Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Jeu des Pèlerins d'Emmaus (auteur anonyme 12ème siècle)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 17654
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Le Jeu des Pèlerins d'Emmaus (auteur anonyme 12ème siècle)   Mar 24 Avr - 10:39

Officium Peregrinorom, traduit en français par Jeu des Pèlerins d'Emmaus, est un drame liturgique du 12ème siècle, siècle qui a vu entre autres le Jeu de Daniel (Ludus Danielis), le Jeu de la Nativité (Ludus Nativitatis) ou le Jeu des Bergers (Officium Pastorum).

Rappelons que le "drame liturgique apparaît dans les églises vers l'an mille. Ce sont d'abord des interpolations dans la liturgie, faites de courtes questions, en latin, suivies de courtes réponses, également en latin, ou de tropes (antiennes dialoguées) introduites dans des messes pour les rendre plus vivantes et plus accessibles aux fidèles. Puis on y intercale de courtes pièces dont les sujets sont empruntés à l'Ancien et au Nouveau Testament ou à la vie des saints. Évoluant peu à peu, le drame liturgique se joue, au milieu du xiie siècle, sur le parvis de l'église, dans ses propres décors. Les acteurs sont maintenant des laïcs appartenant à des confréries, dont la plus célèbre est la Confrérie de la Passion, et le latin est remplacé par le français. Le drame, né des cérémonies religieuses, devient divertissement." (Wikipedia).

Les premiers drames liturgiques font leur apparition dans la seconde moitié du 10ème siècle. Le premier dont on ait connaissance est une Visitatio ad Sepulchri (ou Visite des Saintes Femmes au tombeau), mentionnée dans un livre liturgique anglais rédigé par saint Ethelwold, évêque de Winchester, et saint Dunstan, archevêque de Canterbury.

Le Jeu des Pèlerins d'Emmaus met en scène l’apparition du Christ à deux disciples, mentionnée par deux Evangélistes, Marc (16-12) mais surtout Luc (24, 13-35), qui en offre la version la plus développée.


Récit selon St Luc :

Deux disciples se rendaient à un village du nom d’Emmaüs, éloigné de 60 stades de Jérusalem, et ils parlaient entre eux de tous ces événements. Tandis qu’ils parlaient et discutaient entre eux, voici que Jésus lui-même s’approcha et fit route avec eux. Mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître.

Et voilà qu’il leur dit : “Mais quelle est donc cette affaire dont vous discutez tout en marchant ?” Ils s’arrêtent, l’air découragé, et l’un d’eux nommé Cléopas lui répond : “Tu es bien le seul homme de passage à Jérusalem à ignorer ce qui s’est passé ici ces derniers jours.” Il leur dit : “Quoi donc ?” Ils répondent : “Toute l’affaire de Jésus de Nazareth !

C’était un prophète puissant en œuvres et en paroles : Dieu en est témoin, et tout le peuple également ;  mais nos grands prêtres et nos chefs l’ont renié, ils l’ont condamné à mort et l’ont mis en croix. Et nous, nous pensions que c’était lui qui délivrerait Israël. Mais tout est fait et c’est déjà le troisième jour.

C’est vrai que quelques femmes de notre groupe nous ont déroutés. Quand elles sont allées au tombeau à l’aube, elles n’ont pas trouvé son corps ; elles sont venues nous dire qu’elles ont eu une vision avec des anges qui disent qu’il est vivant. Certains des nôtres sont allés au tombeau et ont trouvé les choses comme les femmes avaient dit, mais lui, ils ne l’ont pas vu.”

Alors il leur dit : “Hommes sans intelligence, cœurs lents à croire ce qu’ont dit les prophètes ! Le Messie ne devait-il pas souffrir pour entrer dans sa gloire ?” Et il leur fit l’interprétation de ce qui le concernait dans toutes les Écritures, en commençant par Moïse et ensuite tous les prophètes.

Lorsqu’ils approchèrent du village où ils se rendaient, il fit semblant d’aller plus loin.  Mais ils firent pression sur lui : “Reste avec nous, le soir tombe et déjà le jour baisse.” Il entra donc pour s’arrêter avec eux.

Comme il était à table avec eux, il prit le pain, il le bénit et, après l’avoir rompu, il le leur donna. Alors leurs yeux s’ouvrirent et ils le reconnurent ; mais lui déjà était devenu invisible à leurs yeux. Ils se disaient l’un à l’autre : “Notre cœur n’était-il pas tout brûlant en nous quand il nous parlait sur le chemin et nous expliquait les Écritures ?”

À l’heure même ils se levèrent et retournèrent à Jérusalem où ils trouvèrent rassemblés les Onze et ceux de leur groupe. Ceux-ci leur dirent : “En vérité le Seigneur est ressuscité, il est apparu à Simon.”  Et eux de leur côté commencèrent à raconter ce qui s’était passé sur le chemin, et comment ils l’avaient reconnu à la fraction du pain.


Le drame des Pèlerins d'Emmaus fait partie des Ludus Paschalis (jeux liturgiques de Pâques) et semble avoir été composé en Normandie, et notamment à la cathédrale de Rouen, et se serait ensuite diffusé lors des voyages des Normands dans le bassin méditerranéen (en particulier en Sicile et en Espagne), en Angleterre et le Saint empire Germanique.

Le Jeu comprend aussi l'apparition du Christ à Marie-Madeleine et à Thomas.

En prologue au texte des Pèlerins on trouve la bénédiction et le déplacement aux fonts baptismaux, et en épilogue le retour à la nef.


Ce drame liturgique est enregistré intégralement sur ce CD (durée 59 minutes) :





Procession d'entrée des Vêpres de Pâques :
Kyrie: Regnum summe

Procession aux fonts baptismaux
Psaume: Laudate pueri
Répons: Haec dies
Hymne: Jesu nostra redemprio

Officium Peregrinorum
Dialogue des deux pélerins
Antienne: Ego sum Alpha et Omega
Antienne: Sedit angelus
Dialogue de l'ange avec Marie-Madeleine
Prose: Victimae paschali laudes
Alleluia: Surrexit Dominus
Apparition du Christ à Thomas
Antienne: Ego sum Alpha et Omega

Retour au choeur
Psaume: In exitu Israel
Oraisoon - Antienne: Lux perpetua
Benedictamus Domino
Antienne de procession: Chistus resurgens


Le début (Kyrie)



https://www.youtube.com/watch?v=TauIYnCqXi0
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Jeu des Pèlerins d'Emmaus (auteur anonyme 12ème siècle)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Oeuvres & analyses musicales-
Sauter vers: