles qui est d'une durée de 16'12" et s'intitule Variations on an Original Theme. Le compositeur est peut-être l'un des tous meilleurs de sa génération (au Mexique), il s'appelle Samuel Zyman et j'en ai déjà pas mal parlé sur ce forum. Voilà des "Variations" passionnées et pleines de vies: je sens l'Amérique latine dans cette musique, la sens dans ses rythmes et ses couleurs. Certes, je navigue dans un tout autre style que celui de Gudmundsen-Holmgreen, mais le plaisir est là, moins affirmé que chez le Maître danois, il faut dire qu'avec son "Little Bird" j'ai été poétiquement scotché. Les pièces respectives de Moncayo et Zyman sont interprétées par Jorge Federico Osorio.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12523
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Ven 15 Juin - 19:07


Mozart s'invite chez Carlos Chavez:

https://www.youtube.com/watch?v=9AiRrz3Udks
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12523
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Sam 16 Juin - 19:13

J'avais prévenu que je ne passerais pas outre les pièces pour piano d'Arthur Honegger et ce n'est pas l'avis peu élogieux de Guy Sacre qui m'en a dissuadé. Après tout, Sacre est un compositeur et il a un angle de vue sur ces oeuvres d'Honegger qui est différent du mien, simple amateur un peu éclairé qui pêche peut-être - je veux bien le concéder - par manque d'analyse technique et d'exigence. Toujours est-il que des écoutes successives, plus ou moins espacées dans le temps, n'ont pas tiédi ou affadi mon impression première. Alors certes, mon appréciation de ces musiques sur les 65 minutes proposées n'a pas été d'une intensité égale. Des pièces comme Prélude, Arioso et Fughette sur le nom de B.A.C.H., Toccata et Variations et Adagio espressivo m'ont maintenu très éveillé alors que sur d'autres je me suis laisser flaner, d'autres encore m'ont diverti ou amusé. C'est peut-être justement cette diversité d'émotions et de plaisirs qui me rend ce bouquet de pièces pour piano attachantes, sans doute aussi parce que j'ai toujours été très sensible à la prose musicale d'Arthur Honegger, peu importe le genre abordé; symphonique, vocal, chambriste, concertant ou "filmique". Ce n'est pas un hasard s"il fait partie de mes compositeurs préférés, toutes périodes confondues.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12523
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Sam 16 Juin - 23:22

Après Arthur Honegger, ce fut le tour de Maurice Ravel avec, outre deux concertos pour piano, Valses nobles et sentimentales et Sonatine dont je ne maîtrisais pas encore très bien l'écoute. <<Les Valses nobles et sentimentales présentèrent en 1911 un défi plus sérieux au conformisme musical français. D'emblée, Ravel se livre à une forme de provocation très ancienne avec des harmonies vives et organisées par groupes de tons, mais l'atmosphère s'apaise rapidement dans une exploration tendre de subtilités évocatrices. Cette suite de sept valses assortie d'un épilogue est modelée sur certaines valses de Schubert, de taille modeste, plutôt que sur les valses viennoises, plus longues et plus tapageuses, du milieu du 19ème siècle. Animation et langueur alternent jusqu'à l'avant-dernière valse, qui retrouve l'intensité du début.>> Certaines valses m'ont plus touché que d'autres mais je me demande si je ne développe pas une petite préférence pour la Sonatine. <<En 1903, Ravel soumit le premier mouvement de sa Sonatine à un concours parrainé par une revue musicale franco-anglaise, qui cessa de paraître avant la parution des résultats. Il acheva les deux autres mouvements dans les deux années qui suivirent. La nouvelle oeuvre, créée par Gabriel Grovlez, fut mal reçue du public parisien, et la presse publia des articles peu élogieux. La Sonatine est une pièce si gracieuse que la réaction du public dut avoir des raisons politiques; la politique musicale française était toujours labyrinthienne et souvent impolie. Le premier mouvement est un allegro de sonate d'une fraîche élégance assorti d'un développement laconique et galvanisant; le deuxième est un "Mouvement de menuet" dépourvu de la distanciation ironique perceptible dans les trois autres essais du compositeur dans le genre du menuet. Le finale est une toccate rapide "où résonnent doucement les cors venus du pays des elfes".>>

Alicia de Larrocha: piano.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12523
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Sam 16 Juin - 23:30


Ondine - Maurice Ravel:

https://www.youtube.com/watch?v=ojGRmpb79FI
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12523
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Sam 16 Juin - 23:40


J'adore cette oeuvre et en plus j'adore son titre:

https://www.youtube.com/watch?v=i2y6MXI-UpI
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 7033
Age : 75
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Dim 17 Juin - 0:15

Très beau merci!

Cette "sérénade" de Schubert transcrite pour piano seul par Listz, m'a aussi fait planer très haut:

et quelle interprétation sublimissime!!



https://www.youtube.com/watch?v=SlTTgJau33Q


Dernière édition par Jean le Dim 17 Juin - 11:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 17934
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Dim 17 Juin - 8:35

Liszt et son don de la transcription ! Magnifique !

J'ai trouvé cette pièce de Nicolas Miaskovski, remplie de trilles, intitulée (en français) "Petit Oiseau"



https://www.youtube.com/watch?v=PMJfEawnkK0
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3727
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Dim 17 Juin - 19:33

Voici l'une des oeuvres pianistiques les plus belles, les plus difficiles, les plus expressives...
La fameuse rhapsodie hongroise N° 2 de Franz Liszt, jouée de façon magistrale par une certaine...., incroyablement douée -et belle-, qui met un feu de Zeus sur son piano et dans le public !
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 4028
Age : 66
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Dim 17 Juin - 21:24

Oui, c'est fabuleux, Kathia Buniatishvili vit la musique avec tant d'intensité, elle semble transfigurée comme la musique de Liszt qu'elle joue
Magnifique aussi dans la transcription de Schubert que Jean nous a offerte

Beaucoup aimé aussi le "Petit oiseau" de Myaskovsky, la "Barque sur l'Océan" et l' "Ondine"
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12523
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Mar 19 Juin - 23:09

Ce soir, j'ai vraiment été émerveillé par trois oeuvres, la première d'entre elles étant Divertissement à la hongroise pour piano à quatre mains - D 818 par Martha Argerich et Alexander Mogilevsky.

https://www.youtube.com/watch?v=avXPwDV4shc


C'est devenu indéniablement mon oeuvre pour piano fétiche de Schubert et très probablement ma préférée par la même occasion. Un ton, une élégance, des constructions thématiques, que sais-je? C'est un piano très différent de ses Impromptus. Y sentirais-je un caractère ludique, une fantaisie qui fait rire mon âme et peut-être même aussi mon coeur? Les "Impromptus", c'est une autre émotion plus cérébrale, peut-être plus profonde...Mais là je dirais volontiers que son appellation "Divertissement" lui colle à la peau au point de le transcender. Je suis bien plus que diverti. Je l'ai écrit en début de commentaire: je suis émerveillé. Je ne l'ai jamais autant apprécié que ce soir, dégustant chaque mesure et chaque jeu de ce piano à quatre mains comme un chouette moment de ludisme et d'épanouissement. L'"Allegretto" est une pure merveille, le point culminant de l'oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3727
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Mer 20 Juin - 0:27

C'est une magnifique oeuvre effectivement, qui est en parfaite symbiose avec la gaieté dont Schubert, malgré sa très courte vie, savait faire preuve souvent dans sa musique et avec ses nombreux amis, preuve en est ! Very Happy
Une autre belle version par Guillaume et Coppola, qui sont des spécialistes du jeu à quatre mains :
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3727
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Mer 20 Juin - 0:32

Et le père et le fils Schnabel, merveilleux ! (l'intégrale de l'oeuvre) :
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 7033
Age : 75
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Mer 20 Juin - 8:33

Bizarre: c'est bien le même N° de réf. D818....mais les deux ne sont pas les mêmes???

Je découvre qu'Arthur Schnabel avait un fils pianiste… qui n'a guère fait parler de lui Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3727
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Mer 20 Juin - 22:51

Oui, cela peu sembler bizarre Jean, mais c'est pourtant bien la même d'après ce que j'en lis aussi  ! La version N° 1 que j'ai envoyée ne concerne que l'adagio je pense , ce qui explique sa petite durée, et ils ont peut-être fait des variations.. (on retrouve bien le thème du début à partir de la minute 12 par contre).
Celle des Schnabel père - fils est en intégrale et c'est bien "la vraie" semble-t-il ...Cette collaboration peu connue effectivement, est quand même chaude affectivement.., comme d'autres... !
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 7033
Age : 75
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Mer 20 Juin - 23:50

En fait ce divertissement à la hongroise est en 3 mouvements:

1) Andante (+ ou - 10 minutes)

2) Andante con moto (+ ou - 4 minutes)

3) Allegretto (+ ou - 14 minutes)

la video d'Icare et ta deuxième (les Schbabel) la joue intégralement : la différence de minutage (27 et 31mn) venant sans doute plus de "reprises" pas toujours effectuées que d'une gde différence de tempo!

Ta 1ère Video ne donne que l'allegretto finale
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12523
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Jeu 21 Juin - 23:36

Après Le Sacre du Printemps version pour piano à quatre mains, je suis revenu au compositeur et pianiste turc Fazil Say et à son oeuvre pour piano seul. Si l'album commence sur deux touches un peu "fleur-bleue" mais certainement pas mièvres, loin de là, c'est une musique souvent intrépide, fulgurante, pleine de vie, qui invite parfois quelques "hits" du classique dans un jazz trépidant et galvanisant. Les sons jaillissent comme des éclairs dans les parties les plus orageuses. Aucune pièce ne m'a laissé indifférent, insensible, peu importe que le piano, sous les doigts du compositeur, s'exprime dans une forme mélodique, tonale, ou dans une forme ouvertement rythmique et atonale, pouvant même adopter une fougue brutale et sauvage, comme une mécanique implacable qui fait voler en éclats tout espoir d'un romantisme naissant, sauf dans le tout dernier extrait, superbe celui-là, portant les noms de Nietzsche et Wagner: un bel élan de romantisme mène à la note finale. Il y a aussi des passages plus calmes, plus lents, d'une beauté lumineuse...Voici d'ailleurs quelques mots du compositeur:

<<Le programme de cet album est composé de pièces que j'ai interprétées lors de concerts tout au long de ma vie: elles sont littéralement les "musiques d'un pianiste au piano". Vous y entendrez également de nombreux airs turcs et d'Anatolie. Dans ma jeunesse, j'aimais beaucoup créer des arrangements jazz à partir de grandes oeuvres classiques: j'ai donc aussi ajouté quelques-unes de ces transcriptions dans cet album. Au fil des années, j'ai toujours joué ces morceaux pendant mes concerts, parfois en tant que bis, en les variant ou en les adoptant. Ceux qui me suivent vont d'ailleurs sûrement reconnaître la plupart de ces compositions. J'aime beaucoup cette citation de Tarkovski qui dit: "Si l'artiste existe, c'est parce que le monde n'est pas parfait." Essayer de raconter une vie par la musique... En voici quelques humbles exemples. C'est la première fois que j'ai pensé et que je rassemble dans un album plusieurs de mes titres, certains connus, d'autres moins.>>

https://www.youtube.com/watch?v=gYtybgToH2Q


Dernière édition par Icare le Ven 22 Juin - 7:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 7033
Age : 75
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Ven 22 Juin - 0:02

Superbe!!
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 17934
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Ven 22 Juin - 10:13

Pour piano seul on trouve les multiples et géniales transcriptions de Liszt, entre autres les symphonies de Beethoven, la Fantastique de Berlioz, beaucoup de Lieder de Schubert et Beethoven, Septuor de Hummel, Ode à Ste Cécile de Gounod, Ouvertures de Wagner, Weber, Berlioz, et même de ses propres œuvres, etc...

Un exemple entre autres avec la Pastorale de Beethoven



https://www.youtube.com/watch?v=zQEa4quP-dY

Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 7033
Age : 75
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Ven 22 Juin - 11:25

Je n'aurais pas dit çà lors de mes début de mélomane de mes 17 à environ 25 ans (.?...c'est venu progressivement) où je n'étais pas fan...de piano seul, mais il y a maintenant longtemps que j'apprécie toutes sortes de transcriptions, qui souvent, loin de "d'abimer" l'œuvre (sans prétendre non plus à l'améliorer) la font redécouvrir sous un autre aspect, un autre habillage qui renouvelle l'intérêt!....Et je ne comprends pas pourquoi je n'ai pas encore les symphonies de Beethoven dans leur version piano Embarassed ...
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3727
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   Ven 22 Juin - 21:56

Ah oui, Fazil Say, il est génial, j'avais vu un concert de lui l'an dernier, à la Philarmonie de Paris, consacré entre autres oeuvres, aux siennes !
Oui, c'est dingue comme Liszt a su merveilleusement adapter toutes les oeuvres que tu cites Joachim. C'est une sacrée "mine" d'écoute, pour les pianistes mélomanes, et superbement réussi -presque tout-. Quel génie celui-là...
(de même que Mozart adapta Bach de façon extraordinaire, je ne l'oublie pas)
.
J'avais choisi pour vous ce soir, une adaptation passionnée des soeurs Labèque, donc pour deux pianos, sur un thème de Paganini. ....
Je l'ai supprimée parce que Marielle tousse au début, que le son de la vidéo n'est pas bon, et que l'adaptation est très dissonante, ça ne plaira pas à tout le monde...
Je choisirai une autre oeuvre plus tard, Hehe


Dernière édition par Anouchka le Sam 15 Sep - 22:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le piano (seul) de nos amours!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le piano (seul) de nos amours!
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Communauté :: Discussions sur la musique-
Sauter vers: