Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Maki ISHII (1936-2003)

Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12456
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Maki ISHII (1936-2003)   Jeu 7 Juin - 10:13



Eléments biographiques & impressions personnelles:


Je me suis intéressé aux compositeurs issus du pays du soleil levant à partir de Toru takemitsu. Ce fut pour moi la passerelle idéale qui me conduisit d'ailleurs sur tout le continent asiatique. Je pense notamment à Ton-Thât Tiêt qui m'intéressa avec presque la même intensité que Takemitsu. C'est dans cette soif de connaissance que j'ai découvert la musique de Maki Ishii. Je l'ai découverte au travers de quatre oeuvres; Afro-Concerto pour percussion et orchestre - Opus 50 (1982), Lost Sound III pour violon et orchestre -Opus 34 (1978), Polaritaten pour solistes et orchestre - Opus 22 (1973) et Füshi - "Gestalt des Windes" pour orchestre - Opus 84 (1989).

<<Maki Ishii est né le 28 mai 1936 à Tokyo. Après des études de composition et de direction d'orchestre dans sa ville natale de 1952 à 1958, il se rend à Berlin où il poursuit ses études sous la direction de Boris Blacher et de Josef Rufer jusqu'en 1962. Après son retour au Japon, il est invité à Berlin en 1969 par le DAAD (Bureau des échanges académiques allemand) à prendre part au "Berliner Künstlerprogramm". Depuis, il poursuit ses activités de compositeur et de chef d'orchestre en Allemagne et au Japon. Ses oeuvres ont été jouées dans le monde entier et des concerts spéciaux sous le titre de "Portrait d'un compositeur, Maki Ishii" ont été organisés entre autres au Festival d'Automne de Paris en 1978, au Festwochen de Berlin en 1981, au cours de l'été japonais de Genève en 1983, au "Music Today festival" de Tokyo en 1983, pour le 750ème anniversaire de Berlin et au festival de musique d'Insel en 1987. Maki Ishii est l'un des compositeurs japonais les plus au fait de la nouvelle musique européenne. Toutefois, ses compositions sont également basées sur la perception musicale propre aux Japonais. Ses oeuvres sont centrées sur le "son" en tant qu'entité organique correspondant à la conception traditionnelle japonaise de la "nature". Puissance et subtilité s'y marient avec rigueur. Sa conception du temps musical en particulier est différente du temps abstrait, "logiquement" structuré de la musique occidentale. Ses compositions se caractérisent par des sons provisoires produits par des instruments à percussion ou par des instruments à cordes ou pincés joués comme des percussions, et accentués par le "ma" de la musique traditionnelle japonaise, c'est-à-dire l'absence intermittente du son, un moment de profond silence. C'est par la synthèse de tous ces différents facteurs qu'Ishii a su créer une dimension musicale originale et tout-à-fait nouvelle.>>

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12456
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Maki ISHII (1936-2003)   Jeu 7 Juin - 10:20

Pour Laudec et Léone, à vos flûtes!!!... Laughing

https://www.youtube.com/watch?v=I6eN1l6b4s8
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 4004
Age : 66
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Maki ISHII (1936-2003)   Jeu 7 Juin - 12:43

Merci pour l'intention Icare. Malheureusement, je ne supporte pas cette musique, elle m'est insupportable Evil or Very Mad , ce qui est un fait assez rare pour moi Wink , je n'ai pas pu écouter au-delà d'une minute. Déjà le jeu de deux flûtes à la fois, cela m'horripile mais en plus, la musique de Maki Ishii amplifie encore ce sentiment, elle provoque des angoisses et un mal-être qui ont peut-être à voir avec le rythme ? la façon de jouer ? désolée de devoir dire cela mais c'est mon opinion toute personnelle. Je ne préjugez pas pour autant des autres œuvres de ce compositeur qui auront peut-être une toute autre réception de ma part ... Et toi Icare, aimes-tu cette pièce ? Je suis curieuse de l'avis de Léone également et des autres bien sûr Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12456
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Maki ISHII (1936-2003)   Jeu 7 Juin - 14:45

Je l'ai découverte par simple hasard ou plutôt au hasard de recherches que j'ai effectuées sur Youtube. Ce sont surtout les prouesses du musicien qui m'ont interpellé car c'est la première fois que je vois quelqu'un jouer de deux flûtes en même temps. Sans le visuel, j'aurais peut-être eu une autre appréciation. Ceci étant dit, je n'ai pas été martyrisé par cette composition que j'ai écoutée facilement en entier alors que la flûte seule (sans accompagnement) a toujours tendance à me lasser sur la durée à part quelques exceptions et il se peut que celle-ci en soit une. Maintenant, les oeuvres par lesquelles j'ai découvert Maki Ishii, celles mentionnées en tête de topic, sont très différentes de Black intention comme le démontre son Afro-Concerto.

Maki Ishii a composé plusieurs "Black Intention". Voici la n°4. Tu la préféreras peut-être:

https://www.youtube.com/watch?v=a-e1If8USVk


Une approche très originale qui peut effectivement dérouter ou rebuter, mais moi j'aime bien cette communication entre les différentes flûtes et flûtistes.


Dernière édition par Icare le Jeu 7 Juin - 14:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12456
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Maki ISHII (1936-2003)   Jeu 7 Juin - 14:54


Sinon ce concerto pour marimba et orchestre se rapproche déjà beaucoup plus de ce que je connais et aime de Maki Ishii, emprunt d'une forte nipponité:

https://www.youtube.com/watch?v=VD6tXSnOKts
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 4004
Age : 66
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Maki ISHII (1936-2003)   Jeu 7 Juin - 15:46

Cette "Black Intention n° 4 de Maki Ishii par contre me plaît bien et je sais déjà que plus je l'écouterai plus je l'aimerai.  J'aime comme je l'ai déjà dit les ensembles de flûtes à bec, ce que je voulais dire c'est que je n'aime pas jusqu'à preuve du contraire deux flûtes jouées en même temps par une même personne et dans ce cas ci, je trouvais en plus de cela que la musique produite allait à contre-courant des battements de mon cœur Hehe , ce qui provoquait une sorte d'angoisse   Je suis très heureuse que tu aies trouvé et partagé la découverte de cet ensemble de flûtes et de la 4ième black intention que je ne connaissais pas et qui me permet de revoir mon appréciation de ce compositeur que j'avais sans doute un peu vite jugé Embarassed
J'aime beaucoup aussi sa musique pour marimba et orchestre. Le marimba est un instrument qui me fascine et dont les sonorités me font beaucoup de bien
Revenir en haut Aller en bas
Léone

avatar

Nombre de messages : 121
Age : 56
Date d'inscription : 03/05/2018

MessageSujet: Re: Maki ISHII (1936-2003)   Jeu 7 Juin - 19:45

laudec a écrit:
  Je suis curieuse de l'avis de Léone également et des autres bien sûr  Wink

Ça fait longtemps que je connais Black intention, j'avais bien aimé la première interprétation que j'avais écoutée (mais que je ne retrouve pas). Et j'aimais beaucoup celle de mon ancienne prof de flûte en concert. Par contre je n'aime pas du tout celle-là, je trouve qu'on n'entend que les dissonances et qu'il n'y a aucun charme dans la mise en scène.
Revenir en haut Aller en bas
http://flutabek.blogspot.fr
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12456
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Maki ISHII (1936-2003)   Jeu 7 Juin - 20:50

Léone a écrit:
laudec a écrit:
  Je suis curieuse de l'avis de Léone également et des autres bien sûr  Wink

Ça fait longtemps que je connais Black intention, j'avais bien aimé la première interprétation que j'avais écoutée (mais que je ne retrouve pas). Et j'aimais beaucoup celle de mon ancienne prof de flûte en concert. Par contre je n'aime pas du tout celle-là, je trouve qu'on n'entend que les dissonances et qu'il n'y a aucun charme dans la mise en scène.

C'est vrai qu'il existe plusieurs interprétations de cette oeuvre mais je ne peux juger car je n'ai écouté que celle-ci, en plus totalement par hasard. Mais j'aime sa brutalité, son caractère très nippon, bien que la qualité sonore de la vidéo sature un peu trop et que les dissonances en deviennent effectivement désagréables à un moment donné. Ca sature trop.

Voilà une autre version avec une autre mise en scène:

https://www.youtube.com/watch?v=Z1RHy9FN5WM
Revenir en haut Aller en bas
Léone

avatar

Nombre de messages : 121
Age : 56
Date d'inscription : 03/05/2018

MessageSujet: Re: Maki ISHII (1936-2003)   Jeu 7 Juin - 21:23

Oui, j'ai écouté celle-là aussi tout à l'heure, c'est vrai qu'il y a un peu plus de sensibilité Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://flutabek.blogspot.fr
laudec

avatar

Nombre de messages : 4004
Age : 66
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Maki ISHII (1936-2003)   Jeu 7 Juin - 23:05

Ici j'ai écouté jusqu'à la fin mais sans plaisir, par curiosité seulement, un ressenti très désagréable
Revenir en haut Aller en bas
Léone

avatar

Nombre de messages : 121
Age : 56
Date d'inscription : 03/05/2018

MessageSujet: Re: Maki ISHII (1936-2003)   Ven 8 Juin - 6:44

Oui, je pense que ça fait un peu partie du but recherché, il y a une tension qui est croissante et dont le dénouement est le cri avec le coup de gong, qui ici est complètement raté à mon avis. Je n'aime pas spécialement cette version non plus, mais elle est "plus supportable" ;-)
Revenir en haut Aller en bas
http://flutabek.blogspot.fr
laudec

avatar

Nombre de messages : 4004
Age : 66
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Maki ISHII (1936-2003)   Ven 8 Juin - 8:54

Intéressant ce que tu dis, mais si le but recherché est la tension, avec pour seule réponse le cri, c'est ce dont la vie est très souvent faite et qui m'est insupportable, pas étonnant alors que je rejette cette "musique" qui ne fait qu'en rajouter No
Est ce que ton ancien prof joue également ce morceau de Maki Ishii avec deux flûtes conjointes, est-ce prévu comme cela dans l'écriture de la partition ?
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12456
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Maki ISHII (1936-2003)   Ven 8 Juin - 9:59

laudec a écrit:
Intéressant ce que tu dis, mais si le but recherché est la tension, avec pour seule réponse le cri, c'est ce dont la vie est très souvent faite et qui m'est insupportable, pas étonnant alors que je rejette cette "musique" qui ne fait qu'en rajouter No  
Est ce que ton ancien prof joue également ce morceau de Maki Ishii avec deux flûtes conjointes, est-ce prévu comme cela dans l'écriture de la partition ?

Dans les trois interprétations que j'ai trouvées sur Youtube, le musicien emploie à un moment donné deux flûtes conjointes, toujours dans la même partie de l'oeuvre. Je pense donc que c'est prévu ainsi dans l'écriture de la partition de Maki Ishii. Je me suis à nouveau repenché sur les oeuvres orchestrales du compositeur japonais, celles que je connais le mieux. Notamment l'Afro-Concerto pour percussions et orchestre de 1982. Comme son titre le laisse fortement supposer, le concerto d'Ishii s'inspire ouvertement de la musique traditionnelle africaine, jouant sur cette idée de répétition permanente qui la caractérise souvent. C'est prioritairement l'orchestre qui marque la répétition d'un même motif rythmique de quelques notes, un orchestre qui n'est jamais trop prépondérant ni envahissant. Pendant tout le concerto, les percussions dominent l'espace d'expression. Elles sont les maîtres du jeu et l'orchestre jouera tout au long un rôle mesuré, pour ne pas dire minimaliste, tout en demeurant malgré tout un acteur essentiel, l'acteur d'une répétition permanente. Les percussionnistes déploient alors une palette acoustique singulière grâce à l'emploi de plusieurs membranophones africains en peau et un balafon, vous savez; cet instrument à clavier à gamme unique, ancêtre de la marimba. Il est dit que la structure acoustique qui constitue le noyau de cette oeuvre emprunte de nombreux fragments de la tradition musicale des tribus sénufo et pygmée. Il existe deux versions de l'Afro-Concerto, la version A pour deux solistes (marimba et percussions) et la version B pour un seul soliste. Je ne connais pour le moment que la version B. J'adore le jeu du percussionniste dans ce concerto ainsi que le rôle subtil et minimaliste de l'orchestre, le "Tokyo Metropolitan Symphony Orchestra" sous la direction du compositeur.

Pour en savoir plus sur le peuple sénoufo ou sénufo, voir  ici

Pour en savoir plus sur les Pygmées, voir ici
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 4004
Age : 66
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Maki ISHII (1936-2003)   Ven 8 Juin - 21:45

Merci pour ces éclaircissements Icare et les liens intéressants vers les musiques sénufo et pygmée.

Je pense aussi que les deux flûtes sont inscrites dans l’œuvre, il existe d'ailleurs une tradition très ancienne et pour ainsi dire mondiale de doubles flûtes puisqu'on la retrouve en Europe, en Asie, en Amérique, en Afrique de flûtes double et même hautbois et clarinettes doubles d'après ce que j'ai pu lire. Il me semblait dans de lointains souvenirs que les pygmées utilisaient ce genre d'instruments aussi mais je n'ai pas retrouvé cela dans mes recherches concernant la musique pygmée ni sénufo (recherche à poursuivre).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maki ISHII (1936-2003)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maki ISHII (1936-2003)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: