Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Le cornet à bouquin

Aller en bas 
AuteurMessage
laudec

avatar

Nombre de messages : 4076
Age : 66
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Le cornet à bouquin   Mer 21 Mar - 23:13

« [le cornet] est semblable à l’éclat d’un rayon de soleil, qui paroist dans l’ombre ou dans les ténèbres (…) ». Marin Mersenne, Harmonie universelle (1636-1638)




Le cornet à bouquin fait partie de la famille des cuivres, alors qu’il est le plus souvent fabriqué en bois recouvert de cuir ou de parchemin teinté en noir. Si on le classe chez les cuivres, c’est parce qu’on en joue en faisant vibrer ses lèvres dans une embouchure ronde, comme dans une trompette ou un tuba. Le mot « bouquin » vient probablement de l’italien bocca, qui veut dire « bouche ». Le bouquin désigne aussi l’embouchure, c’est-à-dire la pièce de bois ou de corne sur laquelle on pose les lèvres.

Le cornet à bouquin est fabriqué à partir de deux planches creusées à la gouge puis collées, suivant une forme conique et courbe, le tout recouvert de parchemin ou de cuir, et percé de sept trous, six devant, un derrière.

Le cornet muet est un cornet dont l'embouchure est taillée directement dans la masse du cornet (comme pour le shophar); il est fabriqué en une seule pièce droite et n'est pas recouvert de cuir ni de parchemin. Cette facture est parfois utilisée pour certains cornets à bouquin.


L’âge d’or du cornet peut être situé pendant la première moitié du XVIIème siècle à Venise (1580-1640), où il acquit un rôle soliste prépondérant. Monteverdi en fit un large usage dans l’Orfeo, et dans le « Possente spirito » notamment où s’installe un dialogue virtuose entre le demi-dieux et le cornettiste. De même, les sonates vénitiennes de Dario Castello ou Biagio Marini font souvent appel à des parties virtuoses de cornet, qui se livre parfois à des duels avec le violon. Il en va de même des motets à double chœurs de Gabrieli. D’ailleurs, la postérité a retenu les noms de Giovanni Bassano et Girolamo dalla Casa, responsables de l’orchestre de la Basilique Saint-Marc à Venise et cornettistes émérites, aux diminutions improvisées époustouflantes.

Son utilisation se poursuit le plus longtemps dans les pays germaniques. Bach l’emploie assez fréquemment pour doubler les pupitres de soprano . Le cornet disparaît définitivement dans les années 1750, l’un des derniers exemples importants de son utilisation est l’Orfeo ed Euridice de Gluck pour la scène infernale. Enfin, le cornet ne semble guère avoir fait fortune en France, ou il décline vers 1630.

L’instrument tombera complètement en désuétude à partir de 1750 et disparaîtra, remplacé par le violon pour la virtuosité, par le hautbois pour la musique d’église et de chambre et par la trompette pour la musique de cérémonies.
Le renouveau du cornet est très récent et lié au développement de la pratique de la musique ancienne sur instruments d’époque. De plus en plus de musiciens professionnels, généralement trompettistes ou flûtistes à bec s’adonnent de nouveau à l’étude de cet instrument exigeant et se spécialisent alors dans ce répertoire encore mal connu du grand public.
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 4076
Age : 66
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Le cornet à bouquin   Jeu 22 Mar - 14:33

Cet instrument au son fabuleux que m'a fait découvrir Musica enchiriadis se marie merveilleusement avec la voix humaine, le violon, l'orgue...

En revenant sur ce fil pour vous proposer la découverte de cette sonorité, je constate que Joachim avait déjà ouvert un fil au sujet du serpent et que celui-ci est la basse du cornet à bouquin, c'est la même famille, peut-être qu'il faudrait fusionner les deux fils ?

"Io son ferito ahi lasso passegiato" de Francesco Rognoni Taeggio  par William Dongois


https://youtu.be/0U3jGWLFmsQ

Voix et cornet :

https://youtu.be/pnqvjNSvwSU

Orgue et cornet :
https://youtu.be/Om0h1OuyIpw
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 18028
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Le cornet à bouquin   Jeu 22 Mar - 19:57

Merci, Laudec, pour ces informations et exemples musicaux.

Laudec a écrit:
je constate que Joachim avait déjà ouvert un fil au sujet du serpent et que celui-ci est la basse du cornet à bouquin, c'est la même famille, peut-être qu'il faudrait fusionner les deux fils ?

Je pense qu'il vaut mieux conserver les deux fils distincts car sinon celui qui recherche le cornet à bouquin ne trouvera pas le bon topic.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le cornet à bouquin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le cornet à bouquin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Informations musicales :: Les instruments de musique-
Sauter vers: