Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Parler Musique; est-ce bien raisonnable?

Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12079
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Parler Musique; est-ce bien raisonnable?   Dim 25 Fév - 21:12


Pourquoi j'ouvre un tel sujet et est-ce bien sérieux de m'interroger sur la "raisonnabilité" d'un tel besoin de communiquer nos (mes) ressentis. En fait, si je pose cette curieuse question c'est parce que, ces derniers jours, je me suis trouvé dans la situation inverse, c'est-à-dire avec l'impossibilité d'écrire quelque-chose, même banal, à la suite des musiques que j'ai écoutées. Et pourtant j'en ai écouté de toutes les couleurs et de toutes les époques, avec la récompense de belles émotions, sauf qu'au moment de les exprimer avec mes mots, rien ne sortit, comme épris d'un égoïsme soudain ou d'une introversion systématique. J'ai écouté ou plutôt réécouté un certain nombre de cantates de J. S. Bach, toujours par le grand Ton Koopman, un trépidant concerto pour piano de Carlos Chavez et trois concertos de Samuel Zyman, histoire de ne pas quitter trop vite les états-unis du Mexique: ce sont des oeuvres que je fréquente depuis peu et commence lentement à approfondir. J'ai parcouru à nouveau, par une compilation très bien faite, la musique de film de Georges Garvarentz, ponctuée par des thèmes chantés par le grand Charles Aznavour, un album qui fait chanter Caroline Casadesus, Hypnoses; c'était ma modeste façon de rendre hommage à Didier Lockwood. J'étais également revenu sur l'oratorio de Joseph Kosma, Les ponts de Paris, une bonne raison de retrouver le merveilleux Jacques Prévert. J'aurais dû avoir plus à dire sur cet oratorio mais ce sera pour une prochaine fois, le fil "Kosma" étant désormais ouvert. Puis, j'ai découvert un opéra intéressant et visionnaire de Denis Levaillant qui s'intitule O.P.A. Mia - My Tender Bid, dont le sujet est toujours d'actualité. Enfin, il y eut des concertos d'Allan Stephenson qui s'inscrivent sans aucun complexe dans une tradition tonale et celui pour violon de Bernard Cavanna qui prend radicalement le chemin inverse. Enfin, j'ai découvert trois nouvelles oeuvres de Benoît Mernier qui m'ont beaucoup inspiré, plus son magnifique opéra Frühlings erwachen que je n'avais pas réécouté depuis trop longtemps déjà...Donc, comme vous voyez, le petit mélomane qui vibre en moi n'a finalement pas chômé, mais voilà, comme figé dans un vide mystérieux, je n'avais rien à dire. Les émotions étaient là, mais je n'avais rien à dire, le besoin de l'exprimer avait soudainement disparu sans que j'arrive à analyser le pourquoi du comment. Ne vous moquez pas, j'ai eu peur. J'ai eu peur que ce vide mystérieux m'envahisse définitivement au point de ne plus éprouver le besoin d'extérioriser mes ressentis par des mots. J'ai eu peur de ne plus retrouver l'envie: parler musique; est-ce bien raisonnable? Est-ce vain? Est-ce nécessaire? Besoin naturel de communiquer ou désir narcissique d'être lu?
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12079
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Parler Musique; est-ce bien raisonnable?   Dim 25 Fév - 21:21


Premier interlude musical:

https://www.youtube.com/watch?v=KTpWqzyoFZ8
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3447
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Parler Musique; est-ce bien raisonnable?   Lun 26 Fév - 0:22

Coucou Icare,
Merci d'ouvrir ce fil.. Je n'ai pas trop le temps, il est tard (même si je ne regarde pas Skorpio ce soir..).
Avant de te lire en détails, d'emblée je dis non l  Pour moi : "parler musique, ce n'est pas bien raisonnable, c'est instinctif, affectif et passionné...". La raison est bien derrière tout ça avec sa baguette (magique ?), mais elle ne peut pas faire grand'chose...(enfin, réguler de temps en temps comme le maestro..)..
A suivre, cher ami... 
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6880
Age : 75
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Parler Musique; est-ce bien raisonnable?   Lun 26 Fév - 8:43

Cher Icare,

Je ne saurais dire si c'est "raisonnable" ou pas...ou plus altruiste qu'égoïste Wink Mais çà me semble correspondre à ce "constat":
"Partage ton pain , il diminue
Partage ton toit , il ne diminue pas
Partage ta joie , elle augmente"

"Partage ton pain , il diminue
Partage ton toit , il ne diminue pas
Partage ta joie , elle augmente"
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3823
Age : 66
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Parler Musique; est-ce bien raisonnable?   Lun 26 Fév - 10:27

Cher Icare,
Grand merci pour cette belle cantate et merci à Jean pour cette remarque si bien placée
Merci de nous partager la joie, Icare, depuis si longtemps déjà.  Je m'inquiétais justement de ne plus lire d'interventions de ta part ces derniers jours, elles me manquaient.
Pas raisonnable mais indispensable, sinon, comme l'Universalis dont nous parlait Joachim, les échanges ne sont plus nourris et disparaissent ... ce serait dommage.  Merci donc à ceux qui presque quotidiennement viennent alimenter les fils de ce forum, nous permettant ainsi de faire de belles découvertes, d'avoir des échanges riches et variés et de partager la joie Kiss
Merci aussi pour la qualité de tes interventions, Icare, toujours passionnantes , tu aurais pu (ou pourrais) en faire un métier.


Dernière édition par laudec le Lun 26 Fév - 17:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 17418
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Parler Musique; est-ce bien raisonnable?   Lun 26 Fév - 11:40

Icare a écrit:
Donc, comme vous voyez, le petit mélomane qui vibre en moi n'a finalement pas chômé, mais voilà, comme figé dans un vide mystérieux, je n'avais rien à dire. Les émotions étaient là, mais je n'avais rien à dire, le besoin de l'exprimer avait soudainement disparu sans que j'arrive à analyser le pourquoi du comment. Ne vous moquez pas, j'ai eu peur. J'ai eu peur que ce vide mystérieux m'envahisse définitivement au point de ne plus éprouver le besoin d'extérioriser mes ressentis par des mots. J'ai eu peur de ne plus retrouver l'envie: parler musique; est-ce bien raisonnable? Est-ce vain? Est-ce nécessaire? Besoin naturel de communiquer ou désir narcissique d'être lu?

Si je comprends bien, tu subis le syndrome "page blanche" des écrivains ? Quand aucune idée ne leur est inspirée et qu'ils se retrouvent devant cette fameuse page blanche ?

T'en fais pas, comme tu l'as sans doute constaté, mes comptes rendus musicaux sont plus que succincts car j'ai bien du mal à partager mes émotions. Toi par contre tu détailles ces émotions de façon à ce que tu incites même à écouter du contemporain de la "pire espèce"  

Ça va revenir, je le sens Mains

Pour moi, parler musique est plus que raisonnable car sinon je ne vois pas bien de quoi je pourrais parler. Je ne connais pas bien les autres arts (peinture, sculpture), je connais un peu l'histoire, géographie, astronomie... mais pas au point d'écrire des pages et des pages (je suis aussi sur un forum d'astronomie et sur un d'histoire, ainsi que Babel - sur les langues - mais je participe très peu. Quant à la politique et la religion, qui m'intéressent très succinctement, c'est tabou sur des forums à moins d'apprécier les engueulades...
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

avatar

Nombre de messages : 714
Age : 75
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: Re: Parler Musique; est-ce bien raisonnable?   Lun 26 Fév - 12:20

Pour ajouter mon grain de sel, je dirai que tout dépend de l'humeur dans laquelle on est
1) par rapport à la musique,
2) per rapport aux contacts avec l'extérieur.

Personnellement, je crois l'avoir déjà dit ici, bien qu'écoutant toujours un peu de classique par jour, j'ai des périodes avec et des périodes sans. En ce moment, c'est une période sans. Comme j'ai acheté dernièrement les trios de Haydn par les Van Swieten, j'acoute deux ou trois trios à certains moments de la journée, et cela me suffit largement. C'est pour cela que j'ai toujours aimé la musique de chambre : je peux m'en nourrir en arrière-fond sans écouter vraiment, mais elle me pénètre néanmoins, presque à mon insu, et me fait quand même du bien. J'adore la musique de chambre quand je travaille, par exemple. je ne pourrais pas mettre une grande symphonie ou un concerto éclatant. Donc, en ce moment, je suis dans une période creuse musicalement parlant.

Parfois, ces périodes peuvent durer des années. Et puis d'un seul coup, sans aucune raison particulière apparente, la passion me reprend, et la musique me possède pendant quelques mois, voire quelques années. C'est imprévisible, et je n'essaie pas d'intervenir. Mais c'est parce que je fonctionne ainsi. Et figurez-vous que la même chose se produit pour la poésie. le fait que j'en écris ne change rien. Il m'est arrivé de passer des années sans écrire, puis d'avoir des périodes très fécondes. Comme disait le père Shakespeare, l'homme vit par saisons successives, de plus ou moins grande abondance ou aridité.

De plus, vient se greffer sur cet aspect des choses une autre variable qui est le plus ou moins grand besoin de communication. Pour ce qui me concerne, il y a des moments où je communiquerais sur n'importe quoi, où j'ai un besoin quasi vital de contacts et d'échanges, où le moindre prétexte est bon pour se retrouver en compagnie. Et inversement, il y a des moments de jachère communicative, où ce besoins existe beaucoup moins et où l'on se contente de la communication minimale.

En fait, il y a en moi un certain nombre de curseurs (il faudrait que je m'examine pour les reconnaître et les dénombrer) qui, pour des raisons mystérieuses, se règlent tout seuls à un certain niveau, bas, moyen ou haut. Et si l'homme que je suis ne change pas, l'abondance et l'intensité de son expression peuvent changer du tout au tout.

Ainsi va la vie, ainsi va l'homme. Il y a des moments où l'être se tourne totalement vers l'extérieur et se livre à une activité de communication débordante, et d'autres moments où il est retourné vers une autre quête, qui le ramène vers l'intérieur, et où la communication se fait avec autre chose. C'est ainsi que je suis. Lorsque j'étais adolescent, je ne me supportais pas pour cette raison (entre aures  Ptdr ). Maintenant, je fais avec moi-même comme avec les autres : je fais avec, en observant ce qui se passe pour essayer de voir où mon égo me mène. Le reste, c'est ma vie à moi, dont je ne parle pas sur les réseaux sociaux.

Tout cela pour te dire, mon cher Icare si proche des cieux mais en si grand danger perpétuel de te brûler les ailes à vouloir trop tutoyer les Dieux, que je comprends totalement ce qui t'arrive, et , que c'est même le contraire qui m'eût étonné   ! Ce qui t'arrive est un épidode tout ce qu'il y a de plus normal dans la vie d'un homme. Comme tout ce qui existe en ce bas monde, ça finira bien par passer, et, cela ne fait aucun doute, tu retrouveras un jour un nouvel élan. Mains Mains
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3823
Age : 66
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Parler Musique; est-ce bien raisonnable?   Lun 26 Fév - 13:36

Et la sagesse de Kristian en plus Very Happy En effet, ce serait dommage de te sentir coupable de ne rien écrire pendant un certain temps, c'est une façon de se respecter soi-même, de recharger ses batteries aussi peut-être. Reste à l'écoute de toi surtout Wink .
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6880
Age : 75
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Parler Musique; est-ce bien raisonnable?   Lun 26 Fév - 14:22

Je n'ai pas eu le temps de compléter ma réponse de ce matin (que je ne pensais pas avoir enregistré d'ailleurs Wink ...je ne m'améliore pas question technique!!)...Mais je souris en lisant les remarques de nos amis qui résume bien ou explicite ce que je voulais dire...alors je n'ai rien à rajouter Wink
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 3447
Age : 57
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Parler Musique; est-ce bien raisonnable?   Lun 26 Fév - 19:19

Moi non plus, je n'ai pas grand'chose à rajouter, car tout est dit ! Merci Jean pour ce beau petit poème...
La musique, j'en écoute tous les jours.. Quant à en parler, cela dépend aussi je crois des hauts et des bas affectifs de nos vies ? Quand on est malade, ou que l'on éprouve des "down" affectifs, et des malheurs ou problèmes de santé autour de soi, je pense qu'on se replie "en communication" avec les autres et on est dans sa coquille... Par contre de soudains moments de joie, de guérison etc..., vous donnent l'élan pour "accueillir les autres en sa maison et partager son pain", comme l'écrit Jean...
Oh oui, la raison me semble un peu absente de tout cela, sauf qu'il faut bien qu'elle mette parfois un peu d'ordre, quitte à nous donner un petit coup de pied pour redémarrer la machine. Alors la raison dit :"tu es doué(e) pour parler de tout ça, alors nom de Zeus, on a besoin de toi, le repos du guerrier est fini,  tu te secoues et tu t'y remets !"....  Very Happy

La raison va aller hiberner : Tu es tellement présent et créatif sur ce forum Icare, que tu as bien droit à un peu de repos...  Kiss
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12079
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Parler Musique; est-ce bien raisonnable?   Lun 26 Fév - 22:29


Que de mots encourageants et tellement raisonnables. En réalité, c'est ma question qui est irraisonnable. Hehe
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 17418
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Parler Musique; est-ce bien raisonnable?   Mar 27 Fév - 12:16

En tout cas, à lire ton commentaire sur Benoît Mernier (Amour Pedestre), tu sembles guéri Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

avatar

Nombre de messages : 714
Age : 75
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: Re: Parler Musique; est-ce bien raisonnable?   Mar 27 Fév - 15:26

Oui, ça n'a pas duré bien longtemps... Ptdr
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 12079
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Parler Musique; est-ce bien raisonnable?   Mar 27 Fév - 22:56

C'est le fait de vous avoir lu, mes amis! Mains
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Parler Musique; est-ce bien raisonnable?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Parler Musique; est-ce bien raisonnable?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Communauté :: Discussions sur la musique-
Sauter vers: